En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

04.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

05.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

06.

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

07.

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

ça vient d'être publié
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Covid, Chine, USA et l’absence d’Europe de l’investissement et de l’entrepreneuriat

il y a 1 heure 27 min
pépite vidéo > International
Liberté d'expression
Caricatures de Mahomet : les appels au boycott de produits français se multiplient
il y a 2 heures 31 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

il y a 2 heures 49 min
décryptage > Economie
Taxes

Dépenses publiques et fiscalité : plus ça change, moins ça change…

il y a 3 heures 8 min
décryptage > Economie
Panorama de la crise

COVID-19 : comment dire de faire attention ?

il y a 3 heures 34 min
décryptage > High-tech
12 CYBER-MENACES PRÉOCCUPANTES

Quand les cyberattaques menacent de faire dérailler les prochaines élections présidentielles, et pèsent au même titre que la pandémie de coronavirus sur nos démocraties

il y a 4 heures 30 min
décryptage > Politique
Crèdul*

Vous avez aimé les raffarinades de Raffarin ? Vous adorerez les lapalissades de Castex

il y a 4 heures 59 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

il y a 5 heures 31 min
décryptage > Santé
Tester, tracer, isoler

COVID-19 : ce qu’il est encore possible de faire malgré une situation hors de contrôle

il y a 6 heures 9 min
pépites > Politique
Grand nettoyage
Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement
il y a 22 heures 28 min
décryptage > Education
Samuel Paty

Vous avez dit liberté d'expression ?

il y a 1 heure 59 min
light > Economie
Transport
Le vélo de fonction payé par l'entreprise va-t-il devenir à la mode ?
il y a 2 heures 37 min
pépites > Politique
Elections
Présidentielle 2022 : près de huit électeurs inscrits sur dix affirment envisager l’abstention, le vote blanc ou le vote antisystème selon un sondage Opinion Way
il y a 3 heures 6 min
pépites > Economie
Diplomatie
Appel au boycott de produits français : "Pas question de céder au chantage" Geoffroy Roux de Bézieux, solidaire du gouvernement français
il y a 3 heures 29 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

Etats-Unis : ce n'est pas seulement une élection présidentielle. C'est un choix de civilisation

il y a 4 heures 13 min
décryptage > International
Guerre commerciale

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

il y a 4 heures 42 min
pépites > Santé
Coronavirus
"Autour de 100.000 cas" de Covid-19 par jour, en France selon Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique
il y a 5 heures 16 min
décryptage > France
Clash des confessions

Boycott pour "attaques contre l’islam" : saurons-nous éviter notre guerre du Liban à nous ?

il y a 5 heures 42 min
pépites > Santé
Coronavirus
L'épidémie de Covid-19 a franchi un nouveau seuil avec 52.010 nouveaux cas en 24 heures, selon les chiffres officiels publiés hier soir
il y a 6 heures 39 min
pépites > Société
Les affaires ont repris
Paris : la délinquance a explosé depuis le déconfinement
il y a 22 heures 55 min
© ludovic MARIN / POOL / AFP
© ludovic MARIN / POOL / AFP
Atlantico Business

SNCF, formation, chômage : cette semaine. Emmanuel Macron crée son adaptation sociale de Pierre et le Loup de Prokofiev

Publié le 27 février 2018
Si Emmanuel Macron raconte Pierre et le Loup, c’est qu’il se prend pour le petit Pierre. Mais qui pour incarner le loup, l’oiseau, le grand-père, le canard… et les autres ?
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si Emmanuel Macron raconte Pierre et le Loup, c’est qu’il se prend pour le petit Pierre. Mais qui pour incarner le loup, l’oiseau, le grand-père, le canard… et les autres ?

Décidément, si Emmanuel Macron ne fait rien par hasard, il va encore cette semaine ne pas manquer d’audace. Après avoir lancé la réforme de la SNCF par voie d’ordonnance, demandé à sa ministre du travail de remettre à plat le projet de réforme de l’apprentissage et surtout celui qui portait sur l’assurance chômage, il va jeudi prochain se joindre à la garde républicaine et raconter le conte pour enfants de Prokofiev, Pierre et Le loup. 

C’est gonflé, parce que Pierre et Le loup n’est pas une pièce anodine. Ou plutôt comme tous les contes pour enfants, Prokofiev en a fait une peinture de la société. Il y a du Machiavel chez Prokofiev, comme chez Macron. 

Pierre et le Loup a été créé à Moscou pour le théâtre des enfants afin de les familiariser aux différents instruments de l’orchestre classique.Composéen 1936, l’année des grandes conquêtes sociales en France.  Macron a donc très bien compris le message qu’il pouvait transmettre : 

D’abord l‘idée de l’orchestre symphonique qui ne fonctionne bien que si chacun joue sa partition, mais à condition qu‘il y ait un chef ou un premier violon qui sache se faire écoute et respecter. L’orchestre suit le chef et non l’inverse. 

Mais ce n‘est pas tout. L’histoire est très simple. Nous l'avons tous écoutée à l’école. 

« C’est l’histoire un jeune garçon, petit Pierre, qui, vit dans une maison assez isolée avec son grand-père et quelques animaux de fermes. Un jour, un de ses canards s’échappe de son enclos, pour aller barboter dans la mare voisine. A un moment, Il se querelle avec un oiseau. Ce qui attraire l’attention du chat. Du coup, l'oiseau, alerté par Pierre, s'envole pour se réfugier dans un arbre.

Le grand-père de Pierre demande au garçon de rentrer à la maison, car le loup qui rode pourrait surgir. Pierre attend que son grand père s'endorme et se décide à aller chasser le loup. Parce que le loup est la. Il s’attaque au canard et le mange.  Le chat monte se réfugier dans l'arbre.

Plutôt que de s’attaquer frontalement au loup, Pierre prend une corde et, grimpe dans l'arbre. L'oiseau décide d'aller voltiger autour de la tête du loup pour détourner son attention. Bonne stratégie, Pierre fait un nœud coulant avec lequel il parvient à attraper le loup par la queue. »

Alors, racontée comme cela, l’histoire n’a que peu d’intérêt, elle est même très naïve, sauf qu’avec Prokofiev, chacun des protagonistes est joué par un instrument, chacun a un thème particulier (on dirait aujourd’hui des éléments de langage) et ce thème apparaît à chacune de leur entrée, comme une signature. 

Alors 

Pierre, le jeune garçon est joué par un quatuor à cordes. Les violons incarnent à merveille une certaine candeur, une certaine bienveillance, mais surtout beaucoup de spontanéité. Pierre est cash et courageux. 

L’oiseau qui vient embêter le canard et divertir le loup est joué par une flute traversière, une sonorité cristalline, pour exprimer beaucoup d’agilité, de virtuosité ; 

Le canard qui se fait manger est joué par le hautbois, c’est grave, pastoral, triste, pataud. 

Le chat, c’est la clarinette, espiègle, agile, félin.

Le loup est incarné par les cors, aux accents lugubres et sombres mais envoutants. 

Le grand père, c’est le basson, riende mieux pour apparaitre sérieux et pour bougonner et grogner et finalement s’endormir

Les chasseurs sont équipés de bois et de cuivres, de trompettes, de cymbales et de grosses caisses. Ils sont clinquants, armés, mais sont-ils efficaces? La preuve que non puisque Pierre avec son intelligence et son nœud coulant réussiraà capturer le loup. Les chasseurs ne savent à la fin que faire beaucoup de bruits pour accompagner le cortège vers le zoo. 

Maintenant si, par esprit plus malin que pervers, on en fait une lecture encore plus actuelle, que voit-on ?

On voit un jeune homme (Pierre) qui va immobiliser une force du mal (le loup) en osant contre la sagesse (et le conservatisme de son grand père) braver les habitudes de la forêt. On voit un oiseau qui virevolte et alerte les habitants, y compris le chat. On voit les chasseurs s’attribuer le fruit des efforts de Pierre. Mais peu importe puisque le but est atteint.

On voit un peu ce que l’on veut quand on est un enfant. 

Mais quand on est un président de la République qui s’est promis de moderniser le pays tout en rassurant ses habitants, on cherche une méthode qui ne provoque pas trop de dégâts. 

Et la méthode Prokofiev pour aboutir à ses fins n‘est quand même pas très éloignée de celle que pratique Emmanuel Macron :    

1er objectif : moderniser, éliminer les forces du mal (les loups) et du conservatisme en se révélant plus malin que les autres. 

2e objectif : endormir les forces conservatrices qui, par prudence et excès de sagesse, freinent toute évolution (le grand père et peut être les chasseurs). 

3e objectif: utiliser tous le dynamisme des uns et l’énergie des autres, la concurrence entre tous les partenaires (le chat et l’oiseau adversaires de toujours se retrouvent obligés de coopérer)

4e objectif:occuper le terrain, détourner l’attention sur le but final pour mieux y arriver (Pierre demande à l’oiseau d’occuper le loup pendant qu’il va préparer son nœudcoulant). 

5e  objectif : ne tuer personne (le loup est vivant mais restera captif tant qu’il ne suivra pas la règle commune qui est de respecter les plus faibles) et n'humilier personne, du moins publiquement (les chasseurs inutiles conduiront le cortège final dans l’allégresse car la victoire finale est celle de la petite société). 

Concrètement, Emmanuel Macron ne fait rien d’autre que du Prokofiev arrangé par Machiavel: occuper les forces conservatrices par des questions de méthode (les ordonnances, la concertation, la multiplication des terrains de changement) pour mieux réformer sur le fond. Au fond il se fiche de s’attribuer le fruit de sa méthode. Et ça marche parce que l’opinion publique, et tous les animaux de la forêt sentent bien que l’arrogance des loups et le conservatisme des chasseurs ou même des anciens posent souvent un problème. Un message crypté, mais un message quand même à ceux qui pourraient venir s’opposer à ses volontés. 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Helveticosuisse
- 28/02/2018 - 05:28
Erreur de casting
Cette interprétation psy de Pierre et le Loup volera comme le petit oiseau par dessus de la tête des enfants. Macron fera son cirque avec Brigitte comme metteur en scène. Si le ridicule tuait, on serait débarrassé de ce président. J'aurais préféré la Belle au bois dormant, il aurait fait la belle et ensuite il serait allé dormir pour longtemps.
kuruzawa
- 28/02/2018 - 00:09
suite,
chaque fois qu'est faite une annonce de réformes,je me sens toute guillerette!Ce type est capable de vous communiquer une pêche d'enfer.Et je ne suis la seule à avoir retrouvé le sourire.ENFIN!...et j'espère qu'il pourra continuer de tout remettre à plat le mandat suivant.
kuruzawa
- 28/02/2018 - 00:04
j'adore cette analyse,
C'est bien vu,bien tourné et futé.J'aime bien les articles pointus.Macron est un stratège redoutable et j'attends avec impatience la suite des évènements,car ça ne s'arrêtera certainement pas à la SNCF:le gouvernement a embrayé un train de réformes sur un rythme soutenu dès le début et ça continue de plus belle.Tant mieux,ce pays frôlait l'asphyxie.J'applaudie des deux mains et plus si c'était possible!