En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

03.

Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne

04.

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

05.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

06.

Delta Airlines lance un programme pour réduire le risque de contamination Covid à 1 sur 1 million sur ses vols transatlantiques. Pourquoi ne pas s'en inspirer pour des Noëls en famille sans risque ?

07.

Le Covid touche les plus vieux mais les jeunes vont en payer les factures

01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Liberté de la presse
L'article 24 contesté de la loi «sécurité globale» sera réécrit
il y a 1 heure 1 min
pépites > Culture
Littérature
Le prix Goncourt est attribué à Hervé Le Tellier pour son roman «L'Anomalie» chez Gallimard
il y a 2 heures 39 min
pépites > Société
Exode
Un Français sur dix a quitté sa résidence principale à l'occasion du deuxième confinement, un million de plus que lors du premier confinement
il y a 5 heures 32 min
pépites > Justice
Police
Un des policiers qui suspectent, à tort, 6 jeunes dans une voiture, tire, sans raison, deux coups de feu sur eux, il n'a pas fait l'objet de sanction
il y a 6 heures 40 min
décryptage > Economie
Perte de pouvoir d'achat

La crise du Covid pourrait faire perdre aux Britanniques 1350 euros sur leur rémunération annuelle d’ici 2025. Quid des Français ?

il y a 7 heures 21 min
décryptage > Santé
Protocole ultra-renforcé

Delta Airlines lance un programme pour réduire le risque de contamination Covid à 1 sur 1 million sur ses vols transatlantiques. Pourquoi ne pas s'en inspirer pour des Noëls en famille sans risque ?

il y a 7 heures 53 min
pépite vidéo > Justice
Jour J
Le procès de Nicolas Sarkozy pour corruption dans "l'affaire des écoutes" reprend aujourd'hui
il y a 8 heures 20 min
décryptage > Politique
Janus

Ce qui se cache vraiment derrière le paradoxe Macron

il y a 9 heures 35 min
pépites > Justice
Bavure
4 policiers mis en examen dont 2 ont été écroués dans l'affaire Michel Zecler
il y a 9 heures 43 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Huit jeux auxquels vous pouvez jouer en famille par écran interposés pendant le confinement
il y a 10 heures 8 min
décryptage > Politique
Un mea culpa qui fera date

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

il y a 1 heure 40 min
pépites > Santé
Wanted
10000 volontaires sont recherchés pour mesurer les conséquences psychologiques de la crise sanitaire
il y a 2 heures 55 min
décryptage > Economie
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

La France et l’Allemagne tentent de rallier l’Europe à sa folie. Ils résistent pour protéger l’économie. Tant mieux 

il y a 5 heures 37 min
décryptage > Economie
Panorama

COVID-19, vaccins, politique et vérités

il y a 6 heures 58 min
pépites > Politique
Dilemme
Emmanuel Macron pris au piège de la loi sur la sécurité globale et de l'article 24, Darmanin sur le grill
il y a 7 heures 30 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus : la Haute Autorité de Santé recommande de vacciner en 5 phases avec priorité aux Ehpad
il y a 8 heures 12 min
décryptage > Politique
Surprise Surprise

Comment la gauche a subitement découvert les vertus de la vidéosurveillance

il y a 9 heures 19 min
décryptage > France
Union de la colère

La France n’est-elle plus qu’une somme de colères dirigée par un gouvernement incapable de les comprendre ?

il y a 9 heures 43 min
décryptage > France
Glottophobie

Il faut sauver l'accent de Jean Castex !

il y a 10 heures 7 min
décryptage > Economie
ATLANTICO BUSINESS

Le Covid touche les plus vieux mais les jeunes vont en payer les factures

il y a 10 heures 9 min
© Reuters
© Reuters
Les entrepreneurs parlent aux Français

Allons nous tuer l’emploi humain en moins de 10 ans ?

Publié le 26 juin 2017
Nous assistons depuis un peu plus de 10 ans à des phénomènes inquiétants. Nos Etats ont confirmé que vivre au dessus de leurs moyens était leur mode de fonctionnement génétique et que sacrifier les générations à venir ne posait aucun problème puisque ce sont des électeurs que nos vieux politiques n’auront pas l’occasion d’affronter
Denis Jacquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nous assistons depuis un peu plus de 10 ans à des phénomènes inquiétants. Nos Etats ont confirmé que vivre au dessus de leurs moyens était leur mode de fonctionnement génétique et que sacrifier les générations à venir ne posait aucun problème puisque ce sont des électeurs que nos vieux politiques n’auront pas l’occasion d’affronter

 

Nous assistons depuis un peu plus de 10 ans à des phénomènes inquiétants. Nos Etats ont confirmé que vivre au dessus de leurs moyens était leur mode de fonctionnement génétique et que sacrifier les générations à venir ne posait aucun problème puisque ce sont des électeurs que nos vieux politiques n’auront pas l’occasion d’affronter. Ils seront alors à l’abri d’une retraite parlementaire confortable. Nos politiques ont refusé à la France les réformes indispensables qui auraient permis de réfléchir à l’emploi des seniors, à un système de formation adapté aux bouleversements des besoins, à un dialogue social renouvelé, à un droit du travail aussi vieux que la société industrielle à l’heure du digital. Refusé de parler d’investissement massif dans les technologies d’avenir etc.

Bref tout ce qui pouvait nous donner un avenir a été enterré par une classe vivant du passé, et dont la frontière intellectuelle était bordée par les échéances électorales. Dans le rouge, nos systèmes sociaux explosent de toute part et réclament au marché une performance surhumaine vers le haut, des bénéfices toujours plus importants, ce qui est impossible à délivrer. Une fois tous les coûts maintenus en laisse et les prix cloués au sol, portés par une politique meurtrière du pouvoir d’achat par clientélisme, il ne reste qu’une couche à sacrifier : L’homme et son travail. Le dernier « creuset » de productivité, la « dernière érection du pendu économique ».

Dans le même temps la société passe de l’industrie au service, or le service s’industrialise mal. Sauf à remplacer là aussi, l’homme par l’IA associée à l’automatisation à outrance. Remplacer les chauffeurs, les livreurs, tous ces jobs que nous avons eu tant de mal à construire, pour des dizaine de milliers d’hommes et femmes n’ayant que cette perspective, vont disparaître sous les bravo des radicaux des technologies, qui s’excusent et s’autoamnistient d’avance en invoquant le bonheur de la destruction créatrice Schumpétérienne. Quand les mots remplacent la réflexion, la paresse l’emporte sur la réflexion et la nuit sur le jour. Fini le temps des lumières, la France et l’Europe, par leur absence du débat sur le digital et les technologies, ont plié boutique et relégué les temps glorieux où intellectuels et acteurs pensaient la société plutôt que la subir. Fini la lumière, vive l’obscurantisme.

Les géants américains et chinois dont dépendent leurs économies (les GAFA représentent 75% de la capitalisation américaine), ont décidé que la domination l’emportait sur le bien de l’humanité et que viser la disparition de l’emploi humain et sa soumission à la machine permettrait de mettre le couvercle bien vissé sur toute contestation future, même violente, et qu’un petit coup d’opium au parfum de revenu universel permettrait de calmer le bon peuple.

Le consommateur, aveugle et sourd, continue de se soumettre à des applications qui promettent le confort et la rapidité, et dont la gratuité dispense de la réflexion. A force de glisser le doigt sur la surface de l’écran, on s’interdit la profondeur de la réflexion. La rapidité l’emporte sur l’intelligence, l’index remplace le cerveau, qui en devient un accessoire servile. On ne pense plus on se positionne, on n’agit plus, on réagit. En confiant 95% de nos recherches sur internet à Google, on creuse la tombe du modèle de civilisation qui avait fait notre fierté.

Nous visons la croissance, avec un gouvernement renouvelé, emmené par celui que nous espérons tous être un réformateur, mais les forces et vents contraires risquent d’être plus puissants que lui. Nous pourrions bien avoir une croissance sans emplois (en nombre suffisant) et surtout voir les emplois créés largement compensés (négativement) par la destruction de 3.5M d’emplois annoncés par nombre de rapports dont celui de Roland Berger l’année passée. A ajouter au 6M de chômeurs. L’addition risque d’être salée, et de faire un bien triste apéritif !

Pour cela il n’y a qu’une solution. Proposer, financer, protéger des modèles alternatifs, qui fassent la part belle aux technologies qui protégeront la place de l’homme sur le marché du travail. Pour que ce modèle social soit soutenable il faudra des modèles économiques pérennes. Pour que le digital soit pérenne il lui faut une taille critique monstrueuse. Raison pour laquelle, non seulement il faudra raisonner à l’échelle Européenne, mais y associer l’Afrique, notre exact complément, afin de donner à nos entrepreneurs Européens et Africains la taille critique que réclame ce marché. Ainsi capables de proposer au monde, un modèle alternatif basé sur un modèle économique valide, centré sur l’homme, alors nous pourrons peser sur la destinée mondiale d’une humanité qui prend un tour bien inquiétant. Sans nous.

The « new fronteer » ce n’est donc pas Mars, mais bien la terre, une terre d’homme, qui peuvent retenir le meilleur et s’éviter le pire, en dessinant une frontière qui se nomme la réflexion et la décision, risquer de s’offrir un avenir et rallumer « les Lumières ». A cette condition le changement que l’on nous vend comme une fin en soi, sera justifié par le progrès qu’il apporte et qui n’est JAMAIS inclus de façon systématique dans la version de base ! A nous, entrepreneurs, acteurs de la société civile, avec ce gouvernement, l’Europe et l’Afrique d’investir dans l’avenir de l’homme.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
kelenborn
- 27/06/2017 - 11:52
pas le foule alors je me dévoue
Imaginons- c'est une pure hypothèse d'école que la production de richesses soit entièrement faite par des robots! On serait toujours en vacances! Mr Jaquet ne trouve pas ça bien? Il pourrait toujours essayer de vendre ses services comme cafteur en surveillant ceux qui se tiennent mal. Je ne plaisante pas: dans un tel monde il existerait un tas d'activités qui n'existent pas aujourd'hui simplement parce que du temps serait libéré pour les accomplir! Ce monde serait celui du revenu universel qui existe déjà partiellement avec le RSA, lequel n'était pas possible sous Louis XIV sauf à considérer comme tels les revenus de l'aristocratie. On a bien soufflé cela à l'oreille de Touconkhmaon mais comme il était surtout con , il n'a pas compris que pour servir la soupe gratuite il fallait éviter de casser d'abord la soupière- en clair de massacrer l'économie!
Vous êtes tjs entrepreneur Mr Jaquet?
kelenborn
- 26/06/2017 - 18:52
suite
On a même le droit de ne pas le comprendre mais, dans ce cas on n'écrit pas dans Atlantico!
Sur Causeur c'est 2000 caractères
kelenborn
- 26/06/2017 - 18:50
Quand les mots remplacent la réflexion, la paresse l’emporte sur
On aimerait que ce soit la paresse mais il est à craindre que ce ne soit la vacuité, s'agissant en tout cas des ratiocinations de Mr Jaquet qui est coutumier de cette prose. Allons, un tel discours sous un préau, pendant la troisième mi-temps après le match de ruby ok mais la...
Jacquet aurait pu se faire le défenseur des conducteurs de diligence voir des plumeuses de volailles victimes de l'écorche poulet de Boris Vian oui mais...pas ici!!! avec Michelle Plahiers après une bonne cuite!!
Le BA-BA de l'économie: que produit l'augmentation de la productivité? Entre autres choses, moins de temps pour produire la même richesse et aussi la payer:OK
Dès lors soit on a plus de temps libre: les congés payés et la semaine de cinq jours étaient impossibles au temps des diligences et du métier à tisser, soit les économies faites permettent de financer d'autres activités : à l'époque de Louis XIV il n'y a pas de crêches pour les enfants du peuple ou tout simplement pas d'école parce qu'indépendamment du contexte politique, on n'aurait jamais eu les ressources permettant de maintenir hors du travail les gens de 8 à 24 ans!!!! . On a le droit de ne pas savoir cela, on a même le droit de ne pas l