En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

02.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

Le Coronavirus, occasion forcée de se "débarrasser" de la mondialisation ? Petits contre-arguments pour ne pas jeter le bébé (de notre prospérité) avec l’eau du virus

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Dérision et ricanements à tous les étages

Ce gisement de voix sur lequel pourraient miser les candidats osant résister à l’intimidation par “l’humour” médiatique

il y a 11 min 28 sec
décryptage > Santé
Crise de l'hôpital français

“Il faut sauver l’hôpital” : mais comment expliquer la pénurie dénoncée par les soignants au regard du montant des dépenses publiques ?

il y a 1 heure 38 min
pépites > Justice
Centre hospitalier de Mont-de-Marsan
Claude Sinké, l’auteur présumé des coups de feu à la mosquée de Bayonne, est mort
il y a 11 heures 11 min
pépites > Santé
Nouveau bilan
38 cas de coronavirus ont été identifiés en France dont 12 liés au patient infecté dans l’Oise
il y a 12 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Russie et la France, de Pierre Le Grand à Lénine" de Hélène Carrère d’Encausse, de l’Académie française : une mine d’informations sur le passé… avec une trop brève réflexion sur l’avenir !

il y a 16 heures 8 min
pépite vidéo > Santé
Difficultés du monde hospitalier
Emmanuel Macron interpellé par un médecin sur la crise des hôpitaux
il y a 17 heures 46 min
pépites > Justice
"Pendaison" et Ancien Régime
L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon
il y a 20 heures 33 min
pépites > Santé
Coronavirus
Emmanuel Macron à la Pitié-Salpêtrière : "On a devant nous une épidémie" qu'il va falloir "affronter au mieux"
il y a 22 heures 2 min
décryptage > Politique
Réforme(s)

Edouard Philippe, patron de Licence IV, Bruno Le Maire, gérant d’auto-école

il y a 23 heures 2 min
décryptage > Politique
Passage en force

Recours au 49-3 : cet ultime baril de poudre qu'Emmanuel Macron roule dans la fabrique d'allumettes

il y a 23 heures 53 min
décryptage > Société
Pandémie

Coronavirus : quand la nature se remet à nous faire peur

il y a 1 heure 13 min
pépites > Environnement
Justice
La société Lubrizol a été mise en examen pour "atteinte grave" à la santé et à l’environnement suite à l'incendie de son site de Rouen
il y a 10 heures 38 min
light > Culture
Grande famille du cinéma français ?
45e cérémonie des César : Brigitte Bardot publie un message de soutien à Roman Polanski qui "sauve le cinéma de sa médiocrité"
il y a 11 heures 53 min
light > Economie
Nominations
Nicolas Sarkozy et Guillaume Pepy vont entrer au conseil de surveillance de Lagardère
il y a 13 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Hokusai, Hiroshige, Utamaro. Les grands maîtres du Japon" : splendeurs du Japon à Aix-en-Provence: Les Maîtres de l’époque Edo (1600-1867)

il y a 16 heures 17 min
pépites > Santé
Etat de santé
L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"
il y a 18 heures 28 min
pépites > Santé
Virus en sommeil
Une femme japonaise contracte le coronavirus une seconde fois après avoir été guérie
il y a 21 heures 29 min
pépite vidéo > Politique
Double langage ?
Didier Guillaume arrache le micro d'un journaliste après une question sur l'abattoir Sobeval
il y a 22 heures 26 min
décryptage > Société
Réaction politique

Injustice intergénérationnelle : les dangers d'une génération extorquée

il y a 23 heures 21 min
décryptage > Politique
A mort !

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

il y a 1 jour 11 min
© Reuters
© Reuters
L'édito de Jean-Marc Sylvestre

Pendant que François Hollande nous explique que “ça va mieux”, les chiffres de l’INSEE dévoilent les vraies faiblesses du système français…

Publié le 18 juin 2016
Quand l’Insee dit "l'horizon s'éclaircit pour la France", l'Insee ne dit pas que ça aurait pu aller tellement mieux. Quel gâchis ! Quel temps perdu ! Les candidats à la présidentielle devraient apprendre par cœur ce document.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Quand l’Insee dit "l'horizon s'éclaircit pour la France", l'Insee ne dit pas que ça aurait pu aller tellement mieux. Quel gâchis ! Quel temps perdu ! Les candidats à la présidentielle devraient apprendre par cœur ce document.

Les candidats à la présidentielle devraient apprendre par cœur la dernière note de conjoncture de l'Insee parce qu'elle véhicule, en creux, tout ce qui ne va pas et qu'on a raté, et nous dit ce qu'il faudrait faire pour se désembourber.

L'horizon s 'éclaircit, oui ! Sur la croissance, sur le chômage et sur le pouvoir d'achat. Donc ça va mieux et le président de la République ne va pas manquer de le faire rabâcher par son entourage. Cela dit, c'est Winston Churchill qui disait "je n'ai confiance que dans la statistique que j'ai moi-même trafiquée"Alors l'Insee ne trafique rien, mais le président de la République ne regarde que la partie visible de l'iceberg. La réalité est affligeante.

Elle est affligeante parce que contrairement à ce que beaucoup d'économistes pensent, le diagnostic qui avait été fait au départ par François Hollande n'était pas erroné. Mais les leçons qu'il en a tirées et la politique qu'il a mise en œuvre ont été désastreuses.

En bref, François Hollande a, dès le départ de son quinquennat, pensé que l'économie développe des cycles plus ou moins longs, ce qui veut dire qu'après une dépression, celle de 2009-2010, l'économie française connaîtrait une phase de remise en ordre et une reprise. Il pensait que le cycle reproduirait le scénario de 1990-96. Il avait raison, sauf que pour des facteurs politiques et idéologiques stupides, il a littéralement étouffé l'activité. Rigueur, austérité, sur-fiscalité, chasse aux riches... Quand il s'est réveillé deux ans plus tard et qu'il a reconnu que la France avait un déficit d'offre, il a réagi de façon presque clandestine et n'a pas laissé à Manuel Valls la liberté d'aller au bout d'une logique libérale.

Résultat : l'Insee nous dit aujourd'hui que l'économie française respire encore, mais elle n'est plus dans la course. Plus intéressant, on comprend très clairement ce qu'il faudrait faire pour revenir dans le jeu.

1) La croissance s'accélère... Oui, mais pas assez. L'Insee prévoit une accélération de la croissance en France en 2016 à 1,6% après avoir réalisé 1,2% en 2015. Alors ça va mieux, dit la gouvernance, mais c'est ridicule comme performance, l'écart ne sera donc que de 0,4%.

De qui se moque-t-on ? 0,4%, c'est en gros la marge d'erreur de la statistique. Et 0,4% quand on a bénéficié depuis 2 ans des avantages extérieurs les plus extraordinaires depuis 20 ans, avec des taux d'intérêt proches de zéro, un euro qui a baissé, des tonnes de liquidités déversées dans le système par la BCE et pour couronner le tout, un prix du pétrole qui s'est effondré, ce qui a représenté une restitution de 50 milliards d'euros pour les agents économiques. Mais qu'a-t- on fait de cette manne ? Où est-elle ? En théorie, cette conjoncture hyper favorable aurait dû nous propulser en croissance à plus de 3%, et avec 3% de croissance tous nos problèmes étaient réglés. Alors pourquoi ?

Tout simplement parce que l'appareil de production français n'a pas été capable de capter la demande venue de l'extérieur en 2015 et, plus grave, n'a pas été capable de répondre à la demande interne en 2016. Le résultat, c'est que cette demande n'a pu se réaliser qu'avec des importations de produits étrangers. La balance commerciale a creusé son déficit. Les produits étrangers ont été considérés comme de meilleure qualité et moins chers.

La vraie question qu'il eut fallu se poser à ce moment-là est la suivante : pourquoi l'appareil de production est-il incapable de répondre à cette demande ?

- Question de prix ? Oui

- Question de qualité ? Oui

- Question d'originalité ? Oui

- Question d'organisation ? Oui

- Question d'environnement administratif et fiscal décourageant ? Oui

Tant que la majorité socialiste et tant que la culture dominante en France n'admettra pas que les acteurs du jeu de la croissance sont avant tout les chefs d'entreprise et qu'ils ont besoin de liberté, le pays ne pourra pas se relever.

2) Le taux de chômage va baisser de 0,4% d'ici 2016. Pour les amis du pouvoir, c'est formidable, ils vont donc nous répéter que la courbe s'est inversée, que le président avait raison de croire dans sa théorie du cycle, etc. Sans doute, et ça n'est pas nouveau. Mieux, on s'aperçoit que les jeunes diplômés trouvent aujourd'hui plus vite des jobs qui leur correspondent qu'il y a deux ans. Le flux d'expatriés jeunes, des bacs +5, va peut-être se ralentir. Bien, tant mieux.

Sauf qu'en montrant ces chiffres, l'Insee indique aussi en creux que le taux de chômage français reste à 10% en moyenne avec des pointes à 30% chez les jeunes. En clair, ça marche un peu mieux chez les seniors, ça marche réellement mieux chez les jeunes très formés, mais ça continue de se détériorer chez les jeunes qui n'ont pas de formation.

Ça prouve bien que notre appareil de formation ne fonctionne pas. Il coûte de plus en plus cher. La ministre de l'Education nationale a beau nous annoncer des progressions d'effectifs et des primes de toute sorte, le système n'est pas plus efficace qu'avant. Il ne produit pas des jeunes qui soient employables. Il y a quand même un problème gravissime.

On ne peut pas déverser des tonnes de milliards (100 milliard d'euros par an de plus qu'en Allemagne) dans une administration qui fabrique des chômeurs. Ce n'est pas un problème politique ou idéologique, c'est surtout un problème d'organisation et de management. Si l'Education nationale était une entreprise, elle serait obligée de se préoccuper de ses clients, de ses méthodes et de la compétence de ses personnels.

3) Il faudrait produire français. Bien sûr. Le made in France, c'est la grande idée, une telle logique propagée par des gens aussi divers qu'Arnaud Montebourg ou Florian Philippot du FN ne tient pas la route une seconde s'il n'y a pas un modèle économique et un écosystème fiscal et administratif correspondant. Le monde entier achète des voitures allemandes, non pas parce qu'elles sont moins chères, mais parce qu'elles sont considérées par le client comme les meilleures.

Peut-on obliger les consommateurs à acheter français ? Le patron du système, c'est le client, n'en déplaise à Jean-Luc Mélenchon ou Florian Philippot. Alors on peut toujours fermer les frontières ou mettre en prison les consommateurs qui trahiraient l'industrie nationale. Ce qui est étonnant et que personne ne veut voir, c'est que nous avons une balance commerciale déficitaire, ce qui veut dire que la croissance de la demande profite surtout aux importations... Mais en revanche, ce que personne ne relève, c'est que nous avons une balance des paiements positives.

Or, la balance des paiements c'est la balance commerciale (import / export de produits) à laquelle on ajoute l'import/export des services. C'est-à-dire le produit des activités de tourisme et de l'industrie financière à l'étranger. L'industrie financière que François Hollande voulait tuer (notre ennemi), c'est l'industrie qui rapporte le plus de devises à la collectivité. AXA, BNP, Crédit agricole, Société Générale, sont dans leur domaine des champions en matière d'exportations et d'emplois.

L'industrie qui crée le plus d'emplois et qui est championne du monde dans sa catégorie, c'est l'industrie du tourisme. La France est le pays qui accueille le plus grand nombre de visiteurs par an... Mais ça n'est pas chez nous que le visiteur reste le plus longtemps et dépense le plus d'argent. Cherchez l'erreur !

La France comble ses touristes avec la Tour Effel et le château de Versailles, avec l'Opéra ou les Folies bergères, le Club-Med ou Center-Parcs, mais la France réussit cet exploit de décourager le même touriste de rester parce que nos rues sont périodiquement jonchée d'ordures, parce que les magasins sont fermés le dimanche, parce qu'il y a des manifestations ou des grèves un jour sur deux, et parce que les 2/3 des Français sont encore réfractaires aux langues étrangères.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

02.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

Le Coronavirus, occasion forcée de se "débarrasser" de la mondialisation ? Petits contre-arguments pour ne pas jeter le bébé (de notre prospérité) avec l’eau du virus

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
francis altier
- 19/06/2016 - 11:56
et si les chiffres ne disaient pas toute la vérité ?
Excellent ouvrage de Valérie Charolles Fayard et qui démystifie les statistiques reprises par tous les médias . Ce serait vraiment l'honneur des dits médias de rétablir la vérité. Exemple : le chômage, si on exclus les fonctionnaires qui ne risquent pas le chômage, celui des salariés du privé de 25,64 % sur la base des chiffres de 2014 ( les chiffres de 2014 ( Les chiffres de 2015 ne sont pas sortis. Autre vérité, les allemands gagneraient autant que les français, mais la valeur ajoutée, le vrai juge de paix, est nettement plus élevée en Allemagne. A quand une vraie augmentation de notre valeur ajoutée ?
Scoop : depuis plusieurs mois j'annonce la baisse du chômage ( non l'inversion de la courbe qui ne signifie rien en terme mathématique) il suffit de déverser des millions d'€uros , c'est nous qui payons, pour arriver au résultat annoncé. A ce coût s'ajoute le non prise en compte des salariés qui ne s'enregistrent plus à pôle emploi + ceux qui sont rayés des chiffres "officiels"
Merci Monsieur Jean Marc Sylvestre pour vos commentaires avisés. Juste une suggestion, que JMS commente ... les commentaires pour respecter la réalité. Certes ce n'est pas évident Merci à vous
francis altier
- 19/06/2016 - 11:56
et si les chiffres ne disaient pas toute la vérité ?
Excellent ouvrage de Valérie Charolles Fayard et qui démystifie les statistiques reprises par tous les médias . Ce serait vraiment l'honneur des dits médias de rétablir la vérité. Exemple : le chômage, si on exclus les fonctionnaires qui ne risquent pas le chômage, celui des salariés du privé de 25,64 % sur la base des chiffres de 2014 ( les chiffres de 2014 ( Les chiffres de 2015 ne sont pas sortis. Autre vérité, les allemands gagneraient autant que les français, mais la valeur ajoutée, le vrai juge de paix, est nettement plus élevée en Allemagne. A quand une vraie augmentation de notre valeur ajoutée ?
Scoop : depuis plusieurs mois j'annonce la baisse du chômage ( non l'inversion de la courbe qui ne signifie rien en terme mathématique) il suffit de déverser des millions d'€uros , c'est nous qui payons, pour arriver au résultat annoncé. A ce coût s'ajoute le non prise en compte des salariés qui ne s'enregistrent plus à pôle emploi + ceux qui sont rayés des chiffres "officiels"
Merci Monsieur Jean Marc Sylvestre pour vos commentaires avisés. Juste une suggestion, que JMS commente ... les commentaires pour respecter la réalité. Certes ce n'est pas évident Merci à vous
superliberal
- 19/06/2016 - 11:54
Question de culture....
Si on reconnaît un arbre à ses fruits nous ne pouvons en conclure que les Anglo-Saxons sont meilleurs que nous...question d'intelligence collective. Le génie latin compense un peu mais de moins en moins malheureusement.