En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pétrole : l’Arabie saoudite contribue à l’effondrement de l’économie mondiale

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 : les images du pape François, seul au Vatican, pour une bénédiction "Urbi et Orbi"

06.

Coronavirus : l’après crise sera violente

07.

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

05.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Ralentissement

Inflation en chute libre : la déflation est en marche et nous ne réagissons pas (assez)

il y a 10 min 7 sec
décryptage > Science
Prouesse

Super décodeur : une machine réussit désormais à traduire des ondes cérébrales en phrases

il y a 1 heure 9 min
décryptage > Politique
Premier ministre face à la crise

Edouard Philippe joue la carte de l'humilité (et s'avère meilleur acteur qu'Emmanuel Macron)

il y a 2 heures 2 min
décryptage > High-tech
Confiance

Espionnage et renseignement par temps de Coronavirus (ou comment ne pas rater informations et matériels essentiels quand il faut même se méfier de ses alliés)

il y a 2 heures 33 min
pépites > Politique
Lucidité
Baccalauréat, confinement, élections municipales, pénurie de masques : les principales annonces d’Edouard Philippe sur TF1 sur la crise du coronavirus
il y a 12 heures 39 min
pépites > Terrorisme
Rebondissement
Meurtre de Daniel Pearl : le Pakistan annule la peine de mort d’Omar Sheikh, le citoyen britannique condamné
il y a 14 heures 16 min
light > Science
Découvertes scientifiques
Selon des chercheurs allemands, l'Antarctique était recouvert d'une forêt luxuriante qui abritait des dinosaures
il y a 15 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le grand écart, Chronique d’une démocratie fragmentée" de Pascal Perrineau : une analyse en profondeur des revendications et colères sociales

il y a 17 heures 5 min
pépites > Défense
Ennemi invisible
Opération Barkhane : quatre soldats français ont été contaminés par le coronavirus
il y a 18 heures 50 min
pépites > Europe
"Mea Culpa"
Coronavirus : la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, s'excuse auprès de l'Italie
il y a 20 heures 21 min
décryptage > International
Le bon vieux temps ?

Coronavirus : où l’on apprend qu’en Afrique du Sud les heures les plus sombres de l’apartheid sont revenues…

il y a 51 min 23 sec
décryptage > International
Enseignements

Si l’union (européenne) fait la force, mais comment survivent la Corée du Sud, Taïwan… dans la compétition internationale ?

il y a 1 heure 28 min
décryptage > International
Règles strictes

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

il y a 2 heures 17 min
décryptage > France
Libertés publiques

Non la démocratie n’a pas été dissoute en France. Mais des questions sérieuses se posent sur l’État de droit

il y a 2 heures 46 min
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 1er avril en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 13 heures 25 min
light > Culture
Impact de l’affaire Matzneff
Jean-Marie Gustave Le Clézio décide de quitter le jury du Prix Renaudot
il y a 14 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Boussole" de Mathias Enard : un livre d’une érudition éblouissante

il y a 16 heures 50 min
pépites > International
Bataille de chiffres
Coronavirus : les autorités américaines estiment que la Chine a menti sur le nombre de morts et falsifié les chiffres
il y a 17 heures 31 min
pépites > Economie
Nouvelles demandes
Les Etats-Unis comptabilisent désormais 6,6 millions de chômeurs de plus en une semaine
il y a 19 heures 16 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
La droite réfléchit à sa stratégie de rebond, Valeurs Actuelles l’enfonce (en même temps que les autres); Marine Le Pen surfe sur la colère des réseaux sociaux, le gouvernement balance sur elle; Tracer sans fliquer ?; Tensions sur l’approvisionnement
il y a 20 heures 41 min
© Reuters
© Reuters
Atlantico Business

Pas de bouc émissaire possible : les Français jugent François Hollande responsable de la situation économique

Publié le 22 mars 2016
Six Français sur dix considèrent que la loi El Khomri n’améliorera pas la situation de l'emploi. Seuls 16% des Français pensent que cela peut faire baisser le chômage (sondage Atlantico - IFOP). En règle générale, la majorité des Français rejettent la politique économique de l’exécutif.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Six Français sur dix considèrent que la loi El Khomri n’améliorera pas la situation de l'emploi. Seuls 16% des Français pensent que cela peut faire baisser le chômage (sondage Atlantico - IFOP). En règle générale, la majorité des Français rejettent la politique économique de l’exécutif.

Le fait est nouveau. Jamais le rejet de la politique économique du Gouvernement et du Président a été aussi clair et violent. D’abord, peu de Français croient en l'efficacité de la loi El Khomri après son charcutage des quinze derniers jours et plus de 80 % des Français considèrent que la politique économique, les choix et les stratégies sont mauvais.

Plus grave encore pour le Gouvernement, selon un sondage paru dans Les Echos, 74% des sympathisants de gauche jugent également la politique décevante.

Alors les seconds n’ont pas forcement la même analyse que les premiers, mais les uns et les autres se retrouvent pour rejeter tout en bloc. Et le Président et le Premier ministre Manuel Valls.

Avec une telle appréciation, François Hollande fait pire que tous ses prédécesseurs qui n'étaient pas très bien traités par l'opinion… Le sondage d’Atlantico indique que même au temps du CPE et de Jacques Chirac, les scores n'avaient été aussi noirs.

Jacques Chirac ou Nicolas Sarkozy ont connu des passages à vide mais jamais des points aussi bas dans les sondages que François Hollande.

Le seul membre de l'exécutif qui tire ses marrons du feu, c’est Emmanuel Macron, mais son pouvoir de séduction s’explique aussi parce qu’il a pris en fait peu de responsabilités. Sa parole est libre, il peut être critique.

Le cafouillage qui a accompagné l’accouchement difficile de la loi El Khomri explique pour une grande part la déception Manuel Valls et la montée au zénith d'Emmanuel Macron.

Ce qui est intéressant et spectaculaire dans l’attitude actuelle des Français, c’est que s’ils jugent la politique économique mauvaise, ils considèrent que la situation désastreuse de l'activité et de l'emploi est imputable aux mauvais résultats de l'exécutif.

1) Le chef de l'Etat s’est trompé de diagnostic au départ en pensant que les équilibres avaient été détruits par Nicolas Sarkozy, or les déséquilibres se sont aggravés après.

2) François Hollande a commencé par faire une politique de la demande en accroissant les dépenses publiques et en essayant de les financer par des hausses d'impôts. Résultat : il a asphyxié la machine.

3) Pour sortir de l'étouffement, il a changé de Premier ministre pour essayer de développer une politique de compétitivité, mais coincé par ses engagements et par sa majorité, il n’a pas pu la mener jusqu’au bout.

4) Il n’a obtenu aucune amélioration notable sur le front de l'économie réelle.

De ce cheminement sur quatre ans, les Français de gauche et de droite considèrent que l'exécutif a tout essayé, mais rien réussi.

Plus grave, ils estiment qu’il n’y a plus aucune excuse possible, aucun bouc émissaire possible.

Si on va mal, ce n'est pas de la faute de la Banque centrale européenne qui fait tout, trop sans doute, pour essayer de redresser le bateau.

Si on va mal, ce n’est certainement pas de la faute de Bruxelles, puisque la Commission accepte avec beaucoup de complaisance les dépassements de déficit.

Si on va mal, ce n'est pas de la faute de l'Allemagne.

Si on va mal, ce n’est pas de la faute du pétrole, il est très bas.

Si on va mal, ce n est pas de la faute des banquiers ou de l'euro.

Si on va mal, c’est sans doute de notre faute à tous, mais c’est aussi du fait d'un exécutif et d’une gouvernance qui n’a pas de boussole, pas de vision, et pas de stratégie.

Sur tous les sujets clé qui inquiètent les Français (la mondialisation, l'Europe, le progrès technologique), la gouvernance est incapable de nous dire où nous allons, comment nous y allons et pour quoi faire.

Inutile d'ajouter qu'à un an de la présidentielle, les Français n'imaginent pas que le Gouvernement soit capable de redresser la situation économique par des réformes de fond. Les Français ont une certaine lucidité.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pétrole : l’Arabie saoudite contribue à l’effondrement de l’économie mondiale

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 : les images du pape François, seul au Vatican, pour une bénédiction "Urbi et Orbi"

06.

Coronavirus : l’après crise sera violente

07.

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

05.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
kaprate
- 23/03/2016 - 02:02
des comptes
Tout à fait d'accord, les responsables politiques devraient avoir à rendre des comptes et devraient pouvoir être sanctionnés en cas d'insuffisance professionnelle, de fautes de gestion, ou pire, de trahison, comme c'est le cas de 00llande. Les élus réfléchiraient avant de promettre en l'air et de faire des choix purement électoralises et ils se concentreraient un peu plus sur le boulot au lieu de, notamment, se pavanner en scooter pour tirer un coup... Quant à la sanction ultime du peuple, elle a été fatale à Louis XVI, elle mériterait de l'être pour François-Le-Petit...
Le gorille
- 22/03/2016 - 19:33
"O" ou "0" ?
C'est pas la même chose, presque confrère, un tantinet barbare !
Monkeyman
- 22/03/2016 - 18:06
"0" n'est ce qu'il a toujours été. Mais les autres, maintenant
Les membres du et des gouvernements, en 2012, ont "expérimenté".
Ils ne sont pas coupables, au bénéfice du doute !
MAIS MAINTENANT, ILS SONT COMPLICES ou INCONSCIENT(E)S !
Notre "O" s’accrochera jusqu’au bout, pariant sur un nouveau miracle type DSK !
Mais les dit(e)s socialistes qui sont devenus(e)s des COLLABORATEURS/TRICES ne sont-ils/elles pas en train de se dévaluer totalement ? !
Décider de persister à frayer avec un "NÉGATIF", n'est-ce pas suicidaire ? !