En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe

05.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

07.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

01.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

02.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

03.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

04.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Débat sur l’immigration : un consternant surplace collectif

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Société
Polémique
Femme voilée au conseil régional : pour Brigitte Macron "on ne parle pas politique" à l'école
il y a 34 min 55 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"De Gaulle, 1969, l'autre révolution" d'Arnaud Teyssier : la fin de la saga du gaullisme, par l'un de ses meilleurs spécialistes

il y a 2 heures 43 min
décryptage > Culture
7ème art

Soubresauts, horreurs et beauté du monde à Saint-Jean de Luz

il y a 4 heures 17 min
décryptage > Religion
L'art de la punchline

Un 13 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 4 heures 30 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Cette semaine l’Europe joue son destin sur le Brexit

il y a 5 heures 8 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Stadia : Google mise sur la latence négative pour s’imposer dans l’univers des jeux vidéos. Décisif ou moufte aux yeux ?
il y a 5 heures 39 min
décryptage > Economie
Incompréhension

L’étrange capacité du capitalisme financiarisé à perdurer envers et contre tout

il y a 6 heures 14 min
décryptage > International
Opération "printemps de la paix"

Syrie : multi jeux de dupes autour des Kurdes (et des djihadistes de Daesh)

il y a 6 heures 30 min
pépites > Europe
A contre courant
Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe
il y a 22 heures 25 min
pépites > Education
Urgence
Violence scolaire : "entre 20 et 30 incidents graves" chaque jour, selon Jean-Michel Blanquer
il y a 22 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vie et mort d'un chien" de et mise en scène par Jean Bechetoille : Etre ou ne pas être... c'est encore la question à Elseneur

il y a 2 heures 33 min
pépites > Europe
Last chance
Brexit : d'après le vice-premier ministre Irlandais, un accord est envisageable cette semaine
il y a 2 heures 55 min
décryptage > Social
Exercices de coloriage

Il est beaucoup question du "vieux mâle blanc". Mais pourquoi ne parle-t-on jamais du " vieux mâle noir" ?

il y a 4 heures 25 min
décryptage > Religion
Loi de 1905

Pourquoi la laïcité ne devrait pas être invoquée dans la lutte contre l’islamisme

il y a 5 heures 42 sec
décryptage > Politique
Conceptuel

Le populisme, phénomène bien plus fondamental que le simple fruit de l’épuisement de la démocratie représentative ou de l’hystérisation des classes moyennes

il y a 5 heures 34 min
décryptage > Economie
Courage!

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

il y a 6 heures 9 min
décryptage > Economie
Atlantico-Business

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

il y a 6 heures 19 min
décryptage > Politique
Lourde tâche

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

il y a 6 heures 44 min
light > People
Carnet rose
Nabilla a accouché d’un petit garçon
il y a 22 heures 39 min
pépites > Environnement
Pas désintéressés
A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine
il y a 23 heures 7 min
© Reuters
Recep Tayyip Erdogan a parlé d'un "génocide algérien".
© Reuters
Recep Tayyip Erdogan a parlé d'un "génocide algérien".
Tête de

La Turquie se venge aussi du refus français de la voir intégrer l'Europe

Publié le 24 décembre 2011
Après la pénalisation de la négation des génocides et en particulier du génocide arménien, le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, a réagi très vertement : rappel de son ambassadeur, suspension d’exercices militaires avec la France. Jusqu’à l’accusation d’un prétendu « génocide algérien ». Peut-on craindre d’autres ripostes de la part de la Turquie ?
Alican Tayla est chercheur à l’IRIS, spécialiste de la Turquie et des problématiques identitaires. Il contribue également à l’Observatoire de la Turquie et de son environnement géopolitique.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alican Tayla
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alican Tayla est chercheur à l’IRIS, spécialiste de la Turquie et des problématiques identitaires. Il contribue également à l’Observatoire de la Turquie et de son environnement géopolitique.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après la pénalisation de la négation des génocides et en particulier du génocide arménien, le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, a réagi très vertement : rappel de son ambassadeur, suspension d’exercices militaires avec la France. Jusqu’à l’accusation d’un prétendu « génocide algérien ». Peut-on craindre d’autres ripostes de la part de la Turquie ?

Atlantico : Après la pénalisation de la négation des génocides et en particulier du génocide arménien, le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, a réagi très vertement : rappel de son ambassadeur, suspension d’exercices militaires avec la France ; jusqu’à l’accusation d’un prétendu « génocide algérien ». Comment jugez-vous les derniers événements ? Peut-on craindre d’autres ripostes de la part de la Turquie ?

Alican Tayla : La France et la Turquie ont des relations étroites malgré les tensions qui, rappelons-le, ne sont pas nées avec cette loi. Les relations sont tendues entre les deux pays depuis 2007 quand Nicolas Sarkozy a déclaré en arrivant à l’Elysée qu’il était contre l’adhésion de la Turquie à l’Union européenne. Plus récemment, la visite d’Alain Juppé, en tant que ministre des Affaires étrangères, a un peu amélioré les choses. Les deux pays ont rehaussé leur partenariat stratégique notamment au Moyen-Orient…

On peut craindre qu’avec cette loi, on observe une certaine distance. Mais il est trop tôt pour connaître l’intensité de cette crise diplomatique. On peut craindre, par exemple, qu’il n’y ait pas de déclaration commune sur la Syrie, par exemple. 

 

La réaction très vive du Premier ministre turc ne vise-t-elle pas plus son opinion publique nationale que la France ?

On peut observer un parallèle entre les deux dirigeants qui savent l’un et l’autre que leurs opinions publiques respectives sont derrière eux. Nicolas Sarkozy s’appuie sur l’opinion publique française qu’il sait plutôt opposée à l’entrée de la Turquie en Europe – sans pour autant qu’il y ait un sentiment anti-Turc en France. Ce n’est sans doute pas un hasard si cette décision a été prise à quelques mois des élections en France. C’est pareil du côté turc.

La perception de la France par la majorité de l’opinion publique en Turquie n’est pas très positive - sentiment largement dû à l’opposition de la France à l’adhésion de la Turquie en Europe… Et des deux côtés, les faveurs de l’opinion comptent énormément pour Nicolas Sarkozy et pour Recep Tayyip Erdogan…

 

Peut-on lire qu’Erdogan, célébré par certains pays méditerranéens durant le Printemps arabe, attaque la France, en l’accusant d’Islamophobie, afin de tenter de fédérer diplomatiquement un monde musulman derrière la Turquie ?

Le problème est extrêmement délicat. J’éviterais de dire qu’il tente de "fédérer l’Islam". Je pense que ça n’est certainement pas le cas. Je crois que depuis 2009 et l’arrivée Ahmet Davutoglu (le ministre des Affaires étrangères de la république turque), la Turquie désire passer d’une diplomatie passive - durant laquelle la Turquie était automatiquement liée aux positions européennes ou américaines - à une diplomatie active, avec plus d’initiatives – et cela avait commencé dès avant le Printemps arabe.

 La Turquie avait, souvenons-nous, déjà supprimé des visas avec certains pays voisins. On notait un certain nombre d’initiatives –qui d’ailleurs ne concernaient pas que les pays musulmans-, avec, par exemple, un accord énergétique avec la Russie et une tentative avec l’Iran ou avec le Brésil. La Turquie veut se créer un rôle de puissance régionale – et il se trouve, en effet que sa région d’influence orientale est composée essentiellement de pays musulmans… mais de là d’une volonté de « fédérer l’islam » n’est pas cohérent vis-à-vis du gouvernement turc, qui sait parfaitement que son alliance avec l’Otan et les Etats-Unis est primordial sur tout le reste.

 


 

On ôte aussi que le fait que la Turquie multiplie les initiatives vers le monde musulman n’est selon moi, en aucune sorte, une façon de tourner le dos à l’Union européenne. Nous sommes en effet dans une période où les négociations dans le cadre du processus d’adhésion sont au point mort de facto car les pays européens –dont notamment la France-  bloquent ce processus. Mais la Turquie n’a absolument pas cessé d’affirmer sa volonté d’adhérer à l'Union européenne. C’est sa « politique d’Etat », bien au-delà des partis. On observe en Turquie que les avis favorables à l’adhésion ne constituent plus la majorité et cela est dû au fait de cette désillusion… L’opinion turque s’étonne de cette politique de « deux poids, deux mesures », pratiquée en particulier par l’Allemagne et la France qui n’hésitent pas à dire que même si la Turquie remplissait tous les critères en faisant les réformes nécessaires : nous nous opposerions tout de même à son adhésion.

Certes, les négociations entre l’UE et la Turquie étaient au point mort. Mais des initiatives de deux côtés auraient pu relancer le dialogue et faire évoluer les opinions publiques. Cette loi ne va pas améliorer les choses…

 

L’évocation d’un génocide supposé en Algérie serait-il un appel du pied au gouvernement d'Abdelaziz Bouteflika ? La Turquie et l'Algérie ont-elles des relations privilégiées ?

Les relations stratégiques entre la Turquie et l’Algérie ne sont pas particulièrement privilégiées ou étroites. La raison pour laquelle la Turquie parle d’Algérie n’est qu’un réflexe assez politique. On peut trouver cela puéril. Mais c’est un réflexe assez courant pour dire à la France qu’avant de parler du passé turque, elle doit regarder le sien. Quant à savoir s’il s’agit vraiment de génocide… La Turquie explique juste qu’il peut y avoir un débat historique sur les deux sujets.

 

Dans quelques jours, Chypre gouvernera l’Union, pensez-vous que cela pourra affecter la diplomatie turque ?

Le problème chypriote reste l'un des problèmes majeurs diplomatiques qui ne concerne pas que la Turquie. C’est un problème européen, qui concerne la Grèce en particulier et surtout les Chypriotes.

Le problème réside dans le fait qu’on ne distingue pas de solutions... La dernière proposition est celle de Kofi Annan qui a organisé un référendum sous l’égide de l’Onu pour décider d’une éventuelle union entre les deux côtés de l’île. Le côté turc avait voté « Oui ». C’est le côté chypriote qui avait rejeté l’union. Je ne dis pas que la Turquie n’a pas sa responsabilité. Mais on ne peut que constater la force de l’Union européenne pour résoudre ce problème. Et a fortiori car Chypre est un pays européen qui va avoir la présidence de l’Union européenne. Or, combien de plans et de propositions l’Europe a-t-elle proposé ? La réponse est malheureusement : zéro. Et ce n’est absolument pas une question qui pourrait être gérée uniquement par l’un ou l’autre des pays qui s’opposent. Il faut un encadrement international pour traiter cette question. Mais il est tout de même inquiétant que l’union européenne elle-même, ne prenne pas plus d’initiative sur cette question.

Propos recueillis par Antoine de Tournemire

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe

05.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

07.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

01.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

02.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

03.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

04.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Débat sur l’immigration : un consternant surplace collectif

Commentaires (50)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
lavande
- 27/12/2011 - 09:23
Pensez y
Pensez y avant de votre en 2012 : le PS et les Verts sont pour l'adhésion de la Turquie à l' Union Uuropéenne, en faisant ainsi le pays le plus peuplé de l'Union donc ayant le plus de députés à Bruxelles , la plupart étant des Islamistes '' modérés '' comme disent les bobos parisiens qui se la joue cultivés et progressistes.
pardoxe
- 26/12/2011 - 20:56
Lepongiste déclare forfait
Je vous comprends, vous ne voulez plus jouer de peur d'être a la hauteur.

Rdv dans 10ans volontiers, j'espere que votre jeu soit fidèle a votre pseudo cett fois ci ?? N'est ce pas Mr LepLongiste d'Istambul.

Plus sérieusement merci pour cet échange et a bientôt j'espère.

Très cordialement,
Pardoxe

Lepongiste
- 26/12/2011 - 18:06
pardoxe Je ne joue pas avec quelqu'un qui a des oeillères !
et qui se cogne contre la table sans arrêt !
C'est très désagréable...parce qu'il insiste à vouloir jouer quand même et je crains qu'il ne se blesse psychologiquement.....
rdv dans dix ans..