En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

07.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 16 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 13 heures 17 min
pépites > Justice
Recours
Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme
il y a 14 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "L'un de nous deux" de Jean-Noël Jeanneney

il y a 15 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Exposition : “Bacon en toutes lettres” : Une singularité fascinante mais difficile à appréhender !

il y a 16 heures 7 min
pépite vidéo > Europe
Guerilla
Barcelone : Violents affrontements pour la troisième nuit consécutive
il y a 18 heures 23 min
décryptage > Culture
Critique

La réparation dans l’art : un livre virtuose étonnant

il y a 19 heures 25 min
décryptage > International
Un foulard sur les yeux

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

il y a 19 heures 51 min
décryptage > Environnement
Green-Washing

Quand les Etats européens trichent avec les règles de comptabilité pour faire croire à leur vertu énergétique

il y a 20 heures 43 min
décryptage > Economie
Analyse

Journée mondiale pour l'élimination de la pauvreté : croissance, recettes empiriques ou politiques sociales, qu’est-ce qui marche ?

il y a 20 heures 57 min
décryptage > Social
Atlantico Business

J’aime ma boite : 64 % des salariés aiment leur entreprise, mais l’inverse est-il vrai ?

il y a 21 heures 10 min
pépite vidéo > Faits divers
En vert et contre tous
Des activistes d'Extinction Rebellion violemment dégagés du toit d'un métro à Londres
il y a 14 heures 1 min
pépites > Politique
Commission
Blanquer contre Taché : LREM tente une médiation
il y a 15 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "La porte sans entrée. Approche du Zen" : Devenez ou restez zen, vous vous en porterez mieux !

il y a 16 heures 3 min
pépites > Europe
At least
Brexit : Un accord a été trouvé
il y a 17 heures 51 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment - Take Two

il y a 19 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Patrick Besson : "J’ai toujours pris Salman Rushdie pour un triste con"

il y a 19 heures 32 min
décryptage > Social
Merci patron...

J'aime ma boite : mythe ou réalité ?

il y a 20 heures 6 min
décryptage > Economie
Nouveau Monde

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

il y a 20 heures 51 min
décryptage > Europe
Axe anglo-allemand

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

il y a 20 heures 59 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Pour Finkielkraut, Zemmour est tombé dans le piège tendu par l’islam radical ; Bayrou essaie encore de faire partir Philippe de Matignon ; 40 salariés chez LREM pour la com digitale, 1 chez LR ; Pour Salvini le fascisme est aussi mort que le communisme
il y a 21 heures 17 min
Europe : 1 - Reste du monde : 0

Compagnies aériennes : la guerre mondiale du CO2 est déclarée

Publié le 23 décembre 2011
Dès le 1er janvier, toutes les compagnies aériennes qui atterrissent ou décollent dans ou de l’Union européenne devront acheter des quotas d’émission de CO2 pour compenser leurs émissions - sous peine de sanctions. De quoi provoquer la colère des États-Unis de la Chine et la Russie.
Mikaa Mered est professeur de géopolitique des pôles Arctique et Antarctique à l’Institut Libre d’Étude des Relations Internationales (ILERI) à Paris. Son ouvrage Les Mondes polaires (PUF, 2019) sortira en librairie le 16 octobre.  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mikaa Mered
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mikaa Mered est professeur de géopolitique des pôles Arctique et Antarctique à l’Institut Libre d’Étude des Relations Internationales (ILERI) à Paris. Son ouvrage Les Mondes polaires (PUF, 2019) sortira en librairie le 16 octobre.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dès le 1er janvier, toutes les compagnies aériennes qui atterrissent ou décollent dans ou de l’Union européenne devront acheter des quotas d’émission de CO2 pour compenser leurs émissions - sous peine de sanctions. De quoi provoquer la colère des États-Unis de la Chine et la Russie.

Depuis novembre 2008, la directive européenne obligeant les compagnies aériennes, même extra-européennes, à racheter 15% du coût écologique de leur activité dans l'Union fait débat. Soit, sur les 20 milliards d'euros d'empreinte écologique annuelle — d'après la commissaire au climat, Connie Hedegaard — le secteur aérien devrait rembourser 2 à 3 milliards annuels en bons -équivalent- carbone. Mieux, les réfractaires s'exposeront à une amende de 100 euros par tonne de CO2 émise et à des interdictions temporaires de vol.

Après trois ans de procédure à l'initiative des États-Unis, maintenant que la Cour européenne de justice a déclaré ce mercredi la directive conforme aux conventions internationales, Washington menace de "mesures appropriées", Pékin prévoit des "rétorsions commerciales" et New Delhi hurle. En effet, au-delà d'une petite victoire pour l'écologie et pour le budget de l'Union, l'importance de cette directive est avant tout politique.

D'un point de vue stratégique, cette législation unilatérale européenne est une affirmation du poids de l'Union sur la scène internationale malgré les innombrables pressions exercées. En équilibrant la concurrence mondiale — en supprimant unilatéralement l'avantage prix qu'avaient les transporteurs étrangers sur les lignes desservant l'Union — le Vieux continent sort gagnant à tous points de vue.

Taxer les usines du monde

L'application de cette directive créé un précédent pour d'autres secteurs. En voulant appliquer ses règles commerciales à des acteurs étrangers, Bruxelles ouvre la voie à l'application de mesures similaires pour tous les produits importés de pays n'appliquant aucune législation écologique contraignante. Dans le viseur : les usines du monde (Inde, Chine, Bangladesh, Thaïlande) mais surtout nos partenaires transatlantiques, les États-Unis et le Canada.

Au-delà de leur législation écologique laxiste — Californie mise à part —, les États-Unis et le Canada appliquent depuis des années des politiques de protectionnisme ciblé auxquelles l'Europe ne répond pas par peur d'une escalade douanière. Aujourd'hui, Bruxelles a pris conscience qu'elle était capable de ne plus être l'idiot utile de la mondialisation. Ce changement de philosophie est un événement majeur car surtout, au-delà du commerce de biens et services, une telle législation unilatérale aux frontières de l'Union ouvre une perspective pour bien d'autres domaines, en particulier la finance.

Tout comme pour le secteur aérien, l'eurozone — voire l'UE sans l'Angleterre — doit faire preuve du même courage politique et instaurer une taxe Tobin-Spahn à ses frontières à laquelle le couple Merkozy est favorable. Sur le même système coercitif que la directive sur l'aviation civile, Bruxelles peut tout à fait imposer aux acteurs financiers étrangers une quote-part à niveaux multiples à partir 0,05% sur chaque transaction en fonction des marchés, des produits échangés et du climat de volatilité du marché, sous le contrôle du Système européen de surveillance financière (SESF).

Comme sur le CO2, l'Union doit énergiquement légiférer sur la finance

Bien sûr, on peut dire qu'une telle taxe diminuerait les volumes d'échanges dans le sens où la taxe serait automatiquement répercutée d'autant sur l'écart entre le prix d'offre et de vente d'un titre. De plus, réclamant la traçabilité des transactions financières, une telle taxe boosterait l'industrie de l'ingénierie financière pour contourner les contrôles en créant des marchés libres de compensation où séviraient de nouveaux produits dérivés hors bilan à l'instar des CDS sur les titres de dette. On pourrait aussi dire que les acteurs financiers fuiront le CAC et le DAX... Soyons sérieux ! Qui pourrait se priver de la deuxième zone économique mondiale pour privilégier les instables émergents ou les déjà ultra-concurrentiels Tokyo, Londres et New York ? Plus généralement, il n'appartient qu'aux Etats de jouer leur rôle d'actionnaire dans leurs institutions bancaires comme ils l'ont joué pour d'autres fleurons nationaux dont les compagnies aériennes.

Finalement, tous ces arguments sont similaires dans l'esprit, à ceux avancés par l'aviation commerciale mondiale face à la nouvelle directive. Se disant initialement incapable de mesurer précisément ses émissions de CO2 alors qu'elle sait parfaitement répercuter ses surcoûts carburant, l'aviation civile n'est devenue docile qu'une fois mise devant le fait accompli. Il en irait de même pour l'industrie financière. Avec une taxe variable et un arsenal coercitif bien conçu sous l'égide du SESF touchant aussi le hors bilan, l'eurozone ne peut s'empêcher éternellement de se donner les moyens de ses ambitions.

A l'instar de la directive aviation-climat, maintenant que la Commission européenne se prouve à elle-même qu'elle existe, elle doit aller plus loin. Si la guerre commerciale couve, elle accouchera du retour du primat du politique sur l'économique.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

07.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
brennec
- 24/12/2011 - 08:10
L'europe idiot inutile de la lutte contre le CO2
Taxer la finance? Pas vraiment la peine, d'après ce que j'ai compris elle a déserté la zone euro. Faire du protectionnisme en le travestisaant en ecologisme ne restera pas sans réactions et l'europe qui jusqu'a présent a largement profité de la mondialisation sera perdante. Pourquoi est-ce que nos dirigeants n'arrêtent pas de nous tirer une balle dans le pied?
fms
- 23/12/2011 - 15:53
l'idiot utile de la mondialisaton...
les pays émergents et les USA ont besoin de l'économie européenne comme marché d'importation, nous leur faisons enfin payer cet accès, comme ils font payer aux entreprises européennes l'accès à leurs marchés.
Un bon début de quelque chose qui ressemble à une politique européenne... merci... enfin...
yvesdemars
- 23/12/2011 - 14:26
taxe
cette absurde réglementation carbone dont la justification climatique est bien loin d'être avérée est une mauvaise nouvelle pour les consommateurs et l'économie mondiale en général. Des Etats obèses et à bout de souffle à court d'idée ne savent que créer de nouvelles taxations inefficaces, ils signent là leur arrêt de mort. La taxe Tobin est de la même veine ...Stagnation et faillite à venir