En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
© Reuters
Quel gâchis
2015, la cascade des mauvais chiffres : comment la France a trouvé moyen de gâcher une conjoncture pourtant si favorable
Publié le 26 décembre 2015
Si on veut faire le bilan de 2015 en France, on peut dire que cette année aura été celle du chômage, de la dette et de la croissance faible. La France est encalminée, reléguée à la 6ème place mondiale derrière le Royaume-Uni. Pourtant, certaines données (euro faible, taux d’intérêts plus que bas, prix du baril de pétrole…) faisaient espérer un changement. Il n’en a rien été.
Agnès Verdier-Molinié est directrice de la Fondation IFRAP(Fondation pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques).Son dernier ouvrage est "Ce que doit faire le (prochain) président", paru aux éditions Albin Michel en janvier...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Agnès Verdier-Molinié
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Agnès Verdier-Molinié est directrice de la Fondation IFRAP(Fondation pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques).Son dernier ouvrage est "Ce que doit faire le (prochain) président", paru aux éditions Albin Michel en janvier...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si on veut faire le bilan de 2015 en France, on peut dire que cette année aura été celle du chômage, de la dette et de la croissance faible. La France est encalminée, reléguée à la 6ème place mondiale derrière le Royaume-Uni. Pourtant, certaines données (euro faible, taux d’intérêts plus que bas, prix du baril de pétrole…) faisaient espérer un changement. Il n’en a rien été.

Retour sur les mauvais chiffres record de 2015 :

42 732 dollars US courants, c’est le mauvais chiffre du PIB par habitant à la fin de 2014 (source Banque mondiale)

Un chiffre d’autant plus mauvais que la France est retombée au PIB par habitant de…2008. Un gâchis immense, le résultat de presque une décennie perdue pour les réformes.

2 105 milliards de dette soit 97,5% du PIB 

Elle atteint 2 089,4 milliards fin mars ce qui représente désormais 97,5% du PIB. Son plus haut niveau jamais constaté par l’INSEE qui anticipe encore une augmentation de souscription de dette de 15,6 milliards d’ici la fin de l’année.

1 245 milliards d’euros de dépenses publiques

La France n’a jamais dépensé autant d’argent public en valeur : plus 19 milliards d’euros par rapport à 2014. Et toujours plus de 57% du PIB quand l’Allemagne est à 43,5% et le Royaume-Uni à 42,8%. Cela doit donner matière à réfléchir.


10,2% de chômage, pire chiffre depuis 1997

En 2015, le taux de chômage a augmenté pour atteindre 10,2%  de la population active en métropole. C’est le plus haut niveau de chômage depuis 1997. Le mois d’octobre a été particulièrement rude sur ce front là puisque Pôle emploi a recensé 42 000 chômeurs de plus. Le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A est désormais, en métropole, de 3,59 millions.

970,2 milliards de prélèvements obligatoires

Jamais les Français et leurs entreprises n’ont payé en valeur autant d’impôts qu’en 2015. En 2007, ce chiffre était de 819 milliards. Une augmentation en valeur de 18,4 % quand le PIB a augmenté de 11,8% sur la même période, avec une croissance spontanée des prélèvements obligatoires estimée à +14,3%. Les mesures discrétionnaires des gouvernements représentent 4,1 points d’augmentation, soit +33,5 milliards d’euros.

5,64 millions d’agents publics, un record, en comptabilisant les bénéficiaires de contrats aidés. Hors contrats aidés, les effectifs s’élèvent à 5,43 millions.

2015 a commencé avec 40 000 emplois publics de plus que début 2014. Gageons que, fin 2015, la France battra un nouveau record d’emploi public. La projection à fin 2015 serait de +25 000 agents supplémentaires  la France aurait donc à fin 2015 5,66 millions d’agents…

1,1 % de faible croissance

On nous avait chanté sur tous les tons une croissance à 1,4% en 2015. Les augures sont en train de se raviser en rétropédalant plutôt vers 1,1% en 2015 selon les dernières prévisions de l’INSEE (l’acquis de croissance restant faible).

Faut-il en conclure que 2015 aura été une année pour rien ? Marquée par des attentats sanglants à la fois en début d’année et en fin d’année, déboussolée par des annonces permanentes de vraies-fausses réformes (35 heures, droit du travail, suppression des départements, pénibilité…), annoncées avec fracas et souvent remisées,  l’opinion publique française aurait bien besoin qu’on lui fixe un cap loin des débats un rien " gnan-gnan " sur la recomposition de la vie politique française dont franchement, on ne comprend pas le potentiel de réforme. Après la débandade de 2015,  c’est pour quand les réformes, les vraies ? Et si nos politiques n’ont pas le courage de les lancer eux-mêmes sur les dépenses publiques, la pression fiscale, l’emploi, le nombre d’agents publics…, qu’ils  posent donc la question en direct aux Français plutôt que de se focaliser sur la hausse du vote FN qui n’est que le résultat de la très mauvaise gestion de la France. 2016 pourrait être une bonne année pour se réveiller plutôt que d’attendre un hypothétique retour (extérieur) de la croissance ; d’autant que la Fed remonte déjà ses taux directeurs de 0,25 point… la question de la soutenabilité de notre dette publique pourrait alors progressivement se poser. 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
02.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
03.
Notre-Dame de Paris : l’incendie aurait été causé par une série de négligences
04.
Un Américain a passé un an à ne manger que des aliments aux dates de péremption dépassées, voilà les leçons qu’on peut en tirer
05.
Cash Investigation : pourquoi le traitement des semences par les multinationales est nettement plus complexe que le tableau dressé par l’émission de France 2
06.
Arabie saoudite : mais pourquoi la France ferme-t-elle les yeux sur la condamnation à mort d’un jeune militant arrêté à 13 ans pour une manifestation à vélo ?
07.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
01.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
02.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
03.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
04.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
05.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
06.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
Voulez-vous savoir dans quelle France on entend vous faire vivre ? Regardez bien l'affiche de l'UNICEF !
03.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
04.
Acte II : mais comment définir la ligne suivie par le gouvernement en matière de politique économique ?
05.
Cash Investigation : pourquoi le traitement des semences par les multinationales est nettement plus complexe que le tableau dressé par l’émission de France 2
06.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anguerrand
- 27/12/2015 - 07:30
Tous les indicateurs sont au rouge et pourtant
Un francais sur 4 se dit prêt à revoter Hollande. En dehors des profiteurs du système actuel, je ne vois pas comment il peut garder un peu de popularité. ( assistés, gens du voyages, banlieues, et fonctionnaires, et bien sûr les rois de notre société les régimes spéciaux) . Si la droite n'est pas au second tour ( duel FN - Hollande) nous aurons le " bonheur" d'avoir ce prestigieux président pour encore 5 ans!
Anguerrand
- 27/12/2015 - 07:20
Mais attendre le FN pour réformer c'est se mettre ....
une balle dans le pied. Le programme FN ne prévoit que des hausses de dépenses ( retraite à 60 ans, maintient des 35 h , interdiction des licenciements, augmentation du nombre de fonctionnaires, etc). La seule solution valable reste la baisse stricte des dépenses de l'état et non pas les promesses de la gauche ( PS, FDG, FN) afin de capter le vote ouvrier.
langue de pivert
- 26/12/2015 - 16:51
La clique socialiste transforme l'or en plomb !
La France ne gâche pas "une conjoncture favorable"...mais seulement l'exécutif de merde qui est aux manettes depuis plus 3 ans ! J'en suis à espérer que les indicateurs se mettent au rouge et qu'il se passe enfin "quelque chose" avant la fin du mandat de la clique socialiste ! Imaginons que ça arrive après une éventuelle alternance ? En 2022 ils reviennent par la fenêtre pour 10 ans !