En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© Reuters
Quel gâchis
2015, la cascade des mauvais chiffres : comment la France a trouvé moyen de gâcher une conjoncture pourtant si favorable
Publié le 26 décembre 2015
Si on veut faire le bilan de 2015 en France, on peut dire que cette année aura été celle du chômage, de la dette et de la croissance faible. La France est encalminée, reléguée à la 6ème place mondiale derrière le Royaume-Uni. Pourtant, certaines données (euro faible, taux d’intérêts plus que bas, prix du baril de pétrole…) faisaient espérer un changement. Il n’en a rien été.
Agnès Verdier-Molinié est directrice de la Fondation IFRAP(Fondation pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques).Son dernier ouvrage est "Ce que doit faire le (prochain) président", paru aux éditions Albin Michel en janvier...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Agnès Verdier-Molinié
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Agnès Verdier-Molinié est directrice de la Fondation IFRAP(Fondation pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques).Son dernier ouvrage est "Ce que doit faire le (prochain) président", paru aux éditions Albin Michel en janvier...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si on veut faire le bilan de 2015 en France, on peut dire que cette année aura été celle du chômage, de la dette et de la croissance faible. La France est encalminée, reléguée à la 6ème place mondiale derrière le Royaume-Uni. Pourtant, certaines données (euro faible, taux d’intérêts plus que bas, prix du baril de pétrole…) faisaient espérer un changement. Il n’en a rien été.

Retour sur les mauvais chiffres record de 2015 :

42 732 dollars US courants, c’est le mauvais chiffre du PIB par habitant à la fin de 2014 (source Banque mondiale)

Un chiffre d’autant plus mauvais que la France est retombée au PIB par habitant de…2008. Un gâchis immense, le résultat de presque une décennie perdue pour les réformes.

2 105 milliards de dette soit 97,5% du PIB 

Elle atteint 2 089,4 milliards fin mars ce qui représente désormais 97,5% du PIB. Son plus haut niveau jamais constaté par l’INSEE qui anticipe encore une augmentation de souscription de dette de 15,6 milliards d’ici la fin de l’année.

1 245 milliards d’euros de dépenses publiques

La France n’a jamais dépensé autant d’argent public en valeur : plus 19 milliards d’euros par rapport à 2014. Et toujours plus de 57% du PIB quand l’Allemagne est à 43,5% et le Royaume-Uni à 42,8%. Cela doit donner matière à réfléchir.


10,2% de chômage, pire chiffre depuis 1997

En 2015, le taux de chômage a augmenté pour atteindre 10,2%  de la population active en métropole. C’est le plus haut niveau de chômage depuis 1997. Le mois d’octobre a été particulièrement rude sur ce front là puisque Pôle emploi a recensé 42 000 chômeurs de plus. Le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A est désormais, en métropole, de 3,59 millions.

970,2 milliards de prélèvements obligatoires

Jamais les Français et leurs entreprises n’ont payé en valeur autant d’impôts qu’en 2015. En 2007, ce chiffre était de 819 milliards. Une augmentation en valeur de 18,4 % quand le PIB a augmenté de 11,8% sur la même période, avec une croissance spontanée des prélèvements obligatoires estimée à +14,3%. Les mesures discrétionnaires des gouvernements représentent 4,1 points d’augmentation, soit +33,5 milliards d’euros.

5,64 millions d’agents publics, un record, en comptabilisant les bénéficiaires de contrats aidés. Hors contrats aidés, les effectifs s’élèvent à 5,43 millions.

2015 a commencé avec 40 000 emplois publics de plus que début 2014. Gageons que, fin 2015, la France battra un nouveau record d’emploi public. La projection à fin 2015 serait de +25 000 agents supplémentaires  la France aurait donc à fin 2015 5,66 millions d’agents…

1,1 % de faible croissance

On nous avait chanté sur tous les tons une croissance à 1,4% en 2015. Les augures sont en train de se raviser en rétropédalant plutôt vers 1,1% en 2015 selon les dernières prévisions de l’INSEE (l’acquis de croissance restant faible).

Faut-il en conclure que 2015 aura été une année pour rien ? Marquée par des attentats sanglants à la fois en début d’année et en fin d’année, déboussolée par des annonces permanentes de vraies-fausses réformes (35 heures, droit du travail, suppression des départements, pénibilité…), annoncées avec fracas et souvent remisées,  l’opinion publique française aurait bien besoin qu’on lui fixe un cap loin des débats un rien " gnan-gnan " sur la recomposition de la vie politique française dont franchement, on ne comprend pas le potentiel de réforme. Après la débandade de 2015,  c’est pour quand les réformes, les vraies ? Et si nos politiques n’ont pas le courage de les lancer eux-mêmes sur les dépenses publiques, la pression fiscale, l’emploi, le nombre d’agents publics…, qu’ils  posent donc la question en direct aux Français plutôt que de se focaliser sur la hausse du vote FN qui n’est que le résultat de la très mauvaise gestion de la France. 2016 pourrait être une bonne année pour se réveiller plutôt que d’attendre un hypothétique retour (extérieur) de la croissance ; d’autant que la Fed remonte déjà ses taux directeurs de 0,25 point… la question de la soutenabilité de notre dette publique pourrait alors progressivement se poser. 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
02.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
03.
Quand la SNCF se laisse déborder par ses contrôleurs
04.
Renault-Nissan-Fiat Chrysler : le mariage à trois est possible à condition d’éviter trois enterrements
05.
Il y a une grande différence entre l’hygiène et la propreté lorsque vous faites le ménage chez vous et voilà laquelle
06.
Kim Kardashian provoque la colère des Japonais avec le lancement d'une ligne de sous-vêtements, Kimono Intimates
07.
Vent de sécularisation sur le monde arabe ? Ces pays qui commencent à se détourner de la religion
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
03.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
04.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
05.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
06.
Amazon : 11,2 milliards de profit, 0 dollars d’impôts payés… : mais dans quel état erre un certain capitalisme ?
01.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
02.
Mieux que Jeanne d'Arc : Greta Thunberg voit le CO² à l'œil nu !
03.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
04.
Canicule : y’a-t-il encore un adulte dans l’avion ?
05.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
06.
Burkini : des femmes envahissent une piscine à Grenoble
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anguerrand
- 27/12/2015 - 07:30
Tous les indicateurs sont au rouge et pourtant
Un francais sur 4 se dit prêt à revoter Hollande. En dehors des profiteurs du système actuel, je ne vois pas comment il peut garder un peu de popularité. ( assistés, gens du voyages, banlieues, et fonctionnaires, et bien sûr les rois de notre société les régimes spéciaux) . Si la droite n'est pas au second tour ( duel FN - Hollande) nous aurons le " bonheur" d'avoir ce prestigieux président pour encore 5 ans!
Anguerrand
- 27/12/2015 - 07:20
Mais attendre le FN pour réformer c'est se mettre ....
une balle dans le pied. Le programme FN ne prévoit que des hausses de dépenses ( retraite à 60 ans, maintient des 35 h , interdiction des licenciements, augmentation du nombre de fonctionnaires, etc). La seule solution valable reste la baisse stricte des dépenses de l'état et non pas les promesses de la gauche ( PS, FDG, FN) afin de capter le vote ouvrier.
langue de pivert
- 26/12/2015 - 16:51
La clique socialiste transforme l'or en plomb !
La France ne gâche pas "une conjoncture favorable"...mais seulement l'exécutif de merde qui est aux manettes depuis plus 3 ans ! J'en suis à espérer que les indicateurs se mettent au rouge et qu'il se passe enfin "quelque chose" avant la fin du mandat de la clique socialiste ! Imaginons que ça arrive après une éventuelle alternance ? En 2022 ils reviennent par la fenêtre pour 10 ans !