En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

03.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

04.

COP25 : Greta Thunberg a été exfiltrée de la marche à Madrid pour des raisons de sécurité

05.

La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex

06.

Les infos importantes que la crise des retraites vous a probablement fait zapper

07.

Jeanne Balibar critique violemment la politique d’Emmanuel Macron, qui avait été "bouleversé" par "Les Misérables" de Ladj Ly

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

04.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

05.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

06.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Friends will be Friends
Mise en examen de François Bayrou : Emmanuel Macron continuera à échanger avec lui
il y a 36 min 57 sec
light > Société
Inégalités
Brest : les urinoirs retirés à la gare sous pression d'une association féministe
il y a 1 heure 24 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"L'A-Démocratie. Volet 1: Elf, la pompe Afrique" : un des plus grands scandales politico-financiers de la fin du XXème siècle

il y a 2 heures 23 min
décryptage > Politique
Vrai combat

Fini de rire, la République s'attaque à la Haine

il y a 5 heures 39 min
décryptage > Politique
Pour une nuit, pour la vie ?

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

il y a 6 heures 9 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex
il y a 6 heures 43 min
décryptage > Sport
Bonnes feuilles

Le sportif, ce nouveau héros de temps de paix

il y a 7 heures 40 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Elections 2020 : les enjeux du combat face à Donald Trump

il y a 7 heures 41 min
décryptage > Economie
Paroxysme

Services publics paralysés et pression fiscale record : tous les symptômes d’une faillite programmée du système français

il y a 7 heures 41 min
light > Culture
Classe politique
Jeanne Balibar critique violemment la politique d’Emmanuel Macron, qui avait été "bouleversé" par "Les Misérables" de Ladj Ly
il y a 16 heures 45 min
pépites > France
Autre mouvement de protestation
Prix du gazole : des blocages routiers organisés dans toute la France
il y a 1 heure 8 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Léonard 2 Vinci" : Une étonnante fresque, qui magnifie le grand Léonard, et le "9ème art"

il y a 2 heures 18 min
décryptage > Politique
Perdus

Après le ratage des Gilets jaunes, la droite impuissante sur la réforme des retraites

il y a 4 heures 38 min
décryptage > International
Election présidentielle américiane

Joe Biden, fantôme poids plume d'Obama ?

il y a 5 heures 58 min
décryptage > France
Et pendant ce temps-là...

Les infos importantes que la crise des retraites vous a probablement fait zapper

il y a 6 heures 15 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Le jour où de Gaulle est tombé sous le charme de Jackie Kennedy

il y a 7 heures 40 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Le débat public peut-il se passer des Libéraux ?

il y a 7 heures 41 min
décryptage > France
Il n'est pas trop tard

Contre la pensée bourgeoise – celle du politiquement correct – osons être révolutionnaires !

il y a 7 heures 41 min
pépites > Justice
MoDem
François Bayrou a été mis en examen pour complicité de détournement de fonds publics
il y a 16 heures 22 min
Madrid
COP25 : Greta Thunberg a été exfiltrée de la marche à Madrid pour des raisons de sécurité
il y a 17 heures 52 min
© Reuters
L'Espagne a renoué avec la croissance.
© Reuters
L'Espagne a renoué avec la croissance.
¡ Viva España !

3,4% de croissance en Espagne au 3e trimestre : faut-il croire au miracle espagnol (et aux vertus de l’austérité…) ?

Publié le 06 novembre 2015
L’Espagne fait aujourd’hui figure de modèle au sein d’une économie européenne encore vacillante. Pourtant, la nouvelle icône des partisans de l’austérité affiche un bilan peu enviable après huit années de crise et nombres d'indicateurs au rouge.
Nicolas Goetzmann est responsable du pôle Economie pour Atlantico.fr. Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage :
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Goetzmann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Goetzmann est responsable du pôle Economie pour Atlantico.fr. Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage :
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’Espagne fait aujourd’hui figure de modèle au sein d’une économie européenne encore vacillante. Pourtant, la nouvelle icône des partisans de l’austérité affiche un bilan peu enviable après huit années de crise et nombres d'indicateurs au rouge.

En quelques mois, l’Espagne est devenue la fierté de la zone euro. Le 31 octobre, l’office national de statistiques publiait les chiffres de croissance du troisième trimestre 2015 ; 3.4%. Il n’en fallait pas plus pour sortir les trompettes et annoncer le renouveau de l’économie espagnole. Une situation que décrivait déjà, voici quelques mois, Angela Merkel, en guise d’encouragements :

"Les succès qui se dessinent en Espagne et en Irlande sont seulement deux exemples de ce qui peut être accompli lorsque des pays prennent des actions résolues avec la solidarité et le support européens"

L’histoire est connue. L’Espagne a été profondément irresponsable durant les années précédant la crise de 2008, et ces excès ont dû être purgés par une bonne dose d’austérité. Grâce à leurs efforts, les espagnols retrouvent aujourd’hui le goût de la croissance et de la réussite. Bravo. Malheureusement, cette histoire ne correspond pas exactement à la réalité.

En premier lieu, si la croissance espagnole atteint 3.4% en ce troisième trimestre 2015, le PIB du pays est encore aujourd’hui à un niveau inférieur à celui de 2008, même si l’on tient compte de l’inflation. La baisse atteint encore près de 4%, sur un total de 8 années ; ce qui s’appelle un désastre. 

Evolution du PIB espagnol à prix courants. Espagne (rouge) France (Bleu) et Royaume Uni (vert). 2008-2015. En %

A titre de comparaison, et malgré une situation peu reluisante, la France affiche une progression de son PIB à prix courants de plus de 8%, soit un écart de plus de 12 points entre les deux pays, à l’avantage de la France. Concernant le Royaume Uni, le total de croissance (à prix courants) dépasse les 20% depuis 2008.

De plus, si l’on cherche à comparer le rythme de croissance espagnol avant et après crise, l’écart devient alors gigantesque :

PIB à prix courant (rouge) contre tendance de croissance pré-crise (1995-2008)

Pour en arriver là, plusieurs maux sont pointés du doigt. Comme le budget de l’état. Pourtant, et afin de rectifier le postulat de départ, l’Espagne n’a pas été "irresponsable" durant les années pré-crise. La rigueur budgétaire du pays faisait alors plutôt figure de modèle. En effet, il n’est pas inutile de rappeler que les budgets des années 2004, 2005, 2006,  et 2007 ont été excédentaires.(+0%, +1.2%, +2.2% et +2%)

Excédents et déficits budgétaires. Espagne. 1995-2014. En % de PIB

A l’inverse, l’idée que l’Espagne est aujourd’hui devenue un modèle de vertu en terme de gestion de ses déficits laisse songeur. Avec un budget 2014 en déficit de 5.9% par rapport au PIB, le pays est encore très éloigné des canons de beauté fixés par le traité de Maastricht. 

Et cette situation budgétaire peut également se mesurer à l’aune de la dette publique. Car si l’idée d’un pays "cigale" ; lors du beau temps, a encore la vie dure, le fait est que la dette espagnole plafonnait à 35.5% du PIB en 2007, ceci étant le résultat d’une réduction substantielle de l’endettement au cours des années précédentes. Entre l’espace de quatre années, la dette baissait alors de 12.1%.

Dette publique. Espagne. 2003-2014. En % de PIB

Depuis, la crise et les mesures d’austérité et leurs effets récessifs sont passés par là, pour en arriver à une progression de 280% de l’endettement public, passant de 35.5 à 99.3% du PIB pour l’année 2014. En réduisant massivement ses dépenses publiques, le pays a contribué à faire sombrer son économie, ce qui a rendu impossible l’amélioration du ratio "dette sur PIB". En effet, lorsque le dénominateur s’effondre (le PIB), l’action sur le numérateur (la dépense publique) devient inopérante. Et ce n’est pas fini, puisque la commission européenne vient de tirer le signal d’alarme, indiquant que les objectifs du gouvernement espagnol ne seront pas respectés, et que les déficits publics des années 2015 et 2016 devraient respectivement s’afficher à -4.5% et -3.5% en % de PIB. Contre -4.2 et -2.8% selon les engagements initiaux. 

Avec un tel traitement, le "miracle espagnol", sorte d’affiche publicitaire d’une zone euro en mal d’exemples lui permettant de justifier ses erreurs de stratégie économique, n’a rien produit de mieux qu’un taux de chômage supérieur à celui des Etats Unis lors de la grande dépression des années 30.

Ainsi, après un pic de 22% connu en 1994, l’Espagne était parvenue à résorber son taux de chômage à 7.9% au cours de l’année 2007. Ce que le pays a mis 13 ans à obtenir a été anéanti en quelques années, pour battre le record précédent, en dépassant le seuil de 26% au début de l’année 2013.

Taux de chômage. Espagne. 1986-2015

Depuis, la décrue a lieu, mais l’hypothèse d’un retour à un niveau de chômage inférieur à 10% n’est une perspective "raisonnable" qu’au-delà de l’année 2020. 

Le miracle espagnol est un symbole en carton, tout y est factice. Ou comment une croissance trimestrielle de 3.4% masque la situation d’un pays dont l’économie stagne (au mieux) depuis 8 ans, où le taux de chômage est supérieur à 20%, et où la dette a explosé de près de 300%. La vitrine du succès économique européen a une belle allure. Angela Merkel peut être fière de "la solidarité et du support européens".

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

03.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

04.

COP25 : Greta Thunberg a été exfiltrée de la marche à Madrid pour des raisons de sécurité

05.

La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex

06.

Les infos importantes que la crise des retraites vous a probablement fait zapper

07.

Jeanne Balibar critique violemment la politique d’Emmanuel Macron, qui avait été "bouleversé" par "Les Misérables" de Ladj Ly

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

04.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

05.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

06.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ganesha
- 03/11/2015 - 13:52
Bravo et Merci ! Podemos ?
Cher mr Goetzmann, un grand merci pour cet accès de franchise et de lucidité ! ''L’Espagne va mieux'', c'est le genre ''d'étron malodorant'' que viennent régulièrement déposer ici les lecteurs du Figaro, ou même des chroniqueurs comme ''Mr Sylvestre-Dents Blanches''. Il faut marcher prudemment lorsqu'on se promène sur Atlantico : on pourrait facilement mettre le pied dedans ! Le taux de Croissance du PIB et le taux ''officiel'' du chômage sont des chiffres tellement manipulés qu'ils ne donnent qu'une vision très, très, approximative du niveau de vie réel de ses habitants ! Il va y avoir à la fin de ce mois de Novembre en Espagne, des élections législatives : un gouvernement Podemos ?
cloette
- 03/11/2015 - 12:57
et l'équilibre ?
Lutter contre les gaspillages surtout territoriaux qui ne sont destinés qu'à une clientèle en but de réélection , au niveau de l'Etat également , mais il est bien évident qu'il faut des protections minimales sociales , un pays ayant intérêt à avoir des gens éduqués et en bonne santé . L'Espagne a t elle créé des emplois qui permettent de vendre et d'acheter ?
Olivier62
- 03/11/2015 - 10:18
N'oublions pas le coût social
Beaucoup de contrats en Espagne sont temporaires et très mal payés.Un phénomène nouveau est celui des "autonomos", c'est-à-dire qu'un employé est payé comme s'il s'agissait d'une entreprise extérieure autonome, donc il n'y a pas de contrat de travail et bien sûr aucune sécurité ni garantie quelconque. C'est l'ultra-libéralisme à l'état pur, avec pour résultat une chute des rémunérations, car on peut toujours trouver moins cher !