En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

La réaction de la femme de Griveaux

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

07.

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

04.

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

05.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
light > People
Reconversion
L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)
il y a 8 heures 10 min
pépites > International
Enquête
L’association L’Arche révèle des abus sexuels qu'aurait commis Jean Vanier, son fondateur
il y a 9 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire d’amour" : Intensité discutable

il y a 12 heures 24 min
décryptage > France
Image d'Epinal

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

il y a 14 heures 23 min
décryptage > Environnement
Absurdité

Nucléaire : au-delà de Fessenheim, un gâchis français

il y a 15 heures 46 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Les distorsions de concurrence qui sont préjudiciables aux agriculteurs français

il y a 16 heures 9 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les intellectuels américains et la crise de la civilisation

il y a 16 heures 9 min
décryptage > Société
Bataille à mener

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

il y a 16 heures 24 min
décryptage > Atlantico business
Dialogue

La « Food révolution » pourrait rapprocher le monde agricole et les écologistes...Encore faudrait-il qu’ils le veuillent

il y a 16 heures 38 min
pépites > Politique
Hommage et émotion
Les obsèques de Michel Charasse vont se dérouler le mercredi 26 février à Puy-Guillaume, en présence d’Emmanuel Macron
il y a 1 jour 2 heures
pépites > Société
Profilage
Le PDG de Rynair fait polémique en expliquant que les terroristes sont souvent des hommes seuls musulmans, pas des familles
il y a 9 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Serpent et la Lance Acte 1" : Un thriller Aztèque comme vous n'en avez jamais vu !

il y a 12 heures 11 min
décryptage > Culture
Too much

Start-up nation oui, anglais à l’eurovision non : qui importe quel mot dans le français d’aujourd’hui ?

il y a 13 heures 57 min
décryptage > Consommation
Evènement

Salon de l'agriculture 2020 : à la découverte de cette agriculture qui "vous tend les bras"

il y a 15 heures 15 min
décryptage > Education
Machine aveugle

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

il y a 16 heures 1 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

L’Algérie d’Abdelaziz Bouteflika à l’heure du Printemps arabe

il y a 16 heures 9 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Le choc démographique : trop d’humains, pas assez de ressources

il y a 16 heures 10 min
décryptage > Economie
Economie à l'arrêt

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

il y a 16 heures 35 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.
il y a 16 heures 43 min
light > Insolite
Trésor inestimable
Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée
il y a 1 jour 2 heures
Brocoli ou burger ?

Ces conseils nutritionnels qui gavent nos ados

Publié le 08 décembre 2011
On sait que les ados sont allergiques aux impératifs. Surtout ceux qui concernent leur petite santé. C’est vrai pour l’alcool, pour la cigarette mais aussi pour l’alimentation.
Nathalie Hutter-Lardeau est nutritionniste diplômée d'Etat, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet.Parmi eux La True Food aux Editions du Moment,  dans lequel elle explique comment déguster ses produits préférés en toute lucidité101 restos, 0 kilo,...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nathalie Hutter-Lardeau
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nathalie Hutter-Lardeau est nutritionniste diplômée d'Etat, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet.Parmi eux La True Food aux Editions du Moment,  dans lequel elle explique comment déguster ses produits préférés en toute lucidité101 restos, 0 kilo,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
On sait que les ados sont allergiques aux impératifs. Surtout ceux qui concernent leur petite santé. C’est vrai pour l’alcool, pour la cigarette mais aussi pour l’alimentation.

Selon l’étude Nutrinet qui vient de paraître, les 18-25 ans sont 3 fois moins nombreux que les plus de 65 ans à suivre les recommandations des campagnes d’information nutritionnelles. Avec des conséquences potentiellement délétères sur leur santé présente et future.

« Au moins 5 fruits et légumes par jour », « 3 produits laitiers pas semaine » sont les recommandations qu’ils suivent le moins bien. Avec à la clef des carences en vitamines, notamment en vitamine C, en minéraux et en fibres, plus un déficit chronique en calcium.

Même pas en rêve !

Trop d’information tue-t-elle l’information ? Les adolescents ont la détestable habitude de prendre systématiquement le contrepied des conseils que le monde adulte peut leur donner. Quel que soit le sujet. Surtout s’ils se prétendent efficaces ! Surtout s’ils ont l’air raisonnables.

Le Professeur Hercberg a beau résumer magnifiquement la problématique en expliquant que « manger du poisson en conserve, des sardines, du thon, du maquereau, c’est très bien et pas tellement cher », n’importe quelle mère de famille dotée d’un adolescent en état de marche le mettra au défi de les lui faire avaler. Du thon en salade à la rigueur. Des sardines et des maquereaux, même pas en rêve ! Pire encore quand il s’agit de le convaincre de les choisir librement et de les acheter lui-même pour les mettre dans son assiette !

Comment faire pour qu’autonomie alimentaire ne rime pas avec déséquilibre alimentaire ? Même les adolescents les mieux éduqués laissent tomber la variété alimentaire en prenant leur indépendance. On pourrait presque aller jusqu’à dire que c’est une signature.

Il est interdit de m’interdire !

A côté des campagnes anti-tabac et contre l’alcool au volant, les messages de prévention pour améliorer l’équilibre alimentaire quotidien ont l’air bénins. Ils n’en sont pas moins essentiels. Ce qui ne signifie pas qu’ils soient mieux pris au sérieux par la cible des 18-25 ans.

C’est toute la difficulté. Si le slogan « fumer tue » ne les convainc pas d’arrêter, quel message concret faut-il leur transmettre pour les convaincre d’améliorer la qualité de leur alimentation ?

Je suggère d’arrêter de les « gaver » avec le fond et de miser sur la forme ! Encourager la consommation de fruits plus trendy, lancer des soirées avec fontaine chocolat et fruits, cocktail à base de fruits (moins cher que les sodas), favoriser picorage de super fruits (gogi, cranberry, acaï…) au lieu de cacahuètes, chips et compagnie !

Proposer de nouvelles façons de consommer des produits laitiers : fromages party, smoothies ... Varier les pains dans les restaurants scolaires (céréales, maïs, châtaigne noisettes) pour alterner avec pause barre ou viennoiseries si grasses.

Miser sur l’exotisme même à la maison, côté asiatique des sushis et des tempuras de légumes, des soupes thaï, côté Amérique Latine remplir des tacos de petits légumes grillés etc…

Bref, tout ce qui peut améliorer leur statut en vitamines, en fibres et en calcium.

Un effet générationnel

Et si le véritable frein était une question de moyens ? Plus encore qu’une question d’âge et de rébellion contre toute manifestation d’autorité ou de savoir. L’adolescent se nourrit en bande. C’est lui et lui seul qui décide de la façon dont il répartit son budget. La nourriture n’est pas leur priorité. Le seul type de repas qui corresponde au coût qu’il juge supportable est le fast-food. On peut se demander pourquoi on n’encouragerait pas restaurants et brasseries à proposer des menus ados à moins de 10 euros de la même manière qu’ils proposent des menus enfants ?

Arrêter de leur donner le choix ! Pour la génération-consommation, ces enfants qui ont grandi en même temps que les rayons des supermarchés, trop de choix nuit. Ce que je cherche à éviter, c’est ce que j’appelle « l’effet-buffet » : face à un trop grand choix, ils consomment toujours la même chose. Pour ne pas avoir à choisir, justement ! Ce qui exclut en priorité les légumes, les fruits et les produits laitiers du caddie, du plateau ou de l’assiette. Dont acte.

Faites passer le message !

L’équilibre, c’est un choix. Par définition, il ne s’impose pas. On apprend à le faire. Les adolescents ont besoin de comprendre un message pour se l’approprier. Loin d’être irresponsables, ils sont capables de militer contre le réchauffement climatique, de s’indigner, de se mobiliser massivement à partir d’un simple message sur Facebook ou Twitter.

Pourquoi ne pas utiliser leurs réseaux à eux ? Ils ont leurs propres moyens de communication. Utilisons-les pour leur faire passer les messages importants pour leur santé. Pourquoi ne pas reformuler les message de prévention nutritionnelle sous forme de tweets et les laisser les retweetter à leur façon ? Leur dire par exemple qu’il n’y a pas que le Nutella qui soit authentique ? Que la notion de portion, c’est pas que pour les frites !  Pourquoi ne pas leur rendre leur libre arbitre en les alertant sur les dépendances et les dégâts que créeront à terme sur leur éco-système interne les choix alimentaires qu’ils font ou ne font pas aujourd’hui ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

La réaction de la femme de Griveaux

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

07.

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

04.

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

05.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Cabrian
- 09/12/2011 - 18:45
Et la responsabilité des parents : faudrait pas l'oublier !!!
Si, un ado peut savoir ce qui est bon pour sa santé....si les parents ont fait le nécessaire en amont...ok les lobby agroalimentaires sont responsables à cause de leur mercantilisme mais ça n'exclut pas la responsabilité parentale !!!
J'ai l'exemple dans ma famille. Les ados vont au Mac Do une fois par mois et c'est tout....Ils savent très bien ce qui est nécessaire pour eux et qui est bon aussi !
PourquoiPas
- 09/12/2011 - 08:48
à nous de combattre pour eux
Un ado ne peut pas encore savoir ce qui est réellement bon pour lui, sa santé et son futur et encore moins si on lui dit que c'est bon pour lui à longueur de journée... Je pense qu'il faut désacraliser la chose et à nous de trouver astuces pour lui faire adopter des règles d'hygiène saines à ses dépens. Ainsi, il prendra ses habitudes pour acquis et plus tard les reproduira à son tour !
ISABLEUE
- 08/12/2011 - 15:46
Rien de nouveau sous le soleil
à part que nous n'avions pas de Mac do et autres cochonneries.
D'ailleurs, beaucoup d'obèses chez les ados !
Leur santé future sera gravissime....;