En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

03.

Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse

04.

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

05.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

06.

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

07.

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

01.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

05.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

06.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Sceptiques
Covid-19 : une majorité des Français n'ont pas l'intention de se faire vacciner
il y a 59 min 18 sec
pépite vidéo > Société
Casseurs
Manifestations contre les violences policières : des dégâts à Paris
il y a 1 heure 43 min
light > Culture
Mort d'un géant
L'acteur David Prowse, qui avait incarné Dark Vador, est décédé
il y a 2 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Oscar Wilde ou l’art avant tout

il y a 3 heures 50 min
décryptage > International
A qui profite le crime ?

Assassinat du scientifique iranien, piège de dernière heure tendue à Téhéran

il y a 4 heures 13 min
décryptage > International
Pardon présidentiel

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

il y a 4 heures 25 min
décryptage > Santé
Vecteur

Pourquoi les virus frappent-ils plus certains continents que d'autres ? Une étude sur Zika donne des indices

il y a 4 heures 48 min
décryptage > France
Munich 1938 ? Non, Munich 2020 !

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

il y a 5 heures 6 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Les perdants magnifiques : Edouard Balladur, ou les caprices du destin

il y a 5 heures 14 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Robots, intelligence artificielle : qu’est-ce qui va fondamentalement changer pour votre métier ?

il y a 5 heures 14 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'origine de l'énergie des étoiles confirmée grâce aux neutrinos de Borexino ; Gravité quantique : l'écume de l'espace-temps, une clé du Big Bang au vivant ?
il y a 1 heure 14 min
light > Media
Disparition
Le journaliste Jean-Louis Servan-Schreiber est mort
il y a 2 heures 11 min
pépites > Religion
Distanciation
Messes : le Conseil d'Etat casse la règle des trente fidèles maximum
il y a 3 heures 9 min
décryptage > Politique
Partis des libertés

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

il y a 4 heures 6 min
décryptage > Economie
La crise qui vient

La bourse est-elle trop optimiste ?

il y a 4 heures 19 min
décryptage > International
Etatisme

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

il y a 4 heures 40 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Si vous voulez vraiment faire des achats respectueux de l'environnement, il ne faudra pas vous contenter de lire les étiquettes des produits en rayon. Petits conseils pour y voir plus vert
il y a 4 heures 58 min
décryptage > Société
Big tech

Pourquoi il devient urgent de sauver nos démocraties de la technologie

il y a 5 heures 10 min
décryptage > Media
Bonnes feuilles

Monstres sacrés : Michel Drucker, le pater familias du PAF

il y a 5 heures 14 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Monde de demain : les bienfaits de l’intelligence artificielle dans le domaine de la santé

il y a 5 heures 14 min
La Grèce met en lumière la stratégie hollandaise de l’échec.
La Grèce met en lumière la stratégie hollandaise de l’échec.
Editorial

Quand la Grèce met en lumière la stratégie hollandaise de l’échec

Publié le 03 juillet 2015
Difficile de seriner la Grèce quand on est incapable de mettre en place les réformes nécessaires au respect du déficit européen dans son propre pays ; c'est pourtant l'exercice auquel se livre François Hollande depuis le début de la crise, au grand désespoir d'Angela Merkel.
Michel Garibal
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Difficile de seriner la Grèce quand on est incapable de mettre en place les réformes nécessaires au respect du déficit européen dans son propre pays ; c'est pourtant l'exercice auquel se livre François Hollande depuis le début de la crise, au grand désespoir d'Angela Merkel.

Le referendum grec va-t-il précipiter le pays dans le chaos ? C’est le pronostic formulé par The Economist. Pour le célèbre hebdomadaire britannique, c’est le détonateur qui va générer une crise de première grandeur sur le vieux continent. Le résultat des urnes importe peu. Même si le pays reste dans  l’euro, la face de l’Union européenne aura été changée pour toujours. Un jugement sans appel qui ne surprend pas totalement compte tenu des réserves que le Royaume-Uni a toujours manifesté à l’égard de la construction européenne, mais qui reflète un sentiment largement partagé dans le monde de l’économie, comme en témoignent les  soubresauts des marchés financiers au cours des dernières semaines. 

Le vieil adage selon lequel une petite dette met le débiteur aux abois, alors qu’un endettement massif empêche le créancier de dormir joue à plein. Le gouvernement grec utilise la seule arme dont il dispose, celle des faibles, qui accuse ses prêteurs de l’avoir asphyxié. Il entend garder les mains libres sur sa gestion, conserver une totale autonomie tout en attendant de la communauté internationale qu’elle continue de régler ses factures. Avec un mépris total pour les règles en vigueur dans les relations qui devraient être les siennes vis-à-vis de ses partenaires.

Face aux pantalonnades des dirigeants grecs, aux voltes-faces successives auxquelles ils se prêtent, à l’arrogance qui est la leur, comme s’il s’agissait d’une classe d’adolescents turbulents, on cherche en vain l’autorité qui leur signifierait que la récréation est finie et qu’il convient de regarder la réalité en face et de se remettre au travail. Le spectacle offert par la communauté internationale est désolant. Le Fonds monétaire international continue de raisonner en comptable et d’annoncer la nécessité de prévoir un financement d’une cinquantaine de milliards d’euros supplémentaires d’ici 2018. La Commission européenne est tiraillée entre les plus petits de ses membres, qui viennent de déployer des efforts considérables pour surmonter la crise et qui acceptent de plus en  plus mal le laxisme grec, alors que les leaders européens sont incapables de définir une stratégie. Pour l’instant, seule la Banque centrale européenne tient la situation en mains, en continuant d’assurer au jour le jour les besoins quotidiens du pays, mais elle ne peut prétendre jouer le rôle du pompier, auquel elle n’est pas préparée alors que l’incendie menace de toutes parts.

Dans ce contexte angoissant, on attend en vain les initiatives qui permettraient d’entrevoir une issue à la crise. Inutile désormais de se tourner vers le tandem franco-allemand qui n’existe plus que de nom. Angela Merkel déplore le laxisme dont fait preuve la Commission de Bruxelles sur les dérapages budgétaires de ses membres, en particulier vis-à-vis de la France qu’elle ne morigène même plus sur la lenteur avec laquelle elle envisage de se réformer. Elle est exaspérée par le comportement de François Hollande et avoue ne rien comprendre à sa dialectique. Il prévoit de réaliser cinquante milliards d’économies dans les dépenses publiques d’ici 2017, alors que la dette du pays vient de bondir de 51,6 milliards au premier trimestre. Dans le dossier grec, il a toujours manifesté une attitude ambiguë : il réclame sans cesse la poursuite d’un plan d’aide européen, tandis qu’Athènes devrait respecter ses engagements pour redresser ses comptes. En clair, elle lui reproche ce que certains appellent "une diplomatie de la coulisse", qui est la marque des faibles, et qui débouche sur une stratégie de l’échec, car François Hollande sait qu’aux yeux de certains de ses partenaires, la France ne se distingue pas fondamentalement de la Grèce dans la mesure où elle est incapable de mettre en œuvre les réformes  indispensables à son redressement et de montrer le bon exemple.                                          

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zouk
- 04/07/2015 - 10:15
Incompétence de Fr.Hollande
Cela a depuis longtemps dépassé le stade de la discussion. Quelles preuves faudra-il encore y ajouter?
l'enclume
- 04/07/2015 - 10:13
Pourquoi se priver !
pratclif - 03/07/2015 - 21:59 - "la Grèce ne produit rien!" Erreur pratclif, la Grèce produit des dettes à n'en plus finir.
pratclif
- 03/07/2015 - 21:59
la Grèce ne produit rien!
Le petit reportage le montre; la Grèce ne produit rien; ou du moins elle produit seulement la nourriture pour sa population; alors pour avoir tous les produits internationaux que tout le monde utilise aujourd'hui et qui pour la plupart sont made in China, devenu l'atelier de la planète, les Grecs veulent rester accrochés à l'Europe! sinon ils sentent bien que ce sera revenir au moyen-âge!