En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

02.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

03.

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

04.

Baisse des ventes mondiales d’automobiles : comment Renault est parvenu à limiter la casse même sans Carlos Ghosn

05.

Pourquoi, contrairement aux apparences, l'Iran a gagné face aux Etats-Unis

06.

Ce que “l’amitié” entre Donald Trump et Bernard Arnault révèle de la manière dont l’Europe a échappé au pire de la guerre commerciale. Sans que rien ne soit gagné...

07.

Le taux du Livret A à 0,5% : une règle nouvelle sans « coup de pouce » ? Qu’aurait donné l’ancienne ?

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

04.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

05.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

02.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

03.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

04.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

05.

« Voulez-vous que l'air soit plus pur ? » : le référendum que Macron ne peut pas perdre !

06.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

ça vient d'être publié
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Petit guide des multiples moyens employés par Facebook pour vous traquer en ligne
il y a 1 heure 39 min
décryptage > Science
Evolution stellaire

Betelgeuse superstar : voilà pourquoi nous pourrions bientôt voir apparaître une supernova dans notre ciel

il y a 2 heures 21 min
décryptage > Economie
Âge d'or

Voilà pourquoi l’âge d’or qu’ont représenté les années 2010 pour les riches ne devrait pas se poursuivre dans la décennie qui vient de s’ouvrir

il y a 2 heures 34 min
pépites > Politique
A torts ou à raison ?
Violences policières : Sibeth Ndiaye défend les forces de l'ordre
il y a 14 heures 7 min
pépites > Politique
"10, 9, 8... boum"
Donald Trump raconte l'élimination du général Qassem Soleimani par les forces américaines
il y a 16 heures 33 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Proxima Centauri c : y a-t-il une superterre à 4,2 années-lumière du Soleil ? ; Bételgeuse : sa baisse de luminosité décryptée par Sylvie Vauclair
il y a 20 heures 29 min
décryptage > International
Fiche de lecture

Goliath : le livre choc sur la manière dont les citoyens occidentaux ont organisé la dangereuse impuissance des démocraties (et la surpuissance des géants du web)

il y a 21 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Daniel Pennac, rêveur sacré

il y a 21 heures 58 min
décryptage > International
Disparition passée inaperçue

Avec la mort du sultan d'Oman, quel avenir pour la diplomatie conciliatrice au Moyen-Orient ?

il y a 21 heures 59 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Attentat de Charlie Hebdo, entraves à la laïcité : vers le rétablissement du délit de blasphème ?

il y a 22 heures 1 min
décryptage > Santé
Sans (aucun) risque ?

Retrait de médicaments : pourquoi la France ne devrait pas avoir peur de vivre une épidémie d'addiction aux opioïdes à l’américaine

il y a 1 heure 52 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

il y a 2 heures 29 min
décryptage > Société
Multi-facettes

Politique, sociale ou purement criminelle, la violence s’impose partout en France. Est-il encore possible d’échapper à la spirale infernale ?

il y a 2 heures 51 min
light > Politique
Une nouvelle vie
Royaume-Uni : le prince Harry et son épouse Meghan Markle renoncent à leur titre d'altesse royale
il y a 15 heures 38 min
pépites > Politique
Numéro 1
Municipales 2020, Paris : Anne Hidalgo prend la première place
il y a 19 heures 3 min
décryptage > Tribunes
De nouveaux enjeux

Les étranges voeux d’Emmanuel Macron pour l’environnement en 2020

il y a 21 heures 12 min
décryptage > Economie
Un constructeur qui tient la route

Baisse des ventes mondiales d’automobiles : comment Renault est parvenu à limiter la casse même sans Carlos Ghosn

il y a 21 heures 57 min
décryptage > Politique
On a besoin de lui !

M'jid el Guerrab (plus connu sous le sobriquet de "l'homme au casque") va-t-il reprendre du service auprès de Ségolène Royal ?

il y a 21 heures 58 min
décryptage > International
Contre-intuitif

Pourquoi, contrairement aux apparences, l'Iran a gagné face aux Etats-Unis

il y a 22 heures 28 sec
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Système de santé en France : les dérives de la gestion administrative et du manque d’engagement et de courage du pouvoir politique

il y a 22 heures 1 min
© REUTERS/
La Google Car
© REUTERS/
La Google Car
Zone franche

Des voitures Apple ou Google ? Pourquoi pas des moulins à poivre Peugeot ?

Publié le 08 mars 2015
Peugeot ne croit pas aux voitures Apple et Google. C'est normal : les inventeurs de la diligence ne croyaient pas non plus aux automobiles conçues par un fabricant de moulins à café...
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Peugeot ne croit pas aux voitures Apple et Google. C'est normal : les inventeurs de la diligence ne croyaient pas non plus aux automobiles conçues par un fabricant de moulins à café...

Ca ne marchera jamais...

Carlos Tavares, le boss de PSA (Peugeot + Citroën) est certainement un type intelligent et compétent, mais il ne semble pas avoir grand chose d'un visionnaire. Interrogé, cette semaine au salon de Genève, sur le risque posé par un débarquement des géants de la Silicon Valley dans son pré-carré industriel, il a fait la réponse suivante : « Je ne les vois pas entrer dans l'automobile. Le ticket d'entrée est beaucoup trop élevé et demande un savoir-faire, des compétences, acquises sur des décennies, voire pour certains constructeurs plus de cent ans. »

C'est certain, ni Apple ni Google n'existaient il y a cent ans mais la fin de non-recevoir qu'il leur oppose ne rassure pas vraiment sur les capacités d'observation du dirigeant français. D'abord, ces deux larrons-là s'intéressent de très près à la mobilité, affichent très clairement leurs ambitions, sont déjà allés chercher les meilleures équipes d'ingénieurs pour se mettre à niveau et, pour ce qui est du « ticket d'entrée », disposent de réserves financières qui leur permettraient de racheter trois ou quatre PSA avec ce qui ressemble à de la menue monnaie.

De fait, il n'y a plus beaucoup de secteurs de l'économie traditionnelle qui ne soient pas directement menacés par les nouveaux entrants de ce type, dans les services comme dans l'industrie. Et la réussite éclair d'Elon Musk, prototype du crâne d’œuf ayant d'abord fait fortune sur le Web avec PayPal avant de se mettre à bousculer l'univers automobile avec Tesla Motors, devrait amener Tavares à réévaluer ses certitudes.

Oui, les géants centenaires de la bagnole sont mortels. Oui, il est possible d'appliquer des méthodes de conception, de construction, de commercialisation d'un produit complexe totalement « disruptives » et directement issues de la nouvelle économie. Si ce n'était pas le cas, Tesla, avec ses parts de marché ridicules, ne vaudrait pas trois fois plus cher en bourse que PSA -- signe que les investisseurs sont ouverts au changement. Et si Tavares doute encore, qu'il se souvienne que sa propre entreprise, avant de fabriquer des autos, était surtout connue pour ses moulins à café et à poivre. On imagine que sa diversification dans l'automobile, en 1896, a bien dû faire rigoler chez les fabricants de carrioles tirées par des chevaux. Ils sont où, désormais, ces fabricants ?    

Littérature fiscale

Les Français ne sont pourtant pas toujours en retard d'une guerre en matière de perception de l'avenir. Témoin, ce différend entre le gouvernement gaulois et l'Union européenne, qui vient de décider qu'il était interdit de taxer le livre numérique au même niveau que le livre papier.

La France applique en effet le même taux de TVA réduit (5,5%) aux deux supports, considérant que ce qui compte, c'est le contenu. L'Europe dit le contraire, Houellebecq sur Kindle étant un « service » (donc taxable à 20%), et Houellebecq en version brochée restant de la littérature. C'est absurde. Et c'est un réfractaire (pour le moment encore, je me soigne) à la lecture de livres sur tablettes qui le dit. Et même un Européen convaincu, ce qui ne gâche rien.

Apartheid : où sont passés les guillemets ?

C'est désormais officiel, la France est un régime d'apartheid. Je veux dire, d'apartheid sans guillemets. Lancée, à mon avis fort maladroitement même si les intentions étaient sans doute louables, par Manuel Valls, l'expression est maintenant reprise par les médias et les politiques comme une évidence un peu partout en même tant que sont déclinés les moyens de lutter contre.

Qu'une analogie puisse être formulée entre un système juridique ségrégationniste et raciste (l'Afrique du Sud d'avant 1992) et une société où des discriminations objectives existent mais sont réprouvées et combattues par toutes les instances possibles et imaginables (la France contemporaine), c'est raisonnable. Mais que cette analogie se transforme en la description banalisée de la situation que nous vivons est extrêmement dérangeant. On dit que pour régler un problème, il faut être d'abord être capable de l'identifier. On n'en prend pas le chemin.

On ne peut vraiment pas rire de tout...

Peut-être êtes-vous passé à côté, tout va si vite en buzzland, mais le canular lancé par Nana, une marque produits d'hygiène féminine, au sujet d'un broyeur de serviettes périodiques portatif fait surréagir les médias qui étaient tombés dans le panneau. La boîte se serait rendue coupable, en cette Journée internationale de la femme, de traiter par dessus la jambe (hum...) un sujet aussi grave et sérieux et, surtout, aurait « menti » aux médias.

M'étant moi-même fait avoir dans un premier temps, même si je trouvais le concept assez bizarre, je ne partage pas l'opinion de ceux qui transforment un gag en délit. Il paraît que Mikado, en annonçant le lancement de biscuits sans chocolat, et Carambar, en évoquant l'arrêt des blagues du même nom, ou toutes les marques qui se lancent dans ce type d'opérations de communication décalées, rompent « le lien de confiance qui les lie aux consommateurs ». C'est en tout cas ce que prétend le spécialiste de la pub Florian Silnicki dans le Huffington Post, qui parle de « manipulation », de « cancer de la publicité », de « trahison » et de « décadence du marketing ».

Chez Nana, on répond fort pertinemment qu'il n'était tout de même pas question d'annoncer une cure contre le cancer mais juste d'un gag à propos d'un appareil censé broyer des tampons pesant près de un kilo et à transporter dans un sac-à-main... C'est plutôt rigolo. On conseillerait bien aux mauvais coucheurs de, comme on dit dans ces cas-là, j'ose à peine l'écrire, péter un coup, mais ça n'est peut-être pas une si bonne idée maintenant que l'on sait que le broyeur de protections intimes n'existe pas.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

02.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

03.

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

04.

Baisse des ventes mondiales d’automobiles : comment Renault est parvenu à limiter la casse même sans Carlos Ghosn

05.

Pourquoi, contrairement aux apparences, l'Iran a gagné face aux Etats-Unis

06.

Ce que “l’amitié” entre Donald Trump et Bernard Arnault révèle de la manière dont l’Europe a échappé au pire de la guerre commerciale. Sans que rien ne soit gagné...

07.

Le taux du Livret A à 0,5% : une règle nouvelle sans « coup de pouce » ? Qu’aurait donné l’ancienne ?

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

04.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

05.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

02.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

03.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

04.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

05.

« Voulez-vous que l'air soit plus pur ? » : le référendum que Macron ne peut pas perdre !

06.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires