En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
Zone franche

Front contre front, c’est pas l'Pérou…

Publié le 06 juin 2011
Les communistes ont adoubé Jean-Luc Mélenchon pour 2012 : frontistes de gauche et frontistes de droite sont désormais en ordre de bataille. Prêts pour un scénario à la péruvienne ?
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les communistes ont adoubé Jean-Luc Mélenchon pour 2012 : frontistes de gauche et frontistes de droite sont désormais en ordre de bataille. Prêts pour un scénario à la péruvienne ?

Sauf coup de théâtre, Jean-Luc Mélenchon sera donc le candidat du Front de gauche ― et du parti communiste ― à la présidentielle. C’est assez ironique parce que, pour tout son radicalisme, l’ex-sénateur socialiste reste un grand fan de François Mitterrand. Et si quelqu’un s’est montré capable de réduire le PC à la portion congrue en prétendant être son allié, c’est bien l’homme du 10 mai 81 !

Tiens, si j'étais membre du bureau politique, je recompterais soigneusement mes doigts après cette poignée de mains…

D'un autre côté, Méluche et sa gouaille faulknerienne sont sans doute l’ultime espoir d’un parti ayant lamentablement plongé sous la barre des 2% en 2007. Fichue pour fichue, on n’accusera pas la dernière génération d’occupants du building de la place du Colonel Fabien de ne pas avoir tout tenté pour sauver les meubles.

Mais dans le même temps, à l’autre bout du spectre, Marine Le Pen s'est elle aussi organisée pour représenter le Front national le jour J, maintenant que Bruno Gollnisch a définitivement été renvoyé à ses chères études de japonais.

Mélenchon-Le Pen : en voilà une tête d’affiche à la péruvienne pour un second tour de cauchemar « spécial extrémistes » ! Ça reste improbable, la France étant tout de même un peu plus solidement démocratique qu’une petite république sud-américaine ― mais on ne peut s’empêcher d’imaginer une finale aussi grotesque.

Une finale du genre de celle que Mario Vargas-Llosa qualifie de « choix entre le sida et un cancer en phase terminale », quoi…

Pour autant, au Pérou, le match d’hier entre un Chavez-bis déterminé à tout nationaliser (Ollanta Humala) et la fille d’un dictateur proche des milieux d’affaires (Keiko Fujimori) n’avait rien d’évident non plus. La croissance y est forte, le chômage faible et les gens ne semblaient pas réclamer la mise entre parenthèses de leurs libertés civiles.

Bah, à tout prendre, extrême-droite et extrême-gauche péruvienne proposent au moins des visions drastiquement différentes. Les nôtres, en revanche, aspireraient plutôt au même modèle archaïque et rétrograde. Oui, une finale Mélenchon-Le Pen, ça serait affreux, mais ça ne serait pas même pas le Pérou.

Si c'est pas malheureux…

_____________________

Note (10h00) : les résultats du second tour de l'élection péruvienne sont encore incertains ce lundi matin. Mais le candidat d'extrême gauche serait légèrement en tête selon certaines sources. Mélenchon doit se frotter les mains.

Nouvelle note (11h44) : Ollanta Humala est le nouveau président du Pérou. Il récolte au minimum 51% contre au maximum 49% pour Keiko Fujimori. Mélenchon est aux anges.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

04.

L'arrivée du Pape François et la fin d'une Eglise dogmatique

05.

Pourquoi l’euro pourrait bien être le prochain dommage collatéral de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis

06.

Qui a dit « j’ai une intolérance aux homards, je n’aime pas le caviar, le champagne me donne mal à la tête » ?

07.

Après l’annonce de la mort d’Hamza Ben Laden, de hauts responsables d’Al-Qaida réapparaissent

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

04.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

05.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

06.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

01.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

02.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

03.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

04.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

05.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

06.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

Commentaires (26)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Eddie Constantine
- 07/06/2011 - 08:02
Attendez mi-Novembre que Marine le Pen sorte son programme...
... et là on pourra vraiment discuter. Pour l'instant ce genre d'article sans consistance (« choix entre le sida et un cancer en phase terminale », "même modèle archaïque et rétrograde" , "une finale Mélenchon-Le Pen, ça serait affreux") amuse plutôt.

L'auteur n'a même plus de colonne vertébrale à force de se courber, il risque de finir avec un balai, là où je pense !
Eddie Constantine
- 07/06/2011 - 07:48
Le ban et l'arrière van des nouveaux fachos:
Donc, tout ce qui n'est pas UMPS, et ici plutôt UMP, est de la merde...
Vous croyez vraiment à tout ce que vous écrivez ? Avec l'Europe, l'Euro, la mondialisation, le grand cirque du libre échange, les délocalisations, l' extrême pauvreté qui toute maintenant 8 millions de personnes, le grand cirque de la Caste dirigeante, journalistes et éditorialistes inclus, on est sur la bonne route ?
systemseb
- 07/06/2011 - 06:16
INDECENT LA SUITE
Par ailleurs, français résident à Lima, je suis tout simplement choqué par cette comparaison infondée entre la France et le Pérou tant la situation économique et sociale y est différente... et bien d'avantage quand je lis "petite république"... Quelle grande république que celle qui a porté La haine au second tour de l’élection présidentielle en 2002...!!!!
Petit Journaliste va!!!!