En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

05.

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

06.

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

07.

Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse

01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

05.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

06.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

05.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

06.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

ça vient d'être publié
light > Histoire
Incroyable
Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne
il y a 1 heure 41 min
pépite vidéo > Sport
Plus de peur que de mal
Formule 1 : Romain Grosjean miraculé après un accident très impressionnant
il y a 2 heures 24 min
pépites > Santé
Sceptiques
Covid-19 : une majorité des Français n'ont pas l'intention de se faire vacciner
il y a 4 heures 53 min
pépite vidéo > Société
Casseurs
Manifestations contre les violences policières : des dégâts à Paris
il y a 5 heures 37 min
light > Culture
Mort d'un géant
L'acteur David Prowse, qui avait incarné Dark Vador, est décédé
il y a 6 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Oscar Wilde ou l’art avant tout

il y a 7 heures 44 min
décryptage > International
A qui profite le crime ?

Assassinat du scientifique iranien, piège de dernière heure tendue à Téhéran

il y a 8 heures 7 min
décryptage > International
Pardon présidentiel

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

il y a 8 heures 19 min
décryptage > Santé
Vecteur

Pourquoi les virus frappent-ils plus certains continents que d'autres ? Une étude sur Zika donne des indices

il y a 8 heures 42 min
décryptage > France
Munich 1938 ? Non, Munich 2020 !

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

il y a 9 heures 1 sec
pépite vidéo > France
Heurts
Manifestation : les images très violentes d'un policier tabassé par plusieurs manifestants
il y a 2 heures 6 min
pépites > France
Défense
Pour le directeur général de la Police nationale, "la police est un reflet de la société"
il y a 3 heures 35 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'origine de l'énergie des étoiles confirmée grâce aux neutrinos de Borexino ; Gravité quantique : l'écume de l'espace-temps, une clé du Big Bang au vivant ?
il y a 5 heures 8 min
light > Media
Disparition
Le journaliste Jean-Louis Servan-Schreiber est mort
il y a 6 heures 5 min
pépites > Religion
Distanciation
Messes : le Conseil d'Etat casse la règle des trente fidèles maximum
il y a 7 heures 3 min
décryptage > Politique
Partis des libertés

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

il y a 8 heures 4 sec
décryptage > Economie
La crise qui vient

La bourse est-elle trop optimiste ?

il y a 8 heures 12 min
décryptage > International
Etatisme

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

il y a 8 heures 33 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Si vous voulez vraiment faire des achats respectueux de l'environnement, il ne faudra pas vous contenter de lire les étiquettes des produits en rayon. Petits conseils pour y voir plus vert
il y a 8 heures 52 min
décryptage > Société
Big tech

Pourquoi il devient urgent de sauver nos démocraties de la technologie

il y a 9 heures 4 min
© Reuters
© Reuters
Remonter la pente

Comment refaire de l’industrie française une véritable machine à croissance

Publié le 21 avril 2014
Au cours des 20 dernières années, le secteur industriel français a connu une véritable dégringolade, la part de l'industrie dans l'économie passant de 18,4% du PIB en 1990 à 11,5% en 2013. Devant ce constat accablant, la Fondation Concorde propose les conditions du redressement.
Fondation Concorde
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La Fondation Concorde est un think tank français fondé en 1997, présidé par Michel Rousseau (professeur associé à l'Université Paris-Dauphine). Tournée prioritairement vers les TPE/PME et l’industrie, elle a pour préoccupation permanente la...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Au cours des 20 dernières années, le secteur industriel français a connu une véritable dégringolade, la part de l'industrie dans l'économie passant de 18,4% du PIB en 1990 à 11,5% en 2013. Devant ce constat accablant, la Fondation Concorde propose les conditions du redressement.

Passant de 18,4% du PIB en 1990 à 11,5% en 2013, notre industrie a connu une véritable dégringolade au cours de ces 20 dernières années. Une chute de nos capacités productives qui n’a pas déclenché de réaction majeure : nos élites ont cru à tort remplacer avantageusement l’industrie par les services, une illusion qui nous coûte cher aujourd’hui.

Un secteur industriel prospère est pourtant l’un des éléments clés d’une économie en bonne santé : l’industrie, dans un tissu économique, tire directement plus de 50% des autres activités. Partout dans le monde les taux de chômage les plus faibles se trouvent dans les régions les plus industrialisées, car l’industrie joue un rôle central dans la chaîne de valeur ; dans la France de la désindustrialisation, le chômage ne cesse de croitre.

Sans industries compétitives, la France est incapable de résorber le déficit de sa balance commerciale. Elle est désormais le seul grand pays de la zone euro à présenter un déficit courant à 2,2% du PIB.

Enfin, l’industrie génère beaucoup plus de gains de productivité que les autres activités économiques ; ces gains de productivité se diffusent à l’ensemble de l’économie par des baisses de prix qui donnent du pouvoir d’achat à tous. Ils constituent le principal déterminant de la croissance économique.

Une cause : le déclin de l’investissement productif

La cause de cette régression est le déclin des investissements effectués dans l’industrie. La France a accumulé au fil des ans un retard considérable dans ce domaine. Selon la BEI, la France est, avec l’Irlande, le pays d’Europe qui a investi le moins dans son outil industriel entre 1995 et 2002. La France est désormais un des pays développés les moins robotisés, alors même que la robotique avancée devrait permettre de relocaliser la production dans les pays développés. Ce déclin de l’investissement productif est facilement explicable : la rentabilité du capital en France est l’une des plus faibles d’Europe. Elle n’est jamais tombée aussi bas qu’aujourd’hui depuis 1998. En effet, avec le taux de prélèvements obligatoires le plus élevé d’Europe, la France présente aussi le taux de marge le plus faible : 28% de taux de marge contre 40% en moyenne en Europe et 41% en Allemagne. A ce niveau, les entreprises françaises ou internationales n’ont aucun intérêt à investir sur le territoire français.

Devant ce constat accablant, la Fondation Concorde propose les conditions du redressement. La reconstruction de notre système productif doit atteindre un objectif : le secteur industriel devra représenter 20% du PIB en valeur relative, ou avoir doublé en volume en 2035, seule voie pour un retour de la croissance et la réduction rapide du chômage.

Une proposition phare : diminuer de 50% les charges patronales des secteurs exposés

La Fondation Concorde propose de supprimer le CICE et de concentrer les efforts sur le secteur industriel en diminuant de 50% les charges patronales des secteurs exposés à la concurrence internationale

Réduire de 50% les charges patronales des 3.485.000 salariés des secteurs confrontés à la concurrence internationale coûterait 23,5 milliards d’euros. Si l’on prend pour hypothèse, un retour en recette fiscale de 10 % par l'IS, le coût net serait de 21 ,1 milliards d'euros.

Cette mesure créerait un vrai choc de compétitivité, stimulant la croissance et l’emploi et relevant fortement le potentiel de croissance de notre économie. Elle permettrait de réduire l’écart entre les salaires industriels français et allemands.

A cette baisse de charges s’ajoutent d’autres mesures spécifiques  pour rendre attractif ce secteur industriel, dont le dynamisme est indispensable pour redresser notre économie :

•             Supprimer l’ISF qui déstabilise les entreprises patrimoniales et pousse les entrepreneurs à l’expatriation ou à la vente de leur entreprise. L’ISF a joué un rôle extrêmement nocif dans les processus de transmission des entreprises familiales.

•             Réduire la CET de 50% pour ce même noyau dur productif. Réduire cette charge typiquement française en gardant cependant un lien avec la collectivité 

•             Retour à l’impôt forfaitaire sur les dividendes et les intérêts pour les personnes physiques investissant dans le secteur productif 

•             Réduire à 2 ans de la durée de l’amortissement

La Fondation Concorde souhaite montrer la voie des économies possibles pour poursuivre nos efforts dans le secteur industriel mais aussi pour atteindre nos objectifs de réduction de la dépense publique. Elle présente donc, au terme de ce rapport, un catalogue de mesures à même de financer les réformes qu’elle propose.

Cet article a également été publié sur le site de la Fondation Concorde

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (14)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
aviseur
- 22/04/2014 - 11:00
la croissance
est de retour. C'est pôle -emploi qui l'affirme. Et on ne peut les suspecter de trafiquer les stat... Ils sont au coeur même de la tempête.

http://aviseurinternational.wordpress.com/2014/04/22/la-une-de-keg-du-22042014/

vangog
- 22/04/2014 - 01:07
La France gauchiste est vouée à devenir le pays
des banques, des mutuelles et des fonctionnaires...
Le reste de l'économie est voué à disparaître petit à petit, en s'expatrient ou en ne trouvant aucun repreneur.
Ce mouvement est irréversible car la France est allée trop loin dans le gauchisme archaïque.
Elle a fait le choix, dans les années 80, d'une économie de services travaillant peu, ne produisant rien, et coûtant de plus en plus cher, et à laquelle des consommateurs en voie de paupérisation sont obligés de souscrire par décret étatique.
Bien naïfs sont ceux qui croient que la France pourrait revenir à 20% de part de l'industrie dans le PIB, car cela nécessiterait des réformes et des sacrifices inacceptables (à juste titre) par les Français.
Ceci est l'effet pervers de la social-démagogie gauchiste: elle est irréversible!
La France n'a pas fini de payer les choix des années 80 ( sans même parler de l'Europe...)!
jean fume
- 21/04/2014 - 23:42
C'est sûr que quand on est capable de pondre ....
.... des trucs comme le CICE, dont le premier bénéficiaire est la poste, l'industrie n'est pas prête d'apercevoir le bout du tunnel !
Ceci dit, la France a usée de tout son "génie" depuis plus de trente ans pour détruire son industrie.
Avec de la bonne volonté, en utilisant son "génie" à l'envers, elle peut espérer, dans trente ans, avoir remis les compteurs à zéro !