En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

Découvrez l'humour flamand : des Juifs représentés en cafards !

05.

Castaner et la vie privée d'Olivier Faure

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

La réaction de la femme de Griveaux

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Alliés européens
Emmanuel Macron et onze ministres sont attendus à Naples ce jeudi dans le cadre du 35e sommet franco-italien
il y a 11 heures 24 min
pépites > Politique
Aubaine ?
Anne Hidalgo ferait passer pour des HLM des logements loués aux classes moyennes
il y a 12 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Dark Waters" de Todd Haynes : un homme seul contre une toute puissante industrie chimique...

il y a 15 heures 24 min
pépites > Santé
Médicaments efficaces ?
La chloroquine, un traitement contre le paludisme, pourrait-elle être efficace contre le coronavirus ?
il y a 16 heures 26 min
pépites > Santé
Endiguer l'épidémie
Coronavirus : le patient français décédé à Paris était un enseignant dans l'Oise
il y a 17 heures 36 min
décryptage > International
Echelle planétaire

Le Coronavirus redistribue les cartes mondiales

il y a 18 heures 53 min
pépite vidéo > Politique
"Peur comme fonds de commerce"
Gabriel Attal dénonce les critiques de Marine Le Pen sur la gestion du coronavirus par le gouvernement
il y a 19 heures 24 min
décryptage > Europe
Hi hi *

Découvrez l'humour flamand : des Juifs représentés en cafards !

il y a 20 heures 12 min
décryptage > Economie
Brouillard comptable

Ce rapport de la Cour des comptes à qui l’on fait trop souvent dire tout et n’importe quoi

il y a 21 heures 8 min
décryptage > Economie
Contamination de l'économie

Coronavirus : le COVID-19 va-t-il pousser la zone euro vers la récession ?

il y a 21 heures 24 min
pépites > Justice
Enquête
Attaque à la préfecture de police de Paris : une recherche internet faite par Mickaël Harpon accrédite l'hypothèse terroriste
il y a 11 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La mort n'est pas une solution, Asia Bibi condamnée à la pendaison pour blasphème" d'Anne-Isabelle Tollet : un récit poignant

il y a 15 heures 6 min
light > Culture
Réforme majeure
Académie des César : la productrice Margaret Menegoz est nommée présidente par intérim
il y a 15 heures 39 min
pépites > Education
Faits religieux à l'école
Mobilisation de soutien envers l'instituteur de Malicornay, Matthieu Faucher, suspendu pour prosélytisme après avoir utilisé des textes de la Bible
il y a 17 heures 4 min
décryptage > Religion
Moyens d'action

Lutte contre l’islam radical : comment le Maroc articule moyens sécuritaires et réponse "idéologique"

il y a 18 heures 36 min
décryptage > Environnement
WikiAgri

Salon de l'agriculture : ébauche d'un mouvement agricole de contestation contre les banques

il y a 19 heures 8 min
décryptage > Santé
Pandémie

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

il y a 20 heures 5 min
décryptage > Santé
Début du carême

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

il y a 20 heures 37 min
décryptage > France
Réalité derrière les chiffres

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

il y a 21 heures 20 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’opposition ne veut pas de fonds de pension français mais ne pipe mots sur ces fonds étrangers qui investissent lourdement dans l’Hexagone

il y a 22 heures 16 min
© Reuters
Le lundi 31 mars, l’INSEE publiait les chiffres de déficit français, 4.3% au lieu des 4.1% prévus par le gouvernement.
© Reuters
Le lundi 31 mars, l’INSEE publiait les chiffres de déficit français, 4.3% au lieu des 4.1% prévus par le gouvernement.
Faites ce que je dis, pas ce que je fais

Déficit français : merci l'Europe ! Si la BCE respectait l'objectif d'inflation inscrit dans les traités européens, la France aurait pu tenir ses objectifs budgétaires

Publié le 03 avril 2014
Alors que la France s’illustre une nouvelle fois par son incapacité à faire la moindre économie nécessaire au rétablissement des comptes publics, les critiquent pleuvent. Mais à Francfort, la Banque centrale européenne n’est pas exempte de critiques sur cette même question.
Nicolas Goetzmann est responsable du pôle Economie pour Atlantico.fr. Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage :
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Goetzmann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Goetzmann est responsable du pôle Economie pour Atlantico.fr. Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage :
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que la France s’illustre une nouvelle fois par son incapacité à faire la moindre économie nécessaire au rétablissement des comptes publics, les critiquent pleuvent. Mais à Francfort, la Banque centrale européenne n’est pas exempte de critiques sur cette même question.

Au Lendemain des élections municipales, le lundi 31 mars, l’INSEE publiait les chiffres de déficit français, 4.3% au lieu des 4.1% prévus par le gouvernement. La nouvelle fut noyée dans la défaite. Mais de nombreux responsables européens ont pu faire entendre leur voix, comme le relate le journal Les Echos :

Le commissaire européen aux affaires économiques et monétaires, le Finlandais Olli Rehn ouvrait le bal :

Il est  "essentiel que le pays (La France) agisse de manière décisive pour assurer la soutenabilité de ses finances publiques à long terme"

Wolfgang Schäuble, le très influent ministre des finances allemand poursuit :

Je vais me référer à ce qu'Olli Rehn, le membre de la Commission compétent a déjà dit : la France connaît ses obligations, et elle sait qu'elle a déjà obtenu deux prolongations de délai"

Puis pour finir, le président de la Bundesbank, Jens Weidmann :

"Les règles budgétaires que nous avons mises en place en réaction à la crise forment aujourd'hui un ensemble de règles très complexes…()…qui est central pour le fonctionnement et la stabilité de l'Union"

Malheureusement pour eux, il aurait peut-être été préférable de se taire sur ces points. Car s’il est avéré que la France n’a pas respecté ses engagements en manquant de tenir son budget à 4.1% du PIB, et ce, en raison de la réelle incapacité du gouvernement à réaliser toute économie, il existe une faille béante dans la rhétorique.

Car la France n’est pas la seule à ne pas respecter les règles. La Banque centrale européenne, de son côté, est aujourd’hui totalement en dehors des objectifs qu’elle s’est elle-même fixée. Alors que la doctrine de la BCE est de « stabiliser » les prix à un niveau de 2% ou proche de 2%, les chiffres publiés le 31 mars font état d’une inflation à 0.5% en zone euro, soit le quart de ce qui est prévu. Factuellement, la BCE est en faute.

Cette situation pourrait relever de l’anecdote si les deux « affaires » n’étaient pas liées. En effet, si la BCE avait rempli son rôle en permettant à l’inflation et donc à la croissance de progresser de façon plus soutenue, le budget de la France aurait été tenu. En effet, inflation et croissance sont les deux faces de la même pièce, une pièce qui s’appelle la demande : pas d’inflation, pas de croissance.

Dans le cas d’espèce, et en retenant l’hypothèse d’une BCE qui aurait rempli son rôle en tenant le niveau d’inflation à 2%, et après révisions de la progression du PIB, de l’impact sur les recettes fiscales, mais aussi sur les dépenses, le déficit de la France aurait été inférieur aux prévisions de 4.1% sur PIB. Et ce sans même comptabiliser les impacts indirects d’une plus forte croissance en France sur le niveau des prestations sociales par exemple.

Manuel Valls, et son nouveau ministre de l’économie, Arnaud Montebourg disposent ici d’un argument difficilement contestable. Si la BCE respectait son mandat, au lieu de se réfugier derrière son indépendance pour justifier son manquement, la France aurait été plus à même de respecter le sien.

En critiquant ouvertement le contexte budgétaire français, Olli Rehn, Wolfgang Schäuble, et Jens Weidmann n’ont fait qu’ouvrir la voie à une virulente réponse contre le manquement de la Banque centrale européenne. La prise serait d’autant plus facile en raison de la montée en puissance des « euro critiques » ou autres « euro exigeants » au sein du nouveau gouvernement. Notamment lorsqu’Arnaud Montebourg déclarait en février dernier  "Euro-critique, ça veut dire que nous, on pense que l'Europe ne fait pas son boulot dans un certain nombre de domaines".

Pour lire le Hors-Série Atlantico, c'est ici : "France, encéphalogramme plat : Chronique d'une débâcle économique et politique"

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

Découvrez l'humour flamand : des Juifs représentés en cafards !

05.

Castaner et la vie privée d'Olivier Faure

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

La réaction de la femme de Griveaux

Commentaires (18)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
atlantique
- 08/04/2014 - 16:46
Phrase totalement ubuesque
" En effet, si la BCE avait rempli son rôle en permettant à l’inflation et donc à la croissance de progresser"

Lier inftation et croissance est un mensonge...
2bout
- 04/04/2014 - 10:57
Mauvaise foi
Quand on veut tuer son chat, on l'accuse ...
Janv 2013 : 1.8 %
Moyenne annuelle : 1.5 %
http://epp.eurostat.ec.europa.eu/tgm/table.do?tab=table&init=1&plugin=1&language=en&pcode=tec00118
Chewbacca
- 04/04/2014 - 10:02
Tartuffe
0.9% en 2013.