Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
©Thomas SAMSON / AFP

Candidat du travail

Pour Emmanuel Macron, les syndicats français font "trop de politique"

Il juge que les confédérations nationales n’ont pas "un débat au plus près du terrain".

Invité dimanche sur TF1, Emmanuel Macron a déclaré que les syndicats français font "trop de politique". Selon le candidat à la présidentielle, les confédérations nationales n’ont pas "un débat au plus près du terrain".

"Je veux un dialogue social plus vivant, car en France on parle aujourd’hui beaucoup de dialogue social mais on a des syndicats qui au fond, font trop de politique", a affirmé l’ancien ministre de l’Economie. "Parce que qui est fort au niveau du syndicalisme ? Les confédérations nationales qui bloquent, qui rentrent dans un débat politique comme on l’a vu sur la loi Travail et qui du coup n’ont pas un débat au plus près du terrain", a-t-il expliqué.

>>> À lire aussi : Macron, Le Pen et Cie face aux verrous : combien de temps le système pourra-t-il encore bloquer les candidats qui dérangent ?

 "Pourquoi je crois au modèle à l’allemande, à un dialogue social au niveau de l’entreprise et de la branche ? Parce que je veux qu’au plus près du terrain, on trouve les bons compromis", a souligné Emmanuel Macron. Avec les réformes qu’il prône, "on aura beaucoup plus de Françaises et de Français qui désigneront leurs représentants pour défendre leurs propres intérêts", assure celui qui se présente comme le "candidat du travail".

>>> À lire aussi : Ce malaise qui vient quand on écoute Emmanuel Macron…

Lu sur 20 Minutes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !