Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
©

Les entrepreneurs parlent aux Français

CES 2015 : quand les entrepreneurs font briller la France à Las Vegas

Les entreprises françaises se déplacent en nombre au CES 2015, le salon de l'électronique de Las Vegas qui se tient cette semaine. Le ministre de l'Économie Emmanuel Macron y est attendu, accompagné de la secrétaire d'Etat chargée du Numérique Axelle Lemaire et du président du Medef Pierre Gattaz.

Denis Jacquet

Denis Jacquet

Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 

Voir la bio »

La France se souhaite, pour l’année 2015, du courage et de l’audace. Une France en tous cas. Une autre traduit en espagnol ce courage en "sacrifices", pour les 3 années à venir au moins. Problème lié à la traduction certainement !

La politique a du mal à s’accorder aux théories de l’évolution. Pendant que les entrepreneurs sont passés de leur marche à 4 pattes, à la station debout et en courant, malgré les coups de boutoirs incessant des politiques, le politique lui, continue à migrer vers la position de quadrupède, en pensant que les mots sont plus forts que les actes, malgré l’aide des entrepreneurs.

Pendant que tous ces mots sont prononcés, les entrepreneurs agissent. Les plus innovants d’entre eux seront rassemblés, pendant 4 jours, à Las Vegas, pour le CES, le plus grand salon de l’électronique du monde.

Quatre jours pendant lesquels, ceux qui parlent peu et sont, en retour, peu écoutés, vont démontrer au monde que dans un pays hostile ou ignorant des entrepreneurs, la nature, toujours plus forte, trouve son chemin vers la lumière et la réussite mondiale.

Une présence française encore plus éclatante en période dite de "crise" selon le vocabulaire en vigueur dans les milieux autorisés depuis 2008 (au moins). Une présence française qui aura triplé l’année passée et doublera encore cette année. Pour le coup, j’aimerais faire, en ce début d’année, doubler la taille de mes chevilles, sans faire d’exercice ! Petite explication de texte.

Retour en 2012. Votre serviteur, fut nommé, après l’épisode à plume des pigeons, chef de file des Assises de l’Entrepreneuriat, en charge de l’international,. Il pousse un léger "coup de gueule" à l’ouverture des Assises en demandant comment, avec une balance aussi pathétique du commerce extérieur, malgré une si forte innovation française, on pouvait prendre le CES comme une foire exposition agricole? J’avais alors fortement suggéré d’obtenir une véritable force de combat, prête à soutenir les troupes d’entrepreneurs français pour l’édition à venir. Fleur Pellerin dit "banco". Même le Medef approuva, alors que la notion d’innovation ne lui est pas "naturelle" sauf pour Pierre Gattaz qui voulait absolument y participer depuis longtemps. Et le commerce extérieur découvrit que le commerce se fait… à l’extérieur !

Résultat le 6 janvier 2014, devant une secrétaire d’état au commerce US médusée, qui me demandait si tous ces gens étaient bien français (nous étions 450 !!), nous avions la plus grosse délégation de tous les temps au CES. Un succès remarquable et remarqué.

Et cette année on double la mise sur les tapis du CES de Las Vegas. Axelle Lemaire viendra pour soutenir les troupes digitales, et Emmanuel Macron, pour respirer un air plus propice à l’innovation et la réforme, avant de remettre son masque à oxygène, subir la dépressurisation, et retrouver la France de l’immobilisme.

Des entrepreneurs qui ne peuvent s’empêcher d’y croire, pendant que les politiques réformistes ne peuvent s’empêcher de ne plus y croire. Espérons qu’ils profiteront de ces 48h passés avec nous, pour se doter d’une même résilience à l’adversité et d’un optimisme aussi chevillé. Une leçon à méditer en tous cas.

Cette semaine, l’année professionnelle qui reprend son cours, aura un seul intérêt, Las Vegas. De part la présence française la plus massive que ce salon n’ait jamais connu. Ce sera l’occasion d’une démonstration brillante, de ces français qui vont jouer sur un "sol majeur" alors que leur pays reste sur le "dos" mineur. Suivez les, du 6 au 9, suivez les, car la sortie de crise passe par eux, par nous, et personne d’autre !

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !