Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 02 Octobre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Ni le soleil, ni le vent : savez-vous quelle est la plus importante source d’énergie renouvelable en Europe ?

Avec la flambée des prix du pétrole et du gaz, le "bois-énergie" connaît un net regain d'intérêt.

Bois-énergie, halte au feu !

Publié le - Mis à jour le 16 Avril 2013
Ni le soleil, ni le vent : savez-vous quelle est la plus importante source d’énergie renouvelable en Europe ?

La France est dans la moyenne, puisque le pays produit 50% de son énergie renouvelable à partir du bois.  Crédit Reuters

Oubliez les éoliennes, le solaire ou les biocarburants. Le cabinet Eurostat statistics a révélé l'année dernière que pour respecter l'objectif de 20% d'énergie produite à partir d'énergie renouvelable en 2020 dans l'Union Européenne, les européens faisaient confiance majoritairement au bois. En 2011, 49% de l'énergie renouvelable produite en Europe provenait du bois et de ses résidus.  Et il est vrai que le bois présente certains atouts comparé aux autres énergies renouvelables.

Le bois, qu'il soit utilisé dans le thermique ou la production d'électricité, n'est pas une énergie intermittente comme peut l'être l'éolien. Il est également massivement disponible en Europe, notamment dans les pays scandinaves. Enfin, c'est une énergie « zero carbone » en théorie (les arbres coupés étant remplacés par d'autres), qui ne produit pas de CO2. Il n'en fallait pas plus pour attirer les acteurs de l'énergie européen. En 2012, le groupe Drax annonçait un investissement d'un milliard de dollars pour convertir une centrale au bois en Angleterre.

Plus globalement, certains producteurs de l'énergie commencent à introduire 10%  de bois dans leurs centrales au charbon, afin de « verdir » leur bilan carbone. Plus globalement, ce sont les scandinaves, grâce à leur potentiel forestier, qui sont parmi les premiers consommateurs de bois pour l'énergie. Alors que le bois lui a déjà permis de mettre en place une industrie papetière, la Finlande se sert désormais du bois pour produit 85% de son énergie renouvelable. En Pologne, sa production atteint à 80%. La palme revient toutefois à l’Estonie, avec 96%. En Allemagne, c'est 38%.

La France est dans la moyenne, puisque le pays produit 50% de son énergie renouvelable à partir du bois. L'Ademe, l'Agence de l'environnement et de la maîtrise du territoire, subventionne, comme toute énergies renouvelables, l'installation de chaudière au bois pour les particuliers. L'Agence met plus particulièrement l’accent sur l'avantage en termes de coût. Oubliez pourtant le charme bucolique d'une cheminée au milieu de votre salon. En plus d'être extrêmement polluant, la production d'un kWh HT à partir d'une cheminée ouverte vous coûtera plus de 10 centimes d'euros, contre 6,8 centimes pour une chaudière au fioul. Par contre, l'Ademe subventionne l’achat d'un poêle moderne à haut rendement ou d'une chaudière à granulés, le coût du kWh tombant 3 centimes. Résultat, grâce au bois, lors du dernier relevé de compteur, l'UE était dans les clous pour respecter ses objectifs de production de 20% d'énergie propre en 2020. L'idylle de l'UE et du bois était pourtant trop belle pour durer. Comme le veux l'expression anglaise, l'UE semble avoir « tiré d'abord, et visé ensuite ».

Une Union Européenne bien isolée

Au rythme actuel, la demande du marché européen en granule de bois pourrait bien progresser de 130%, selon le groupe canadien International Wood Markets Group. Pourtant l'Union Européenne ne sera pas concurrencer de sitôt sur ce marché. Si la Chine voit sa demande de bois progresser ces dernières années, c'est avant tout pur répondre à la demande de son industrie papetière. Les Etats-Unis en revanche voient leur consommation reculer. Si la forte baisse des prix du gaz ces dernières années explique en partie ce désintérêt, des doutes sur l'efficacité du bois pour réduire les émissions de CO2 se sont également fait entendre.  

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Maria85 - 13/04/2013 - 10:34 - Signaler un abus EELV ...

    .... milite pour des lois contre-nature et fait de sorte que les Français se dirigent vers le bois comme carburant chauffage !!!! A quoi servent-ils ????

  • Par Karamba - 13/04/2013 - 11:41 - Signaler un abus La combustion du bois...

    ...elle dégage quoi? du CO2. en effet...

  • Par bebert4 - 13/04/2013 - 12:16 - Signaler un abus Zéro carbone

    La combustion libère le CO2 qui a été fixé pendant la pousse du bois:le bilan est donc nul

  • Par Pourquoi-pas31 - 13/04/2013 - 13:06 - Signaler un abus Combustion du bois

    Pour compléter l'information, la combustion du bois n'est pas chimiquement neutre. Les cendres sont basiques et les fumées acides (origine en partie des pluies acides ?). Une loi de 19__ interdit le chauffage au bois à Paris en raison de la pollution qu'il apporte.

  • Par Eowyn - 13/04/2013 - 13:07 - Signaler un abus Eowyn

    Même l'énergie bois, vous arrivez à la critiquer ! Décidément, tant que les fascistes verts n'auront pas réussi à nous priver de chauffage en hiver, ils ne seront pas contents !

  • Par pemmore - 13/04/2013 - 13:15 - Signaler un abus Le bois est de plus en plus devenu un moyen de chauffage,

    peu coûteux (chez-moi environ 60 euro la tonne) à comparer aux 1000 euro environ gaz, pétrole, fuel. Reste à résoudre le problème des fumées, si les usines le font bien rien n'est encore prévu pour les particuliers. Sans doute filtres à particules comme les diésels. L'avantage c'est que ça participe à l'entretien des forêts et garde des emplois en campagne. Le granulé de bois c'est pas mal, mais c'est assez peu rentable et encombrant. Manque de producteurs, pourtant les machines sont faciles à trouver en chine a un prix abordable, alors ils tiennent les prix proches des autres énergies. La solution la plus pratique est celle du poèle cuisinière, chaudières type deom turbo, un ou deux chargements par jour et n'importe quel bois, y compris de la palette et très peu de cendres. Rendement 70%, c'est pas si mal que ça. Et un prix très très mesuré, remboursé sur un an par l'économie. Quand j'ai revendu le mien, l'acheteur a fait 500 km pour venir le chercher c'est dire. A noter, un arbre de plus 200 ans consomme plus de co2 qu'il n'en fabrique, il faut couper.

  • Par Sophile - 13/04/2013 - 14:45 - Signaler un abus Si l'on nettoyait les forêts

    Avec ça, on en ferait des buches pour le domestique ou des boulets comme pour le coke, ça garde la chaleur très longtemps. Mais là aussi, comme pour la ré-utilisation des pneus usagés, il faudra attendre , attendre .... Je trouve qu'il y a de plus en plus de mauvaises volontés en France, un laisser-aller incompréhensible.

  • Par François78 - 13/04/2013 - 20:11 - Signaler un abus Les pays du Nord

    J'ai vécu en Norvège. Ils ont toujours été surpris par l'étendue de la forêt Française, largement plus étendue que la leur (globalement et en pourcentage). Vous aussi vous devriez réviser vos a à prioris sur les "immenses" forêts du Nord, avec une bonne proportion de toundras. Ceci dit il est vrai que notre parc forestier est moins bien exploité, et de très loin, mais je sens que ce'st en train de changer. Ne cherchez pas trop de granulés ; chez moi, c'est 50 € le stère en bûches de 50 cm de chêne séché 3 ans. Pas de question à se poser.

  • Par troiscentsalheure - 13/04/2013 - 20:48 - Signaler un abus La combustion du bois serait responsable

    des particules fines à hauteur de 50 % dans les vallées alpines. Par contre elle ne produit pas d'islamistes et ne nécessite pas de devises. Rien n'est parfait.

  • Par zelectron - 14/04/2013 - 04:52 - Signaler un abus GEOTHERMIE

    La géothermie n'est pas souvent évoqué. A Soulz sous Forêt en Alsace EDF bidouille depuis plus de 20 (vingt) ans pour produire de l'électricité, on ne pourrait être disqualifié à mieux. Oublions EDF et faisons appel à de sérieux ingénieurs islandais ... les résultats dépasseront nos espérances.

  • Par boblecler - 14/04/2013 - 08:31 - Signaler un abus Bah pour les centrales

    Bah pour les centrales electriques a geothermie, on fore a 2000 m, avecun risque pour les plaques et les failles

  • Par boblecler - 14/04/2013 - 08:36 - Signaler un abus Faut mettre les gaz de

    Faut mettre les gaz de schiste en attendant que le petrole descende a 60 dollars

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Florent Detroy

Florent Detroy est journaliste, spécialiste des matières premières et des pays émergents. 

Il est aujourd'hui rédacteur en chef de Matières à Profits, une lettre d'investissements sur les matières premières.

Son blog sur la géopolitique des pays émergents:
Energasie

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€