Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 27 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

"Fini-parti" : les éboueurs sauvegardent un pan de la culture marseillaise

Le "fini-parti" des éboueurs marseillais, ça marcherait s’ils finissaient effectivement avant de partir. Ça n’est pas le cas mais le tribunal administratif a décidé de ne pas leur en tenir rigueur.

Zone franche

Publié le

Marseille est la ville la plus sale de France. Je n’en ai pas la preuve irréfutable parce qu’il n’existe pas de palmarès annuel des villes les plus crades au sens où les “villes fleuries ” sont en concurrence les unes avec les autres, mais disons que l’observation-comparaison empirique reste un bon guide.

En tout cas, ce qui est certain, c’est que Marseille est aussi la ville où le traitement des ordures ménagères est objectivement le plus coûteux par tête d’habitant… Tu parles d’un rapport qualité-prix !

Il y a de bonnes et de mauvaises raisons à cet état de fait.

D’abord, il n’est pas évident de garder propre une cité balayée par le mistral aussi souvent, le vent dispersant les emballages de hamburgers et les vieux numéros de La Provence avec autant d’enthousiasme qu’un agriculteur breton épand son lisier sur les plages du Finistère-nord.

Voilà pour LA bonne raison. Vient ensuite l’attitude du Marseillais moyen, qui ne jette un papier gras dans une corbeille que sous la menace et considère que le caniveau est une sorte de longue poubelle judicieusement placée le long des rues pour recevoir ses détritus. Le problème, c’est que les voitures garées à cheval sur le trottoir (autre spécificité locale) l’empêchent souvent d’accéder à la rigole, ce qui le force à balancer son vieux paquet de Marlboro ou la pelure de sa mandarine un peu n’importe où...

Mais surtout, le vrai gros problème, c’est la fameuse et pittoresque coutume du « fini-parti », qui autorise éboueurs et balayeurs phocéens à rentrer chez eux (ou, le plus souvent, à rejoindre leur second boulot de la journée) une fois leur tournée achevée.

3h30 de travail effectif au lieu de 7, c'est pratique pour un second job...

Dans ce contexte, il n’y a pas exactement d’obligation de résultat et l’idée n’est pas de ramasser les saloperies qui s’entassent sur le boulevard de la Libération ou la rue de la République mais bien de parcourir ces artères le plus rapidement possible (3h30 de travail effectif par jour pour 7 heures contractuelles selon la Chambre régionale des comptes).

Force ouvrière, le patron officieux de la gestion des ordures dans la ville, est d’ailleurs très vigilant sur la question et il n’est pas né le maire ou le député qui viendra mettre un terme à cette sympathique tradition provençale. D'ailleurs, s'il n’y a pas de santon-éboueur badgé FO dans la crèche,  c’est certainement un oubli. Les santonniers doivent pratiquer le fini-parti, eux aussi.

Le politique qui viendrait demander des comptes aux ramasseurs d’ordures putatifs n’est pas encore né, donc, mais un simple citoyen excédé d’avoir à vivre dans une ville aussi crasseuse a décidé de passer à l’acte. Enfin, je ne sais pas si c’est réellement parce qu'il n'en pouvait plus : je crois qu’il s’agit plus d’une certaine forme d’orgueil car, comme Marseillais, on s’habitue finalement assez bien à slalomer entre sacs plastiques, vieux matelas éventrés et crottes de chiens. C’est juste qu'on a toujours un peu honte en accueillant des visiteurs originaires de lieux plus civilisés ― genre Lyon, Strasbourg ou même Nice. C'est humain.

Le type, qui préfère rester anonyme (on ne sait jamais, une chute dans le Vieux-Port des baskets en ciment aux pieds est si vite arrivée), a déposé un recours devant le tribunal administratif exigeant le retour à la, hum, « normale ». Une initiative qui fait d’ailleurs bien rigoler l’avocat de la communauté urbaine, pour qui le fini-parti est « un usage historique qu'on ne peut pas abroger ».

Argument grotesque et irrecevable ? Parigot, va ! Le quidam hygiéniste vient justement de voir son recours rejeté au profit des éboueurs champions de vitesse même si la décision ultime est encore en délibéré. Notez qu'au final, ce n'est pas plus mal puisque les « poubelleurs », comme on dit sur la Canebière, se seraient probablement mis en grève et notre bonhomme n'en aurait guère été plus heureux.

Bon, sur ce, je vous laisse. J’ai fini mon édito, je me tire.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par toulonrct - 06/01/2012 - 06:51 - Signaler un abus marseille

    c'est le "con"tribuable qui paie c'est pas graaaave!comme on dit à marseille!

  • Par Laulau - 06/01/2012 - 08:13 - Signaler un abus Alors les marseillais seraient sales ?

    Comme les grecs sont tricheurs, les arabes fainéants et les américains de grands enfants ..... et autres c..ies ? Marseille est une ville pauvre et surendettée, voilà tout. Contrairement aux autres villes françaises, le centre ville n'est pas réservé aux bourgeois et aux bureaux de grandes entreprises. Donc des gens vivent vraiment là et ont des déchets, comme partout!

  • Par Finiderire - 06/01/2012 - 08:18 - Signaler un abus C'est la police qui devrait

    C'est la police qui devrait faire le ramassage des ordures. Après tout ce sont eux qui ont le pouvoir de verbaliser si quelqu'un jette un déchet n'importe où. Je vois mal un balayeur être motivé pour ramasser les saletés issues du mauvais comportement des autres.

  • Par Laulau - 06/01/2012 - 08:19 - Signaler un abus suite

    Alors comment nettoyer des rues étroites et encombrées de voitures 24 heures sur 24 ? Quant aux fini-parti, ça n'est pas une tradition provençale mais un vieux deal entre le Maire de Marseille ( feu Gaston Deferre) et un syndicat maison (FO). Mais à la décharge des éboueurs, rester au boulot plus longtemps pour contempler les ordures calées sous les roues des voitures, ça changerait quoi ?

  • Par Finiderire - 06/01/2012 - 08:32 - Signaler un abus @suite

    Simple réponse : la police n'aurait qu'à faire enlever les voitures mal stationnées. la loi : "stationner à cheval ou sur le trottoir est autorisé si les emplacements sont matérialisés." Tout cela rapporterait de l'argent ; pris de la poche des malappris pour rembourser un peu les dettes.

  • Par Finiderire - 06/01/2012 - 09:19 - Signaler un abus @Zoedubato

    Ne généralisez pas. Les impôts et La (nouvelle) Poste fonctionnent très bien, ce sont des services publics. Idem pour les chaînes télévisions publiques, de grands organismes de recherche, sans oublier les services de santé. Notre service public est bon. Reste à mettre les lois en application.

  • Par ZOEDUBATO - 06/01/2012 - 10:08 - Signaler un abus @finiderire : De ilôt de travailleur dans un océan d'exploiteurs

    Vous avez raison lorsque les Services Poblic sont soumis à la concurrence, ne bénéficie pas de régime dérogatoires au droit commun, ont des fonctions de managers avec autorité hiérarchique et opérationnelle, n'ont ni subventions ni d'aides de l'Etat, ont l'esprit "client" et non "usager" : ils vonctionnent très bien. mais c'est loin d'être le cas général

  • Par flogo - 06/01/2012 - 10:57 - Signaler un abus Le pourquoi ?

    Aujour-d'hui, peut-être... Ou plutôt demain... Ce sacré soleil me donne la flemme... Je la couperai, té ! après-demain... Et si je peux pas la couper moi-même, Je demanderai à l'ami Tonin, Qui la coupera aussi bien lui-même... C'est pas que l'on soit fainéant par ici... Mais c'est qu'il fait chaud dans notre Midi !

  • Par le Gône - 06/01/2012 - 11:20 - Signaler un abus Ah..marseille.l'esprit .Deffere est toujours là

    il n'y a pas grand chose a ajouter, on pourait appelez cela "fin de partie syndicale"..voir "Socialiste"..voilà ou nous entraine la connerie syndicaliste..a Marseille si belle ville peuplée de gens charmant chaleureux..sympathiques et dominer par des escrocs abrutis..par la politique gauchiste..

  • Par fauvette13 - 06/01/2012 - 12:24 - Signaler un abus Et si nous marseillais

    arrêtions d'être cons et de gaver nos chers (très chers) syndicats en oubliant de payer nos impôts et en particulier la taxe "ordures ménagères". Je n'en peux plus de ces gens qui n'ont aucune conscience professionnelle. Ras le bol. Méfiez vous j'en connais plein qui ont décider pour un parti que je déteste mais ils en ont marre d'être pris pour des cons.

  • Par Karamba - 06/01/2012 - 12:57 - Signaler un abus Série télé

    Un épisode de plus pour l'increvable sitcom marseillais Poubelle la vie...

  • Par Mani - 06/01/2012 - 12:59 - Signaler un abus @Laulau

    Bravo pour la contradiction ! "Contrairement aux autres villes françaises, le centre ville n'est pas réservé aux bourgeois et aux bureaux de grandes entreprises. Donc des gens vivent vraiment là et ont des déchets, comme partout!" Oui, sauf que "partout" ailleurs (et pas seulement en centre ville), le ramassage des ordures fonctionne correctement, c'est donc bien qu'il y a un problème à Marseille.

  • Par Mani - 06/01/2012 - 13:00 - Signaler un abus @Laulau (suite)

    "Alors comment nettoyer des rues étroites et encombrées de voitures 24 heures sur 24 ?" Je ne sais pas... en demandant à la police municipale de faire son boulot ? Comme elle le fait "partout" ailleurs ?

  • Par Stef - 06/01/2012 - 13:44 - Signaler un abus à Marseille

    Tout le monde profite plus ou moins de la corruption locale, engendrée par une poignée de lourds dingues indéboulonnables. C' est triste, car c' est aussi une très belle ville pleine de vitalité, comparé à des villes plus " rangées". Bref, c' est bien de mettre le nez des marseillais dans leur propre m'. Il s' y perpétue une culture voyou. Ils sont mal élevés ces fiers d' être mal élevé.

  • Par letroll - 06/01/2012 - 13:55 - Signaler un abus éboueur et docker ??

    donc ... après avoir bâclé leur 1ère journée comme éboueur, ils vont faire leur 2ème journée comme docker .. en grève. ça doit rapporter ce genre de job protégé à Marseille , et en plus ça use pas trop pour bénéficier d'une retraite à 50 ans ( ben oui, ...la pénibilité !! )

  • Par lolo des chutes-lavies - 06/01/2012 - 14:04 - Signaler un abus Quelques petites précisions

    Les balayeurs ne sont pas à la même enseigne, et non pas tous ne pratiquent pas une seconde activité, ma situation familiale qui fait que j'ai 6 enfants me l'interdit d'ailleurs par respect pour mon épouse, et je ne suis pas encarté chez FO tant les passe-droits me font vomir. Bonne journée à tous et bon vent :)

  • Par affligeant - 06/01/2012 - 14:12 - Signaler un abus Affligeant de lire des trucs pareils

    "...autant d’enthousiasme qu’un agriculteur breton épand son lisier sur les plages du Finistère-nord" Il faut être "journaliste - écrivain" pour écrire des bêtises pareilles. Posez votre crayon et passez une journée avec un agriculteur breton, vous comprendrez mieux ce metier et éviterez d'écrire ce type de contre-vérités. Je précise, je ne suis pas Paysan Breton, mon message n'est pas partisan

  • Par Agora33 - 06/01/2012 - 14:27 - Signaler un abus Ville sale

    Je ne puis qu'abonder dans le sens de l'article, pour avoir vécu à Marseille une dizaine d'années en venant de l'ouest de la France, ce fut un choc devant tant de saleté dans toute la ville, peu de quartiers sont épargnés. Je ne sais pas si les Marseillais sont mais ils s'en accommodent facilement (voir les r&actions de Laulau). Ville pauvre oui, mais ça n'excuse pas incivilité.

  • Par Manuman - 06/01/2012 - 14:34 - Signaler un abus Ce qui m'embête le plus dans tout çà...

    C'est qu'une poignée de syndicalistes soit capable de pourrir des situations pour rester assis sur des privilèges acquis en parasitant le reste du peuple, et que cet état de fait ne soit pas condamné par la gauche modérée qui se décridibilise en ne prenant pas à bras le corps ce sujet squatté par les moches du style Guéant-Ciotti-Mariani.. Démantelons les parasites de gauche et de droite please

  • Par PUAKA - 06/01/2012 - 15:02 - Signaler un abus Marseille

    Qui est le maire de Marseille ? C'est a lui de faire respecter la loi non ? Pourquoi il ne remet pas en cause ce System ? Pourquoi le maire ne demande pas a Sakoet et Guéant de nettoyer la ville an karcher ?

  • Par ADD - 06/01/2012 - 15:24 - Signaler un abus Brrrrr ...

    @PUAKA Il semble que vous ayez jeté un froid ... Il est vrai qu'il est difficile de répondre à cela ;-)

  • Par ADD - 06/01/2012 - 15:28 - Signaler un abus ???

    @Laulau "Donc des gens vivent vraiment là et ont des déchets, comme partout!" Non désolé, pas comme partout. Loin de là. En fait vous dites qu'en plus de ne pas respecter les autres, ils ne se respectent pas eux même ... La clé est peut être là.

  • Par ADD - 06/01/2012 - 15:43 - Signaler un abus :-)

    @le Gône "par des escrocs abrutis..par la politique gauchiste" JC Gaudin est maire depuis 1995. Plus de temps qu'il n'en faut pour solder l'ère socialiste et s’acheter une paire de ... ouille ! pour mettre un peu d'ordre dans tout cela. A moins qu'il ne laisse faire car il a prolongé les mêmes petits arrangements entre amis.

  • Par Lepongiste - 06/01/2012 - 16:09 - Signaler un abus La réponse Menucci Vice Pdent du Conseil Gal de Marseille

    vous l'a donnée en Mai 2011 en déclarant : "Marseille est une ville arabe, en même temps qu'une ville méditerranéenne. Si l'on n'est pas capable de se regarder tels que nous sommes, nous reculons, et tous les beaux discours sur l'intégration sont dépassés. Marseille doit assumer pleinement sa part arabe." !!!! P. Mennucci est aussi président du groupe socialiste au Conseil Municipal .

  • Par Lepongiste - 06/01/2012 - 16:18 - Signaler un abus Juste une précision le '' fini parti '' n'existe pas qu'à

    Marseille ! A ma connaissance ce système existe également dans le Var dans la commune communiste de La Garde près de Toulon !! Et si vous grattez encore un peu plus vous allez découvrir que plusieurs centaines de communes en France pratiquent également le FP !!

  • Par a.l.l. - 06/01/2012 - 16:21 - Signaler un abus L'espoir viendra-t-il de la gauche ?

    Peut-être que Montebourg pourrait sauver les marseillais, s'il arrive à vivre assez longtemps ?

  • Par Laulau - 06/01/2012 - 16:57 - Signaler un abus @Mani

    Vous croyez que je défends la municipalité Marseillaise Pas du tout, ce que je nie, c'est que les marseillais soient différents des autres français. Pour ce qui concerne le nettoyage du centre ville, je voudrais bien vous y voir. Verbalisez les voitures en stationnement, bien sûr, on ne s'en prive pas de temps à autres, mais on les met où les voitures ? Les parkings sont pleins et très chers.

  • Par zimir - 06/01/2012 - 16:59 - Signaler un abus Article insipide, dénué de sens et ridicule

    N'y a-t-il pas de responsable de la publication sur ce site pour y lire un tas d'aneries pareil? Je suis Marseillais et suis outré à la lecture de cet article sans aucune recherche journalistique. Effrayant. Le FP est une malédiction mais ce jugement de valeur est pire. Pour info le FP se retrouve dans d'autres villes, l'avocat qui a porté plainte n'est pas anonyme. Il s'agit de Benoît Candon.

  • Par Laulau - 06/01/2012 - 17:02 - Signaler un abus @Mani suite

    Alors les gens se garent un peu la où ils le peuvent. Vous dites que des ordures il y en a partout, bien sûr, mais à Paris, par exemple, croyez vous que le problème soit le même rue Mouffetard qu'aux champs Elisées ? La rue Longue à Marseille, le quartier Noaille, c'est la rue Moffetard puissance 10!

  • Par zimir - 06/01/2012 - 17:04 - Signaler un abus Article insipide, dénué de sens et ridicule (suite)

    Je continue donc. La première phrase de l'article est une ineptie en soit. Autant dire directement qu'avec autant d'arabe dans la ville elle ne peut être que sale ça ira plus vite (je n'ai aucune origine maghrébine). Pour corriger de nouveau cet article bâclé, le FP est en soit une obligation de résultat! Quant a citer (et parler) d'autres villes plus civilisés on frôle l'idiotie complète.

  • Par zimir - 06/01/2012 - 17:08 - Signaler un abus Article insipide, dénué de sens et ridicule (suite,suite)

    En gros des arguments dignent d'une campagne présidentielle de droite "bouh le méchant il a dit 'sale type'". Pouvez-vous me définir le mot "civilisé" ? J'espère qu'à l'avenir vous prendrez un peu d'information avant d'écrire un article. Finalement il n'y a que votre conclusion qui permet d'être un peu soulagé "je me tire". Moi aussi, sur ce je m'en retourne sur rue89!

  • Par affligeant - 06/01/2012 - 17:46 - Signaler un abus @zimir 100% d'accord. C'est

    @zimir 100% d'accord. C'est le même niveau d'approximation sur les paysans bretons (cf. mon post plus bas).Il y a des pb évident de pollution en Bretagne (et à Paris!!) et avant tout linchage ça mérite de lever son c.. de sa chaise et d'aller passer une vraie journée avec des agri, maraichers où autre gars qui ne gagnent pas 5000€ / mois mais pourtant font leur 70h par semaine. Des adresses?

  • Par bacal - 06/01/2012 - 18:01 - Signaler un abus HS

    @affligeant Vous venez de faire l'apprentissage de HS: l'ironie et la contre-vérité justifient toutes les affirmations même les plus fausses. Il faut virer HS et le renvoyer Rue 89 d'où il vient (au passage, il pourrait rendre l'indem qu'il a touchée pour son départ).

  • Par affligeant - 06/01/2012 - 18:29 - Signaler un abus ironie?

    @bacal C'est en effet bcp moins intelligent que l'ironie, je ne crois pas qu'il y ait d'intention voire de 2nd degré. C'est assez grave de se prétendre journaliste écrivain, donc d'avoir une certaine visibilité sur les choses qu'on écrit et de balancer des stupidités pareilles. C'est le miracle d'internet, c'est même un modèle économique, peut être un truc de guignols...

  • Par zimir - 06/01/2012 - 18:55 - Signaler un abus Il faut voir le bon coté des choses...

    Le bon coté des choses c'est qu'avec le dédouanement de l'ironie, on peut dire ce qu'on veut, vrai ou faux et ensuite argumenter "non mais tu comprends pas c'est du 2nd degré". Bien pratique. On peut jouer aussi ?

  • Par Outre-Vosges - 06/01/2012 - 19:07 - Signaler un abus Témoignage vieux de plus d'un siècle

    La réputation de Marseille est ancienne dans le domaine de la saleté. Dans son inénarrable « Savant Cosinus » Christophe écrivait déjà que Mme Belazor et Mitouflet « disparurent dans cette mixture qu’avec leur tendance habituelle à l’exagération les Marseillais appellent l’eau du vieux port. »

  • Par sheldon - 07/01/2012 - 00:32 - Signaler un abus @letroll : non l'éboueur FO ne peut aller sur le port CGT !

    C'est l'ambiguité de cette ville très méditerranéenne de culture gréco-italiano-arméno-corso-africo-algero-catholico-musulmane et que la bourgeoisie fuyait au profit d'Aix tout particulièrement. Marseille ne changera pas, car tout est de la tchatche, telle la rue de la République qui n'a jamais pu marcher. On aime ou on déteste. Si on n'est pas méditerranéen c'est dur (au bout de 2 ans j'ai craqué

  • Par toulonrct - 07/01/2012 - 09:30 - Signaler un abus LAULAU

    tu veux insinuer que les pauvres sont sales??

  • Par toulonrct - 07/01/2012 - 09:37 - Signaler un abus LAULAU

    prend le bus ou le métro

  • Par toulonrct - 07/01/2012 - 09:37 - Signaler un abus LAULAU

    prend le bus ou le métro

  • Par toulonrct - 07/01/2012 - 09:40 - Signaler un abus LEPONGISTE

    erreur!la ville de la garde est gérée par l 'ump depuis plus de 10 ans le maire est mr masson

  • Par RC12 - 07/01/2012 - 16:36 - Signaler un abus Ils n'oublient pas de passer pour les étrennes ...

    Avec une telle règle, on comprend qu'ils baclent le ramassage et qu'ils fassent leur tournée sur les chapeaux de roue !! Mais ce qui m'horripile le plus, c'est qu'ils n'oublient pas de passer en fin d'année pour les étrennes, surtout après les longues grèves honteuses que nous avons connues ces dernières années. Et à chaque fois je n'ose pas leur claquer la porte au nez par peur des représaille

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Hugues Serraf

Hugues Serraf est journaliste, écrivain et blogueur.

Il est notamment l'auteur de Ils sont fous ces juifs (Éditions du Moment, 2012), de L'anti-manuel du cycliste urbain (Berg International, 2010) et de Petites exceptions françaises (Albin Michel, 2008).

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€