Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 18 Août 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Mariage du prince Harry et de Meghan Markle : pourquoi personne ne parlera sans doute de ce qui se passera de plus important ce samedi à Windsor pour la monarchie britannique

Alors que le prince Harry et l'actrice américaine Meghan Markle se marient ce samedi 19 mai à Windsor (Royaume-Uni), l'auteur Jacques Charles-Gaffiot décrypte pour Atlantico les conséquences de cette union princière sur la monarchie britannique.

God Save the Queen

Publié le
Mariage du prince Harry et de Meghan Markle : pourquoi personne ne parlera sans doute de ce qui se passera de plus important ce samedi à Windsor pour la monarchie britannique

 Crédit Adrian DENNIS / AFP

Atlantico : Le mariage du Prince Harry et de Meghan Markle aura lieu ce 19 mai dans la chapelle Saint Georges du château de Windsor. Derrière l'aspect frivole de l'évènement, quelles sont les causes de l'engouement pour le mariage princier ? Faut-il y voir une référence dans les mots de Winston Churchill à la jeune Reine Elizabeth, reprenant ce que Walter Bagehot percevait comme crucial au sein de la Constitution, entre "the efficient" (l'efficient) et "the dignified" (solennel, honorable), séparant ainsi l"action du gouvernement du rôle de la Monarchie ?

Jacques Charles-Gaffiot : Votre question résume assez bien toute la problématique dans laquelle se meuvent dans l’exercice de la souveraineté non seulement la monarchie anglaise mais également les différents états du monde, quelque soit finalement le régime auxquels ils appartiennent. Effectivement, derrière un aspect purement mondain qui demeure le prisme à travers lequel les médias scruteront dans ses moindres détails le mariage princier du 19 mai, se trouve exprimée une nouvelle fois la séduction exercée sur les gouvernés par le bon usage de l’autorité. Car il ne faut pas s’y tromper, si le côté « glamour » de cette union peut séduire le bon peuple par son aspect romantique et faire verser dans les chaumières des larmes d’ivresse, il faut donner une autre explication à cet engouement quasi universel suscité par ce mémorable événement.

Nous ne parlons pas ici du « pouvoir » exercés par les gouvernants qui peut aller jusqu’à s’appliquer de manière coercitive sur leurs inférieurs, mais de « l’autorité », c’est à dire de ce penchant naturel qui pousse les gouvernés à reconnaître dans la personne investie de la souveraineté, une allégeance assumée, reconduite au fil des années et voire même au-delà.

Comment donc se fait-il que des millions de téléspectateurs ou que des centaines de milliers se spectateurs acceptent de suivre bouche bée la retransmission d’une festivité familiale unissant deux personnes qu’ils ne rencontreront pour la plupart sans doute jamais ?

 

Certains parleront de la fascination exercée par un spectacle aussi chamarré que suranné :

Le luxe, la grandeur ou « l’esprit de magnificence » pour reprendre l’expression chère à Madame de Genlis, gouvernante des princes de la Maison d’Orléans au milieu du XVIIIe siècle, peuvent à juste titre séduire une foule. Mais la pompe déployée au château de Windsor n’est en rien une pure ostentation. Cela serait du plus mauvais goût. Mais comme le note Félicité de Genlis, partie se réfugier en Angleterre durant la Terreur, « l’esprit de l’étiquette »… « paraît avoir toujours été de ménager avec un art infini et d’accorder les droits les plus étendus de la souveraineté avec la dignité de l’homme, accord délicat et difficile, mais qui peut seul donner au trône la majesté et tout l’éclat qu’il peut avoir ». C’est ainsi qu’il faut-il tout d’abord comprendre le minutieux bal paré organisé aujourd’hui tout au long de la journée. Chacun pourra percevoir, pour autant que les yeux sachent voir et les oreilles entendre, que la véritable grandeur sait naturellement élever tout ce qui l’approche et, qu’à l’inverse, chercher à rabaisser revient à détruire en manifestant un emploi des plus malheureux et des moins nobles de l’apanage de la puissance.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vieux croco - 19/05/2018 - 13:31 - Signaler un abus ils nous pompent l'air

    les Windsor et la sphère médiatique également en nous imposant le sujet. C'est une organisation d'escrocs avec des airs de dames patronnesses. Et les télévisions qui en rajoutent pour nous fourguer des cadences infernales de pubs . Le moi de Mai devient une foire du trône de niveau mondial . Entre les ponts , Cannes, le Grand Prix de Monaco ,Roland - Garros et les extra comme ce mariage vous n'avez le droit que de regarder et surtout pas de réfléchir . Chaines d'info . décérébrées , même les débats sont stériles et policés , heureusement il y a Oggy et les cafards sur Guilli .

  • Par assougoudrel - 19/05/2018 - 14:33 - Signaler un abus Ce mariage était très beau

    Je ne suis pas croyant, mais regarder la célébration à l'église m'a fait du bien, loin de ramadan et loin de fanatiques priant dans la rue, les fesses en l'air avec des robes ridicules, à l'opposé du glamour de Londres. Heureusement que "notre couple" de l'Elysée n'y était pas, ce qui aurait gâché cette belle cérémonie. Que cela fait du bien de ne pas voir les malpropres qui nous gouvernent, ainsi que les autres têtes qui nous polluent la vie à longueur d'année.

  • Par legall - 19/05/2018 - 18:09 - Signaler un abus Lapsus révélateur ?

    "les indignations des septiques professionnels". Pour rappel septique se rapporte à ce qui porte des germes pathogènes. Rien à voir avec sceptique qui exprime le doute.

  • Par legall - 19/05/2018 - 18:12 - Signaler un abus à Atlantico

    On attend un article symétriquement critique sur les monarchies.

  • Par Anguerrand - 19/05/2018 - 20:01 - Signaler un abus Les français regrettent au fond que les gauchistes

    de 1789 et années suivantes aient decapité la royauté la plus moderne de l’epoque, sinon pourquoi cette fascination pour les anglais, le Commonwealth et ... des français. Même les immigrés ont un drapeau britannique, on est loin de ce qui se passe Chez Nous. Il faut bien admettre que cette monarchie est le ciment de tout un peuple, les présidents français sont loin de créer ce lien fort. Pour le coût contrairement à ce que l’on pense la Royauté revient nettement moins cher que tous nos apparats

  • Par cloette - 20/05/2018 - 08:29 - Signaler un abus Anguerrand

    A tout dit ; et comparer Macron et Elisabeth 2 suffit àcomprendre la différence entre nos deux pays !

  • Par assougoudrel - 20/05/2018 - 09:01 - Signaler un abus La France a quand même un atout

    pour posséder un bien immobilier. En Angleterre la majorité des terrain appartient à La Reine et on est pas certain de garder un bien à vie, alors on comprend pourquoi les anglais viennent s'installer chez nous et c'est tant mieux, car ils recherchent les coins les plus tranquilles pour ne pas dire paumés et, grâce à eux, beaucoup de maisons délabrées sont restaurées et ils aiment bien se noyer dans la population, contrairement à beaucoup de français comme en Andalousie, par exemple, se faisant mal voir par les espagnol, car ils se comportent comme des colonisateurs et les regardent de haut. La Reine est garante du pays et les politiciens sont obligés de se tenir à carreau et on ne voit pas de malpropre comme en France.

  • Par cloette - 20/05/2018 - 09:21 - Signaler un abus Assougoudrei

    Les Anglais sont plus malins que nous, ils ont conservé l'amitié de leurs anciennes colonies, et nous, nous sommes en général détestés , c'est un constat .

  • Par assougoudrel - 20/05/2018 - 11:02 - Signaler un abus @ cloette

    C'est vrai, mais nous sommes gouvernés par des obtus sans cervelle, qui ne savent pas se remettre en question. Même les petites îles des Caraïbes, qui ont pourtant leur indépendance, sont protégées par la Couronne d'Angleterre. Cela me fait penser à une blague militaire qui parle d'un gradé "casque à boulons" qui punissait un soldat dans ces termes: "ne sais pas nager, ne fait aucun effort; persiste à rester au fond de la piscine, pour faire rire ses camarades". Le même cerveau que nos dirigeants et ceux qui les vénèrent.

  • Par Eolian - 20/05/2018 - 13:49 - Signaler un abus @vingtroisavril

    On ne vous force pas à regarder la télévision, vous pouvez toujours prendre un livre ----si vous savez lire évidemment!

  • Par cloette - 20/05/2018 - 15:11 - Signaler un abus Ressemblance

    Cette Meghan ressemble à la fameuse Wallis maîtresse de celui qui ne voulut pas être roi ...

  • Par edac44 - 20/05/2018 - 20:28 - Signaler un abus Encore un très mauvais remake de "Sissy impératrice"

    Depuis 1955, sa majesté "Babette 2 d’Angleterre" aurait pu soigner ces scénarios poussiéreux et insipides de mariages princiers en grandes pompes, voire nous refaire un James Bond "new look" dans "au service secret de sa majesté" avec l'avènement de la première république britannique et l'enterrement de sa monarchie. Et donc ... les anglais se battent toujours pour l'honneur, les français pour du fric, bref, on se bat toujours pour ce qu'il n'a pas !... On peut même parier que peu de nos amis anglais connaissent l'origine bien française de "Bourg-la Reine"

  • Par Lapalatine - 21/05/2018 - 07:28 - Signaler un abus Meghan..

    Il ne faut pas comparer: Meghan n'est pas Diana! Diana était une naïve jeune fille sans expérience et Meghan une femme mûre qui a déjà eu une vie.De plus Harry n'est pas cet hypocrite tordu de Charles qui n'avait besoin en fait que d'une pondeuse!!! et qui trichait déjà dès le début du mariage.Je pense qu' Harry saura aider et épauler Meghan dans les passages difficiles

  • Par Lapalatine - 21/05/2018 - 07:31 - Signaler un abus @assougoudrel

    Assougoudrel: exactement de votre avis , et vous avez raison: heureusement qu'il n'y avait aucun "malpropre" de chez nous! ça nous a fait des vacances...

  • Par Lapalatine - 21/05/2018 - 07:36 - Signaler un abus En France..

    Ce que je regrette, c'est que le président soit un chef de parti car on a beau dire que le chef de l'état est celui de tous les français , ce n'est pas vrai! et quand je repense à Hollande alors là...!

  • Par assougoudrel - 21/05/2018 - 16:17 - Signaler un abus @Laplatine

    La Reine, contrairement à nos présidents, coiffe toutes les religions et veille aux grains? Elle veille au comportement des élus et elle garante de la Justice (et de la police), ce qui fait qu'on ne vois pas les aberrations de chez nous.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jacques Charles-Gaffiot

Jacques Charles-Gaffiot est l'auteur de Trônes en majesté, l’Autorité et son symbole (Édition du Cerf), et commissaire de l'exposition Trésors du Saint-Sépulcre. Présents des cours royales européennes qui fut présentée au château de Versailles jusqu’au 14 juillet 2013.

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€