Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 18 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Malades du selfie : une étude prouve que les obsédés des auto-portraits se voient plus beaux qu'ils ne sont

Etre beau sur une photo ou un selfie : une question d'égo !

Miroir miroir

Publié le
Malades du selfie : une étude prouve que les obsédés des auto-portraits se voient plus beaux qu'ils ne sont

On savait que se prendre en selfie relevait d'un certain narcissisme. Des psychologues de l'Université de Toronto affirment désormais que ceux qui prennent des selfies se perçoivent plus attirants et plus sympathiques dans leurs selfies que sur les photos des autres, alors que ceux qui ne prennent pas habituellement de selfies ne voient aucune différence entre les deux photos.

Pour arriver à ce résultat, les scientifiques canadiens ont interrogés 198 étudiants. Parmi ces 198 cobayes, 100 se considèrent comme des producteurs réguliers de selfies, et 98 ont répondu qu'ils en faisaient rarement ou jamais.

Le mode opératoire était simple : chaque personne devait faire un selfie, puis apparaître sur une photo prise par quelqu'un d'autre.

Après s'être prêtés à cet exercice, les jeunes gens devaient évaluer la perception qu'auraient leurs "amis" ou "abonnés" s'ils publiaient la photo sur les médias sociaux. Parmi les critères : l'attirance, l'allure sympathique, le narcissime.

A l'issue de cette expérience, 178 internautes, public totalement indépendant, devaient également évaluer les photos des participants selon les mêmes critères.

L'étude publiée dans Social Psychological and Personality Science est claire :

  • Les personnes qui se prennent en selfie surestiment leur propre attirance et se croient beaucoup plus beaux sur leurs photos que ce que le public a évalué ;
  • Les portraits "classiques", donc pas les selfies, sont plus appréciés du public ;
  • Le public a évalué les selfies des sujets comme étant moins attirants et plus narcissiques ;
  • Les producteurs réguliers de selfies sont perçus comme beaucoup plus narcissiques par le public ;
  • Les cobayes qui ne prennent pas souvent de selfies se perçoivent d'une façon semblable dans les deux types de portraits. 

Une étude qui donne une nouvelle fois une piètre image de ceux qui se prennent en selfie. Les psychologues insistent sur le fait que prendre des selfies de façon régulière est susceptible de renforcer chez ces personnes un préjugé d'auto-appréciation, ce qui les amène à surestimer l'attractivité de leurs photos au fil du temps. Une auto-appréciation qui peut être due à l'élaboration de stratégies de la part des adeptes du selfie pour prendre des photos d'eux-mêmes flatteuses. Mais selon l'étude, ces stratégies ne sont pas aussi efficaces qu'ils le croient.

Ironie du sort, plus on prend de selfies, plus on les montre, plus ces photos sont considérées négativement par les autres. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par zouk - 06/06/2016 - 10:00 - Signaler un abus De la folie courante

    Malheureusement, elle atteint surtout les jeunes gavés de gadgets et privés par leur âge et la faiblesse de l'éducation de sens critique, surtout sur eux mêmes

  • Par lionel73 - 06/06/2016 - 12:51 - Signaler un abus moi aussi c'est mon cas ...

    je me prends pour une divinité , ça fait toujours plaisir ...

  • Par lionel73 - 06/06/2016 - 13:54 - Signaler un abus chacun son truc ...

    les intellos fument , le peuple boit , les rebels c'est cannabis .... bref , par contre tous les plus grands hommes sont dans l'égo trip , comme quoi ...

  • Par LouisArmandCremet - 06/06/2016 - 18:33 - Signaler un abus Complétement idiot...

    Cette histoire de selfie est complétement idiot car avec une très courte focale (comme c'est le cas des appareils de téléphones et zoomer ne change strictement rien), les traits du visages sont déformés. La seule façon de faire un beau portrait est une focale entre 50 et 100 mm, si possible en ouvrant un peu le diaphragme mais jamais en l'ouvrant à fond, pour ne pas trop affecter le piqué. Il faut éviter aussi les lumières trop crue (projecteur, flash, soleil, ...) et préférer des éclairages indirects plus doux et des lumières diffuses.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€