Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 04 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Macron est-il vraiment libéral ? Chronique d’une imposture possible

"Soyez exagérément libre" reprit-il l’autre matin, lors des vœux à Bercy. Macron joue à guichet fermé. Il prononce le mot "liberté", "entrepreneuriat", "enrichissement" avec la maestria et la rapidité d’un Lucky Luke de l’économie, au point que son ombre est encore à Bercy quand il est déjà à Las Vegas.

Les entrepreneurs parlent aux Français

Publié le
Macron est-il vraiment libéral ? Chronique d’une imposture possible

Cette rubrique sera la plus courte de mon histoire. Car elle se résumera à quelques questions. Je laisserai le soin à mes lecteurs et à l’histoire, qui s’écrit et s’écrira chaque jour, puisque c’est le propre de l’avenir que de devenir l’histoire, de donner la réponse. 

Emmanuel Macron est a priori le champion de la lutte pour une liberté retrouvée.

« Soyez exagérément libre » reprit-il l’autre matin, lors des vœux à Bercy, où nous étions conviés, et qui affichaient salle pleine. Comme rarement avant. Macron joue à guichet fermé et liberté ouverte. Il prononce le mot « liberté », « entrepreneuriat », « enrichissement » avec la maestria et la rapidité d’un Lucky Luke de l’économie, au point que son ombre est encore à Bercy quand il est déjà à Las Vegas.

Emmanuel Macron est flanqué d’une gauche, que même le carbone 14 peine à dater précisément, ce qui rend le jugement objectif de son action, difficile. Il est par ailleurs combattu par une droite stupide, qui faute d’avoir eu le courage de faire elle même ces réformes, se réfugie derrière le côté « fourre-tout » de la Loi et ses aspects « inacceptables » pour justifier son attitude réactionnaire et conservatiste. Il est borné par deux points d’une stupidité cardinale dans une république pourtant laïque ! On peut donc lui trouver des excuses.

Emmanuel Macron, n’est « que » ministre de l’Economie, bien qu’il n’économise rien de son énergie, talent et culture, pour utiliser brillamment des phrases, mots et traces de pensées, avec un talent délicieusement manipulateur et ainsi attirer dans son piège nombre de benêts adeptes de la réponse aussi hâtive qu’idéologique. Il a ainsi tissé une toile constituée de mots d’apparence libérale, pour faire sortir du bois les Cro-Magnon de la pensée de gauche, encensant l’entrepreneur face au salarié. Notamment. Les intégristes de la bien pensance de gauche, se sont aussitôt jetés sur ce discours intolérable dans un gouvernement de gauche, pour découvrir que lesdits propos n’étaient que la paraphrase d’écrits de Jean Jaurès. Icône de gauche qu’on pouvait pourtant difficilement qualifier de capitaliste échevelé !

Emmanuel Macron se serait donc pas le « Canada dry » du libéralisme. Il y croit, il le pense, il l’impose ou tente de l’imposer, et le seul fait d’essayer prouverait a piori, son honnêteté intellectuelle.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par zouk - 25/01/2016 - 13:29 - Signaler un abus Macron

    Une fausse monnaie?

  • Par vangog - 25/01/2016 - 13:33 - Signaler un abus Le Canada dry du libéralisme..

    J'approuve totalement Jacquet et réprouve ce nouvel enfumage d'une gauche moribonde, qui cherche a re-seduire une droite soumise et craintive. excepte quelques mots creux et le soutien de tous ses copains de Davos, Macron brasse beaucoup de vent pour peu de résultats. Il a été placé la par les Rotschild et consorts pour servir de caution à leurs fusacqs juteuses et peut donc se permettre de causer beaucoup, sachant qu'aucune de ses phrases n'a aucune chance de se concrétiser sous la gauche et la droite archaïque. Il cause, il cause, Le Macron, mais il peut peu! A si...pour Rotschild et Goldman Sachs, les deux banques qui ont le mieux tiré leur épingle du jeu des deux quinquennats de la grande famille, il peut beaucoup, Le Macron! Mais chut! Interdit de dire que la gauche favorise la finance apatride...

  • Par jmpbea - 25/01/2016 - 15:58 - Signaler un abus Macron est le pantin de Hollande et s'en satisfait pleinement...

    Rien ne sort de ses élucubrations, il est muselé par les chiens de garde SFIO qui empêchent, gràce à leurs syndicats aux ordres, toute velléité d'ouverture..et il s'en accommode vec le sourire.. Donc ce type ne vaut RIEN POUR LA FRANÇE...minable et pitoyable...

  • Par OLYTTEUS - 25/01/2016 - 20:01 - Signaler un abus Réalisme

    C'est l'histoire d'un tout jeune architecte qui ne trouve pas d'emploi dans son pays et qui se décide à postuler dans une grande agence d'architecture à Rotterdam;il est convoqué le soir même à un rendez vous quelques jours après. Il est engagé à son niveau de compétence et reviendra souvent en France car cette agence étrangère a remporté beaucoup de marchés dans notre beau pays.....la boucle est bouclée.

  • Par Liberdom - 25/01/2016 - 23:15 - Signaler un abus Libéral, un énarque ?

    Le Pape est-il musulman ?

  • Par sna-hyper - 26/01/2016 - 08:33 - Signaler un abus jusqu'à quand?

    Jusqu'ici Macron se bat contre ses "amis" politiques pour faire passer ses idées. Peut-être qu'un jour il comprendra que fondamentalement liberté et socialisme sont antinomiques, et en tirera les conséquences.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Denis Jacquet

Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€