Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 15 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Et si le mal français était aussi de vouloir être propriétaire de son logement...

La politique d’encouragement à la propriété immobilière est très sûrement un facteur de rigidité et par conséquent sans doute un facteur de chômage.

Atlantico Business

Publié le
Et si le mal français était aussi de vouloir être propriétaire de son logement...

A l’heure où le gouvernement prépare une révision globale de la, politique du logement pour faire face à la demande, il est sollicité de toute part par les professionnels pour reconduire les aides fiscales à la propriété (aides fiscale, crédit à taux zéro, prime etc... etc...). La vraie question est de savoir si une politique qui permettrait à chacun d’être propriétaire de sa maison ou de son appartement est encore une bonne idée. Le mal français se « loge » peut-être dans des recoins qu’on n’imagine pas.

Explications :

1ère : la catastrophe française c’est le chômage. Et pour lutter contre le chômage, on a tout essayé. On a bricolé (et on continue) les indemnités chômage, les emplois aidés, les emplois publics, les contrats de stages, les faux CDI, les CDD multiples... Et ça ne produit que de la frustration.

2e : Emmanuel Macron essaie de lancer un train de réformes plus structurelles qui tiennent compte des mutations avec la fin des industries traditionnelles, l’explosion des échanges mondiaux et l’invasion digitale. D’où la formation permanente et l’aide à la mobilité dans l’entreprise. Flexibilité, mobilité dans l’entreprise. Très bien. Tout le monde est d’accord.

3e Il y a quelques jours, Emmanuel Macron fait scandale en regrettant que des salariés en difficultés rechignent (et même refusent) à accepter un travail à moins de deux heures de chez eux.

Il a encore raison. Il faut absolument introduire cette culture de la mobilité géographique pour résoudre une grande partie du chômage.

Mobilité, déménagements, c’est une culture très partagée aux Etats-Unis, en Allemagne et dans beaucoup de pays de l’Europe du Nord. Pas en France.

4e  Seulement voilà, les français ont la propriété immobilière dans le sang. Et ça les bloque. Emmanuel Macron a simplement oublié que les français, dans leur grande majorité sont attachés à leur logement. Ils l’ont acquis ou alors ils sont en train de l’acquérir par le crédit.

Plus de la moitié des français sont propriétaires et ils ont des raisons, parce que pendant 70 ans, depuis la Libération de 1945, tous les gouvernements leur ont rebattus les oreilles de la nécessité d’accéder à la propriété. La campagne d’intoxication immobilière s’est même accélérée depuis 1968. L’administration, les collectivités locales, les entreprises, les politiques de droite comme de gauche, ont tout fait pour favoriser l'accession à la propriété immobilière : des crédits faciles, pas chers, des prêts à taux zéro, des déductions fiscales par paquets entiers. Bref, on n’a jamais lésiné.

La motivation était simple. La propriété du logement, c’est l’assurance d’avoir un toit, de protéger sa famille, ses enfants et de préparer sa retraite. On a même allongé les crédits à plus de 25 ou 30 ans pour alléger les mensualités de remboursement. Accessoirement, les politiques y ont vu aussi un facteur de stabilité. Quand on est propriétaire de son logement, qu’on doit rembourser le crédit, on a tendance à laisser au placard ses illusions de jeunesse, ses gouts de rébellion et de critiques sociales. Pour tous les sociologues, un peuple de propriétaires est plus docile. Enfin, c’est ce qu’on croyait.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Raymond75 - 12/10/2017 - 07:42 - Signaler un abus Oui, mais ...

    C'est en partie vrai : un locataire a moins de difficultés en théorie pour déménager ; et un propriétaire fera tout pour rester 'chez lui'... --- ... Mais les locataires en France sont méprisés par la plupart des petits propriétaires et des agences immobilières, qui n'interviennent jamais pour les défendre en cas de litige. Et les institutions qui louaient, comme les assurances par exemple, ont vendu à la découpe leurs logements, et les locataires ont été virés... --- ... Tant que les rapports entre locataires et propriétaires ne seront pas équilibrés, il y aura une incitation à s'endetter pour devenir propriétaire, en espérant devenir riche grâce à la spéculation immobilière.

  • Par Nargath - 12/10/2017 - 07:43 - Signaler un abus La simple lecture du titre permet d'en déterminer l'auteur...

    Du Sylvestre tout craché ! Ces satanés français ne veulent décidément pas devenir flexibles et libéraux, et avoir le culte de la gagne comme aux USA. La caricature type du commentateur économique libéral dans ce pays ! Le jour ou ils auront comprit que la valeur travail n'est pas la même en France et dans ces pays, peut-être auront ils fait un pas en avant vers le « pourquoi ça marche pas ici »! La plupart des français veulent avoir leur maison et vivre dans leur région d'origine avec leurs proches, quitte à se contenter d'un salaire moindre. Mais ça l'économiste libéral gavé à la littérature anglo-saxonne à du mal à le comprendre... un paramètre absent des modèles, sans doute ! Bordel, proposez des idées avec ce que vous avez et pas avec ce que vous auriez aimer avoir. Peut-être que la, enfin, il y aura des résultats.

  • Par pale rider - 12/10/2017 - 08:30 - Signaler un abus J'adore qu'un type comme Mr Sylvestre explique aux gens modestes

    qu'ils doivent déménager. J'ai personnellement toujours déménagé (enfant , puis adulte) en France et à l'étranger . Le déménagement a un coût exorbitant quand on est dans le privé : le conjoint doit se retrouver un travail, tout le monde se retrouve dans une situation précaire : j'imagine que Mr Sylvestre ne sait pas ce qu'est une période d'essai ..Lles enfants se retrouvent dans les moins bonnes écoles / classes dans le public et oui ... derniers arrivés derniers servis ... ou alors dans le privé mais à quel coût ! Et la garde des enfants est compliquée car les grands parents sont loins. Les déménagements répétés sont un truc de cadre de haut vol, sinon c'est le suicide collectif . Quant à la location, un locataire en période d'essai ne trouvera personne pour lui louer un logement sans caution familiale . Si on est propriétaire et que l'on veut louer son bien pour louer ailleurs , on est tellement taxés que la somme reçue ne couvre jamais le coût de la nouvelle location. Si on doit rentrer : impossible de récupérer son bien car on ne peut sortir le locataire (on a vécu 6 mois chez des cousins à cause de cela ) Mr Sylvestre est l'archétype du bobo qui ne connait rien de la vie

  • Par Djib - 12/10/2017 - 08:43 - Signaler un abus @raymond 75 " locataires méprisés par les petits propriétaires"

    Pas faux. Et c'est un petit propriétaire qui vous le dit. Sauf que les enfants battus battent leurs enfants: les petits propriétaires sont tellement maltraités par l'Etat et les collectivités locales (surimposition des revenus locatifs, absence totale de protection juridique en cas de litige avec un locataire indélicat) qu'ils en font le moins possible pour leurs locataires, ce qui explique au passage pourquoi les Français préfèrent être propriétaires. Je loue un appartement depuis des dizaines d'années. J'ai à coeur de bien l'entretenir et de le proposer à un prix décent (par chance ou conséquence, ça se passe très bien avec mes locataires). Mais l'Etat au sens large me prend plus de la moitié des revenus locatifs (taux marginal de l'IR, taxe d'habitation qui a explosé, CSG qui va encore augmenter. Bref, entre les frais divers, les impôts et le temps consacré à la gestion et l'entretien de ce bien, ça ne rapporte rien. J'espère seulement une plus value quand je le vendrai.

  • Par Stargate53 - 12/10/2017 - 09:36 - Signaler un abus Trop facile !

    Il est possible que dans certains cas le logement acheté puisse poser problème pour la mobilité. Une remarque, les emplois disponibles ailleurs ne le sont pas pour les chômeurs du territoire que ceux-ci doivent être pourvus par des personnes des autres régions ? Il n'est pas possible de former les personnes pour satisfaire les emplois vacants de sa commune, département, régions et l'appel à des "propriétaires" d'ailleurs est la seule voie moderne avec les contraintes que cela suppose comme souligné dans l'article solution miracle de Mr Sylvestre. La solution miracle de la mobilité et le nomadisme locataire est marginale et c'est prendre le problème à l'envers : le problème est le manque d'emploi car imaginons que tous les demandeurs d'emploi (6 millions toutes catégories confondues) se déclaraient mobiles naturels, combien d'emploi disponibles sont réellement pour les embauchés, certainement pas 6 millions donc plaçons la solution dans l'offre d'emploi et le développement d'activités locales d'avenir par une prise de risque facilitée par des financement bancaires moins frileux et sécuritaires comme aujourd'hui. Et, l'avenir est la création d'entreprise pas la mobilité subie !

  • Par ZeArno - 12/10/2017 - 09:51 - Signaler un abus Bêtise

    La bêtise est ici de dire que si et seulement si le Français est locataire, il sera mobile du jour au lendemain. Tous les Français ne sont pas des célibataires sans attaches. Qu'en est-il des enfants et de leurs écoles/crèches. Qu'en est-il du conjoint qui devra suivre ou de la famille ? Tout ceci est joyeusement passé sous silence pour justifier le matraquage des propriétaires.

  • Par cloette - 12/10/2017 - 10:15 - Signaler un abus certainement en effet aujourd'hui .

    En Allemagne les gens sont très peu propriétaires et les loyers peu chers , mais ce n'est pas notre cas en France. La question est qu'est ce qui est mieux pour un individu lamda, être sédentaire ou nomade ? Eh bien la majorité préfère l'enracinement à son territoire, et l'économie devrait donc s'adapter à cela , or c'est exactement le contraire qui se passe, les plus pauvres seront obligés de bouger constamment , et pierre qui roule n'amasse pas mousse,à aucun point de vue, seule une minorité de privilégiés aurait droit à être non seulement propriétaire mais avoir droit à un minimum de stabilité ? Certes à la retraite tout le monde est censé de choisir son coin , eh bien même pas , il y aura des coins hors de portée des pauvres bougres .

  • Par 2bout - 12/10/2017 - 10:35 - Signaler un abus L'article de Mr Verhaeghe d'hier m'inspire ceci Mr Sylvestre.

    A propos des riches, des pauvres et de la redistribution, jamais personne ne pourrait écrire comme il y a quelques jours, « Dans toute l’histoire de la pensée économique, depuis Aristote jusqu'à Piketty ... », si aux pauvres était effectivement destiné l'argent prélevé par l'impôt aux riches. Aristote serait Aristote et Piketty, l'illusionniste, un obscur universitaire, Mr Sylvestre. Comme l'écrit Mr Verhaeghe, les pauvres ne sont pas derrière Mélenchon, et moins encore défilant dans les rues organisés sous la forme de syndicats de travailleurs tant prendre un jour de travail pour faire la grève relève de l'inaccessible exploit quand on est au chômage. Les pauvres ne sont pas ceux que l'on entend, et Mr Piketty qui lui sait se faire entendre, n'est certainement un philosophe Mr Sylvestre.

  • Par AB25 - 12/10/2017 - 11:00 - Signaler un abus Courte Vue parisienne

    Une vue très courte et partielle. les USA ont plus de locataires, mais les conditions de location, les lois régissant les rapports entre propriétaires et locataires et la rapidité des tribunaux sont tout autre. Les mauvais comportement des uns et des autres sont plus rapidement et plus fortement sanctionnés. En France l’offre en location est de piètre qualité , le revenu immobilier étant honteuxe il est fortement taxé (CSG RDS + IR + taxe foncière), ce qui monte les loyers. On achète son logement car c’est économiquement le plus rentable et de loin. Ce qui empêche la mobilité des propriétaires c est surtout la fiscalité sur la mutation des biens générant des pertes importantes. Et Jean –Marc Sylvestre doit vivre seul, la mobilité quand son conjoint travaille et qu’on a des enfants ou des proches dont on s’occupe c’est facile à dire, on est pas tous des bobos Parisiens. Une vraie politique de l’immobilier en s’inspirant des pays ou cela marche, notamment en changeant les lois sur les droits et devoirs des propriétaires/locataires, en arrêtant les dispositif fiscaux et normes qui poussent à la hausse les prix de la construction, c est la solution.

  • Par Deudeuche - 12/10/2017 - 11:10 - Signaler un abus @AB25

    Bien vu, encore un article illustrant la tour d’ivoire à l’intérieur du “periph” parisien. Cette ville est un problème majeur pour la France.

  • Par ajm - 12/10/2017 - 11:17 - Signaler un abus Démonstration à partir de chiffres faux.

    Il est totalement faux de dire que les pays anglo-saxons ont moins de proprietaires de leurs logements qu'en France: le taux aux USA, comme au Canada en Australie er en GB se situe autour de 60-65% , comme en France qui est à 65% En Belgique, en Suède et dans les pays du sud de l'Europe on est à 70% et plus. Idem dans les pays de l'est, y compris en Russie. En Allemagne le taux est autour de 50% ce qui est tout de même très significatif.

  • Par ajm - 12/10/2017 - 11:28 - Signaler un abus Frais dit de notaires.

    Ce qui est vrai par contre c'est que les droits à payer au moment de l'achat d'un bien immobilier ; frais dit de "notaires"(en fait essentiellement des taxes prélevées par l'état et reversées aux collectivités) sont anormalement élevés en France par rapport â tous nos voisins et aux pays anglo-saxons. Ces droits avaient été baissés par Sarkozy pour justement faciliter la mobilité des ménages. Ils ont été augmentés, par contre, par Hollande et on peut s'attendre à ce que Macron, qui deteste l'immobilier, en rajoute une couche.

  • Par ajm - 12/10/2017 - 11:39 - Signaler un abus Verifier les chiffres avant d'en tirer des conclusions.

    Le chiffre précis de taux de"homeowners"aux USA en 2017 (sources: US Census Bureau) est de 63.7%. Il est de 77% pour les ménages dont le revenu depasse le niveau median.

  • Par Marie-E - 12/10/2017 - 12:42 - Signaler un abus une question à Mponsieur Sylvestre

    est il locataire ou propriétaire. Personnellement j'ai été propriétaire à l'âge de 26 ans (avec un prêt de 30 % au moment de la forte inflation). Cela ne m'a pas empêché d'être mobile (y compris pendant 20 ans avec un travail qui m'intéressait, mais 4h30 de trajet par jour). Pendant 10 ans j'ai fait de la formation professionnelle dans 8 régions différentes (Lyon, Paris, Bordeaux, Toulouse, Marseille, Strasbourg, Lille et Strasbourg ... je n'ai jamais eu accès aux Dom réservés aux chefs pour plusieurs semaines....). Si j'ai pu faire cela, c'est que je voulais être autonome et travailler ... et surtout j'était seule à l'époque et sans enfants. Quand on est en couple avec des enfants, je suis d'accord avec Pale Rider : si ce n'est pas impossible, c'est très compliqué. J'ai toujours recherché la mobilité fonctionnelle et rarement la mobilité géographique et je ne m'en porte pas plus mal. Je suis toujours propriétaire mais ailleurs car oui il faut préparer sa retraite et ne pas trop dépendre d'éléments extérieurs et surtout payer un loyer qui ampute les pauvres pensions du privé.

  • Par Ceolwyn - 12/10/2017 - 12:57 - Signaler un abus Et un pas de plus vers le communisme à la Française

    Il ne manquait plus que cela ... faire de la France un peuple de locataire et du coup sur taxer ces horribles riches qui sont propriétaires. NON être prorpiétaire ne veut pas dire être collé à son bien, car on peut toujours y loger des locataires. Et partir ailleurs. NON être prporiétaire est le seul investissement financier sérieux aujourd'hui... Mais il est vrai que la France en bonne URSS successful préfère appauvrir son peuple pour ensuite redistribuer des subsides. C'est beau la culture de l'Etat Providence.

  • Par Deudeuche - 12/10/2017 - 14:50 - Signaler un abus Un copain de France Stratégie

    Spolier les propriétaires de leur logement pour financer la dette créée par les politiques Haut fonctionnaires?

  • Par MIMINE 95 - 12/10/2017 - 15:52 - Signaler un abus MAIS POUR AVOR DES LOCATAIRES

    Il faut... des propriétaires !!!! le serpent qui se mord la queue en somme. A moins que pour Sylvester, qu'on aimerait voir déménager loin loin très très très loin et .....y rester, les seuls dignes d'être propriétaires soient, les assurances, les fonds privés, les banques, les Sorros et compagnie etc etc, le petit peuple qu'ils auront ainsi encore plus précarisé, leur servant des dividendes supplémentaires ad vitam æternam. Populo de France ... aux armes !

  • Par lexxis - 12/10/2017 - 17:40 - Signaler un abus UN ARTICLE QUI DATE...

    Le prix Nobel d'économie vient d'être attribué à quelqu'un qui en sortant des sentiers battus a démontré que le marché n'obéit pas servilement à la raison pure, mais qu'il obéit à des biais comportementaux personnels aux acteurs et qu'il est sans doute vain de vouloir systématiser, même si bien entendu il faut en tenir compte. Manifestement cette démarche est trop nouvelle, trop révolutionnaire, trop "disruptive" (comme on dit lorsqu'on se veut se pousser du col, mais moi, je m'en balance, je suis un vieux schnock!), pour l'auteur de cet article qui répète bien gentiment le médiocre refrain de France Stratégie et de quelques autres, qui appartiennent à un monde qui n'a jamais le moindre problème d'argent, ni de logement. Au cas où personne ne s'e n serait aperçu, il existe en France de telles particularités locatives, sociales et fiscales que la comparaison aveugle avec l'étranger est tout simplement sans valeur.

  • Par Outre-Vosges - 12/10/2017 - 19:12 - Signaler un abus Que Monsieur Sylvestre m’excuse…

    Mais je trouve plus d’intelligence dans les réponses qui lui ont été faites que dans son article.

  • Par atlante29 - 12/10/2017 - 19:45 - Signaler un abus Qu'on

    délocalise professionnellement Sylvestre au Burkina-Fasso et on aura la paix

  • Par atlante29 - 12/10/2017 - 19:49 - Signaler un abus Dire

    que c'est nous les lecteurs qui finançons l'inintelligence de cet obscur gratte-papier

  • Par Anouman - 12/10/2017 - 20:12 - Signaler un abus Propriété

    Sylvestre a toujours de bonne idées. Et d'après sa boule de cristal, si tous les propriétaires occupants vendent pour se tourner vers la location, combien vont trouver un acquéreur? Par ailleurs, quand il dit qu'on favorise l'achat immobilier, c'est vrai si c'est pour le louer et sous certaines conditions. Pour son propre logement il n'y a pas d'avantage et quelques inconvénients. Ne doutons pas que la bande à Macron saura en ajouter .

  • Par Yves3531 - 12/10/2017 - 20:52 - Signaler un abus Kammounalka pour le peuple, et residence pour la nomenklatura...

    bref, comme en URSS logements collectifs d’etat pour le petit peuple (avec attribution préférentielle pour ceux qui votent bien), et résidences de luxe sécurisées pour la nomenklatura... Voilà l’avenir que nous préparent France Strategie, les Pisani Ferry et autres illuminés fonctionnaires biberonnés au marxisme tels Piketty. C’est une révolution qu’il faut désormais faire pour éradiquer ces nuisibles... Lire cet excellent article sur leurs délires (avec commentaires savoureux des lecteurs): https://www.leblogpatrimoine.com/immobilier/france-strategie-sattaque-au-droit-de-propriete-immobilier-pour-rembourser-la-dette-de-letat.html

  • Par Ceolwyn - 12/10/2017 - 20:53 - Signaler un abus LE BONHEUR

    Le bonheur n'est pas défini par la théorie economique, le communisme devait pourvoir au bonheur de tous en les détachant du sens de la possession.... L'URSS, la Chine de Mao, la Corée du Nord voilà le sens de la propriété ... En realité il faut recreer une vie locale, une vie economique locale.... l'idéologie tue la France et les Français

  • Par Yves3531 - 12/10/2017 - 21:02 - Signaler un abus Quant à Mr Sylvestre...

    on verra si on lui attribue un chambre en Kammounalka avec WC à l’étage si il écrit des articles plus intelligents ...

  • Par Helveticosuisse - 13/10/2017 - 05:44 - Signaler un abus Un émule,

    Macron fait des émules, il déteste la propriété foncière, M Sylvestre lui emboîte le pas. A quand un article sur le gaspillage du capital comme a su le faire Macron avec un joli paquet d'euros ?

  • Par Carl Van Eduine - 13/10/2017 - 07:28 - Signaler un abus Mauvaise pioche Atlantico !

    Le mal français est un Etat endetté que les politiques refusent de désendetter vertueusement, comme l'économie l'exige de vous : gagner plus, et/ou dépenser moins. Ne sachant gagner plus l'Etat utilise la voie immorale : il se sert dans les poches des autres. Alors la taxe foncière explose, alors l'immobilier reste dans l'ISF, alors les contraintes pleuvent sur le bailleur, alors revient bientôt l'impôt immobilier qui compenserait le fait qu'un propriétaire ayant remboursé l'emprunt possède l'exorbitant privilège de ne pas payer de loyer, alors un nouvel impôt arrive que le propriétaire soit paiera chaque année, soit devra à l'Etat au moment de la cession, alors on dit qu'il y a trop de propriétaires _ les vrais riches n'aiment pas les faux comme ceux qui ne possèdent guère que leur maison _ et on augmente toutes les taxes possibles _ catastrophes, inondations etc ... pour prendre l'argent dans la poche des besogneux imbéciles qui pour protéger une retraite que l'on tue à cause de CSG ont acheté leur bien. Car ces gens ne sont que de vieux cons proches de la mort, qui gueuleront donc moins longtemps. Salauds de rentiers ! ... Baisser les frais de mutation ? Mais vous rêvez !

  • Par Deneziere - 13/10/2017 - 07:47 - Signaler un abus Vous avez décidé de bouger ? Bienvenue dans le socialo-étatisme

    Le notaire (rente de situation monopolistique donnée par le socialo-étatisme) va se gaver sur la vente de votre bien. Il va se gaver sur la transaction d'achat à votre destination. Vous voulez rentrer dans le locatif ? Votre locataire (protégé par le socialo-étatisme) va dégrader votre bien et ne plus payer son loyer. A votre destination, vous trouverez des propriétaires (échaudés par le socialo-étatisme) qui vont prendre des garanties ahurissantes pour louer un bien minable. Sur la plan de l'immobilier, comme sur le plan de la relation capital-travail, la France paye le fait d'être devenue une société de défiance mutuelle et de marchés paralysés. Et pourquoi le socialo-étatisme a-t-il fait tout cela ? Vous allez rire : c'est pour empêcher la soi-disant "guerre de tous contre tous" que le soi-disant néo-turbo-ordo-super-hyper-ultra libéralisme allait immanquablement amener.

  • Par Deneziere - 13/10/2017 - 07:52 - Signaler un abus Le Français n'est pas cul-de-plomb parce qu'il est propriétaire,

    ... le Français est propriétaire parce qu'il est cul-de-plomb.

  • Par POLITQ - 13/10/2017 - 12:15 - Signaler un abus DEÇU PAR JM SYLVESTRE…..

    Et donc JM Sylvestre n'a pas plus de cervelle que J Chirac ou Th. Breton ou ce type d'individus….. Macron , on a compris...J'ai déjà entendu ces raisonnements dans ces bouches . Donc la France doit copier tel ou tel pays. Absolument. Par dogme. Si j'ai des amis, de la famille, je dois ABSOLUMENT les abandonner. Si les Allemands mangent des enfants au p-déj, je dois faire pareil. Si les Saoudiens violent leurs employées de maison, (si j'en avais) je dois faire pareil. Si les Américains truffent leur viande de substances cancérigènes, il faut faire pareil. Bien. Pourvu que dans 6 mois, un "éconoclaste" quelconque ne trouve pas une théorie inverse…. Et pour M.Denezière, on a le droit d'apprécier de bichonner son intérieur, son jardin, son balcon, de faire des BBQ avec ses potes, de préférer vivre dans un environnement champêtre, et de peser le pour et le contre pour y arriver. Proposez-moi 50 000€ par mois pour aller dans le cloaque de l'île de France : C'EST NON!!!!!

  • Par jurgio - 13/10/2017 - 14:48 - Signaler un abus Changer chez nous d'appartement ou de pavillon, c'est pareil !

    Les mêmes tracas. Pas seulement : beaucoup de retraités privés actuels ont pu ainsi accumuler toute leur vie un renfort de retraite pour éviter le dénuement. Qui pourra assurer que la location va nous enrichir demain ? (à moins d'être loueur !) Comment peut-on, d'autre part, comparer notre pays avec l'Allemagne ou le Royaume uni ? En Île-de-France, par exemple, le matin, au moindre rond-point , c'est le goulot... Pour dire que la toile d'araignée parisienne jacobine est une triste imbécilité. En France, nous n'avons pas l'espace nécessaire à la mobilité, ni l'infrastructure. Il faudrait déjà en commencer par là. Les régions sont subordonnées, sans grande autonomie, et nos métropoles régionales doivent mendier sans cesse pour accroître leurs initiatives. Quand on choisit la « province », c'est pour un travail tranquille (pépère) , loin de la fureur et des bruits, rarement pour y exercer des talents.

  • Par moneo - 13/10/2017 - 17:39 - Signaler un abus Non mr Sylvestre

    Le problème de l'emploi ce n'est pas la propriété immobilière c'est que contrairement à votre dogme de départ non on n'a pas tout essayé contre le chômage..sinon les autres pays auraient les mêmes problèmes ON A TOUT ESSAYE POUR QUE LE MODELE FRANCAIS mi Colbertiste mi Communiste puisse continuer et s'agrandir ...moins ça marche plus nous intervenons ,donc plus nous dépensons l'argent que nous n'avons pas,des hauts fonctionnaires décident de la vie et de la mort des entreprises qu'ils ne connaissent pas au gré de leurs lubies,idéologies ou modes........ aujourd'hui c'est l'écologie quand vous voyez les ..c.......... décidées au nom de cette religion au niveau des grandes villes ; de l'argent gaspillé qui va augmenter les couts du made in France,du refus de rechercher et d'exploiter le cas échéant du pétrole du gaz potentiellement contenu dans le sol français, d'être incapable de supprimer l'ISF sans rajouter un signal extrêmement négatif aux riches avec les c...... sur la taxation sélective des signes de richesse; Le problème ce n'est pas l'immobilier mais l'esprit français nourrit de balivernes égalitaristes. dés l'éducation Nationale

  • Par lepaysan - 13/10/2017 - 21:35 - Signaler un abus Erreur Mr Sylvestre

    Être propriétaire de sa maison c'est un projet de vie. Vivre dans son quartier ou son village avec ses amis, connaitre les gens est un projet de vie bien plus important que le facteur travail. La qualité de vie en Espagne viens de la très faible mobilité géographique. Arrêtons de tout sacrifier au fric.

  • Par lepaysan - 13/10/2017 - 21:38 - Signaler un abus Erreur, On n'as pas tout essayé contre le chômage

    Libéralisons les PME,les commerçants et l'artisanat avec peu de charges et moins de normes et améliorons la protection des petits entrepreneurs.

  • Par JG - 13/10/2017 - 23:43 - Signaler un abus Vous êtes lamentable Mr Sylvestre

    La plupart des commentaires ci-dessus ont infiniment plus de bon sens que votre article. Vous faites partie de ces "pseudo-z-économistes" pour parodier la Vallaud-Belkacem, qui vivez très bien dans de beaux quartiers parisiens, avec un salaire très confortable et qui n'avez, justement, pas besoin de déménager pour trouver du travail. Mettez vous un peu à la place de quelqu'un qui gagne à peine plus que 2 fois le smic avec son conjoint , avec un ou deux enfants, qui a épargné toute sa vie pour sa maison en espérant qu'elle lui éviterait de payer un loyer à sa retraite (car il aura une si faible retraite compte tenu de la démographie que payer un loyer serait impossible...) , dont le conjoint ne peut pas abandonner son travail sous peine de ne pas en retrouver, et qui n'a pas les moyens de payer les frais de transports que représentent ne serait ce que 100 km par jour (calculez en frais d'essence, vous verrez)....Bref, renseignez vous sur la vraie vie des gens avant d'écrire des conneries.....

  • Par Semper Fi - 14/10/2017 - 07:49 - Signaler un abus M. Sylvestre comme Macron et ses soutiens...

    ... n'aiment que les nomades et détestent l'enracinement. Et la 1re marque d'enracinement c'est d'abord être propriétaire de son logement, d'où l'idée de France Stratégie de suggérer que l'Etat devienne copropriétaire à hauteur de 25% de tous les terrains construits résidentiels (en clair une expropriation pure et simple). A vomir !

  • Par Semper Fi - 14/10/2017 - 07:54 - Signaler un abus On attend un commentaire de M. Sylvestre à propos de CA :

    https://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-174809-le-delire-ideologique-de-france-strategie-2122079.php

  • Par moneo - 14/10/2017 - 15:48 - Signaler un abus vous voulez des commentaires

    allez sur le blog patrimoine vous allez être servi sur l'opinion des Français sur France stratégie

  • Par kelenborn - 20/10/2017 - 19:50 - Signaler un abus Pauvre Sylvestre!

    Il est si con que j'avais évité d'aller voir ce qu'il avait pu pondre!!! Cela vous bouzille le moral pour la journée (je ne dis pas la semaine car il sévit TOUS LES JOURS" au nom du principe: c'est pas parce que l'on écrit des conneries qu'il faut fermer sa gueule! 1 Avec 10% de taux de chômage, le chômeur en Picardie doit sans doute partir en Lorraine ou, dans 6 mois le Whirpool du coin le foutra dehors 2 Les loyers sont hors de prix! C'est pour cela que le fait d'être propriétaire vous permet de limiter la casse surtout quand depuis 30 ans on vous rabote vos revenus Si!!!! un seul truc où il a raison "Mobilité, déménagements, c’est une culture très partagée aux Etats-Unis, en Allemagne et dans beaucoup de pays de l’Europe du Nord. Pas en France." Oui, et bien qu'il donne l'exemple! le Courrier de la Mayenne lui ouvre les bras! il pourra aller convertir les boeux !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Marc Sylvestre

Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.

Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaîne BFM Business.

Il est aussi l'auteur du blog http://www.jeanmarc-sylvestre.com/.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€