Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 11 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Brexit : L’hypothèse d’une démission de Theresa May n‘est plus exclue alors que la Grande-Bretagne est au bord du chaos

Theresa May est partie en vacances complètement épuisée et déprimée en laissant la Grande Bretagne dans la plus grande incertitude quant à l’issue des négociations sur le Brexit.

Quitter le navire

Publié le
Brexit : L’hypothèse d’une démission de Theresa May n‘est plus exclue alors que la Grande-Bretagne est au bord du chaos

Le Brexit est entré dans la phase de négociation dure. Michel Barnier, qui a été chargé par la Commission européenne du dossier, applique le mandat qu’il a reçu. Puisque la Grande Bretagne a voté pour le Brexit et même si l‘Union européenne le regrette, l’Union ne veut pas, pour autant, faire des compromis. Donc Michel Barnier demande tout le Brexit et rien que le Brexit.

Theresa May, qui a essayé de gagner du temps et de tempérer pour obtenir des concessions, se retrouve piégée, d’autant que, politiquement, elle est devenue très fragile.

Comme lors des vacances de Pâques, elle a une fois de plus choisi de se réfugier dans les montagnes suisses pour essayer de prendre de la hauteur et y voir clair dans la négociation du Brexit, devant l’ampleur de la tâche, le désaccord de son propre parti et surtout face aux perspectives particulièrement douloureuses qui commencent à toucher le peuple britannique.

En quittant le 10 Downing Street avec son mari, elle a simplement dit à quelques-uns de ses collaborateurs qu‘elle reviendrait vers le 15 août avec une idée et une solution.

Du coup, tout le monde craint le pire. La dernière fois qu‘elle était revenue de vacances, elle avait proposé d’anticiper les élections législatives en espérant obtenir une majorité renforcée pour négocier un Brexit dur. La réalité, c’est que les élections faites, elle s’est retrouvée sans majorité, obligée de trouver des solutions de compromis qui l'ont terriblement affaiblie dans la négociation avec les européens. Beaucoup, dans les milieux d’affaires, pensent qu‘elle devrait démissionner en rentrant de sa montagne et proposer son remplacement par Philip Hammond qui semble désormais le plus crédible dans la classe politique pour sortir le pays de l’impasse. Les banquiers de la City, selon le très conservateur Times, considèrent que c’est le seul qui a parfaitement compris les enjeux de cette négociation.

La position des européens pendant le dernier round de négociations, qui s’est terminé en fin de semaine dernière, n’a pas changé. Michel Barnier a rappelé le calendrier selon lequel le divorce sera effectif dans 20 mois maintenant et que d’ici là, il faudra avoir réglé tous les problèmes.

Michel Barnier a mis à l'ordre du jour les deux questions préalables qu’il faut absolument traiter

La première porte sur le droit des citoyens européens. Michel Barnier a rapporté que Londres et Bruxelles n‘étaient toujours pas d’accord sur la façon de traiter et de garantir les droits des européens installés en Grande Bretagne et ceux des britanniques installés en Europe.

En bref, la Grande Bretagne refuse que ce soit la Cour européenne qui demeure compétente une fois le Brexit prononcé pour traiter du droit des européens résidents en Grande Bretagne. Pour Michel Barnier, ces européens-là seront garantis par la Cour européenne. Comme tous les européens expatriés au sein de l’Union. Michel Barnier attend une clarification des anglais sur ce point. On sait parfaitement que Londres voudrait reprendre le contrôle des droits sociaux et fiscaux de ces populations, quitte à pénaliser les anglais installés sur le continent, lesquels commencent à faire des démarches pour obtenir un passeport français ou allemand.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Deudeuche - 24/07/2017 - 09:58 - Signaler un abus Paris de Hidalgomygod

    Ne peut pas avoir la Côte !

  • Par vangog - 24/07/2017 - 09:59 - Signaler un abus Hidalgo devrait démissionner aussi!

    Car "cette autre histoire" intéresse les Français au premier chef! Comment une Maire a-t-elle pu laisser dégrader la situation de la première ville de France, au point de la rendre totalement inattractive pour les banquiers et les traders? L'aveu d'échec du socialisme immigrationniste est, là aussi, patent! Paris a encore une chance de redevenir attractif, mais l'espagnole doit partir, très très vite...

  • Par kelenborn - 24/07/2017 - 10:25 - Signaler un abus D'abord on lit le titre

    Et on est légitimement interpellé! Puis, le doute se fait jour! Bon Dieu, mais c'est bien sûr c'est Sylvestre!!! et réjouissez -vous! Ca aurait pu être Jacquet!!! Hein!!! vous avez Kiri le clown, ça aurait pu être Grippe-sous ( voit "It")!!! Sylvestre revenu de vacances quand bien même il n'y est jamais parti (il a même résisté aux invitations du Tamalou-Club de Castorama) . Et...en "vacances" il a rencontré son copain Quatremer qui a sucé le chauffeur de Thérésa May ( faut demander à Schiappa s'il avale) et qui sait que Thérèse est dans une profonde déprime! C'est simple, Thérèse ne rit plus quand on la baise car cela ne la "brexite" plus! Ah Ah Ah Ah!!! Sylvestre vous l'avait bien dit!!!Neige en novembre, Noel en Decembre, Sylvestre à la barre , tout le monde se marre!

  • Par kelenborn - 24/07/2017 - 10:27 - Signaler un abus Et puis

    Et puis!!!! Sylvestre, c'est pas ce qui va nous ramener notre Amere Michele!!! Vous imaginez Sylvestre sur un divan!!!! Non il ronfle pas, il récite le gag 40!

  • Par J'accuse - 24/07/2017 - 10:30 - Signaler un abus Rira bien qui rira le dernier

    M. Sylvestre se réjouit des déboires de May et espère enfin voir se réaliser les catastrophes politiques et économiques annoncées. Il établit un bilan à charge et impute tout au Brexit. Non, il n'a pas été "vendu" un Brexit facile et panacée à tous les problèmes. Mais, dommage pour lui, les Anglais s'en sortiront, la tête haute et les poches plus pleines que les nôtres.

  • Par bherry - 24/07/2017 - 11:15 - Signaler un abus brexit

    Un pays qui a choisi de quitter l'UE ne peut qu'aller mal selon la pensée de tous les eurolâtres. C'est curieux mais un journal comme Le Monde nous dit que l'économie mondiale va mieux sauf... les USA de Trump et la GB du brexit. C'est la France de Macron qui sauvera le monde. CQFD

  • Par Henrik Jah - 24/07/2017 - 13:39 - Signaler un abus La Grande-Bretagne au bord du chaos?

    Ah oui et qu'est qui permet de dire ça? RIEN. Sylvestre fait partie de ce genre de pseudo-experts économiques qui ont l'air calé alors qu'en réalité ils sont aussi mauvais qu'un étudiant en licence de sciences éco. D'ailleurs la preuve c'est qu'ils se trompent 99% du temps.

  • Par Marie-E - 24/07/2017 - 13:41 - Signaler un abus en voyant le titre

    j'ai eu peur pour nos amis anglais. Puis j'ai vu qui était l'auteur et là j'ai bien rigolé.

  • Par Anouman - 24/07/2017 - 15:41 - Signaler un abus Démission

    Démission, chaos... Chez nous c'est le chaos depuis quelque temps déjà et ça ne fait pas tellement démissionner les ministres.

  • Par kelenborn - 24/07/2017 - 17:31 - Signaler un abus News

    On apprend que le GIEC, inquiet de la montée du négationisme climatique , vient d'embaucher un spécialiste de la prévision chaotique en la personne de Jean-Marc Sylvestre. Ce dernier n'a, en effet jamais été pris en défaut dans les prévisions qu'il a faites. Il a ainsi annoncé que la grande Bretagne allait sombrer dans l'océan incessamment sous peu! et aussi que Dieu, en personne, allait faire ressusciter d'entre les morts Margaret Thatcher! Ses détracteurs ont été obligés de reconnaître que jusqu'à présent, rien ne permettait d'affirmer que ses prévisions étaient fausses!

  • Par gerint - 24/07/2017 - 18:05 - Signaler un abus La GB n'est pas soumise à l'UE

    Pire encore elle en sort. Alors il faut La diaboliser

  • Par cloette - 25/07/2017 - 07:32 - Signaler un abus Les Anglais ont vu le danger

    Le Brexit a été voté ( cela a été dit ) en raison du risque migratoire . Il faut savoir ce que l'on veut , l'accepter ou non et la France avec Macron l'accepte . A plus long terme elle risque de le regretter amèrement et d'envier l'Angleterre qui a toujours dans son histoire eut de meilleures intuitions que nous et voir plus loin que le bout de son nez .

  • Par kelenborn - 25/07/2017 - 08:11 - Signaler un abus muhamed saed al saaf

    Ca ne vous dit rien ce borborygme ? C'était le ministre de l'"information" de Saddam Hussein lors de la seconde guerre du golfe! Alors que l'armé américaine était dans Bagdad, il annonçait qu'elle avait été exterminée. Dans le même genre, Pierre Dac ironisait sur la défenses élastique de l'armée allemande! Eh bien Sylvestre c'est pareil! Qu'importe les faits pourvu qu'il délire et après tout, les faits n'ont qu'à s'adapter à son délire!!!!On ne prétend pas que Ferjou c'est Saddam Hussein, nous!!! Et c'est bien pour cela qu'il devrait l'envoyer soliloquer et jouer aux petits chevaux avec Giscard à la maison de retraite!

  • Par Deneziere - 25/07/2017 - 08:33 - Signaler un abus Au delà de la Sylvestro-phobie...

    ... justifiée ou pas, ceux qui connaissent le problème et sont en mesure de le constater (ce qui exclut probablement bon nombre des commentaires qui précèdent) pourront ici témoigner que tous les Anglais non idéologisés par la question et ayant deux balles de bon sens économique (c'est à dire plus que la plupart des Français, y compris certains commentateurs dAtlantico) s'apprêtent à morfler économiquement. Avec flegme, certes, mais morfler quand même.

  • Par cloette - 25/07/2017 - 09:08 - Signaler un abus @Deneziere

    Et nous, nous ne morflons pas ? Non seulement nous morflons (nous la majorité des Français ,c'est à dire la classe moyenne qu'on pressure ), mais ce n'est rien à côté de ce qui nous attend dans l'avenir Je ferais volontiers quelques efforts en matière de pouvoir d'achat, si le futur en valait ma peine, mais là c'est vraiment à fond perdu, il n'y aura aucune embellie d'aucune sorte, ni économique, ni d'apaisement social , ni d'apaisement international ...l'horreur !

  • Par kelenborn - 25/07/2017 - 11:19 - Signaler un abus Deneziere

    Oui c'est gentil de pontifier mais, on pourrait savoir pourquoi les anglais vont morfler! Que Sylvestre le dise, c'est à mettre au compte de son autisme , mais vous!!! Vous pouvez nous faire une petite démonstration rien que pour voir! Parce que ceux qui veulent sortir de l'Euro sont évidemment des irresponsables qui se sont murgés avec Stiglitz mais...le RU n'avait pas l'Euro! Les Suisse, les Norvégiens, les Islandais, se gardent bien de venir attrapper des morpions à Bruxelles, mais...ils sont au bord de l'abime hein!!! Alors nous sommes pendus à votre plume ! dites nous tout cela oh grand économiste!!!

  • Par Deneziere - 25/07/2017 - 13:58 - Signaler un abus @ cloette & kelenbron

    Mes bons amis... je n'ai rien à vous expliquer que vous pourriez comprendre. Je vous rapporte ce que je vois en vraie grandeur. Je fais du journalisme de reportage, pas d'éditorial...

  • Par Anguerrand - 25/07/2017 - 14:35 - Signaler un abus les anglais s'ils devaient revoter refuserait le Brexit

    Ils se sont aperçu avant meme la sortie de l'UE que leur pouvoir d'achat à diminué. La Livre a déjà dévalué de l'ordre de 25/30% . Actuellement ils profitent de la baisse de leur monnaie à l'export, mais ou la GB exportera Quand l'UE mettra des taxes à l'importation. De plus ils en profitent encore des qq mois ou ils n'ont pas appliqué effectivement ce Brexit. Ça ne durera que qq mois...

  • Par ikaris - 25/07/2017 - 14:51 - Signaler un abus Papy Sylvestre n'a pas arrêté la fumette !

    La Grande Bretagne au bord du chaos ? Plutôt tendance Centrafrique, Libye ou Grèce ? L'effondrement économique ça fait 1 an que les europhiles nous disent qu'on est en plein dedans ... ils ont encore un PIB au dessus de zéro ? C'est lamentable cette basse propagande. L'UE promeut une suppression presque généralisée des droits de douane vers tous les pays mais mettrait des taux édifiants pour la grande Bretagne ?

  • Par atlante29 - 25/07/2017 - 18:18 - Signaler un abus un pseudo-économiste,

    mais un vrai journaliste dont le manque de réflexion le conduit à penser ( si tant est-il qu'on puisse lui accoler ce qualificatif ) que Paris est du niveau du Mali pour ce qui concerne l'attraction financière

  • Par atlante29 - 25/07/2017 - 18:22 - Signaler un abus Pitié

    Atlantico. Il n'y a vraiment pas moyen pour les lecteurs payants que nous sommes que votre journal puisse disposer d'autres ressources humaines pour nous présenter une analyse économique sérieuse ? Quitte à prendre un journaliste allemand ( ils parlent souvent très bien le français ) ?

  • Par pierre de robion - 25/07/2017 - 23:30 - Signaler un abus Sujet tabou!

    Paris n’a toujours pas la cote. Mais c’est une autre histoire. Surtout ne parlons pas de ce qui pourrait fâcher Micron et sa bande!

  • Par ZeArno - 26/07/2017 - 10:10 - Signaler un abus L'Erreur

    La plus grosse des erreurs que nous sommes, pays faisant encore partie de l'UE, en train de faire c'est de ne pas apprendre les leçons que nous a donné le Brexit. Au lieu de réagir intelligemment, les fonctionnaires européens n'ont d'autres objectif que de garder leurs postes bien au chaud et grassement payés par nos soins, nous le petit peuple. Dès lors, à quoi bon se pencher sur les fonctions vitales de l'Europe, de sa politique économique, de défense et de ses frontières du moment que la soupe est servie ?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Marc Sylvestre

Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.

Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaîne BFM Business.

Il est aussi l'auteur du blog http://www.jeanmarc-sylvestre.com/.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€