En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

03.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

04.

Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter

05.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

06.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

07.

"ADN" : Maïwenn en quête de ses racines algériennes dans une autofiction comique et volcanique...

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

04.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > Europe
UE
L’eurodéputé Pierre Larrouturou débute une grève de la faim pour réclamer une taxe sur la spéculation financière
il y a 3 heures 23 min
pépites > Politique
"Tester, alerter, protéger"
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce l’instauration d’un reconfinement national dès vendredi
il y a 4 heures 23 min
light > France
Festivités annulées
Lyon : la Fête des Lumières 2020 n'aura pas lieu
il y a 9 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Impossible" de Erri de Luca : huis-clos entre un accusé et son juge. Un roman puissant lu par deux comédiens talentueux

il y a 10 heures 31 min
pépites > France
Séparatisme
Gérald Darmanin annonce la dissolution de l'association BarakaCity
il y a 11 heures 54 min
décryptage > Politique
Menace contre notre modèle de vie

Islamisme : la France face au défi du siècle

il y a 13 heures 1 min
décryptage > Economie
Adaptation face à la pandémie

Economie Covid-19 : et le pays qui bénéficie le plus du télétravail est…

il y a 13 heures 27 min
pépite vidéo > Politique
"La vie doit continuer"
Renaud Muselier plaide pour un confinement aménagé et différent de la période de mars dernier
il y a 14 heures 7 min
décryptage > France
Combat contre le séparatisme

Islamisation de la France : déni, lâcheté ou compromission ?

il y a 14 heures 38 min
décryptage > France
Tout change

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

il y a 15 heures 15 min
pépite vidéo > France
Pays confiné jusqu’au 1er décembre
Reconfinement et nouvelles mesures : retrouvez l’intégralité de l’intervention d’Emmanuel Macron
il y a 3 heures 35 min
pépites > Economie
Impact de la crise
Celio va fermer 102 magasins en France, 383 emplois sont menacés
il y a 7 heures 38 min
light > Culture
Amoureux des mots
Mort d'Alain Rey à l'âge de 92 ans
il y a 9 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"ADN" : Maïwenn en quête de ses racines algériennes dans une autofiction comique et volcanique...

il y a 10 heures 53 min
pépites > Consommation
Angoisse
Face aux rumeurs de reconfinement, les ventes de certains produits alimentaires ont déjà augmenté depuis quelques jours confirme Michel-Edouard Leclerc
il y a 12 heures 50 min
décryptage > International
Or noir

Israéliens et Arabes, unis même dans le pétrole

il y a 13 heures 15 min
light > Science
Gratte-ciel
Un récif plus haut que l'Empire State Building dans la Grande Barrière de corail en Australie
il y a 13 heures 47 min
pépites > Media
Contrarié
Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter
il y a 14 heures 17 min
décryptage > France
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine

Liberté, j’écris ton nom

il y a 14 heures 55 min
décryptage > Santé
Lieux ciblés

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

il y a 15 heures 24 min
© Flickr commons
© Flickr commons
Chroniques du pot aux roses

Quand le gouvernement en est réduit à faire passer des hausses d'impôts pour des baisses de dépenses publiques pour ne pas décourager ses derniers soutiens bobos

Publié le 24 juillet 2013
Sur les prétendus 3 milliards d’euros de réduction des dépenses publiques, une moitié correspond au plafonnement du quotient familial. Ainsi une hausse des impôts est assimilée à une baisse des dépenses : une vraie leçon de logique socialiste !
Serge Federbusch
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch est président du Parti des Libertés, élu conseiller du 10 ème arrondissement de Paris en 2008 et fondateur de Delanopolis, premier site indépendant d'informations en ligne sur l'actualité politique parisienne.Il est l'auteur...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sur les prétendus 3 milliards d’euros de réduction des dépenses publiques, une moitié correspond au plafonnement du quotient familial. Ainsi une hausse des impôts est assimilée à une baisse des dépenses : une vraie leçon de logique socialiste !

1 - Les réunions avec Hollande, Ayrault et Moscovici n’ont laissé aucune trace dans la mémoire de Cahuzac ...

Les passages télévisés du président ne marquent pas davantage les spectateurs. Taubira ne parle jamais des affaires du ministère de la Justice à ses collègues, lesquels le lui rendent bien. Les baisses de dépenses publiques prennent la forme d’une augmentation des impôts. La reprise économique est une décélération de la récession. Le recul du chômage est une inflexion de la courbe de sa hausse.

Ce gouvernement est-il une fiction ?

2 - Pépère contre l’Enfumeur

L'essentiel, dans cet environnement délétère, pensent les prudents qui nous gouvernent, est d’éviter les coups. Aussi a-t-on eu droit à un vague marmonnement d'Ayrault au sujet des "échauffourées" - comme on dit dans les médias de gauche - de Trappes. L’importance de ces troubles était forcément exagérée par les fascistes. La preuve : un seul incarcéré pour quatre cents participants aux festivités de Trappes-Plage.

"Zebigboss" Hollande, qui d'habitude se précipite sur les lieux d'inondations, incendies et autres sinistres et avait juré qu’il ne prendrait pas de vacances, a préféré quant à lui vadrouiller incognito en Corrèze plutôt que d'affronter émeutiers et exaspérés des Yvelines. Pas la moindre déclaration présidentielle sur cette machine infernale à fabriquer du vote FN. Femmes niqabées, encore un effort : votre prochain voile sera de couleur bleu marine ! Savoir qui sera deuxième de la course, l'UMP ou le PS, en deviendra presque anecdotique. Enfin rassurez-vous ... à ce rythme le PS disparaîtra des écrans radars de la politique à compter de l'an prochain.

Pour conjurer ce sort affreux, François Hollande a ravalé pour la millième fois ses promesses de campagne, réuni à l'Elysée le petit monde de ses alliés et multiplié les contacts avec la presse. Objectif de la manœuvre : accréditer l'idée qu'au fond, il est brave, bonnasse, fait ce qu'il peut et que la crise est à l'origine de tout, aggravée par l’héritage de l'affreux Sarkozy. C'est le culte de l'impersonnalité.

Il ne faut surtout pas désespérer Boboland : le surnom de Pépère est moins dur à porter que celui d’Enfumeur. Il privilégie l’explication par l’inefficacité à celle par la duperie. C’est la dernière ligne de résistance érigée dans les médias. Si elle est enfoncée, s’imposera le constat d’un président aussi fourbe qu’incompétent. Le climat durcirait salement à la rentrée.

3 - Tours de passe-PS

Magnifique exemple de mystification cette semaine : les prétendus 3 milliards d’euros de réduction des dépenses publiques.

Une moitié correspond au plafonnement du quotient familial. Ainsi une hausse des impôts est assimilée à une baisse des dépenses : une vraie leçon de logique socialiste ! L’autre moitié a pour gage la baisse des transferts de l’Etat aux collectivités locales. Mais, au même moment, en compensation, on autorise les départements à augmenter les droits de mutation. Bref, là aussi, le soi-disant recul des dépenses se traduira par une hausse des impôts. Par ailleurs, sitôt passées les élections municipales, les mairies pleureront misère et alourdiront leurs taxes.

Vient enfin l’aveu de Moscovici au Figaro ce 23 juillet : "Nous sommes en train, avec Bernard Cazeneuve, de bâtir ce budget avec deux tiers d'économies, soit 14 milliards d'euros et un tiers d'augmentations de prélèvements obligatoires." Oui, vous avez bien lu : en 2014 les impôts qui ne devaient augmenter que "si c’était nécessaire" - dixit Hollande la semaine dernière - vont croître encore de 7 milliards ...

Il se confirme que l’Etat PS est congénitalement incapable de se réformer.

4 - L’été des lobbies

On apprend que le gouvernement va céder au lobby des taxis parisiens en durcissant les règles qui permettent à la concurrence des VTC (voitures de tourisme avec chauffeur) de fluidifier un peu l’offre de transports en Île-de-France. Ces véhicules, pour ne pas déplaire aux taxis, devront désormais attendre au moins quinze minutes avant de charger des passagers après qu’ils aient été commandés. Non seulement on ne fait pas reculer l’archaïque monopole qui fait de Paris une risée mondiale dans ce domaine, mais on le durcit.

Il y a quelques semaines, le même gouvernement s’effarouchait des velléités de l’Autorité de la concurrence d’ouvrir la distribution des médicaments non remboursés par la Sécurité sociale à d’autres que les officines pharmaceutiques.

Il se confirme que l’Etat PS est congénitalement incapable de réformer la France.

5 - Vive les mariés !

Omerta médiatique à peu près totale sur le mariage de deux criminels incarcérés à Poissy avec comme témoins Carlos et Dieudonné. Rien que du beau monde pourtant ! Se méfiant d’une provocation, les médias n’en parlèrent quasiment pas. Mais le maire PS de la ville fit courageusement face à ses obligations et célébra la noce.

Dieudonné fit part des espoirs des tourtereaux d’adopter bientôt un autre co-détenu. Tout cela avait un certain caractère innovant et pédagogique.

A lire :  "L'enfumeur", de Serge Federbusch, (Ixelles éditions), 2013. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (39)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Vincennes
- 28/07/2013 - 10:47
@de France et d'ailleurs qui ne devrait pas perdre du vue
que la dette est aujourd'hui de 1877 milliards alors qu'elle était de 1759 au départ de Sarko.....ce qui représente 118 milliards en un an pour Pépère idem pour les sondages (9millions en 5 ans)Sarko alors que les chiffres de Moi/Je en 2012 = 2 millions
C'est l'hôpital qui se fout de la charité
chmolls
- 25/07/2013 - 17:26
ben merde alors !!
y a un gouv en frenchie !!?
on a eu l'gang des rolex 2002/2007 ,le gang des éléphants 2007 à jourd'hui
j'ai du louper un épisode
chmolls
- 25/07/2013 - 17:20
j'ai compris
pourkoi le singe de banlieue est protégé par le flan et l'amuseur de banlieue valls

c tout bète , PS ben ça veut dire Planète des Singes