En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
Geopolitico-scanner
La stratégie de la provocation du rappeur Médine ou la seconde mort des martyrs du Bataclan
Publié le 15 juin 2018
Qu’ils s’agisse du djihad, de son concert au Bataclan, de ses liens avec les Frères musulmans, il manie à la fois la provoc, le « test des réactions », et le double jeu pour ne pas dire la tentation de la nargue.
Alexandre del Valle est un géopolitologue et essayiste franco-italien. Ancien éditorialiste (France Soir, Il Liberal, etc.), il intervient à l'Ipag,  pour le groupe Sup de Co La Rochelle, et des institutions patronales et européennes, et est...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexandre Del Valle
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexandre del Valle est un géopolitologue et essayiste franco-italien. Ancien éditorialiste (France Soir, Il Liberal, etc.), il intervient à l'Ipag,  pour le groupe Sup de Co La Rochelle, et des institutions patronales et européennes, et est...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Qu’ils s’agisse du djihad, de son concert au Bataclan, de ses liens avec les Frères musulmans, il manie à la fois la provoc, le « test des réactions », et le double jeu pour ne pas dire la tentation de la nargue.

La presse a largement fait état des paroles choquantes de certaines chansons du rappeur islamiste Medine comme par exemple "crucifier les Laïcards", "démographier la France, ou encore les « talibanlieusards », ainsi que caractère provocateur de ses prises de positions (rfus de l’intégration, apologie de la charià, etc), puis surtout de sa volonté de se produire au Bataclan en octobre prochain après avoir manifesté si peu d’empathie pour les victimes « mécréantes » des attentats islamistes de 2015 et tant vanté le Jihad de façon fort ambigüe. D’évidence, Médine Zaouiche, disciple de Tarik Ramadan, obsédé par le terme de Jihad, qu’il arbore sur des teeshirts avec un Sabre jaune non-équivoque, sait très bien ce qu’il fait. Qu’ils s’agisse du Jihad, de son concert au Bataclan, de ses photos où il fait le geste soralo-dieudonnien de la quenelle, de ses liens avec les Frères musulmans, il manie à la fois la provoc, le « test des réactions », et le double jeu pour ne pas dire la tentation de la nargue. Lorsqu’il dit et chante que « le véritable Jihad est spirituel », il montre par là qu’il a suivi une véritable formation doctrinale islamiste, notamment auprès des Frères musulmans, de l’ex-UOIF, du site Oumma.com, et bien sûr du portail Le Havre de Savoir », dont il a été « l’ambassadeur ». Cette plateforme liée aux Frères musulmans de l’UOIF et de l’Institut des Sciences humaines de Saint Léger du Fourgeret a diffusé par exemple un article sur la « présomption d'innocence » de Mohammed Merah et il reçoit des orateurs chantres de la Charià, des auteurs de fatwas de mort contre les Juifs et les homosexuels, comme Youssef al-Qaradawi, le prédicateur Hassan Iquioussen » ou encore Moncef Zenati, chantre de la Charià et de la lutte contre Israël, sans oublier Tariq Ramadan, le petit-fils du créateur des Frères musulmans qui a lui-même souvent minimisé la responsabilité de terroristes jihadistes puis justifié la violence du Hamas et du Hezbollah face à Israël. Médine a par ailleurs participé à des conférences avec Houria Bouteldja du Parti des Indigènes de la République qui vomit les «Français souchiens ». Il a également participé à l’essor de la maison de communication et de production de Din Records (Din signifie la religion en arabe), dont les groupes islamiques produits chantent le suprémacisme islamique et dénoncent la France, Israël, l’Occident, et la « mécréance ». Déjà, en janvier 2015, une semaine avant l'attentat de Charlie Hebdo, le rappeur s’attaquait - dans le morceau « Don't laïk » - à la laïcité avec des paroles non équivoques de la part d’un militant islamiste: « Crucifions les laïcards comme à Golgotha », ou « Je scie l'arbre de leur laïcité avant qu'on le mette en terre ». On peut citer aussi : « je hais les Blancs depuis Rodney King, j’ai besoin d’une carabine (…). Ces porcs blancs vont loin, passe moi une arme de poing, j’vais faire un pédophile de moins »… Le site l’amicale des Jeunes du refuge a également révélé une vidéo de Médine qui dénonce à la fois l’intégration et qui compare la société française mécréante à une société d’homosexuels (« tarlouze ») : « Intégrer ça veut dire renoncer à ses origines, sa religion... en gros ressembler à M. tout le monde... que tu sois un noir qui se défrise les cheveux et qui fasse un peu tarlouze....

"Havre de Savoir" : que cache la sulfureuse association islamiste dont le rappeur Médine est l'ambassadeur ?

De Jean-Pierre Raffarin à Marine Le Pen en passant par Olivier Faure, une grande partie de la classe politique s'indigne de la programmation d'un concert du rappeur Médine au Bataclan où 90 personnes ont été assassinées lors des attentats terroristes islamistes du 13 novembre 2015. Les débats se concentrent sur l'interprétation des paroles très polémiques de son album "Djihad", sur la liberté artistique ou sur la sincérité de sa défense, pendant qu'une partie des familles des victimes entame des démarches devant la Justice pour faire annuler le concert. Mais aucun commentateur ou article n'évoque son engagement militant tout ce qu’il y a de plus vérifiable auprès du "Havre de Savoir" et de nombreux prédicateurs radicaux. En réalité, moult sources issues de réseaux sociaux révèlent les liens indéniables entre l'artiste islamiste et l'association havraise liée aux Frères musulmans. Le 27 juin 2013, dans un article de la rubrique Rap français/Médine du site de rap "Booska-P", Médine a signé une tribune où il a lui-même déclaré devenir « ambassadeur » de l'association "Havre de Savoir", ce qu’il a pourtant nié dans le cadre d’un mensonge flagrant qui atteste d’un double jeu très caractéristique des Frères musulmans :
 : « Être dans la dénonciation ne suffit plus aujourd'hui. Dans mon engagement face à la lutte contre l'islamophobie j'ai trouvé échos au sein d'une association dont je suis l'un des ambassadeurs et qui s'attarde davantage à renseigner sur ce qu'est réellement la communauté musulmane de France et non sur ce qu'elle n'est pas. Se justifier c'est déjà un peu s'accuser dit le proverbe." Révélés sur Twitter par des opposants au concert, l'article a depuis été supprimé du site mais il est plus que facile pour un web-chercheur de retrouver la trace, trace qui reste d’ailleurs toujours visible dans le "cache" de Google. Certes, lorsqu’il a été interrogé par Libération, le chanteur a clairement démenti puis minimisé, assurant n’avoir « jamais été ambassadeur, ou même adhérent de cette association », et en reconnaissant simplement avoir été « programmé » pour une conférence en 2013 à propos de ses engagements « en tant qu’artiste", ce qui est plus que noyer le poisson... Pourtant, quelques minutes après la publication de l'article de Libération, un extrait d’une vidéo de Médine montrait le rappeur en train de revendiquer lui-même son statut d'ambassadeur ! Cette vidéo a été diffusée sur Twitter et on retrouve cet aveu sur le site même de Havre de Savoir, preuve d’un double jeu qui rappelle la duplicité de son maître assumé en la matière : Tarik Ramadan.

De nombreux autres éléments viennent confirmer le liens de Médine avec le site "Havre de Savoir", notamment des dizaines de tweets postés entre 2012 et 2016 ou encore ce visuel compilé sur les réseaux sociaux par un autre internaute. Rappelons que Le Havre de Savoir relaie également des conférences d’Abdallah Benmansour, le président de la Federation of Islamic Organisations in Europe, pendant européen de l’ex-UOIF en France, qui affirmait au rassemblement UOIF du Bourget en 2013 : « Quand les musulmans auront mis en place la charia partout dans le monde, tout le monde sera heureux » (…). Le jour où l'Islam mettra en œuvre la charia sur le monde entier, il y aura la paix » ..., ce qui rappelle la phrase célèbre des premiers conquérants de l’islam : « aslim taslam » : soumets toi et tu seras épargné »…

Une stratégie de la provocation et du test des réactions, de la défense de Mohamed Merah au Bataclan…

Si Médine tente en vain de cacher son statut d'ambassadeur de l'association, c'est tout simplement parce que celle-ci ne se cache aucunement d'appartenir à la confrérie des Frères musulmans, qui est non seulement liée au mouvement terroriste palestinien Hamas mais aussi au jihad syrien, aux réseaux extrémistes du président turc Erdogan en Europe et ou encore de l’ex-président frériste égyptien Morsi, sans oublier le prédicateur Youssef al-Qaradawi, auteur de fatwa antijuives, d’appels au jihad en Irak et aux meurtres de blasphémateurs et apostats et d’appels à islamiser Rome et l’Europe. Ses membres se font d’ailleurs régulièrement prendre en photo en train de faire le signe de la Rabia, également appelé la « Main du Tamkine », le geste de ralliement des Frères musulmans au niveau mondial et qui symbolise leur agenda subversif planétaire visant à rétablir partout la Charià et le Califat aux termes d’une stratégie d’infiltration et de grignotage « par étapes ». 

Sans surprise, la plateforme frériste liée à Médine (Le havre de Savoir) donne régulièrement la parole à des prédicateurs radicaux comme Nabil Ennasri qui a notamment défendu Mohammed Merah : « Pourquoi parle-t-on de Merah comme s’il avait effectivement été le responsable de tous ces meurtres ? », lance le nouveau Tarik Ramadan français formé au Qatar et à l’institut des Frères musulmans de Saint Léger du Fourgeret. Que je sache, la justice n’a pas encore rendu son verdict ? (…). En parlant d’“assassin“, de “monstre“ et de “tueur“, comment les plus hautes autorités de l’Etat peuvent se permettre à ce point de fouler aux pieds la règle élémentaire de la présomption d’innocence ? Parce qu’en l’occurrence le présumé avait tout pour être désigné comme le coupable idéal ? » (…)
« Comment expliquer que Christophe Barbier nous dise, quelques jours avant ces tueries abominables, que « seul un cataclysme capable de fédérer les Français autour de son président peut offrir une chance de réélection à Sarkozy » ? Pourquoi tout cela arrive un mois avant l’élection présidentielle ? Pourquoi, alors que Merah était fiché et surveillé, il ait pu se doter d’un arsenal de fusils, kalachnikov et explosifs alors même que son casier judiciaire était déjà bien fourni ? ».

Médine semblait partager cette vision lorsque, dans une de ses interventions en milieu scolaire ( qui a d’ailleurs suscité la polémique), il avait été plus qu’ambigu et complaisant envers Mohamed Merah lors d’une conférence devant des collégiens qui en dit déjà long sur le travail de sape des islamistes tendance Frères musulmans au sein des institutions et auprès de la jeunesse, leur terrain de conquête privilégié. Ces propos en ont choqué plus d’un mais l’homme n’est jamais pour autant tombé de son pied d’estalles : ainsi, Medine a préféré plaindre les musulmans et non les victimes de Merah, concernant les attentats de Toulouse : « La réaction des médias est à vomir. Ils ont stigmatisé les musulmans. Ils en font l'ennemi numéro un. Cet événement détruit toutes les passerelles construites. Les musulmans vont devoir porter un poids supplémentaire ». Sachant que les médias ont nié dans un premier temps la responsabilité de Merah et ont privilégié la « piste de l’extrême-droite », afin d’éviter justement « l’amalgame », les propos du rappeurs étaient en fait destinés à déresponsabiliser l’islam, les musulmans et en fin de compte Mohamed Merah comme si les « vraies victimes » étaient les musulmans à travers Mohamed Merah et non les fillettes juives massacrées et les militaires massacrés. Ce genre de posture victimaire est justement la marque de fabrique des islamistes en général et des Frères musulmans en particulier, dont Médine est un élève et adepte.

La haine envers les Yézidis :

Plus grave, sur la chaîne Youtube de l'association havraise, on retrouve une conférence de Moncef Zenati intitulée « Sur le peuple Yézidi », publiée en 2015, soit un an seulement après que l'État islamique massacre et réduise en esclavage des milliers d'entre eux dans le désert de Sinjar. Cette conférence a été fortement dénoncée par un observatoire de l'islam politique et des Frères musulmans animé par Antoine Sfeir, Caroline Fourest et Fiammetta Venner. La vidéo, intitulée « Les Yazidites : Les adorateurs de Satan », produite par Le Havre de Savoir, vise à justifier théologiquement la déshumanisation des Yézidis. Le patron de Havre de Savoir, Moncef Zenati, qui a notamment traduit des ouvrages de Hassan al-Banna en français, intervient régulièrement dans des conférences de la mouvance frériste française et est considéré comme un « savant », qualifie les Yezidis d' « adorateurs de Satan ». or cette expression n’est pas anodine car elle est utilisée par les « savants » de Daesh pour justifier les massacres de Yézidis. Zenati précise qu’ils sont des « mécréants » : un « groupe déviant apparu en 132 de l'Hégire (…) sorti du cercle de l'Islam » (0.50) à cause du « contexte et de l'ignorance, au point de révérer Iblis (Satan) que les yezidis appellent Taous Malek ». Moncef Zenati met l'accent sur les « blasphèmes » des Yézidis, ce qui, dans la charià, est passible de la peine de mort. Les Yézidis y sont présentés comme des « apostats » qui « lèvent tous les interdits, y compris l'alcool". En diffusant ces justifications théologiques de la déshumanisation des Yézidis, les Frères musulmans du Havre de Savoir cautionné par Medine les ont en a fait légitimées et importées en France comme l’a d’ailleurs dénoncé l'Association des Yézidis de France. Conséquence prévisible de cet « enseignement du mépris » : un jeune lycéen Yézidi réfugié en France a été menacé comme "sataniste" quelques semaines après la diffusion de la vidéo par des élèves musulmans...

Iquioussen et Qardaoui, les prédicateurs antisémites favoris des islamistes proches de Médine

Médine a également fréquenté le célèbre prédicateur islamiste complotiste et judéophobe Hassan Iquioussen. Sur la plateforme Youtube du Havre de Savoir, le prédicateur le plus diffusé est sans surprises Iquioussen, dont l'Humanité dénonçait "la culture de la haine antijuive" dès 2004. En 2016, il a qualifié les attentats de "faux problème" dans une conférence filmée. On retrouve également le prédicateur dans la majorité des événements organisés par l'association. Au sommaire des prédicateurs préférés du Havre de Savoir, on retrouve également Youssef al-Qaradaoui président de l'Union internationale des savants musulmans, membre du Conseil européen de la Fatwa, interdit d'entrée au Royaume-Uni en 2008, aux États-Unis depuis 1999 et en France en 2012. Ses propos sur les juifs - qui doivent être tués et qui seront dénoncés par les arbres et les pierres s’ils s’y cachent - et Hitler, qui a eu raison d’en finir avec eux, sur les homosexuels, qui méritent la mort, comme les blasphémateurs et les «apostats » (cf son Livre Le Licite et l’Illicite »), ou encore sur les attentats suicides, la haine des chrétiens, montrent sa radicalité et son fanatisme. Il est l’un des maîtres déclarés de Médine. On retrouve au moins cinq de ses vidéos sur la chaîne du Havre de Savoir, dont l'une est intitulée « Le hijab une obligation indiscutable par cheikh Al Qaradawi », ainsi que de nombreuses publications sur la page facebook de l'organisation.

Medine, amateur de la quenelle de Dieudonné et partisan du voile islamique

Pour souhaiter une bonne année 2014 à ses fans, Médine avait choisit de faire ostensiblement le signe antisémite dieudonniste et soralien de la quenelle devant une photo du mur de Bethléem… En fait, Médine est un coutumier de la quenelle, bien qu'il ait démenti plusieurs fois le message antisémite de son geste. D'autres polémiques sur le rappeur divisent les internautes. Certains l'accusent d'avoir par exemple humilié sa femme en public dans cette vidéo qu'il avait lui-même publié sur ses réseaux sociaux et où l’on entend des Propos islamistes misogynes repris d’ailleurs dans ses chansons. D'autres s'indignent de voir sa très jeune fille porter un voile islamique. L'ensemble de ses éléments additionnés fragilisent la défense du rappeur qui ne pouvait probablement pas ignorer une seconde la polémique qu'il allait déclencher en choisissant le Bataclan avec un tel passif. Pendant ce temps, les familles des victimes choquées par les paroles et la personnalité de Médine continuent de souffrir. Une situation qui pourrait devenir explosive si le concert était maintenu : près de 3000 anti-Médine ont déjà annoncé leur présence sur un événement facebook appelant à une manifestation le 19 octobre prochain.

L’islamosphère et l’islamo-gauchisme au secours de Medine

Pendant ce temps, Médine continue d’être soutenu par toute l’islamophère et l’extrême-gauche pro-islamiste « tendance Indigènes de la République », qui hurle comme lui au « complot de la droite et de l’extrême-droite » et à « l’islamophobie ». Medine est par exemple soutenu par Marwan Muhammad, l’ex-directeur du CCIF aux propos suprémacistes et conquérants, puis  par l’association Ana Muslim, dont l’un des théologiens n’était autre qu’Adrien Guihal (alias Abou Oussama), condamné en France en 2012 pour tentative d’attentat et ex-porte-parole de Daech avant d’être arrêté par les forces kurdes… Médine est également défendu sans surprise par la députée France Insoumise Danièle Obono, qui a même surenchéri dans la provoc à propos de la polémique du Bataclan en déclarant : « Pourquoi ça me choquerait ? C’est un chanteur qui se produit dans une salle de spectacle. Et voilà ». Il est vrai que pour cette génération d’étranges nouveaux « antiracistes », la mort des mécréants ou apostats exécutés sauvagement par les jihadistes n’a pas grande importance et que les « vraies » victimes seront toujours, entre les mécréants autochtones et les Indigènes musulmans, les seconds, victimes par essence donc jamais coupables, jamais justiciables… Obono a d’ailleurs signé dans le passé, juste avant d’être élue, une pétition en soutien au rappeur islamistes qui chantait sa haine : « Nique la France »...

Notes utiles à propos des Frères musulmans :

Frères musulmans : les faits derrière les fables

Frères musulmans, conférences polémiques... 10 choses à savoir sur l’UOIF

Macron refuse d’interdire les Frères Musulmans en France (UOIF) malgré leur projet totalitaire

UOIF, Frères musulmans, salafisme : le dessous des cartes

Mohamed Louizi: le Frère musulman Amar Lasfar, président de l'UOIF, perd son procès

La face cachée de l'UOIF

L’UOIF devient « Musulmans de France »

Les Frères musulmans en Europe : tout a commencé à Genève


 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
02.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
La Chine détient-elle une arme nucléaire en étant capable de bloquer l’approvisionnement des Etats-Unis en terres rares ?
05.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
06.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
07.
SOS médecins : les hebdos au chevet de l'Europe ; Bellamy laisse Nicolas Sarkozy de marbre et atomise Dupont-Aignan ; L'ami milliardaire qui finance Francis Lalanne ; Valls souffre, le PS meurt (selon lui)
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
05.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
06.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
06.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
Commentaires (15)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 15/06/2018 - 21:56
@anouman et si on fermait tout...
et si on foutait le feu au bataclan, pour tout solutionner...tu imagine la joie des vierges après le barbe-cul!...
Anouman
- 15/06/2018 - 21:43
Médine
C'est plutôt bien ce concert. Il faut mettre les flics à la sortie et prendre l'identité des spectateurs pour les mettre sur la liste des fichés S. Le jour où on aura décidé de l'exploiter cela pourra servir (pas tant que Macron sera au pouvoir mais il faut anticiper).
ISABLEUE
- 15/06/2018 - 16:01
il faut dire aussi qu'ils sont encore
en 1400 et des brouettes.. Je sais, ceci n'explique pas cela....