En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© AFP
Mes AG (de mauvais augure)
La lutte contre « l’impérialisme gay » dans les amphis, c’est homophobe ou il y a aussi des circonstances atténuantes ?
Publié le 29 avril 2018
Pour échapper au « nouvel antisémitisme », il suffirait aux juifs de France d’en appeler à la destruction d’Israël paraît-il. Pour les gays souhaitant s’épargner la « nouvelle homophobie », en revanche, ça a l’air plus compliqué.
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour échapper au « nouvel antisémitisme », il suffirait aux juifs de France d’en appeler à la destruction d’Israël paraît-il. Pour les gays souhaitant s’épargner la « nouvelle homophobie », en revanche, ça a l’air plus compliqué.

Il est désormais possible, pour une certaine gauche radicale, de s’accommoder du « nouvel antisémitisme » sur la base du plus crétin des syllogismes : Israël est en conflit avec la Palestine, les juifs de par le monde sont présumés avoir de la sympathie pour Israël, ergo, des musulmans s’en prennent aux juifs de France… CQFD.

 

Et si l’indulgence pour les meurtriers de Toulouse ou de Vincennes se limite encore au rappel de leur enfance malheureuse, le retour des clichés judéophobes les plus rebattus ou la violence à l’égard des porteurs de kippa ne seraient désormais plus que les sous-produits regrettables, certes, mais compréhensibles, du fameux « antisionisme ».

 

Dont acte. Les juifs sont les victimes collatérales de la méchanceté d’Israël. Que ce pays s’autodétruise ou, au minimum, que les juifs d’ici en appellent clairement à sa disparition, et l’antisémitisme nouvelle manière ira rejoindre son précurseur hitléro-maurrassien dans les oubliettes de l’histoire. On parvient à suivre le raisonnement.

 

Mais le nouveau front désormais ouvert par cette même gauche radicale contre « l’impérialisme gay » est un animal bien plus complexe à appréhender. Introduit sous nos latitudes par Houria Bouteldja et ses « Indigènes de la République », ce concept sous-tend en effet que l’homosexualité est une sorte de perversion blanche dont les occidentaux se serviraient pour mieux contrôler le reste du monde en la diffusant auprès de populations où elle n’existe pas à l’état naturel...

 

En découle un discours proche de celui des « néo-féministes pro-voile » (pour lesquelles la critique des religions patriarcales par le « féminisme historique » est un avatar du néo-colonialisme), conduisant des intervenants aux AG des bloqueurs de la fac de Nanterre à dénoncer « une majorité blanche du Nord » imposant une « vision de la sexualité, qu’elle prétend être universelle et émancipatrice, à l’intégralité de la population non-blanche du Sud ».

 

Outre l’étonnement que provoque la complaisance d’étudiants organisant par ailleurs des réunions interdites aux « cisgenres » pour une homophobie aussi débridée (Bouteldja et Boutin, s’il elles n’étaient pas aussi hostiles l’une que l’autre au mariage entre femmes, pourraient presque convoler), on se demande à quel avenir cette doctrine est promise.

 

Jusqu’à présent, à l’exception de farfelues comme Océane Rose-Marie, une comédienne lesbienne ne craignant guère les paradoxes, il ne se trouvait pas grand monde à gauche pour défendre les saillies « anti-tarlouzes » des Indigènes. Et les amateurs de ce genre de convergence des luttes ne remplissaient pas les amphis.

 

Mais bon, tout change. Dans le temps, après tout, les clichés judéophobes et la violence à l'égard des porteurs de kippa, on appelait ça de l'antisémitisme et tout le monde était contre...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Attention danger politique pour Emmanuel Macron : voilà pourquoi l’électorat en marche est à manier avec grande précaution
05.
Cancer : Non, on ne peut pas affamer les cellules malades, mais il est possible d’optimiser son alimentation
06.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
07.
Une directrice de collège alerte sur "l'hypersexualité" des élèves de 6e et de 5e
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
04.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
05.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
06.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
06.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
JG
- 04/05/2018 - 22:13
Et oui la grande contradiction
entre les islamo-gauchistes, tendande LBPT et les vrais islamistes et que ces derniers jettent les homos du haut des tours, ou les brûlent vivant....
Il va falloir choisir ton camp camarade homo gauchiste....et je t'assure que l'extrême droite te respectera plus que les islamiste quand elle sera au pouvoir...car les islamistes eux, te feront LA PEAU !!
Arthur75015
- 30/04/2018 - 13:55
Amusant quand on connaît la très forte prévalence
de l'homosexualité masculine chez les musulmans ! N'ayant pas accès aux femmes avant le mariage.....
pale rider
- 30/04/2018 - 08:50
Il faut dire que c'était compliqué de trouver un raisonnement
pour légitimer la haine anti homo de certains. C'est une adaptation de l'adage "si tu veux tuer ton chien etc" donc ça donne : si tu veux tuer ton homo accuse le de colonialisme.