En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© Reuters
Parachutisme ascensionnel
Tourisme low-cost : Jean-Luc Mélenchon fait escale à Marseille
Publié le 14 mai 2017
L’insoumis est de passage à Marseille, le temps d’y faire battre la gauche et de réfléchir à un point de chute pour sa défaite suivante.
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’insoumis est de passage à Marseille, le temps d’y faire battre la gauche et de réfléchir à un point de chute pour sa défaite suivante.

De plus en plus patron de secte aux prophéties indéchiffrables, de moins en moins homme politique, Jean-Luc Mélenchon a donc décidé de se transporter à Marseille ce printemps, le climat local lui semblant désormais plus favorable que ceux de l’Essonne, du Sud-Ouest et du pays minier, ses terres d’élection (si l’on ose dire dans ce dernier cas) précédentes, pour y faire résonner le bruit et la fureur, le tumulte et le fracas.

 

Ayant moi-même choisi de m’installer à proximité du Vieux-Port, je ne lui jetterai pas le premier galet de la plage du Prado à la figure : Hénin-Beaumont, c’est gris, c’est triste, il n’y a pas la mer, et on s’y fait battre à plate-couture par le FN lorsqu’on vient y jouer les Elmer Gantry.

 

Et le FN, c’est justement l’autre populisme souverainiste pro-russe avec lequel il évitera prudemment de se colleter pour cette législative, son choix s’étant porté sur une circonscription jusqu'à présent acquise au PS où le néo-pétainisme ne fait guère que de la figuration (14,3 % pour Le Pen au premier tour, pas loin de 40 % pour JLM himself).

 

Son nouvel ennemi au pays du pastis et de la pétanque : Patrick Mennucci, un ex-lieutenant de Ségolène Royal aux allures et aux manières de gros pépère méridional. Dans un combat de catch, l’insoumis n’en ferait sans doute qu’une bouchée. Mais dans le contexte clientéliste marseillais, où le rôle du député est moins de voter la loi que de connaître tout le monde par son petit nom et de mettre son dossier sur le haut de la pile pour un emploi public ou un logement social, c’est une autre paire de manches.

 

J’avais d’ailleurs rencontré le pépère en question au moment des municipales, lorsqu’il essayait de pousser Jean-Claude Gaudin à faire valoir ses droits à la retraite. Je l’avais trouvé sympa, un poil bonnet de nuit neurasthénique, pas spécialement charismatique, mais d’une bonne volonté touchante.

 

Et si je dis que Mélenchon est son ennemi plutôt que son adversaire, c’est bien parce que le but de la manœuvre est davantage de démolir ce qui reste du Parti socialiste que de faire passer le secteur à l’extrême gauche chaviste pour de bon. Le lider maximo le dit lui-même : "Je ne viens pas affaiblir le PS, je veux le remplacer (…). Une cohabitation est en gestation en France, soit avec les Républicains, soit avec nous".

 

Selon toute vraisemblance, mais on ne sait jamais bien sûr, la période étant fertile en rebondissements et en imprévus, Mélenchon sera battu comme d’hab, expliquera que sa défaite est tout de même une victoire, et, s’il parvient effectivement à faire éliminer Mennucci au profit de la LR Solange Biaggi, il pourra même se féliciter de l’avoir prophétisé.

 

En cas de victoire de Corinne Versini, la start-uppeuse candidate En Marche, ce que je ne détesterai pas parce que c'est exactement le type de profil dont cette ville a besoin, je ne sais pas encore exactement ce qu’il dira mais je lui fais confiance pour retomber sur ses pieds jusqu’à une prochaine candidature (en Bretagne ? Dans le Puy-de-Dôme?). La retraite à 60 ans, manifestement, ce n'est pas franchement son truc.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Attention danger politique pour Emmanuel Macron : voilà pourquoi l’électorat en marche est à manier avec grande précaution
05.
Cancer : Non, on ne peut pas affamer les cellules malades, mais il est possible d’optimiser son alimentation
06.
SOS médecins : les hebdos au chevet de l'Europe ; Bellamy laisse Nicolas Sarkozy de marbre et atomise Dupont-Aignan ; L'ami milliardaire qui finance Francis Lalanne ; Valls souffre, le PS meurt (selon lui)
07.
Une directrice de collège alerte sur "l'hypersexualité" des élèves de 6e et de 5e
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
05.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
06.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
06.
La droite s'insurge contre un nouveau clip raciste et haineux du rappeur Nick Conrad
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anguerrand
- 15/05/2017 - 18:02
Le FN a lourdement échoué
MLP etait donnée par la moitié des medias, gagnante avec 50% de chances. Or elle n'a fait que qu'un tiers des voix. Selon moi Le FN pourra avoir des chances si Philippot et sa politique marxisante met à exécution ses " menaces " à savoir quitter le FN si l'on ne quitte pas l' €. Or, meme au FN, il est loin de faire l'unanimité. Fait un bon geste Philipippot tire toi et retourne avec Melenchon ton idole.
C3H5.NO3.3
- 15/05/2017 - 09:42
@irakis
Le FN n'a existé que par la volonté du PS, et il va suivre le PS dans la tombe. Une bonne moitié des électeurs retourneront à la droite, où ils auront plus de poids maintenant que les faux-nez dans le genre d'Estrosi se micronisent.
ikaris
- 14/05/2017 - 21:41
Le néo-pétainisme contemporain
n'a pas grand chose à voir avec le FN ... en ce qui concerne la collaboration (voire le collaborationnisme) avec un envahisseur et une participation à une nouvel ordre européen au petit jeu des ressemblances je verrais plutôt le PS. C'est fatiguant ces sous entendu car ça élude les vraies questions : c'est une arme pour confisquer le débat. En temps qu'habitant de Marseille je pense qu'il aurait été bon pour être un peu plus complet de nous parler de la composition de l'électorat de la circonscription en question.