En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
© JIM WATSON / AFP
Trumpés
Syrie : désarroi chez les petits télégraphistes de Moscou
Publié le 09 avril 2017
Nos (nombreux) candidats pro-Poutine sont désorientés par la réaction de Trump au gazage d’enfants syriens. Ils avaient sans doute oublié que chef d’État, c’est un vrai métier.
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos (nombreux) candidats pro-Poutine sont désorientés par la réaction de Trump au gazage d’enfants syriens. Ils avaient sans doute oublié que chef d’État, c’est un vrai métier.

En frappant l’armée syrienne, Donald Trump est en train de mettre le souk chez nos candidats pro-Poutine qui pensaient qu’il faisait partie du gang. On ne s’en félicite pas franchement parce que qu’une telle imprévisibilité chez le « leader of the Free World », comme on dit dans les séries TV, n’est sans doute pas une très bonne chose. Qui sait ce qui lui passera par la tête la semaine prochaine ?

 

Mais on s’en réjouit tout de même un peu aussi parce qu’avoir les moyens d’écrabouiller un massacreur de petits enfants et ne pas s’en servir, ça fait surtout non-assistance à personne à danger. C’est d’ailleurs pour ça qu’en dépit de tout le baratin révisionniste sur l’intervention en Libye, lorsque Kadhafi promettait un nouveau Guernica à Benghazi, on peut rester fier de l’attitude de la France à l’époque.

 

Grossièrement, la doctrine d’une Le Pen, d’un Mélenchon, d’un Fillon ou même d’un Lassalle, est que le conflit syrien est un bordel sans nom auquel il convient surtout de ne pas se mêler. Il n’y aurait là-bas que des méchants, des islamistes et des fascistes, et, à tout prendre, les premiers étant plus dangereux que les seconds pour notre propre sécurité, il serait préférable de les laisser gazer des civils sans lever le petit doigt, la publication de 140 caractères d’indignation sur Twitter assortie d’un énième appel à une introuvable concertation onusienne tenant lieu de réaction « raisonnable ».

 

Mais la capacité des États-Unis à réagir concrètement à une telle tragédie, y compris en période de tentation isolationniste, est surtout la marque d’un courage et même d’une certaine forme d’intégrité morale qui fait manifestement défaut à nos pathétiques aspirants. Et leurs références constantes à de Gaulle, qui serait leur modèle de non-alignement et de préservation farouche de notre indépendance, ressemble surtout à de la pusillanimité et de la faiblesse.

 

François Hollande, qui termine son mandat en inaugurant piteusement les chrysanthèmes, ne laissera certainement pas le souvenir d’un champion du redressement économique. A l’international, il pourrait pourtant donner deux ou trois leçons bien senties à ses successeurs potentiels sur ce que le concept de président de la République française recouvre.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
02.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
03.
Notre-Dame de Paris : l’incendie aurait été causé par une série de négligences
04.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
05.
Cash Investigation : pourquoi le traitement des semences par les multinationales est nettement plus complexe que le tableau dressé par l’émission de France 2
06.
Un Américain a passé un an à ne manger que des aliments aux dates de péremption dépassées, voilà les leçons qu’on peut en tirer
07.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
01.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
02.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
03.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
04.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
05.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
06.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
Voulez-vous savoir dans quelle France on entend vous faire vivre ? Regardez bien l'affiche de l'UNICEF !
03.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
04.
Acte II : mais comment définir la ligne suivie par le gouvernement en matière de politique économique ?
05.
Cash Investigation : pourquoi le traitement des semences par les multinationales est nettement plus complexe que le tableau dressé par l’émission de France 2
06.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Beredan
- 10/04/2017 - 00:50
Nominé pour un pin's anti-russe.....
.... pour un Minable réquisitoire de pisse-copie en mal d'objectivité .
JG
- 09/04/2017 - 22:36
Mr Serraf, vous êtes désolant
Qui a dit que les successeurs de Hollande seraient des beni oui-oui admirateurs de Poutine et de Assad ? ...Quand un crime pareil est commis, il faut réfléchir avant de réagir à chaud comme l'a fait Trump. A qui profite le crime, sinon aux islamistes (et aux rebelles anti-Assad) ou peut-être à une frange de l'armée syrienne qui cherche à déstabiliser Assad.
Avez vous la preuve que Assad est directement responsable ?...
Personne n'a dit qu'il était blanc comme neige, ni Poutine, mais les boycotter ou refuser de leur parler d'une part et croire instantanément tout ce que dit la presse et les US est d'une bêtise qui témoigne de votre ignorance....Lisez Alexandre Del Valle dans ces colonnes un peu plus souvent, cela vous évitera de raconter des conneries
cagnotte
- 09/04/2017 - 19:07
Constat d'un journaliste
Constat d'un journaliste américain pro Trump , avant cette attaque
: « J’ai l’impression qu’il y a quelque chose de spécial dans l’eau que boivent les gens, à Washington, qui les rend fous. Les gens deviennent fous à Washington... »
comment ce journaliste,Seraf, ne voit il pas l’extrême dangerosité pour le monde, nous , nos enfants et petits enfants de ce qui vient de se passer! Comment ?Le chef d'un état surarmé décide seul
, sans l'avis de personne, en violation de sa constitution, en violation des règles internationales d'une agression guerrière , sur son seul jugement, sans prévenir ses alliés et CE SERAIT BIEN!
Considérer les choses ainsi et c'est accepter évidemment n'importe quelles autres agressions et ce sera la troisième guerre mondiale.
Le silence gêné des européens en dit d'ailleurs long sur leur pensées et pusillanimité!
cette rédaction se doit de réagir.
Ma conclusion est à l'inverse:J'ai envie de voter Mélenchon