En direct
Best of
Best of du 16 au 23 mars 2019
En direct
© flickr / pasukaru76
Remue-méninges
Revenu universel, l'idée transpartisane qui forçait à réfléchir
Publié le 15 janvier 2017
Le « revenu universel », seul concept neuf et transpartisan de cette campagne, mérite d'être traité autrement que comme un gadget pour « petits candidats » en mal de positionnement. Et ça nous change des débats sur les 35 heures et l'ouverture des magasins le dimanche...
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le « revenu universel », seul concept neuf et transpartisan de cette campagne, mérite d'être traité autrement que comme un gadget pour « petits candidats » en mal de positionnement. Et ça nous change des débats sur les 35 heures et l'ouverture des magasins le dimanche...

Le « revenu universel », sous ses différentes modalités, est sans doute la seule vraie idée neuve de cette présidentielle. Mais c'est aussi la proposition la plus emblématique de la ringardisation du clivage droite-gauche, ses détracteurs comme ses partisans se recrutant dans à peu près tous les camps.

L'idée générale, pour ceux qui seraient restés à l'écart du débat, consiste à supprimer la totalité des aides et allocations diverses qu'une armée de fonctionnaires a pour mission de saupoudrer (pendant qu'un second régiment de ronds-de-cuir est chargé de traquer les fraudeurs) pour les remplacer par un versement unique perçu par tous, du SDF qui fait la manche au coin de la rue, au milliardaire de la villa Montmorency (qui le remboursera en impôt de toute manière).

 

Le résultat attendu (du point de vue de ses promoteurs, dont je fais partie) : l'élimination de la pauvreté, si tout un chacun bénéficie d'un revenu garanti suffisant à couvrir ses besoins minimums ; la disparition de la technostructure d'allocation et de contrôle dont l'existence même fait s'évaporer un énorme pourcentage des fonds distribués ; la transformation du rapport au travail salarié face à sa probable raréfaction s'il devient possible de ne chercher à gagner que ce qui correspond aux besoins non-couverts par ce revenu de base (vous voulez une grosse voiture et des vacances aux Bahamas au mois de janvier ? Allez donc bosser pour vous procurer les brouzoufs nécessaires à ce style de vie...).

 

De fait, et selon les calculs effectués par des gens bien plus intelligents que moi, le versement d'une allocation tournant autour de 900 euros par mois à tous les Français âgés de plus de 18 ans, loin d'être ruineux pour l’État, correspondrait à une opération blanche en termes de dépenses publiques, voire carrément à une économie une fois intégrée la suppression pure et simple d'une technostructure devenue inutile.

 

Pour ses adversaires « de droite », une telle mesure saperait pourtant les fondements de la civilisation en transformant la France en un pays de flemmards assistés, l'idée étant que l'être humain est un glandeur fondamental dont le rêve est de roupiller toute la journée sans entreprendre quoi que ce soit. Pour ses ennemis « de gauche », elle menacerait plutôt la tranquillité de personnels de la CAF ou du Pôle Emploi rendus aussi obsolètes que les préposés d'escalators et les manipulateurs de tampons encreurs qui permettaient à l'Union soviétique de fournir un job à tous.

 

Manifestement, et à peu comme toutes les authentiques transformations sociétales, l'instauration du revenu universel fait émerger tout un tas de considérations philosophiques et pratiques auxquelles il est difficile de répondre de manière catégorique et simpliste (qui y aurait droit ? Les seuls nationaux ? Les Européens ? Quel impact concret sur le marché du travail ?) . Il ne s'agit, pour autant, en aucun cas d'une « utopie », au sens d'un dispositif peut-être souhaitable mais objectivement irréaliste. Il fut, après tout, un temps ou les concepts de congés payés, de couverture maladie, ou même de la possibilité pour un pays de ne plus être gouverné par un type à particule posé un trône par son père (qui tirait lui-même sa légitimité d'un vieux barbu bienveillant installé quelque part au plus haut des cieux), passaient pour farfelus.

Et franchement, c'était quand, la dernière fois qu'une proposition politique vous a incité à réfléchir en vous fichant royalement de son origine partisane ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Mont Everest : la fonte des glaces fait apparaître de nombreux corps d'alpinistes
03.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
04.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
05.
Fumer du cannabis à forte concentration de THC augmenterait les risques de développer une grave maladie mentale
06.
Entrée en service des bus électriques chinois : ce (contre)choc pétrolier que personne ne voyait venir
07.
A l’insu de son plein gré : le « nouveau monde » finira-t-il par faire basculer la France dans une nouvelle culture démocratique « grâce » à ses vieux travers ?
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
04.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
05.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
06.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
05.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
Commentaires (15)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Deudeuche
- 15/01/2017 - 22:40
@Ganesha
Vous avez raison les solutions à l'étranger sont source d'inspiration, comme le traitement de la prostitution en Suède.
Ganesha
- 15/01/2017 - 19:05
Expériences
Voici enfin un article qui réfute d'avance quelques unes des objections que l'on retrouve dans chaque discussion ! En fait, ce qui va être intéressant, c'est de suivre l'évolution des expériences qui vont se multiplier. Encore faudra-t-il avoir l’honnêteté intellectuelle d'en accepter les résultats ! En ce qui concerne le Cannabis, la France a la législation la plus restrictive parmi tous ses voisins européens et en même temps le niveau de consommation le plus élevé ! Il y a cependant régulièrement des crétins malhonnêtes qui viennent sur les plateaux télé affirmer péremptoirement que ''la légalisation est toujours un échec'', alors que ce processus est en progrès partout dans le monde et jusqu'à présent, aucun pays n'y a renoncé. Les français se délectent de discussions ''franco-françaises'', échangeant les arguments théoriques les plus farfelus, sans jamais songer un instant à regarder ce qui se passe au-delà de nos frontières. Nous sommes tout aussi ridicules sur la prostitution (Najat la musulmane a été séduite par le ''modèle suédois''!)
langue de pivert
- 15/01/2017 - 19:00
Le revenu universel ? : Faut voir ! ☺
☺ On peut se faire envoyer la thune par mandat international ? Je connais un village de pêcheur en Amérique du Sud, loin du monde moderne et de son fracas, un petit paradis où avec l'équivalent de 900 € je peux passer un an à vivre comme un roi ! Je mets le reste placé à 2,5 % !