En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

02.

Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1

03.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

04.

Univers : les physiciens commencent à comprendre les structures géantes qui connecteraient des galaxies distantes de milliards d’années lumière

05.

Emmanuel Macron en passe d’entériner la victoire posthume des Gilets jaunes

06.

Une montre en acier adjugée à 28 millions d’euros, c’est extravagant, mais n’est-ce pas indécent ?

07.

Fac de Jussieu : une conférence sur le terrorisme interdite par des terroristes d'un nouveau genre !

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

04.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

05.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

06.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

ça vient d'être publié
light > Justice
Témoignages
Affaire Epstein : un appel à témoins international a été lancé afin de retrouver d'éventuelles victimes
il y a 8 heures 53 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Projet d'attentat contre Emmanuel Macron : arrestation de deux nouveaux suspects liés à l'ultra-droite
il y a 9 heures 50 min
pépites > Environnement
Tri des déchêts
La décharge géante chinoise de Xi'an atteint déjà ses limites avec 25 ans d'avance
il y a 10 heures 41 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 14 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 11 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlantico Culture

"Le Mur des cons, le vrai pouvoir des juges" de Philippe Bilger : les dérives de la justice dénoncées dans un essai revigorant

il y a 12 heures 57 min
pépite vidéo > Terrorisme
Coopération internationale
La Turquie poursuit sa politique d'expulsions de djihadistes
il y a 15 heures 10 min
décryptage > Politique
Sondages

Cette volatilité croissante de l'électorat qui renforce le risque de crise sociale

il y a 16 heures 49 min
décryptage > Education
Comme les chemises brunes…

Fac de Jussieu : une conférence sur le terrorisme interdite par des terroristes d'un nouveau genre !

il y a 17 heures 36 min
décryptage > Media
France Télévisions

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

il y a 18 heures 8 min
décryptage > High-tech
Maîtres des données personnelles

Ce que Margrethe Vestager ne semble pas comprendre à la phase 2 de la conquête du monde par les GAFAM

il y a 18 heures 48 min
pépites > Justice
Derniers mystères
Chokri Wakrim, témoin-clé dans l'affaire Benalla, pourrait livrer des informations sur un deuxième coffre-fort et souhaiterait être entendu par la justice
il y a 9 heures 22 min
pépite vidéo > Europe
Patience
Venise : les digues pour protéger la ville ne seront pas opérationnelles avant 2021
il y a 10 heures 16 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Éclatement des positions kurdes en Syrie : une aubaine pour l’État islamique ?
il y a 11 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La famille Ortiz" de jean-Philippe Daguerre : ce n’est pas un beau roman, mais c’est une belle histoire !

il y a 12 heures 48 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand Mars regarde la Terre et quand les stylos écrivent l’heure : c’est l’actualité des montres aux premières neiges
il y a 14 heures 49 min
pépites > Social
Montoir-de-Bretagne
Les Gilets jaunes ont bloqué brièvement une usine chimique classée Seveso en Loire-Atlantique
il y a 15 heures 56 min
décryptage > Sport
Euro 2020

France - Moldavie : Olivier Giroud se rapproche du record de buts de Michel Platini... ou pas

il y a 17 heures 13 min
décryptage > Science
Espace

Univers : les physiciens commencent à comprendre les structures géantes qui connecteraient des galaxies distantes de milliards d’années lumière

il y a 17 heures 54 min
décryptage > Société
"Arabe de service", "nègre de maison" et autres joyeusetés

Pourquoi les militants qui traitent leurs adversaires issus de minorités de "native informant" ne sont ni démocrates, ni républicains

il y a 18 heures 34 min
décryptage > Social
Mesures fortes ?

Emmanuel Macron en passe d’entériner la victoire posthume des Gilets jaunes

il y a 19 heures 3 min
© REUTERS/Jacky Naegelen
© REUTERS/Jacky Naegelen
Laissez venir à moi les petits banquiers

Paris, City de rechange ? Notre amie c'est la finance...

Publié le 16 octobre 2016
Le Brexit est une opportunité pour Paris de se refaire une bonne santé financière. Même Michel Sapin a l'air de s'en rendre compte. Mais peut-il nous en convaincre ?
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Brexit est une opportunité pour Paris de se refaire une bonne santé financière. Même Michel Sapin a l'air de s'en rendre compte. Mais peut-il nous en convaincre ?

Ça n'est pas encore l'apocalypse, le tourisme se porte même plutôt bien avec une livre bientôt à parité avec l'euro, mais les voisins du dessus commencent à prendre la mesure de la grosse boulette de l'été dernier. Le prix des produits importés augmente, les projets d'investissements sont gelés, et la classe politique s'étripe sur le niveau de dureté optimal du Brexit et le moyen d'être complètement dehors tout en gardant un pied dedans.

 

C'est d'autant plus con que, le beurre et l'argent du beurre, c'est exactement ce qu'ils avaient jusqu'à présent, les Rosbifs : un accès complet au marché unique, un vivier de main d’œuvre qualifiée bon marché (les Français pour les bistrots et les trading floors, les Polonais pour la plomberie et les lignes de bus...) et même des douaniers tricolores pour gérer leur frontière à Calais et tenir les miséreux à l'écart. Que demande le people ?

 

Mais bon, c'est la démocratie : une poignée de tocards a réussi à convaincre tous les laissés pour compte du Royaume que c'était à cause des technocrates qui légifèrent sur la courbure des bananes à Bruxelles que leur voiture ne démarrait plus le matin et que leur femme les avait quitté, et bing, les voici à poil dans le froid. Et la voiture ne démarre toujours pas. Et leur femme n'est pas revenue non plus. Et les bananes sont devenues hors de prix.

 

Mais le nouveau gros coup de grisou qui s'annonce, c'est du côté de la City, où banquiers et brokers se demandent s'il vaut encore le coup de rester en bord de Tamise. Ils s'en foutent un peu, en vérité, de la Tamise, les banquiers et brokers. Tout ce qu'ils demandent, c'est un endroit raisonnablement taxé, raisonnablement régulé, où il y a du savoir-faire et depuis lequel on fait facilement du business sur le reste du continent parce qu'on y a les mêmes droits que les autochtones.

 

Ah, ils aiment bien qu'il y ait de beaux appartements, des boutiques chics et de bons restaurants aussi, parce qu'il faut bien le claquer quelque part, tout ce pognon.

 

Michel Sapin, le ministre du président qui proclamait il n'y a pas si longtemps que son ennemie était la finance et qui prévoyait de taxer les riches à 75%, est d'ailleurs désormais totalement focalisé sur la manière dont Paris pourrait profiter de la grande migration en cours. En balade à Washington la semaine dernière, il a même tenté d'en convaincre les banques américaines qui ont des fourmis dans les jambes : si la Grande-Bretagne n'est plus dans l'Europe, la City n'est plus non plus son cœur financier. Paris, en revanche... CQFD.

 

Si ce grand Trek se produit (c'est pas encore sûr sûr, juste fort probable) et qu'il leur faut un nouveau point de chute, Paris est effectivement sur la liste, pas de doute. C'est déjà un centre financier d'envergure, c'est bien situé géographiquement, il y a de bonnes infrastructures et, côté, entertainment et occasions de se la péter en smoking et falbalas haute-couture en mangeant du caviar à la louche avant l'opéra, Francfort et Dublin font un peu cousines de province. Reste qu'avant de mettre le grappin sur leurs sièges sociaux, sur leurs milliers d'emplois directs, sur leurs dizaines de milliers d'emplois induits, sur leur pouvoir d'achat, sur leur potentiel taxable, sur leurs dépenses, bref, sur quelque chose comme 10% du PIB grand-breton, il faut peut-être commencer par se sortir les couteaux anti-capitalistes d'entre les dents.

 

Et éviter de leur faire peur avec un comité d'accueil à la Le Pen, qui prône le Frexit ("Quoi, à peine installés, il faudrait redéménager ?"), voire à la Filoche, qui leur interdirait de faire du business avec Hong-Kong parce que leurs bureaux ouvrent après la fermeture des nôtres.

 

Parce que le vrai "trickle down", désormais, c'est quand le business dégouline de Londres jusqu'à Paris en même temps que le champagne rosé. Believe it or not, notre amie, c'est la finance. Le changement, c'est maintenant.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

02.

Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1

03.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

04.

Univers : les physiciens commencent à comprendre les structures géantes qui connecteraient des galaxies distantes de milliards d’années lumière

05.

Emmanuel Macron en passe d’entériner la victoire posthume des Gilets jaunes

06.

Une montre en acier adjugée à 28 millions d’euros, c’est extravagant, mais n’est-ce pas indécent ?

07.

Fac de Jussieu : une conférence sur le terrorisme interdite par des terroristes d'un nouveau genre !

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

04.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

05.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

06.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cloette
- 16/10/2016 - 19:51
En gènèral
Et cela s'est toujours vèrifiè, nos amis anglais ont toujours été plus malins que nous , ils ont gardé leur royautè , sont restès en bons termes avec leur empire colonial, ils ont imposè leur langue, et maintenant disent Brexit is Brexit !!!
Eolian
- 16/10/2016 - 11:34
Brexit???
Que les vues de Serraf sont simplistes, et copient en cela les "folles" espérances de ce gouvernement si capable et INTELLIGENT! Wishfull thinking comme disent les Rosbifs....
Alain Briens
- 16/10/2016 - 11:22
Aïe l'ortaugraf !
...qui restent...au pluriel parce qu'ils sont plusieurs comme me disaient mes institutrices à qui je fais honte...ah cette manie de ne pas se relire !