En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
© Reuters
Burkini des airs
Notre-Dame-des-Landes, sainte patronne des querelles aéroportuaires à deux balles, priez pour nous...
Publié le 09 octobre 2016
Comment la construction d'un aéroport secondaire de province dont tout le monde se fiche éperdument est devenue un enjeu politique majeur et une énième ligne de fracture droite/gauche.
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Comment la construction d'un aéroport secondaire de province dont tout le monde se fiche éperdument est devenue un enjeu politique majeur et une énième ligne de fracture droite/gauche.

Au vu de la dérive de plus en plus grotesquement métaphysique de cette affaire, on pourra trouver amusant que le patelin choisi pour la construction du nouvel aéroport de Nantes s'appelle Notre-Dame-des-Landes, patronne contestée de l'élévation verticale.

 

A l'exception d'une poignée de spécialistes du transport aérien, et des locaux directement affectés (en bien ou en mal), il est en effet assez rare de tomber sur quelqu'un dont l'opinion puisse avoir une quelconque pertinence sur un dossier qui fait pourtant la Une depuis quinze ans, et sur lequel on s'étripe allègrement à l'échelle nationale.

 

C'est qu'en gros, si vous êtes "de gauche", plutôt sensibilisé au problème du réchauffement climatique, hostile par définition au BTP et aux trucs qui font du bruit et ne sentent pas bon, vous êtes résolument contre.

 

Ça ne vous empêche pas de partir en vacances avec easyJet parce que c'est moins cher et plus rapide que le train, et d'habiter dans un immeuble en béton plutôt que dans une hutte en pisé, mais qui n'a pas ses petites contradictions. Et de toute manière, vous êtes de Toulouse ou de Bourg-en-Bresse, alors Nantes, hein...

 

Non, être contre, c'est avant tout une question de conviction.

 

Si vous êtes "de droite", en revanche, vous êtes à fond pour même si vous vivez à Strasbourg. D'abord, parce que c'est certainement bon pour l'économie (quand le bâtiment va, tout va), parce que l'aviation c'est moderne, et surtout parce qu'on ne va tout de même pas se laisser emmerder par une bande de punks-à-chiens crasseux qui vivent aux crochets de la société et s'achètent des roulottes avec l'argent du RSA.

 

Être pour, c'est une affaire de principe, quoi.

 

Moi-même, qui ne suis allé que deux ou trois fois dans ma vie à Nantes (j'ai trouvé que c'était très joli), je m'en tamponne toutefois puissamment le coquillard, de ce deuxième aéroport (d'ailleurs, la dernière fois que je suis passé dans cette ville, c'était en voiture – une diesel). Et ils peuvent bien en construire un troisième, remplacer l'ancien par un Disneyland ou un EPR financé par des Chinois, ça ne me fait ni chaud ni froid.

 

C'est sûr, si j'habitais le coin, je m'y serais intéressé pour de bon, j'aurais lu des rapports et assisté à des réunions. Bref, je me serai forgé une opinion informée, j'aurais pris position, et je serais peut-être allé manifester avec les punks-à-chiens ou, au contraire, j'aurais peut-être rejoint le fan club de Jean-Marc Ayrault. Allez savoir.

 

Mais voilà, comme à peu près 99% des Français, je n'habite pas le coin, et j'ai du mal à faire semblant de croire que la construction d'un aérodrome sur un champ de pommes de terre vaille autre chose qu'un débat en pages intérieures de Ouest France. A tout prendre, je préférais la querelle de cet été sur le burkini parce qu'on voyait des photos de nanas en maillot de bain dans les médias.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
02.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
03.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
04.
Laura Smet a épousé Raphaël Lancrey-Javal au Cap Ferret
05.
Le "chat renard", une nouvelle espèce de félin découverte en Corse
06.
Vous pensiez qu’un verre de lait et un jus d’orange étaient le petit-déjeuner parfait ? Voilà pourquoi vous avez tort
07.
Stars ET milliardaires : quand la puissance de la célébrité transforme Jay Z ou Rihanna en magnats des affaires
01.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
02.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
03.
Cette nouvelle technique du dépistage du cancer de la prostate qui pourrait sauver de nombreuses vies
04.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
05.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
06.
Révolution sur canapé : une enquête montre que 92% des activistes berlinois d’extrême-gauche vivent chez papa-maman
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
“Droite moderne”, “LREM pragmatique pour le bien du pays” : mais au fait, qu’est ce que cela veut vraiment dire ?
03.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
04.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
05.
Réforme des retraites : pourquoi les salariés du privé ont toutes les raisons de s’inquiéter
06.
De Benalla à Loiseau en passant par Castaner : ces déceptions personnelles d'Emmanuel Macron qui montrent son incapacité à bien s'entourer
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Joly Maurice
- 10/10/2016 - 00:13
Très vrai!
Cette liberté d'écrire ce que l'on pense est devenue rare, usez en encore ce sont des bouffées de démocratie.
lepaysan
- 09/10/2016 - 19:57
Tartuferie Nantaise
Ils est évident que les cadres parisiens, allemands, etc seront ravis d'aller prendre leur avion pour NY ou Shanghai a Nantes ... avec en prime les grèves à la française.
Alain Briens
- 09/10/2016 - 19:20
Curieux raisonnement...
....je n'habite pas Nantes, je m'en tamponne de NDDL ! Je n'habite pas Marseille, j'en ai rien à cirer des règlements de compte au AK 47 ! Je ne suis pas juif, je m'en tape totalement de l'hyper cacher ! Je ne suis pas une femme, rien à foutre du cancer du sein ! Je n'ai plus d'enfants en âge scolaire, l'effondrement de l'école ne me concerne pas. Moi je suis Français, et tout ce qui se passe en France me concerne. En particulier la destruction de nos paysages, qui plus est avec l'argent de nos impôts, à seule fin de satisfaire l'égo mégalomane des élus me concerne, même si ça se passe à Nantes, à 900 bornes de chez moi.