En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
Pile tu perds, face aussi
La jungle de Calais et comment ne pas s'en débarrasser
Publié le 22 septembre 2016
Ça m'ennuie d'être le porteur d'une aussi mauvaise nouvelle, mais personne n'a de solution au problème de la jungle de Calais. Bon courage au prochain président (autant qu'aux migrants et aux Calaisiens).
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ça m'ennuie d'être le porteur d'une aussi mauvaise nouvelle, mais personne n'a de solution au problème de la jungle de Calais. Bon courage au prochain président (autant qu'aux migrants et aux Calaisiens).

J'ai beau avoir un avis sur tout, généralement émis à l'emporte-pièce sur la base de données partielles et superficielles à l'instar du premier pilier de comptoir venu (et du premier journaliste venu aussi, ce qui va sans dire), il existe des sujets sur lesquels je déclare forfait.

 

Ça peut être parce qu'ils ne m'intéressent pas : je n'ai aucune opinion sur la pertinence de la sélection de tel ou tel footballeur en équipe de France, par exemple, et encore moins sur la querelle semestrielle à propos du changement d'heure. Mais ça peut aussi être parce que, après avoir retourné le problème dans tous les sens, lu et écouté tout ce qui a pu être écrit et dit, je reste infichu de m'exclamer "Bon sang mais c'est bien sûr, c'est ça qu'il faut faire !" en me frappant le front du plat de la main.

 

Tenez, prenons cette affaire des migrants de Calais. Une fois éliminées les options radicales de type RESF (il faut organiser la jungle de manière optimale de manière à rendre l'attente du passage en Angleterre la plus confortable possible, ne pas gonfler les trafiquants et agrandir le camp pour accommoder les nouveaux arrivants quel que soit leur nombre) et FN (il faut leur dépêcher la troupe pour les renvoyer massivement d'où ils viennent, guerre ou pas guerre), que reste-t-il de raisonnable en magasin ?

 

Demander aux Britanniques de récupérer leur frontière en laissant quiconque le souhaite embarquer sur un ferry, histoire de déplacer la jungle de l'autre côté de la Manche ? OK, on aura alors du mal à expliquer aux Italiens qu'ils doivent contenir les dizaines de milliers de personnes qui font le siège de Vintimille en leur disant que c'est leur problème et qu'on s'en lave les mains...

 

Démanteler le camp, ce qui semble être l'esprit du moment ? OK, mais quid des mini-jungles qui fleurissent le long de la côte pour absorber le trop plein calaisien, voire des campements qui éclosent jusque dans Paris ?

 

Répartir les migrants un peu partout en France en demandant aux régions hors flux d'en prendre leur part par solidarité ? OK mais les centres d'accueil sont déjà débordés et les migrants les plus déterminés reprennent la route du Nord dès leur descente d'autocar.

 

Laisser pourrir la situation, ce qui est tout de même la tendance de fond depuis des années ? Mais que dire de l'exaspération légitime des Calaisiens et des transporteurs routiers, dont la vie est directement et catastrophiquement affectée par la situation ? Et de la détresse des migrants eux-mêmes, qui auraient peut-être préféré rester chez eux, à l'abri des bombes et/ou de la misère ?

 

Non, pas de solution, je vous dis.

 

Bon courage au prochain président, qui devra lui aussi faire semblant d'en trouver une de temps en temps. Mais bon, il aura toujours les débats sur le foot et le changement d'heure pour faire diversion quand la pression sera trop forte.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Quand les secrets du succès du Bon Coin intriguent Amazon et eBay
02.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
03.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
04.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
05.
Amazon : 11,2 milliards de profit, 0 dollars d’impôts payés… : mais dans quel état erre un certain capitalisme ?
06.
Semaine de canicule : ces erreurs qui vous feront encore plus ressentir la chaleur alors que vous cherchiez l’inverse
07.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
03.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
04.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
05.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
06.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
01.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
02.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
03.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
04.
Et la banque centrale américaine publia une bombe sur les "méfaits" du capitalisme financier
05.
Acte II : mais comment définir la ligne suivie par le gouvernement en matière de politique économique ?
06.
Cash Investigation : pourquoi le traitement des semences par les multinationales est nettement plus complexe que le tableau dressé par l’émission de France 2
Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lafronde
- 05/09/2016 - 10:12
Quand le Droit prime sur le Politique
Nos Etats européen et l'Union Européenne ont abdiqué leur pouvoir politique par idéalisme au profit de l'Etat de Droit, donc du Droit positif européen. Aucune solution à l'immigration clandestine n'est possible dans ce cadre juridique. C'est pourquoi le Conseil d'Etat, les tribunaux dans l'ordre du Droit puis les associations victimaires dans les medias donnent le plus souvent raison au clandestins (sans papiers dans leur jargon). Si les français veulent que cesse cet assistanat généralisé et internationalisé, ils doivent redevenir maître de leur propre pays. Différentes voies sont possibles. L'an prochain un groupe parlementaire souverainiste, patriote, identitaire et populiste le plus large possible. Ou encore la sécession de la République comme le font pas à pas les corses vers l'autonomie. Après tout c'est la République qui a aliéné la France à des impératifs juridiques nuisibles aux droits naturels des français. Des exemples ? Le jour de la libération fiscale est en France le 209e ! Les critères d'attribution du logement social favorisent en fait les familles très nombreuses, au delà de ce qu'une femme européenne accepte !
Paul Emiste
- 05/09/2016 - 06:00
Afrique!
Ayant pas mal d´années en Afrique (et pas dans les quartiers blancs) je peux vous assurer que tant qu´il y aura des aides de toutes sortes pour les immigrés clandestins ou non, il y aura des millions qui voudront venir, et je les comprends. La solution est sur place, pas en Europe.
emem
- 04/09/2016 - 19:37
Le rêve britannique
Vous pouvez envoyer les migrants de la jungle n'importe où, ils reviendront toujours plus nombreux à Calais qui va devenir la première ville de non droit française, dans l'espace et dans le temps. La première mais sûrement pas la dernière.
Contrairement au tonneau des Danaïdes qui était toujours vide, la ville de Calais sera toujours de plus en plus pleine "de migrants".
La seule solution serait de favoriser leur voyage vers l'Angleterre mais...