En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© Reuters
Musique rauque
Black M, Eagles of Death Metal : si tu chantes, j'annule tout
Publié le 22 mai 2016
Black M et Jesse Hughes, le chanteur des Eagles of Death Metal, ont les mêmes idées rances mais pas le même fan club. Comment se fait-ce ?
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Black M et Jesse Hughes, le chanteur des Eagles of Death Metal, ont les mêmes idées rances mais pas le même fan club. Comment se fait-ce ?

Il faut se méfier des fausses équivalences et autres analogies bidons, de ce fameux « rendez-vous compte, si vous remplacez tel mot par tel autre, vous êtes pratiquement en train de nous ramener aux heures les plus sombres de notre histoire bla bla bla », précisément parce qu'elles sont de fausses équivalences et des analogies bidons.

 

Lorsqu'on remplace un mot par un autre, ben on dit autre chose ! C'est d'ailleurs tout l'intérêt d'avoir du vocabulaire et le sens du contexte. Et si un flic vous colle une prune parce que vous êtes garé sur un passage clouté, remplacer « fourrière » par « camp d'extermination » dans l'expression de votre indignation ne signifie pas que vous avez lu des livres mais juste que vous êtes con.

 

Il y a pourtant parfois de vrais télescopages, comme cette affaire d'annulations de concerts en cascade, à Paris et à Verdun. Affaire permettant à des gens de tordre la logique avec tellement d'aplomb qu'on pourrait leur conseiller de plutôt tordre des petites cuillères comme Uri Geller et de demander à passer dans les émissions de cabaret de Patrick Sébastien.

 

Je dis ça parce que je viens d'écouter l'édito de Claude Askolovitch sur iTélé dans lequel il explique (en substance) qu'il est légitime de désinviter d'un festival de rock un chanteur américain un poil trop réac (le type aime les armes et Donald Trump) au nom de l'harmonie et du vivre-ensemble, suggérant ainsi que le job d'un rocker n'est pas de foutre le bordel et de provoquer mais plutôt de faire dans le consensuel et la gentillesse.

 

Mais le même, la semaine d'avant, au même endroit, n'avait pas de mots assez durs pour dénoncer le « fascisme » du tollé provoqué par la présence d'un rappeur au moins aussi réac que le métalleux sus-cité (pour mémoire, il n'aime ni les « kouffars », ni les « youpins », ni les « pédés »), « la gauche culturelle » n'ayant pas été capable de défendre un « chanteur, certes controversé, (…) mais inscrit dans le paysage français » et « apprécié par la jeunesse ».

 

De l'autre côté de la mare aux canards, les plumitifs de Valeurs actuelles font d'ailleurs preuve du même enthousiasme téléphoné dans la dénonciation de Black M (un « rappeur anti-France ») à Verdun mais n'ont pas l'air spécialement perturbés par les accusations un chouia complotistes régulièrement proférées par le lead singer d'Eagles of the Death Metal (les vigiles du Bataclan seraient dans le coup et auraient dansé de joie pendant que les balles de kalach pleuvaient sur le public).

 

Dans un pays où la liberté d'expression en général, et singulièrement celle des artistes, serait la norme pour de bon, on ne viendrait pourtant pas tenir la plume du poète et lui intimer de penser comme ceci ou comme cela. On ne saurait  être « un peu Charlie».

 

Jesses Hughes est peut-être un mec de droite, militant de l'avortement pour personne et de je ne sais quelle autre trumperie, mais c'est au public de décider s'il a envie d'écouter sa musique, pas aux djihadistes ou aux chroniqueurs de la télé. Black M est manifestement un sale type assez peu progressiste, assez peu ouvert aux autres mais, là encore, c'est à ses fans de déterminer si son sens du rythme prime sur ses délires racistes.

 

Au bémol près qu'il soit aussi grotesque de vouloir « s'amuser » à Verdun que de trouver Eagles of the Death Metal trop rock'n'roll pour un festival de rock, bien entendu...

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Grand débat : ce vent de bêtise qui siffle sur nos têtes
02.
Prime exceptionnelle de fin d’année : comment Emmanuel à Macron a (nettement) privilégié son électorat sans le vouloir
03.
La France, cette île perdue au milieu des océans ? Tout ce que révèle (aussi) ce dont Emmanuel Macron n’a PAS parlé
04.
Nous avons déjà obtenu de bons résultats : le vrai/ faux des déclarations d’Emmanuel Macron sur sa politique économique
05.
Emmanuel Macron : la conférence de presse dont on se souviendra parce qu’il... n’y avait rien de particulier à en retenir
06.
Cash investigation : poursuivi par Elise Lucet, un patron s'enfuit en courant
07.
Les effroyables supplices infligés à Ravaillac, l’assassin du "bon roi" Henri IV
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
03.
La Belle au bois dormant est un "conte sexiste" : supprimé dans certaines écoles!
04.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
05.
Et rien ne se passa comme prévu (par les progressistes)... : 2019 ou l’effondrement des promesses du monde de 1968
06.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
01.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
04.
Et rien ne se passa comme prévu (par les progressistes)... : 2019 ou l’effondrement des promesses du monde de 1968
05.
Etudiante, Nathalie Loiseau s'est présentée sur une liste d'extrême droite
06.
Brûler l’ENA ? Pour la reconstruire plus belle encore?
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
fanfoué
- 24/05/2016 - 21:12
Un peuple de veaux !
En France le seul droit que vous avez quand vous êtes victime d'une agression ou d'un attentat, c'est de poser des fleurs et des bougies ou de faire une marche "blanche" (tout un symbole). Sans parler de haine ou de vengeance, vous n'avez évidemment pas le droit de vous défendre ni de critiquer vos agresseurs, ni même celui d'exiger que justice vous soit rendue. Alors, pensez bien que les propos du Rocker, si politiquement et médiatiquement incorrects, ne risquaient pas d'être acceptés.
Prof et Cie
- 23/05/2016 - 10:27
Quand le fascisme passe à gauche ! (2)
Valeurs Actuelles, comme Atlantico d'ailleurs et, malheureusement, de rares autres médias, sont des entreprises de SALUT PUBLIC et elles n'ont ni temps, ni colonnes à perdre pour parler de choses pas si graves que de toute façon 90% des médias français vont monter en épingle pour mieux taire ou excuser les pires turpitudes gauchisantes.
Prof et Cie
- 23/05/2016 - 10:27
Quand le fascisme passe à gauche !
Autant pour Askolovitch je trouve votre analyse correcte: car il s'en prend a un rocker dont les déclarations n'engagent que lui et il défend par contre l'indéfendable ou à la fois le rappeur et le concert sont choquants et provocants pour tous ceux qui vont prendre part à la cérémonie.
Autant les "plumitifs" de Valeurs actuelles ont le devoir de dire ce que plus de 90% des médias français ne disent pas, tant ils sont inféodés à la pensée gauchisante imposée par tous les bien pensants. Les déclarations du rocker paraissent, à côté, bien insignifiantes.
Dernier exemple en date particulièrement choquant. Les abrutis criminels qui ont incendié la voiture de flic sont présentés, par tous les médias qui le reprennent en boucle, comme appartenant à la "mouvance antifasciste". Une presse libre, avec des journalistes qui soient vraiment journalistes, auraient du dire: "qui appartiennent à la mouvance ultragauchiste ". En les écoutant, on peut penser que ces nobles personnes, animées par un noble combat, sont, de fait, excusables.