En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
Union sacrée
Islamisme, gauche radicale, Tariq Ramadan, Edwy Plénel : les croisades croisées
Publié le 06 mars 2016
Quels sont les ressorts de la bienveillance d'une gauche de la gauche censément laïque et matérialiste à l'égard du fondamentalisme musulman ?
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Quels sont les ressorts de la bienveillance d'une gauche de la gauche censément laïque et matérialiste à l'égard du fondamentalisme musulman ?

C'est désormais la norme : chaque fois qu'un intellectuel francophone au moins nominalement musulman (romancier, essayiste, journaliste, philosophe, voire même imam) ose mettre le radicalisme en question, un bataillon de sociologues et de plumitifs ultra-progressistes ne connaissant pas davantage l'islam qu'un djihadiste facebookien de la onzième heure se forme pour lui rabattre le caquet et le désigner comme "islamophobe".

Bien sûr qu'un islam éclairé et inséré paisiblement dans un contexte laïque et républicain est possible ! Au moins autant que le christianisme, le judaïsme, le bouddhisme, le rastafarisme ou le pastafarisme. Mais quel est le but de ceux qui veulent en empêcher l'émergence et préféreront toujours un Tariq Ramadan à un Tarek Oubrou ? Sont-ils tout simplement cons ? Rêvent-ils de bordel généralisé et de guerre civile ?

Kamel Daoud, dernière victime en date de cette supercherie, ne parlait même pas de religion stricto sensu lorsqu'il s'est fait lyncher et s'interrogeait plutôt sur le rapport aux femmes de la société patriarcale et sexuellement réprimée dont il est lui-même issu, enfonçant des portes pourtant déjà ouvertes par ce saint des saints du progressisme médiatique qu'est Le Monde Diplomatique. Mais, même ça, c'était encore trop...

Ramadan ne fait pas semblant de croire en la toute-puissance d'Allah en rêvant du socialisme réel

Dans son excellent livre sur l'impossibilité pour l'extrême gauche de penser le fait religieux, Jean Birnbaum s'agaçait récemment du pseudo-marxisme qui sert de grille de lecture universelle à des gens pour qui la dialectique dominant-dominé est indépassable. Les déterminismes culturels antagonistes ? Pure invention d'universitaires à l'agenda douteux. La croyance dans le divin ? Simple étape intermédiaire sur le chemin de la vérité matérialiste. Et en attendant le Grand Soir ? Allions-nous aux barbus dans la lutte contre le grand capital !

Birnbaum, pour autant, est peut-être encore en dessous de la réalité. Un Plenel, par exemple, en assénant sur France culture que "la haine du multiculturalisme réunit dans la même croisade Donald Trump, Marine le Pen, Manuel Valls et Poutine", ne tombe vraisemblablement pas dans le n'importe quoi relativiste par incapacité à saisir que son pote Ramadan ne fait pas juste semblant de croire en la toute-puissance d'Allah tout en rêvant du socialisme réel.

Et c'est peut-être précisément dans cette pureté radicale qu'il se reconnaît, notre Magnum du trotskisme. Dans ce refus de la demi-mesure, de l'esprit de compromis et de la modération qui fait ressembler un musulman réformiste à un collabo, un oncle Tom, un "social-traître" que l'on ne saurait que mépriser. Et tant pis pour les femmes, et tant pis pour les homosexuels : Dieu reconnaîtra les siens, comme disaient les, hum, croisés...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
02.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
03.
Laura Smet a épousé Raphaël Lancrey-Javal au Cap Ferret
04.
Les nouvelles figures « modérées » de l’islam de France et l’ombre des Frères-musulmans
05.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
06.
Il manque d'écraser un malvoyant et sort de sa voiture pour le frapper
07.
Merci Trump ! Pourquoi Trump est utile en nous forçant à changer nos habitudes économiques
01.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
02.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
03.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
04.
Cette nouvelle technique du dépistage du cancer de la prostate qui pourrait sauver de nombreuses vies
05.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
06.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
Voulez-vous savoir dans quelle France on entend vous faire vivre ? Regardez bien l'affiche de l'UNICEF !
03.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
04.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
05.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
06.
Les nouvelles figures « modérées » de l’islam de France et l’ombre des Frères-musulmans
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
valencia77
- 08/03/2016 - 01:02
cultural revolution
Les socialistes francais seront suprimes. Pas besoin d'assassinas. Simple deportation et desembarquement sur la cote ouest du sahara.
Gré
- 07/03/2016 - 21:36
un islam éclairé et inséré
un islam éclairé et inséré paisiblement dans un contexte laïque et républicain est possible ? Ce sera possible quand cet islam sera basé sur un Coran éclairé et faisant la place à un contexte laïc et républicain. --- Encore un auteur qui n'a sûrement pas lu le Coran
lémire
- 07/03/2016 - 17:28
Pourquoi Plenel a-t-il un public ?
Une bonne partie de la population française (et des autres pays aussi) préfère un monde simple, dans lequel eux et leurs pareils sont les bons et d'autres la cause principale des malheurs qu'ils voient. Chacun voit son méchant à sa porte...
Quiconque a des méchants à vendre est bien accueilli dans les médias. Pour Plenel, ç'a été Charles Hernu et nos services secrets (le Rainbow Warrior), qui ont lancé sa carrière de dénonciateur. A l'époque du Ruanda, il avait sans doute déjà changé de méchant...