En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© Reuters
Zone Franche

77 310 logements sociaux ne servent à rien : merci (les migrants) pour l’info

Publié le 17 septembre 2015
La ministre déléguée aux Personnes handicapées et à la Lutte contre l'exclusion Marie-Arlette Carlotti a proposé l'affectation de 77 310 HLM vides aux réfugiés. Le scandale n'est pas que l'on trouve des HLM pour les réfugiés mais qu'on continue d'en construire là où ils ne servent à rien.
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La ministre déléguée aux Personnes handicapées et à la Lutte contre l'exclusion Marie-Arlette Carlotti a proposé l'affectation de 77 310 HLM vides aux réfugiés. Le scandale n'est pas que l'on trouve des HLM pour les réfugiés mais qu'on continue d'en construire là où ils ne servent à rien.

Marie-Arlette Carlotti, fraîchement nommée au Haut comité pour le logement des personnes défavorisées, est évidemment dans son rôle en proposant l'affectation de 77 310 HLM vides aux réfugiés. S'il y a des personnes particulièrement défavorisées en ce moment, ce sont bien ces gens qui s'entassent sur des bateaux pour fuir la guerre et le fanatisme.

 

Il est toutefois intriguant qu'au pays de la crise du logement permanente, on puisse dénicher des mètres carrés publics par centaines de milliers en cas d'urgence. Les obsédés de la préférence nationale l'ont d'ailleurs remarqué, qui s'étranglent de rage en se découvrant une passion subite pour les SDF bien de chez nous qui habitent une liste d'attente à défaut d'un trois-pièces-cuisine...

 

L'explication du paradoxe, immédiatement proposée au public par des fact-checkers dont la vocation semble être d'apporter un éclairage progressiste à la complexité de la vie moderne, est pourtant limpide : si ces appartements sont vides, c'est que personne n'en veut ; discussion close, passons à autre chose. Situés, pour la plupart, dans des villes sans tension immobilière, où l'offre privée est suffisante et la demande solvable, ils n'existent que parce que la loi impose 20% de logements sociaux aux communes sous peine d'amende, quel que soit le contexte démographique local.

 

Chez les "désintoxiqueurs" de Libé, on évoque ainsi le cas du Limousin, où 1 900 appartements seraient vides depuis au moins un trimestre, soit 5% du parc social du département. Chez les "décodeurs" du Monde, on préfère se féliciter de ce que, après tout, cette proportion de logements vides, pour impressionnante qu'elle soit en valeur absolue, ne constitue qu'une minuscule fraction des 5 millions de logements HLM recensés en France (1,9% pour être précis).

 

On s'étonnera (enfin, on fera semblant) de ce que ni les uns ni les autres n'en tirent la conclusion logique qu'une loi SRU qui met un Limousin désertifié et une Île-de-France pleine comme un oeuf au même régime foncier n'a aucun sens, nos "vérifieurs de faits" passant pourtant plus de temps à taper sur les communes hors-quota qu'à s'interroger sur le bien-fondé des quotas proprement-dits.

 

Mais bon, pour le coup, tant mieux pour les réfugiés. Du moins ceux qui préféreront le Limousin à l'Allemagne, bien entendu...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

02.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Fini les trésors à déterrer : comment les missions archéologiques françaises à l'étranger sont devenues plus anthropologiques

07.

Nadine Morano raciste en raison de ses propos sur Sibeth NDiaye ? Et si on réfléchissait un peu

01.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

05.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

06.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

05.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

06.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Bretondesouche
- 18/09/2015 - 08:48
Des églises
Pour les réfugiés qui au passage pourront être baptises
vangog
- 17/09/2015 - 10:16
Si ces logements sociaux sont vides...
C'est pour deux raisons principales: parcequ'ils ont été imposés de façon autoritaire par les lois écolo-socialistes aux communes pauvres, sans leur offrir la possibilité de retour sur investissement!
Et parcequ'il n'y a pas de travail dans ces communes!
Les réserver aux clandestins revient donc à les priver de travail et de revenu, pendant des années, et à les mettre aux crochets des communes pauvres, indéfiniment...
Il faut qu'elle re-migre en Italie, Carlotti!
lexxis
- 17/09/2015 - 09:13
GÂCHIS PUBLIC
Et si l'on imposait à l'Etat d'indemniser les communes lorsqu'il a indûment exigé la construction de logements sociaux qu'il n'arrive même pas à remplir. Avec caducité locale de l'obligation de construire à l'avenir de tels logements (77000 logements à 100 000 euros l'un cela fait quand même près de 8 milliards gaspillé en pure perte et même si certains locaux coûtent un peu moins cher l'addition demeure catastrophique). Les aides à la construction accordées n'importe comment et n'importe où jouent également un rôle de boute-feu...