En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne

03.

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

04.

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

05.

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

06.

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

07.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

01.

Zidane et Materazzi, qui ne s'étaient pas revus depuis 2006, se retrouvés par hasard et ont discuté...

01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

05.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
light > Histoire
Incroyable
Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne
il y a 14 heures 6 min
pépite vidéo > Sport
Plus de peur que de mal
Formule 1 : Romain Grosjean miraculé après un accident très impressionnant
il y a 14 heures 50 min
pépites > Santé
Sceptiques
Covid-19 : une majorité des Français n'ont pas l'intention de se faire vacciner
il y a 17 heures 18 min
pépite vidéo > Société
Casseurs
Manifestations contre les violences policières : des dégâts à Paris
il y a 18 heures 2 min
light > Culture
Mort d'un géant
L'acteur David Prowse, qui avait incarné Dark Vador, est décédé
il y a 18 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Oscar Wilde ou l’art avant tout

il y a 20 heures 9 min
décryptage > International
A qui profite le crime ?

Assassinat du scientifique iranien, piège de dernière heure tendue à Téhéran

il y a 20 heures 32 min
décryptage > International
Pardon présidentiel

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

il y a 20 heures 44 min
décryptage > Santé
Vecteur

Pourquoi les virus frappent-ils plus certains continents que d'autres ? Une étude sur Zika donne des indices

il y a 21 heures 7 min
décryptage > France
Munich 1938 ? Non, Munich 2020 !

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

il y a 21 heures 25 min
pépite vidéo > France
Heurts
Manifestation : les images très violentes d'un policier tabassé par plusieurs manifestants
il y a 14 heures 31 min
pépites > France
Défense
Pour le directeur général de la Police nationale, "la police est un reflet de la société"
il y a 16 heures 53 sec
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'origine de l'énergie des étoiles confirmée grâce aux neutrinos de Borexino ; Gravité quantique : l'écume de l'espace-temps, une clé du Big Bang au vivant ?
il y a 17 heures 33 min
light > Media
Disparition
Le journaliste Jean-Louis Servan-Schreiber est mort
il y a 18 heures 30 min
pépites > Religion
Distanciation
Messes : le Conseil d'Etat casse la règle des trente fidèles maximum
il y a 19 heures 28 min
décryptage > Politique
Partis des libertés

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

il y a 20 heures 25 min
décryptage > Economie
La crise qui vient

La bourse est-elle trop optimiste ?

il y a 20 heures 38 min
décryptage > International
Etatisme

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

il y a 20 heures 59 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Si vous voulez vraiment faire des achats respectueux de l'environnement, il ne faudra pas vous contenter de lire les étiquettes des produits en rayon. Petits conseils pour y voir plus vert
il y a 21 heures 17 min
décryptage > Société
Big tech

Pourquoi il devient urgent de sauver nos démocraties de la technologie

il y a 21 heures 29 min
Chronique du pot aux roses

L'humiliation suprême : les Français préfèreraient être gouvernés par des Allemands

Publié le 08 juillet 2015
Selon une enquête Ifop pour Le Figaro, RTL et LCI, 44 % des Français font confiance à Angela Merkel pour "sortir de la crise actuelle entre la Grèce et les autres pays européens" contre 24 % à leur propre président François Hollande. C'est l'humiliation suprême, une terrible revanche sur 1945.
Serge Federbusch
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch est président d'Aimer Paris et candidat à l'élection municipale de 2020. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, et de Nous-Fossoyeurs : le vrai bilan d'un fatal quinquennat, chez Plon.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon une enquête Ifop pour Le Figaro, RTL et LCI, 44 % des Français font confiance à Angela Merkel pour "sortir de la crise actuelle entre la Grèce et les autres pays européens" contre 24 % à leur propre président François Hollande. C'est l'humiliation suprême, une terrible revanche sur 1945.

1 - Ras la Grèce !

Cette histoire commence à devenir insupportable, avec ces sommets à n'en plus finir et ses calculs de corneculs. On a l'impression que Tsipras prend un malin plaisir à épuiser les rombiers à qui il doit de l'argent. C'est un privilège de la jeunesse sans doute. Il les rend fous ! Il grappille les jours et les semaines, jouant avec leurs nerfs. En France, on voit Villepin tenir un discours digne de Mélenchon ou Le Pen tandis qu'Hollande ou Sarkozy font les gros yeux aux Grecs, mollement pour le premier, en les accompagnant de grimaces nerveuses pour le second. Chacun tente de se positionner sur le sujet, en s'emparant de parts de marchés idéologiques, caricaturant ou reniant ses propos précédents.

Ces calculs n'ont d'ailleurs qu'une importance relative puisqu'un des enseignements de cette crise est la marginalisation de notre pays. A cela une raison principale : notre propre endettement et notre incapacité à conduire des réformes réelles nous privent de toute marge de manoeuvre. Bien content que les marchés n'aient pas encore manifesté leurs doutes sur notre capacité à faire face à nos propres engagements financiers. Entre janvier et mars, la dette publique française s'est accrue de plus de 50 milliards d'euros, presque autant que ce que les Grecs sont amenés à rembourser dans les trois ans qui viennent.

Quoi qu'il arrive, Hollande sera l'un des grands perdants de la situation actuelle. Soit l'Europe, par un jeu d'écritures via le Mécanisme Européen de Stabilité, se résout à nouveau à payer à la place des Grecs pendant un ou deux ans et l'on peut être certain que l'Allemagne et ses alliés seront intraitables pour les autres impécunieux. Soit la Grèce quitte l'Euroland à brève échéance et, nonobstant ceux qui affirment que tout se passera bien (comme ils disaient que Tsipras se coucherait ou que les Grecs voteraient "oui" au referendum), les marchés commenceront à réclamer des primes de risque plus grandes aux pays fragiles. Il est désormais clair que la garantie par l'Allemagne des dettes des autres Etats ne vaut plus. Bref, la tactique de passager clandestin de la croissance suivie par le gouvernement français est désormais vouée à l'échec.

Aussi Hollande, comme Sarkozy qui surenchérit dans le genre, sont-ils conduits à se comporter en teckels de Merkel : des airs rogues mais un comportement soumis. Le peuple s'en rend compte et un sondage indique que 44 % des Français font confiance à Merkel pour faire face à la crise contre 24 % à leur propre président. Devant tant d'amateurisme, les Français préfèreraient être gouvernés par des Allemands. C'est l'humiliation suprême, une terrible revanche sur 1945 !

2 - Alerte au tsunami financier

Obama est inquiet, les Chinois aussi. Car, si cette affaire grecque fait baisser l'euro, la croissance américaine et asiatique ralentira du fait d'un recul de leurs exportations, soulignant en retour le niveau excessivement élevé des cours boursiers, à un moment où le marché shanghaïen commence à piquer du nez. Décidément, la Grèce est petite par sa taille mais grande par ses problèmes !

3 - Equation sans amalgame

Après avoir violé la loi de 1905 en dépensant des dizaines de millions d'euros pour une mosquée déguisée en centre culturel et fait remise de ses arriérés de loyers au Conseil français du culte musulman, Hidalgo célèbre à grand frais le ramadan dans les salons dorés de l'Hôtel de Ville de Paris. Clientélisme + trouille = vivre ensemble.

A lire, du même auteur : "La marche des lemmings… ou la 2e mort de Charlie - Le pouvoir de la manipulation et la manipulation au pouvoir", publié chez Ixelles Editions, 2015. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (45)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Outre-Vosges
- 17/07/2015 - 19:47
À celle qui aime les vieilles querelles
Isableue qui se dit de Moselle précise que chez elle on ne parle pas ce qu’elle appelle le teuton. « Chez elle » signifie bien sûr dans le milieu confiné où elle vit car je connais tout de même des Mosellans (à commencer par mon beau-frère) qui s’expriment parfaitement en allemand. Ignorer volontairement cette langue alors qu’on vit si près de la frontière, c’est se priver de la moitié de sa vie culturelle. Pour son instruction (elle en a besoin) je lui donne la traduction : « Et Jésus disait à ses disciples : Gardez-vous des Lorrains. » Il y avait aussi des phrases en français comme : « Lorrain, vilain, traitre à Dieu et à son prochain » ; je les ai entendues voici longtemps et c’est la première fois que j’en répète une.
ISABLEUE
- 16/07/2015 - 09:45
je ne parle pas teuton
on ne l'apprenait pas chez nous.
Outre-Vosges
- 15/07/2015 - 15:46
À mes contradicteurs
J’ai dit que seuls les gens grossiers emploient des termes insultants pour parler des autres peuples. Merci à @Mike Desmots et à @Isableue qui en ont donné une illustration. À cette dernière qui est lorraine je précise que j’ai bien entendu dire autrefois par une historienne : « Und Jesus sprach zu seinen Jüngern: „Hütet euch vor den Lothringern“ », mais c’était pour illustrer de vieilles rancœurs historiques aujourd’hui complètement oubliées. Cette phrase serait d’ailleurs due aux Messins et non aux Alsaciens.