En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

03.

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

04.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

05.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

06.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

07.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

03.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

04.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

05.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

06.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

ça vient d'être publié
light > Europe
Famille royale
Affaire Jeffrey Epstein : le prince Andrew décide de mettre fin à ses engagements publics
il y a 9 min 35 sec
pépites > Sport
Colère
JO 2024 à Paris : les hôteliers décident de suspendre leur participation à l'organisation des Jeux olympiques suite au partenariat avec Airbnb
il y a 1 heure 22 min
pépites > Justice
Lutte contre le terrorisme
Attentat déjoué dans le Thalys : le parquet national antiterroriste demande un procès pour Ayoub El Khazzani et pour trois autres suspects
il y a 3 heures 56 min
light > Culture
Oscar de la meilleure création du monde
Puy du Fou : le parc reçoit le prestigieux prix du Thea Award pour le spectacle "Le premier Royaume"
il y a 5 heures 4 min
pépite vidéo > Religion
A la rencontre des fidèles
Visite officielle du pape François en Thaïlande et au Japon
il y a 6 heures 21 min
décryptage > Santé
Mesures

Plan d'urgence pour l'hôpital public : comment le gouvernement ménage dangereusement la chèvre et le chou

il y a 7 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Misérables" : le réalisateur Ladj Ly casse la baraque

il y a 8 heures 51 min
rendez-vous > Social
Politico Scanner
Des casseurs aux LBD, radioscopie de l’opinion des Français face à la violence dans les conflits sociaux
il y a 10 heures 9 min
décryptage > Economie
Lettre

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

il y a 11 heures 42 min
décryptage > France
Un aveu

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

il y a 12 heures 12 min
pépites > Social
Marche de la colère Acte II ?
Grève du 5 décembre : la police pourrait rejoindre la mobilisation contre la réforme des retraites
il y a 54 min 28 sec
pépite vidéo > Media
Bras de fer médiatique
Yann Barthès diffuse l'enquête de Valeurs actuelles sur Quotidien et sur la tyrannie des bien-pensants
il y a 3 heures 27 min
light > Culture
Polémique
"J'Accuse" : la collectivité Est Ensemble renonce finalement à demander la déprogrammation en Seine-Saint-Denis du film de Roman Polanski
il y a 4 heures 28 min
pépites > Religion
Nouvelle polémique ?
Vesoul : une religieuse catholique privée de maison de retraite pour son voile
il y a 5 heures 43 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 7 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Ingénu" de Voltaire : un Candide au pays des puissants, un Ingénu dans le monde

il y a 8 heures 38 min
pépites > Santé
Répondre à la crise
Le gouvernement dévoile son "plan d'urgence" pour l'hôpital public avec notamment une hausse du budget et une reprise de la dette
il y a 9 heures 34 min
décryptage > Politique
Réforme

Retraites : cette violence qui nous attend au fond de l’impasse politique

il y a 11 heures 8 sec
décryptage > Politique
"J'ai besoin de vous"'

Congrès des maires : Emmanuel Macron surestime l’impact de la politique de simplification mise en œuvre à destination des élus locaux

il y a 11 heures 56 min
décryptage > International
A l'intérieur comme à l’extérieur

Le régime iranien confronté à une double contestation

il y a 12 heures 25 min
© Reuters
© Reuters
Le Nettoyeur

Résorber le chômage : la solution des charges négatives

Publié le 05 juin 2015
Il y a deux solutions évidentes pour faire diminuer le chômage en France : rendre moins contraignant notre droit du travail, qui rend les employeurs rétifs à tenter leur chance avec un candidat, et faire baisser le coût du travail ( la deuxième étant la plus intéressante ).
Pascal-Emmanuel Gobry est journaliste pour Atlantico.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal-Emmanuel Gobry
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal-Emmanuel Gobry est journaliste pour Atlantico.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il y a deux solutions évidentes pour faire diminuer le chômage en France : rendre moins contraignant notre droit du travail, qui rend les employeurs rétifs à tenter leur chance avec un candidat, et faire baisser le coût du travail ( la deuxième étant la plus intéressante ).

Peut-être avez-vous entendu dire que le chômage est un grand problème en France ?

Mais ne vous inquiétez pas, le gouvenement y travaille...

Bon, on pourrait faire autre chose que rire jaune.

Pour les libéraux (c'est mon cas), il y a deux solutions évidentes au chômage : rendre moins contraignant notre droit du travail, qui rend les employeurs rétifs à tenter leur chance avec un candidat, et faire baisser le coût du travail.

C'est la deuxième solution qui est la plus prometteuse. Pour ce qui est de notre droit du travail, les peurs des patrons relèvent autant du fantasme que de la réalité, et certaines réformes, notamment la rupture conventionnelle, ont amélioré la situation. Non, ce n'est pas idéal. Mais pourtant, des milliers d'entreprises françaises acceptent d'employer des millions de gens avec des CDI en droit français, et arrivent néanmoins à survivre.

Le problème du coût du travail est plus important, car il s'agit d'un effet mécanique : si un employé potentiel coûte plus qu'il rapporte, par définition, c'est une perte d'argent pour l'employeur de l'employer. A contrario, si en employant quelqu'un à un prix donné, cet employé génère un revenu supplémentaire au prix de l'embauche, l'employeur gagne plus d'argent et a donc toutes les raisons pour le faire.

Ce n'est pas une coïncidence que le chômage touche en particulier les emplois non-qualifiés, jeunes y compris, c'est-à-dire ceux dont l'emploi rapporte peu à l'employeur, et a contrario les personnes proches de la retraite, c'est-à-dire ceux avec les salaires et les prétentions salariales les plus importantes. Des deux côtés, on retrouve ce même phénomène mécanique.

Quelle est la solution ?

On parle d'abattement de charges. C'est un pas dans la bonne direction. Mais le problème de chômage de masse de la France appelle des solutions encore plus radicales en France : transformer les charges sociales pour créer un barême progressif de charges sociales (qui pourrait, à terme, être fusionné avec la CSG et l'IRPP, mais c'est un autre sujet). Pour les hauts salaires, les charges sociales seraient légèrement plus élevées, avec peut-être, en compensation, au moins au début, une baisse de l'IRPP ou de l'IS. En échange, pour les bas salaires, les charges sociales seraient non pas baissées, mais rendues négatives. C'est-à-dire que l'employé recevrait un chèque de l'Etat chaque mois en complément de son salaire.

Puisque l'effet du coût du travail est mécanique, il est évident que si pour un employeur, le coût de recruter un salarié qui touche 10€ de l'heure passe de 15€, comme c'est le cas aujourd'hui, à, mettons, 9€, l'effet sur le chômage serait radical.

Est-ce que cette mesure élargirait le déficit et la dette ? Sur le long terme (et, sur le court terme, avec des taux historiquement bas, la France a de la marge pour faire des choix ambitieux), tout porte à croire que non, car ce qui détermine le déficit et la dette est avant tout la santé de l'économie. Une économie avec moins de chômage est une économie avec plus de consommation et de production, bref, plus de croissance, et donc une situation fiscale de l'Etat plus saine.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

03.

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

04.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

05.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

06.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

07.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

03.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

04.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

05.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

06.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Vae Victis
- 05/06/2015 - 22:23
Trop cher !
Même si les charges négatives réduiraient le chômage à coup sûr et augmenterait le pouvoir d'achat, ce dernier serait réduit par l'augmentation des impôts nécessaires au financement d'une telle mesure qui coûterait des dizaines de milliards d'euros ! La France déjà en gros déficit ne peut pas se permettre plus de dépenses !
Anouman
- 05/06/2015 - 19:33
Il y a surtout la troisième
Améliorer le pouvoir d'achat par la baisse des impôts et des cotisations sociales (par diminution des dépenses publiques non indispensables, c'est à dire une grosse partie et de l'assistanat généralisé) et avoir des entreprises qui au lieu de pleurnicher que la vie est dure s'adaptent à la demande.
Le reste (la baisse du coût du travail ne fonctionne pas car cela restreint la demande intérieure qui fait fonctionner l'essentiel de l'économie française) quant au droit du travail il y a certes des simplifications à apporter, comme dans tout le droit français, mais ce n'est pas ça qui va créer le chiffre d'affaire qui fait qu'on embauche pour répondre à la demande.