En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

04.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

05.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

06.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

07.

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

05.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

06.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Cette nouvelle ère politique que vient s’ouvrir avec la marche contre l’islamophobie

ça vient d'être publié
pépites > France
Noyau dur
Acte 53 des Gilets jaunes : 28.000 manifestants selon la police, 40.000 selon les organisateurs
il y a 31 min 56 sec
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Inde veut aller explorer Vénus en 2023 ; Mars : les fluctuations de l’oxygène décontenancent la Nasa
il y a 50 min 54 sec
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : ce que la technologie pourrait apporter pour contenir les incendies géants
il y a 4 heures 15 min
décryptage > France
Un an déjà

Acte 53 des Gilets jaunes : statu quo en attendant décembre

il y a 4 heures 54 min
décryptage > International
Moderne... mais féroce

En Arabie Saoudite, « réforme » rime avec « répression »

il y a 5 heures 16 min
décryptage > France
Agriculture

Revenus désastreux des agriculteurs : et si les banques étaient juridiquement en partie responsables ?

il y a 5 heures 18 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Comment la momie de Ramsès II a bénéficié d'une "seconde jeunesse" grâce à une exposition organisée à Paris en 1976

il y a 5 heures 19 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

L'habile stratégie de Xi Jinping pour placer la Chine au centre de l'échiquier mondial

il y a 5 heures 19 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les moyens efficaces pour lutter contre le cancer, LA maladie du XXème siècle qui pourrait être vaincue dans les prochaines décennies

il y a 5 heures 20 min
décryptage > Environnement
Effet collatéral

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

il y a 5 heures 20 min
pépites > Politique
Baisse
Popularité : Emmanuel Macron perd un point en novembre
il y a 43 min 53 sec
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

SOS Europe en détresse ?

il y a 3 heures 57 min
décryptage > Santé
Danger

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

il y a 4 heures 43 min
décryptage > Politique
Sectarisme à tous les étages

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

il y a 5 heures 2 sec
décryptage > Economie
Un but bien défini

La politique économique de Trump, une politique parfaitement prévisible

il y a 5 heures 17 min
décryptage > International
Automne chinois

Hong Kong ou l’illustration que la Révolution de velours tchèque ne serait plus possible 30 ans après ?

il y a 5 heures 18 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

il y a 5 heures 19 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Le libéralisme : seul véritable humanisme

il y a 5 heures 20 min
décryptage > Histoire
Ave Zemmour !

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

il y a 5 heures 20 min
décryptage > Economie
Préjugés

Pascal Salin : "Nombre de Français sont allergiques au libéralisme car ils ignorent l’amélioration de leur vie qu’apporterait un vrai libéralisme"

il y a 5 heures 22 min
© Reuters
© Reuters
Le Nettoyeur

Plus de droits de vote aux actionnaires dans les entreprises : LA bonne idée de la loi Macron

Publié le 24 avril 2015
La fameuse loi Macron a beau être un projet fourre-tout, elle contient tout de même une excellente proposition : celle de donner plus de poids au vote des actionnaires de nos entreprises, ce qui les impliquerait d'avantage dans les projets qui nécessitent des investissements sur le long terme.
Pascal-Emmanuel Gobry est journaliste pour Atlantico.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal-Emmanuel Gobry
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal-Emmanuel Gobry est journaliste pour Atlantico.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La fameuse loi Macron a beau être un projet fourre-tout, elle contient tout de même une excellente proposition : celle de donner plus de poids au vote des actionnaires de nos entreprises, ce qui les impliquerait d'avantage dans les projets qui nécessitent des investissements sur le long terme.

La fameuse loi Macron est un projet fourre-tout, et c'est pour ça que je vais me concentrer sur une idée dont on parle ce matin, celle de donner plus de droits de vote dans les entreprises aux actionnaires de long terme.

En ce moment, cette idée fait parler d'elle car elle ne plaît pas à Renault-Nissan, dont le PDG pense qu'elle pourrait remettre en question le pacte d'actionnaire au coeur de cette alliance industrielle qui a si bien fonctionné.

Mais c'est un épiphénomène. En effet, cette réforme, si elle passe, aura des effets bien plus importants que simplement sur Renault-Nissan.

Et cette réforme est une excellente idée. En effet, si le système capitaliste, en règle générale, est sans aucun doute le meilleur pour créer des richesses, il est vrai que son problème principal est le court-termisme de ses acteurs, et notamment les actionnaires des entreprises cotées.

Aujourd'hui, le système donne très peu de raisons aux actionnaires de rester impliqués dans le long terme dans les entreprises, ce qui veut dire que le management des entreprises est plus orienté sur le court terme.

C'est grave. Le chercheur américain Clayton Christensen, reconnu comme le plus grand expert actuel de l'innovation, distingue trois types d'innovations : les innovations “empowering” (valorisantes), qui rendent des produits jusqu'alors accessibles à peu de gens à la masse (pensons à la Ford T, qui a transformé l'automobile d'un jouet pour riches à un moyen de locomotion de masse), les innovations “sustaining” (durables), qui créent de meilleures versions de produits déjà existants (pensons aux voitures hybrides et électriques par rapport aux voitures à essence), et enfin les innovations “efficiency” (d'efficacité), qui permettent de faire la même chose mais pour moins cher.

Si les trois types d'innovations sont importantes, et si il faut les trois, il y a une différence fondamentale entre les deux premières et la troisième. Ce sont les deux premières qui créent les vraies innovations de rupture. Or, un des problèmes du capitalisme des deux dernières décennies est qu'il s'est surtout concentré sur les innovations d'efficacité - faire la même chose pour moins cher - et moins sur les deux autres types d'innovations. Et la raison en est sans-doute le court-termisme des actionnaires : ce type d'innovation donne des résultats rapides, alors que les deux premiers types demandent un investissement sur le long terme.

On l'a vu au lendemain de la crise financière : dans l'après-crise, les profits des grandes entreprises ont augmenté - mais leur chiffre d'affaires est resté stable. Après plusieurs décennies, les grands groupes sont devenus experts à la baisse des coûts, et lorsque la crise est venue, pour booster leurs profits, au lieu de créer de nouveaux produits et de profiter de la crise pour prendre des parts de marché, ils ont réussi à baisser prodigieusement leurs coûts tout en faisant la même chose. Et les actionnaires les en ont récompensé. C'est le chômage et la stagnation économique qui en ont fait les frais.

Encourager les actionnaires à s'impliquer sur le long terme dans la gouvernance des entreprises est donc une excellente idée, et la réforme d'Emmanuel Macron va donc dans le bon sens.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

04.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

05.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

06.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

07.

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

05.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

06.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Cette nouvelle ère politique que vient s’ouvrir avec la marche contre l’islamophobie

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Marc63
- 25/04/2015 - 10:59
Et si plutôt, on foutait la paix aux entreprises
Et si l'Etat cessait un peu de tout vouloir régenter jusqu'à la vie privée des personnes physiques et morales !
Ne pourrait-on pas considérer les entreprises suffisamment responsables pour les laisser décider s'il faut ou pas distribuer plus de droits de vote aux actionnaires stables ? L'Etat ne pourrait-il pas rester à sa place ? D'autant que les politiques n'ont jamais brillé par leur capacité à gérer des entreprises privées. On peut même dire qu'ils ne les connaissent pas. Tout ce qu'ils touchent finit par pourrir. Alors de grâce, foutez-nous la paix et concentrez-vous sur les fonctions régaliennes de l'Etat que vous n'êtes même pas capables d'administrer correctement (éducation, sécurité ...)
Anouman
- 24/04/2015 - 19:16
Pas certain que ça change grand chose
Ce que les actionnaires veulent (notamment les fonds d'investissement) c'est de la rentabilité. Si la gouvernance d'autres actionnaires (à long terme) la fait baisser (même si c'est pour préparer l'avenir) ils iront voir ailleurs et il y en aura toujours qui privilégieront le court terme d'autant que certains dirigeants ne restent que le temps d'afficher de bons résultats pour aller postuler (à plus cher) ailleurs, et après eux le déluge. Et d'un point de vue individuel ils ont raison, puisque ça fonctionne.
Benvoyons
- 24/04/2015 - 17:44
En effet c'est grave pour qui je ne sais???????????????????????
??????????????????