En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"

02.

Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"

03.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

04.

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

05.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

06.

Il faut sauver les Karabaghiotes, pas le groupe de Minsk

07.

Hommage à Samuel Paty : Emmanuel Macron dénonce les lâches qui ont livré le professeur aux barbares mais oublie de cibler le "pas-de-vagues"

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

05.

Islamisme : la République de la complaisance

06.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
light > Culture
Enchères
Une oeuvre de Banksy parodiant Monet a été vendue 8,5 millions d'euros chez Sotheby's à Londres
il y a 13 heures 42 min
pépites > Santé
46 millions de personnes concernées
Covid-19 : Jean Castex annonce l'instauration du couvre-feu pour 38 nouveaux départements et la Polynésie dès samedi
il y a 14 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Man Ray et la mode" : quand un photographe surréaliste magnifie les femmes... Une exposition d'une suprême élégance

il y a 15 heures 43 min
pépites > International
Réformes attendues
Liban : Saad Hariri a été officiellement désigné Premier ministre
il y a 17 heures 15 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Boualem Sansal alerte sur la guérilla islamiste qui nous menace, le recteur de la mosquée de Paris sur l’entrisme des radicaux; Bertrand cherche à s’attirer les bonnes grâces de Sarkozy, Bayrou ménage Le Maire; Le Drian organise les macronistes de gauche
il y a 18 heures 39 min
décryptage > France
Séparatisme

Les impensés de l’attentat terroriste de Conflans

il y a 20 heures 37 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19 : l’Allemagne investit massivement dans un plan de ventilation et la France serait bien inspirée de l’imiter

il y a 21 heures 12 min
pépite vidéo > France
"Réparer la France"
Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"
il y a 22 heures 1 min
décryptage > International
Conflit au Haut-Karabagh

Il faut sauver les Karabaghiotes, pas le groupe de Minsk

il y a 23 heures 21 min
décryptage > Société
Islam vaincra !

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

il y a 23 heures 45 min
pépites > Politique
Calendrier électoral
François Bayrou, haut-commissaire au Plan, est favorable à un report des élections régionales
il y a 14 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Féministe pour Homme" de Noémie de Lattre : rira bien qui rira la dernière

il y a 15 heures 21 min
pépites > International
Tensions
Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"
il y a 16 heures 46 min
pépite vidéo > Politique
Idéologie
Jean-Michel Blanquer : "Ce qu'on appelle l'islamo-gauchisme fait des ravages"
il y a 18 heures 3 min
décryptage > International
Campagne électorale

Election présidentielle en Côte d’Ivoire : ne pas rejouer les luttes du passé

il y a 20 heures 20 min
décryptage > Politique
A l’Ouest, rien de nouveau

Le terrorisme fait-il encore bouger les lignes chez les électeurs ?

il y a 21 heures 1 min
décryptage > High-tech
Menace incontrôlable en vue ?

Ces deepfakes de photos de (vraies) femmes nues que des bots génèrent à la chaîne

il y a 21 heures 22 min
décryptage > Société
Lutte contre le séparatisme

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

il y a 22 heures 44 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

Dissolution des organisations salafistes : le temps des actes

il y a 23 heures 41 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Syndicats et patronat main dans la main pour s’opposer au gouvernement

il y a 23 heures 49 min
© Reuters
© Reuters
Le Nettoyeur

Loi renseignement : de dangereuses conséquences pour l'économie française

Publié le 17 avril 2015
La loi renseignement visant à lutter contre le terrorisme peut avoir un impact très négatif sur l'économie française, faisant notamment fuir les investisseurs peu désireux de se savoir espionnés.
Pascal-Emmanuel Gobry
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal-Emmanuel Gobry est journaliste pour Atlantico.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La loi renseignement visant à lutter contre le terrorisme peut avoir un impact très négatif sur l'économie française, faisant notamment fuir les investisseurs peu désireux de se savoir espionnés.

Le Parlement étudie en ce moment le projet de loi sur la lutte contre le terrorisme. Ce projet de loi comprend notamment des provisions donnant de très larges pouvoirs à l'Etat pour espionner nos communications électroniques. Cet aspect pose évidemment de sérieux problèmes du point de vue des libertés publiques, mais quelles en seront les conséquences économiques ?

Il y a une première série de conséquences d'ordre direct : celles sur l'investissement. Dorénavant, les investisseurs étrangers sauront que s'ils s'installent sur le territoire français, ils seront susceptibles d'être espionnés. Dorénavant, les clients étrangers sauront que s'ils achètent auprès d'équipementiers français (Alcatel, Gemalto...), ils seront susceptibles d'être espionnés.

Ce n'est pas théorique. Après les révélations d'Edward Snowden sur les programmes de la NSA, de nombreux exportateurs de haute technologie américains comme Cisco et Google ont rapporté qu'ils avaient perdu des contrats de ce fait. OVH, leader français de l'hébergement, a annoncé qu'il allait construire des data centers hors de France pour pouvoir garantir à ses clients qu'ils ne seront pas espionnés par les services de renseignement français.

Mais il y a également des conséquences d'ordre indirect, et celles-ci peuvent être plus grave. En effet, la chose qu'on oublie le plus souvent à propos de l'économie de marché est qu'il ne s'agit pas d'une institution économique, mais d'une institution culturelle. Une économie de marché n'a pas simplement besoin de certaines politiques publiques ou de certaines lois, mais également d'un sous-jacent culturel, lié au respect de la parole donnée, à la volonté de travailler ensemble et ainsi de suite. La Russie des années 1990 est l'exemple même d'une société avec les structures théoriques de l'économie de marché sans les sous-jacents culturels : ce fut un échec total.

Que dire d'une société qui accepte ainsi de se laisser espionner par son Etat et de laisser ainsi négocier ses libertés publiques ? Cet état de fait culturel n'a pas seulement des conséquences culturelles, sociales ou politiques, mais également économiques. Une société qui accepte une telle mainmise de l'Etat ne verra-t-elle pas, petit à petit, au fur et à mesure, s'éroder une série d'institutions sociales, comme la valeur de l'individu ou la valeur des contrats privés, érosion qui mettra à son tour à mal l'économie de marché ?

Sur d'autres sujets, des ouvrages comme "Le Capitalisme d'héritiers" ou "La Logique de l'honneur" montrent bien comment la culture peut affecter l'économie et le management d'une société donnée et handicaper ou au contraire favoriser son dynamisme économique. L'économie de marché s'accomode parfois du servage sur le court-terme, mais il n'est pas dit qu'elle puisse le faire sur le long-terme sans se consumer elle-même.

Ce sujet n'est peut être pas le plus fondamental lié à ce projet de loi, mais il n'est jamais évoqué, et mérite de l'être.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cloette
- 18/04/2015 - 09:48
L'espionnage des citoyens
C'est le truc des dictatures , ceux qui disent. " moi ça ne me dérange pas , je n'ai rien à cacher " sont des simplets , des politiquements corrects qui devraient lire Hannah Arendt , ils pêchent par surestimation de leur ego !
brennec
- 18/04/2015 - 08:58
Autre attaque sur les sous jacents.
A rapprocher tout simplement de la loi qui met en place la possibilité de droits de vote doubler dans les entreprises. Pour ceux qui mettent le mot démocratie a toutes les sauces, ce n'est pas glorieux.