En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© Reuters
Atlantico Bourse

Secousses sur les places boursières : faut-il craindre une réplique ?

Publié le 20 octobre 2014
Le comportement des investisseurs a brutalement changé la semaine dernière. Le paroxysme a été atteint mercredi 15 octobre, avec de forts reculs sur les grandes places boursières, un retour massif vers les emprunts d’Etats jugés "sûrs" et une volatilité extrême.
Alain Pitous, Directeur Général Adjoint Associé de Talence Gestion (@alainpitous).Talence Gestion est une société de gestion de portefeuille indépendante spécialisée dans la gestion sous mandat pour les particuliers et la gestion de fonds commun de...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Pitous
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Pitous, Directeur Général Adjoint Associé de Talence Gestion (@alainpitous).Talence Gestion est une société de gestion de portefeuille indépendante spécialisée dans la gestion sous mandat pour les particuliers et la gestion de fonds commun de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le comportement des investisseurs a brutalement changé la semaine dernière. Le paroxysme a été atteint mercredi 15 octobre, avec de forts reculs sur les grandes places boursières, un retour massif vers les emprunts d’Etats jugés "sûrs" et une volatilité extrême.

Les marchés financiers ont deux moteurs : le fondamental et le comportemental.

Depuis des mois, le fondamental était occulté par les flux de liquidités dus au soutien des banques centrales. Les investisseurs étaient délibérément optimistes : les marchés ont fortement progressé depuis 2012. 

Néanmoins, depuis quelques temps des signaux montraient un essoufflement dans ce comportement.

Les fondamentaux liés à une croissance toujours aussi molle ont brutalement repris le dessus.

Le comportement des investisseurs a brutalement changé. Le paroxysme a été atteint mercredi avec de forts reculs sur les grandes places boursières, un retour massif vers les emprunts d’Etats jugés "sûrs" et une volatilité extrême.

Les Hedge-Funds, fonds spéculatifs, qui étaient massivement investis en actions, ont dû parfois liquider ces positions dans la douleur en amplifiant la baisse.

Les banques centrales, sous pression des marchés, ont communiqué dès la fin de semaine, plus ou moins maladroitement d’ailleurs, pour indiquer qu’elles restaient à la manœuvre : un des responsables de la FED a même indiqué, au rebours de ce qui était dit depuis des semaines, qu’un nouveau "quantitative easing" (processus qui ajoute des liquidités dans les circuits économiques) était possible ! 

Les marchés actions ont, du coup, connu un rattrapage en toute fin de semaine.

Alors maintenant, que peut-il se passer ?

Il n’est pas exclu que l’aversion aux risques l’emporte : vente massive d’actions sans discernement, liquidation des positions en emprunt d’Etat comme l’Italie, la Grèce et… la France (?) avec en parallèle une ruée vers les emprunts d’Etat allemands et américains.

Un tel scénario n’est pas exclu, mais ne paraît pas le plus probable.

Certes, la croissance mondiale ne devrait pas accélérer mais nous nous situons encore à 3% environ pour 2014 et 2015. En outre, la baisse du pétrole et la baisse de l’euro par rapport au dollar vont contribuer à une amélioration des marges des entreprises.

Après la période d’excitation qui peut encore durer quelques semaines, les marchés devraient se calmer et accompagner la timide croissance mondiale.

Comment investir dans ce contexte ?

1.2% sur les emprunts d’Etat Français à 10 ans… autrement dit compte tenu de l’inflation pratiquement 0% sur 10 ans : il faut alléger les obligations pour aller sur du cash pendant les semaines qui viennent.

De même, il faut également éviter les supports potentiellement peu liquides comme les emprunts d’entreprises type High Yield.

Le cash devra être utilisé lorsque le marché se sera calmé pour acheter des actions. Pour 2 raisons : 1) Il vaut mieux avoir des actions qui ont un rendement de 3% en Europe que des emprunts d’états qui rapportent 1%. 2) Détenir une action, c’est plus qu’un pari sur un prix mais au contraire un investissement sur des résultats à venir.

Des exemples d’entreprises tournées vers l’international ayant une bonne visibilité : Airbus, Téléperformance ou Pernod-Ricard.

Pas de précipitations... octobre n’est pas fini !

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Guillaume Larrivé à droite toute ; François-Xavier Bellamy refuse d’enfoncer Wauquiez après les européennes ; Ziad Takieddine nie toute "machination" contre Nicolas Sarkozy ; Benjamin Griveaux ou les ravages de la transparence (anonyme)

02.

Si vous pensiez que la dette américaine détenue par la Chine met Washington à la merci de Pékin, ce graphique pourrait vous surprendre

03.

Finale de la CAN : cinquante nuances de troubles de la visibilité (identitaire) en France

04.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

05.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

06.

Anorexie : une nouvelle étude montre que les causes ne sont pas seulement psychologiques

07.

Contamination au tritium des rivières françaises : anatomie d’une opération destinée à générer une peur infondée sur le nucléaire

01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

03.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

04.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

05.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

03.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

04.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

05.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

06.

François de Rugy a démissionné

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires