En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les Vikings nous ont envahis et colonisés au IXe siècle ! Nous exigeons donc que le Danemark, la Norvège, la Suède et l’Islande se repentent

02.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

03.

"Tuez Sarkozy !". On ignore encore qui a donné l’ordre mais le Parquet National Financier s’est chargé de son exécution

04.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

05.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

06.

Pire que le coup d’Etat permanent, la campagne électorale permanente ? Emmanuel Macron, le président cynique

01.

Municipales : mais que cache donc l’étonnante schizophrénie des Français entre élections locales et nationales ?

02.

Arsène Lupin était noir ! La preuve : il va être joué par Omar Sy

03.

"Tuez Sarkozy !". On ignore encore qui a donné l’ordre mais le Parquet National Financier s’est chargé de son exécution

04.

Désordres publics : la lourde facture des dérives de la lutte contre le racisme et les violences dans la police

05.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

06.

Affaire Fillon : François Fillon est condamné à 5 ans de prison, dont 3 avec sursis, et Penelope Fillon à 3 ans de prison avec sursis

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les records de l'histoire" de Stéphane Bern : récréation idéale pour l'été, pour parcourir l'histoire en s'amusant

il y a 1 heure 52 min
pépite vidéo > Politique
Emotion à Matignon
Retrouvez l'intégralité de la passation de pouvoir entre Edouard Philippe et Jean Castex
il y a 5 heures 3 min
pépites > Justice
Plaintes
Covid-19 : une enquête judiciaire va être ouverte contre Edouard Philippe, Agnès Buzyn et Olivier Véran
il y a 6 heures 4 min
décryptage > Politique
Nouveau chemin cherche destination

Jean Castex Premier ministre : une nomination très habile... Mais l’habileté peut-elle suffire ?

il y a 8 heures 18 min
décryptage > Environnement
"Vague verte"

Tous écolos… ou soumis à lavage de cerveau intensif ?

il y a 10 heures 50 min
pépites > Politique
"Monsieur déconfinement"
Remaniement : Jean Castex est le nouveau Premier ministre et remplace Edouard Philippe à Matignon
il y a 11 heures 52 min
décryptage > Société
Addicts

Consommation de drogue : ces effets secondaires jamais vus auparavant provoqués par la crise du Coronavirus

il y a 13 heures 8 min
décryptage > Santé
Berzosertib

Nouvel espoir dans le traitement du cancer : un nouveau traitement stoppe le développement des tumeurs

il y a 14 heures 22 min
pépites > Politique
Nouvelle étape
Remaniement : le gouvernement d'Edouard Philippe démissionne
il y a 15 heures 4 min
décryptage > International
Président à vie ?

Ce que s'est vraiment offert Vladimir Poutine avec son référendum et ses 16 années de pouvoir supplémentaires

il y a 15 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La sentence" de John Grisham : un thriller qui maintient sous pression

il y a 2 heures 7 min
pépites > Politique
Equipe renforcée
Mairie de Paris : Anne Hidalgo décide de s’entourer d’une équipe de 37 adjoints
il y a 5 heures 29 min
pépites > Politique
Premier ministre
Jean Castex "mesure l'immensité de la tâche" qui l'attend à Matignon
il y a 7 heures 27 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand la lumière anime les heures et quand le bleu se veut marine : c’est l’actualité estivale des montres
il y a 9 heures 38 min
décryptage > Science
Sondage

93% des Français gardent leur confiance pour les scientifiques après le Coronavirus

il y a 11 heures 30 min
décryptage > Environnement
Macron veut un référendum sur le climat

La question sera sans doute : "Voulez-vous qu’on mette les villes à la campagne car l’air y est plus pur ?"

il y a 12 heures 48 min
décryptage > Société
épanouissement

Une nouvelle étude montre que si, l'argent fait bien le bonheur...(et de plus en plus)

il y a 13 heures 29 min
décryptage > Société
Névrose de la culpabilité

Villes vertes : mais que se passe-t-il dans la tête de ces cadres qui votent contre leurs propres modes de vie ?

il y a 14 heures 41 min
décryptage > Politique
Remaniement

Emmanuel Macron : il faut que tout change pour que rien ne change (sauf le Premier ministre ?)

il y a 15 heures 30 min
décryptage > Environnement
Misanthropes et libertophobes

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

il y a 15 heures 47 min
© Reuters
© Reuters
Discrimination

"Ni Noirs, ni Arabes" pour la venue de Shimon Peres à Paris ? La SNCF mise en cause

Publié le 16 avril 2013
La SNCF aurait selon le syndicat SUD procédé à un tri de ses salariés à l'occasion de la visite du président israélien.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La SNCF aurait selon le syndicat SUD procédé à un tri de ses salariés à l'occasion de la visite du président israélien.

Un petit air de discrimination souffle sur la France… Le syndicat SUD Rail assure en effet qu'il y aurait eu un tri du personnel d'une filiale de la SNCF pour la venue du président israélien Shimon Peres à la Gare du Nord le 8 mars dernier.

Le syndicat explique ainsi que pour l'arrivée de Shimon Peres en France par le Thalys de 10h35, "la SNCF avait commandé trois porteurs à sa filiale Itirémia pour s'occuper des bagages de la délégation israélienne".

Jusque-là rien d'anormal. Mais selon SUD Rail, le responsable de la filiale de la SNCF aurait mené la veille une sorte de "marché" parmi les membres du personnel excluant notamment les "Noirs et les Arabes". La raison : cela n'aurait pas été bien vu d'avoir des "salariés musulmans pour accueillir le chef d'Etat israélien". Le responsable assure qu'il ne s'agissait que de mesures de sécurité.

Itirémia est-elle la seule fautive dans l'opération ou a-t-elle travaillé de concert avec la SNCF ? SUD affirme que la SNCF a transmis les consignes "par courriel" ce que dément la direction du groupe ferroviaire qui indique que la "SNCF n'a reçu aucune demande des services du président israélien, M. Shimon Peres, ni du ministère français des Affaires étrangères relative aux personnels concourant à ce déplacement, et n'a, en aucun cas, émis de telles instructions auprès de son prestataire bagagiste, la société  Itirémia".

La pétition signée par les salariés d'Itirémia de Paris Nord envoyé au directeur de la filiale SNCF fait pourtant des remous puisque toujours selon SUD les responsables du comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) de la filiale ont organisé le 25 mars une réunion extraordinaire pendant laquelle "le directeur général de la filiale a dit que les choix [des porteurs] avaient été faits en fonction de l'apparence des salariés".

Le représentant syndical au CHSCT également responsable SUD Bruno Vergerolle a par ailleurs expliqué que le directeur général d'Itirémia leur a alors "expliqué que c'était par précaution, pour éviter aux salariés de subir des vexations de la part du service de protection des hautes personnalités et du corps diplomatique".

Une enquête interne, toujours "en cours" selon l'entreprise ferroviaire, a bien évidemment été lancée par le CHSCT.

Pour rappel, les 350 salariés d'Itirémia s'occupent aussi bien des objets trouvés, que des consignes et du port de bagages.

Vu sur : Lu sur TF1 News
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires