En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

04.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

05.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

06.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

01.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

02.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

03.

LR : le tigre de papier

04.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

05.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

06.

« Voulez-vous que l'air soit plus pur ? » : le référendum que Macron ne peut pas perdre !

ça vient d'être publié
pépites > Politique
A torts ou à raison ?
Violences policières : Sibeth Ndiaye défend les forces de l'ordre
il y a 5 heures 37 min
pépites > Politique
"10, 9, 8... boum"
Donald Trump raconte l'élimination du général Qassem Soleimani par les forces américaines
il y a 8 heures 3 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Proxima Centauri c : y a-t-il une superterre à 4,2 années-lumière du Soleil ? ; Bételgeuse : sa baisse de luminosité décryptée par Sylvie Vauclair
il y a 11 heures 59 min
décryptage > International
Fiche de lecture

Goliath : le livre choc sur la manière dont les citoyens occidentaux ont organisé la dangereuse impuissance des démocraties (et la surpuissance des géants du web)

il y a 13 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Daniel Pennac, rêveur sacré

il y a 13 heures 27 min
décryptage > International
Disparition passée inaperçue

Avec la mort du sultan d'Oman, quel avenir pour la diplomatie conciliatrice au Moyen-Orient ?

il y a 13 heures 29 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Attentat de Charlie Hebdo, entraves à la laïcité : vers le rétablissement du délit de blasphème ?

il y a 13 heures 31 min
décryptage > Religion
Bonnes feuilles

Comment le dieu social s’est installé dans l’inconscient des musulmans

il y a 13 heures 32 min
décryptage > Religion
Au nom de l'islam

Malik Bezouh : « Le fondamentalisme musulman ne sera pas défait à coups de proclamation de morale creuses »

il y a 13 heures 51 min
décryptage > Economie
Une bromance

Ce que “l’amitié” entre Donald Trump et Bernard Arnault révèle de la manière dont l’Europe a échappé au pire de la guerre commerciale. Sans que rien ne soit gagné...

il y a 14 heures 31 min
light > Politique
Une nouvelle vie
Royaume-Uni : le prince Harry et son épouse Meghan Markle renoncent à leur titre d'altesse royale
il y a 7 heures 8 min
pépites > Politique
Numéro 1
Municipales 2020, Paris : Anne Hidalgo prend la première place
il y a 10 heures 33 min
décryptage > Tribunes
De nouveaux enjeux

Les étranges voeux d’Emmanuel Macron pour l’environnement en 2020

il y a 12 heures 42 min
décryptage > Economie
Un constructeur qui tient la route

Baisse des ventes mondiales d’automobiles : comment Renault est parvenu à limiter la casse même sans Carlos Ghosn

il y a 13 heures 27 min
décryptage > Politique
On a besoin de lui !

M'jid el Guerrab (plus connu sous le sobriquet de "l'homme au casque") va-t-il reprendre du service auprès de Ségolène Royal ?

il y a 13 heures 28 min
décryptage > International
Contre-intuitif

Pourquoi, contrairement aux apparences, l'Iran a gagné face aux Etats-Unis

il y a 13 heures 30 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Système de santé en France : les dérives de la gestion administrative et du manque d’engagement et de courage du pouvoir politique

il y a 13 heures 31 min
décryptage > Social
Bonnes feuilles

Paris brûle-t-il ? : les Gilets jaunes face au "mépris" d’Emmanuel Macron

il y a 13 heures 32 min
décryptage > Politique
Etre pris la main dans le sac

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

il y a 14 heures 13 min
décryptage > Politique
La factrice sonne toujours deux fois

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

il y a 14 heures 56 min
© Reuters
© Reuters
Pas contents !

Ce n'est pas l'idylle entre Michel Sapin et les associations de chômeurs

Publié le 15 mars 2013
Les associations de chômeurs sont ressorties vendredi en "colère" de leur rencontre avec le ministre du Travail Michel Sapin.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les associations de chômeurs sont ressorties vendredi en "colère" de leur rencontre avec le ministre du Travail Michel Sapin.
C'est ce qui s'appelle un rendez-vous manqué ! Les associations de chômeurs et Michel Sapin, le ministre du Travail, se rencontraient ce vendredi. Chose certaine : la réunion ne s'est pas déroulée comme prévue. En effet, à l'issue de celle-ci, les représentants des associations sont ressortis en "colère" et déçus de n'avoir obtenu aucune des mesures d'urgence qu'ils réclamaient. Des dispositions requises pour faire face à la "détresse profonde" des chômeurs, toujours plus nombreux.
 

Convoqué après l'immolation d'un chômeur, le 13 février à Nantes devant une agence Pôle emploi, ce rendez-vous n'a donné lieu à "aucune réponse", se sont indignés les représentants des associations (AC!, MNCP, Apeis, CGT chômeurs et SNC) en promettant une action commune dans les prochaines semaines. La réunion du "comité national de liaison" se tenait exceptionnellement au ministère et en présence de Michel Sapin, alors que le gouvernement est confronté à une hausse ininterrompue du chômage depuis 21 mois et que le nombre de demandeurs d'emplois sans activité approche du record de 1997 (3,19 millions de personnes).

Sept mesures d'urgence demandées

"Nous avons été traités avec un vrai mépris. On ne nous a rien proposé, hormis une nouvelle réunion avant la prochaine conférence sociale" prévue en juillet, a réagi Zalie Mansoibou, du MNCP. Alain Marcu (AC!) de son côté a évoqué un "dialogue de sourds" tandis que Malika Zediri (Apeis) s'est dite "très en colère". Soutenues par le Snu et SUD Pôle emploi, les défenseurs des "invisibles"réclament sept mesures d'urgence, dont un moratoire sur les indus, ces allocations versées par erreur par Pôle emploi puis réclamées aux chômeurs, et qui représentaient 300 millions d'euros à fin janvier 2013. Ils réclament aussi une réforme des règles régissant les radiations et le déclenchement "automatique" des aides de solidarité (RSA, ASS) pour les 90 000 chômeurs arrivant en fin de droits chaque mois.

Dans un communiqué, le ministère a affirmé que le "gouvernement avait pleinement conscience des difficultés économiques et sociales que traverse la France et de leurs conséquences pour les personnes les plus fragiles" et "rappelé l'ensemble des mesures de justice sociale et d'urgence adoptées dès juillet 2012", parmi lesquelles un renfort de 2 000 CDI pour Pôle emploi. De son côté, Jean Bassères, le directeur général de Pôle emploi a expliqué que la réunion avait permis "des échanges sur le fond avec les associations". La prochaine rencontre permettra d'"instruire des sujets un peu lourds", a-t-il ajouté. Seront sur la table, outre les préconisations du médiateur de Pôle emploi sur les radiations, les lois régissant les droits et devoirs des chômeurs, a précisé M. Bassères.

Pôle emploi vit "une période de tension"

De plus, les associations de chômeurs réclament un "régime unifié d'indemnisation". "Avec un système clair et des parapluies de revenus, les chômeurs seraient moins stressés pour se former ou chercher un travail", plaide Alain Marcu (AC!). Le porte-parole demande aussi à Pôle emploi de faire "marche arrière dans la dématérialisation" et de revenir aux "contacts humains". "Les chômeurs qui se voient réclamer par courrier ou SMS un indu sont laissés dans une grande détresse", souligne-t-il. Depuis l'immolation mortelle de Nantes, Pôle emploi vit "une période de tension", reconnaît son directeur général, avec "une cinquantaine de cas" où la police ou les secours ont été appelés par les agents.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires