En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

04.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

07.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

03.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Grand nettoyage
Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement
il y a 3 heures 44 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie naine est entrée en collision frontale avec la Voie lactée ; Osiris-Rex : la Nasa inquiète de perdre son précieux chargement prélevé sur l’astéroïde Bennu
il y a 6 heures 15 min
pépites > International
Tensions
Macron a rappelé à Paris l'ambassadeur de France en Turquie après l'insulte d'Erdogan
il y a 8 heures 18 min
décryptage > Economie
Les lignes bougent

Etats-Unis, Chine, Europe : quelle remondialisation ?

il y a 9 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Hélène Cixous ou l’empire des nuances

il y a 10 heures 2 min
décryptage > Education
Signes de faiblesses et de lucidité

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

il y a 10 heures 24 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Intégration et inégalités : comment la pensée décoloniale s’est propagée au sein des banlieues

il y a 10 heures 41 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Survivre : la quête de l’espèce humaine face aux multiples menaces

il y a 10 heures 43 min
décryptage > Politique
LFI (La France Islamiste)

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

il y a 10 heures 44 min
décryptage > Société
Dangers du siècle

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

il y a 10 heures 49 min
pépites > Société
Les affaires ont repris
Paris : la délinquance a explosé depuis le déconfinement
il y a 4 heures 12 min
pépites > Politique
Menace qui pèse sur la France
Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"
il y a 8 heures 2 min
décryptage > Politique
Non-débat

Pourquoi l’usage abusif de la honte comme argument politique est en train d’asphyxier notre démocratie

il y a 9 heures 37 min
décryptage > International
Coup diplomatique

Du blé contre la reconnaissance d’Israël par le Soudan

il y a 9 heures 58 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Climatisation à moindre impact : de nouvelles peintures pour bâtiments pourraient permettre de rafraîchir les immeubles
il y a 10 heures 9 min
décryptage > Histoire
Latrines

Des archéologues fouillent les restes de toilettes médiévales afin de mieux comprendre l'impact de notre régime alimentaire sur notre santé

il y a 10 heures 29 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les surdoués demandent-ils l’impossible en amour ?

il y a 10 heures 42 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’absence de débouché politique face à la colère du peuple

il y a 10 heures 44 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Emmanuel Macron : de la réforme à la transformation

il y a 10 heures 45 min
décryptage > Société
Etat profond

QAnon contre Antifas : pour de plus en plus de gens, la vérité est ailleurs. Et le problème est qu’ils ont partiellement raison…

il y a 10 heures 49 min
Remise à plat

Vote du budget : l'UMP parle de "matraquage fiscal" et dénonce un "détricotage" sans réel projet

Publié le 31 juillet 2012
Le nouveau budget est voté ce mardi devant le Parlement. La gauche solde définitivement l'ère Sarkozy.
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le nouveau budget est voté ce mardi devant le Parlement. La gauche solde définitivement l'ère Sarkozy.

[Mis à jour à 10h40]

L'ancienne ministre UMP Nathalie Kosciusko-Morizet a jugé que la session parlementaire qui prend fin avait été "quasi exclusivement consacrée à défaire ce qui a été fait" durant le quinquennat précédent. "C'est une session parlementaire qui a été quasi exclusivement consacrée à défaire ce qui a été fait, défaire, annuler, abroger, casser sans rien construire", a estimé Nathalie Kosciusco-Morizet sur Europe 1.


NKM : "on a mis à bas 5 ans de travail" par Europe1fr

"On défait des dispositifs qui permettaient d'améliorer la compétitivité des entreprises, avec la TVA anti-délocalisation, on défait des dispositifs qui permettaient d'améliorer le pouvoir d'achat des salariés avec la défiscalisation des heures supplémentaires", a cité l'ancienne ministre, demandant : "Qu'est-ce qu'on met à la place ?". En revanche, a-t-elle souligné, le Parlement a "surtout" voté "des mesures d'augmentation d'impôts". Qualifiant d'"impressionnante" la liste des impôts qui ont été votés pendant la session parlementaire, elle a affirmé : "Il y en a pour sept milliards, il y en a dans toutes les directions."

De son côté, le président des députés UMP, Christian Jacob, a accusé mardi le gouvernement de se lancer dans un "matraquage fiscal" en commentant l'adoption de la loi de finances rectificative qui prévoit sept milliards de hausse d'impôts supplémentaires. "La ligne du gouvernement précédent, c'était équilibrer dépenses et recettes et ne pas se lancer dans un matraquage fiscal comme l'actuel gouvernement vient de s'y lancer", a estimé Christian Jacob sur France 2.

Thierry Mariani, député des Français de l'étranger, a dit avoir "l'impression que c'est une véritable épuration qui est engagée", avec notamment "la suppression de la défiscalisation des heures supplémentaires" et "l'augmentation des droits de succession", dans un entretien au Figaro du 31 juillet. "Tout est fait pour profiter de l'indifférence estivale pour faire une véritable chasse aux sorcières, affirme-t-il, évoquant également une seconde épuration qui vise certains postes de la fonction publique : préfets, magistrats, diplomates, cadres de la police ou même l'Institut du monde arabe." "Détricoter, c'est bien quand on a un projet alternatif. Or je constate que, pendant cette session extraordinaire, on n'a eu que ce détricotage", a-t-il ajouté sur France Inter mardi matin.

Le député de l'Eure Bruno Le Maire, candidat à la présidence de l'UMP, avait déclaré lundi sur Europe 1 : "Je suis très frappé, dans l'action de ce gouvernement depuis quelques semaines, que Jean-Marc Ayrault et ses ministres se soient donné un mal de chien pour détricoter une à une toutes les mesures prises par Nicolas Sarkozy pour faire face à la crise et essayer de protéger les Français."

 

Le Parlement enterre le "travailler plus pour gagner plus" de Nicolas Sarkozy.

Députés et sénateurs votent définitivement ce mardi le premier acte budgétaire de l'ère François Hollande. Il  élimine la TVA sociale et la défiscalisation des heures supplémentaires, mesures phares de Nicolas Sarkozy, et prévoit 7,2 milliards d'euros de hausses d'impôts. 

Le projet de loi de finances rectificative 2012 prévoit aussi une contribution exceptionnelle sur la fortune et un alourdissement des impôts sur les successions, les donations et les gros patrimoines. A cela s'ajoute un retour partiel à l'âge de la retraite à 60 ans. La plupart des initiatives visent à abroger les mesures du quinquennat précédent. La seule mesure rescapée est le relèvement du seuil de taxation à l'impôt sur la fortune, qui reste fixé à 1,3 million d'euros, épargnant les propriétaires de confortables appartements parisiens.

Le texte met fin à la hausse de la TVA de 1,6 point décidée en début d'année, qui aurait dû compenser une baisse des cotisations familiales dues par les entreprises et s'appliquer en octobre. L'Assemblée nationale doit voter ce budget rectificatif 2012 dans l'après-midi et le Sénat en début de soirée.

C'est le projet de suppression des exonérations sociales et fiscales liées aux heures supplémentaires qui a le plus marqué. D'abord à gauche, en raison d'un cafouillage dans la majorité sur l'entrée en vigueur de la fin des exonérations fiscales. Il est vrai qu'au départ seules la fin des exonérations de cotisations sociales (salariales et patronales) étaient prévues au programme.

Les exonérations sociales et fiscales liées aux heures supplémentaires avaient été votées en 2007, au début du quinquennat de Nicolas Sarkozy. Cette mesure était un symbole du slogan "Travailler plus pour gagner plus". La droite accuse donc le PS de s'en prendre au pouvoir d'achat des classes moyennes et populaires. L'UMP a d'ores et déjà prévu de saisir le Conseil constitutionnel de ce budget.

La mise en place du budget 2013 risque d'être un exercice bien plus périlleux pour le gouvernement. Il devrait intégrer l'imposition à 75% de la tranche de revenu supérieure à un million d'euros mais ne devrait pas comporter d'augmentation de la CSG.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Fonky
- 31/07/2012 - 17:48
merci flogo, zobdubateau et
merci flogo, zobdubateau et les autres.
toujours aussi drôle de vous lire.
Bonne vacances
bon quinquennat
flogo
- 31/07/2012 - 16:49
LES DEUX PREMIERS MOIS
de ce quinquenat sont les preuves pour l'avenir que le nouveau président n'est pas à la hauteur de la charge.
*****
- Ce n'est que destruction de ce qui avait été fait par son prédecesseur. Ceci relève de l'enfantillage : c'est moi le chef maintenant alors je me venge pour effacer tout ce qui tu as laissé, pour te rayer de l'histoire !
- Aucune perspective d'avenir avec construction solide, nous sommes dans le flou le plus complet.
*****
la destruction des avantages ce qui est un impôt déguisé
l'augmentation des charges sur les PME
l'augmentation des impôts sur les "riches" : ceux qui gagnent plus de 4.000 euros par mois
le matraquage des plus riches avec sélection pour les copains qui seront épargnés
*****
Tout cela mène à la lutte des classes
et donc à la révolution du peuple qui ne veut jamais revenir en arrière sur ses acquis
*****
Les socialo-communistes sont en cours de destruction de la France
*****
il va être temps d'agir dès la rentrée, dès que le peuple qui prend ses vacances pour oublier, va constater la triste réalité.
*****
Ce n'est plus de l'incompétence, c'est de la connerie!
léonard simon
- 31/07/2012 - 16:33
@altona
Erreur ! Le coeur est à gauche ainsi que le portefeuille