En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
© Reuters
Exemplarité
Projet Arcadie : seuls 61 députés sur 577 ont respecté leurs obligations sur la question de la transparence
Publié le 16 janvier 2019
La plateforme Projet Arcadie, en partenariat avec l'Ifop, a dévoilé son premier rapport édifiant sur la lutte contre la corruption des élus.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La plateforme Projet Arcadie, en partenariat avec l'Ifop, a dévoilé son premier rapport édifiant sur la lutte contre la corruption des élus.

Selon un récent sondage de l'Ifop pour le site Projet Arcadie, 77% des personnes interrogées estiment que la France ne se donne pas "réellement et efficacement" les moyens de lutter contre la corruption de ses élus sous toutes ses formes. 18% estiment que les moyens de lutte sont réels et efficaces. 5% ne se prononcent pas. 

67% des personnes interrogées estiment que la lutte contre la corruption des élus ne s'est pas arrangée depuis l'élection d'Emmanuel Macron. 50% des personnes interrogées indiquent qu'elles ne font confiance à aucun parti politique dans le cadre de la lutte contre la corruption des élus. 11% des personnes interrogées font confiance à La République en Marche et au Rassemblement national sur ces questions. 8% pout La France Insoumise, 5% pour Les Républicains et 4% seulement pour le Parti socialiste. 

Ce sondage a été réalisé par Internet du 8 au 9 janvier auprès de 1.007 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. 

Le site Projet Arcadie s'est également intéressé, dans son rapport, aux députés sur la question des obligations déclaratives. Presque 90% des élus ont omis de déclarer certains de leurs intérêts auprès de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique. Ce dispositif a été rendu possible grâce à la loi de la transparence de la vie publique d'octobre 2013, après l'affaire Cahuzac.

Les documents en question sont mis en ligne sur Internet et collectés par la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP). Différents éléments doivent être déclarés comme les noms des collaborateurs parlementaires, la profession du conjoint, les activités professionnelles et les revenus sur les cinq années avant l'élection ou bien encore les mandats électifs en cours. Après chaque changement de situation, les parlementaires doivent mettre à jour ces données.  

Ce dispositif doit permettre de lutter contre les conflits d'intérêt et contre la corruption. 

Seuls 61 élus du Palais Bourbon sur les 577 ont transmis une déclaration d'intérêt parfaitement remplie. Selon les éléments dévoilés, 430 députés n'ont pas signalé un changement de collaborateur. 101 députés ont omis de mentionner des fonctions politiques qu'ils occupaient dans des micro-partis, des think tanks ou des organisations politiques. 47 députés n'ont pas précisé leurs revenus ou leur pension de retraite. 37 députés ont omis de déclarer leur société. 

Le Modem, qui dispose de 9 députés sur 46 ayant respecté les obligations déclaratives, fait figure de bon élève. En revanche, tous les élus communistes (au nombre de 16) ont omis de déclarer certains éléments.  

Ce rapport pointe donc du doigt des défaillances de la part de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique, chargée de contrôler les déclarations d'intérêts. Ces éléments pourraient relancer le débat sur la moralisation de la vie politique. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
02.
14 tonnes d’aide humanitaire française pour le Venezuela confisquées à Caracas par la Garde nationale
03.
Ce que le projet de loi Dussopt sur la fonction publique indique des renoncements d’Emmanuel Macron
04.
Un président étranger à son peuple mais aussi de plus en plus étranger à la communauté internationale
05.
Ces inquiétants progrès de l’idéologie décoloniale en France
06.
Charlotte Casiraghi &Gad Elmaleh n’ont pas la même (idée de l’)éducation, Meghan Markle &son père non plus; Laeticia H. se dé-esseule avec un Top chef, Karine Ferri &Yoann Gourcuff se marient en vivant chacun seul; Jennifer Aniston : ses 50 ans avec Brad
07.
+ 4,2% des prix de la grande distribution en raison de la loi Alimentation ? Comment les autorités démontrent leur impuissance à soutenir les agriculteurs
01.
Christine Lagarde, la directrice du FMI, prévient d’un risque grave de tempête mondiale mais personne ne semble l’entendre
02.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
03.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
04.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
05.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
06.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
03.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
04.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
05.
Derrière le complotisme, l’énorme échec de 50 ans d’égalitarisme et de progressisme à marche forcée impulsés par l’Education nationale comme par la culture dominante
06.
Flambée d’antisémitisme et de violences politiques : ces erreurs politiques et macroéconomiques à ne pas reproduire pour enrayer la crise
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
bercha
- 17/01/2019 - 07:59
comment obliger nos élus
Il faut simplement suspendre leurs salaire et indemnité et leur accorder le RSA.
J'accuse
- 16/01/2019 - 22:49
Allez donc voir ce qu'est le projet Arcadie...
https://projetarcadie.com/content/le-projet-arcadie-cest-quoi
... et soyez cohérent avec les convictions exprimées ici.
Merci pour elle, et surtout pour ce qu'elle fait.
lilasbleu
- 16/01/2019 - 21:45
Nausee
Écœurant, ils ont tous les droits, même ceux qu’ils n’ont pas, on a envie de vomir
Il faut un référendum et voter des sanctions dont l’inéligibilité des fraudeurs, tricheurs, de ceux qui ne respecte pas les règles
Dans nos entreprises nous devons justifier par des factures toutes nos dépenses
On ne dispose pas d’une enveloppe de 6000€ sans justificatifs
Si moi , citoyenne, fais une déclaration incorrecte je suis rapidement rappelée à l’ordre voir sanctionnée
Ils font leurs regles, s’augmentent comme ils veulent etc. La vie est belle
Et le pôvre Griveaux qui avec 10000€/mois et précédemment 25000€/ mois ne peut se payer un bien à Paris. Il ne sais pas gérer son budget et on va lui confier la gestion de la France. !!!