© KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Service privé
La SNCF va vendre Ouibus à Blablacar
Publié le 13 novembre 2018
La plateforme de covoiturage Blablacar va racheter "Ouibus" la filiale "bus Macron" de la SNCF. Le montant de la vente n'a pas été dévoilé.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La plateforme de covoiturage Blablacar va racheter "Ouibus" la filiale "bus Macron" de la SNCF. Le montant de la vente n'a pas été dévoilé.

La SNCF va vendre sa filiale d'autocars Ouibus à la plateforme de covoiturage Blablacar ont annoncé les représentants des deux entreprises dans un communiqué diffusé lundi 12 novembre. Le montant de la vente n'a pas été dévoilé. La SNCF poursuit ainsi sa stratégie pour transformer son site Oui.sncf et son application en "véritable assistant personnel de mobilité".

Anciennement iDBus, la filiale de la SNCF Ouibus avait été créée en 2009 et avait étendu ses destinations au moment des grèves SNCF de 2015. L'entreprise perdait de l'argent et avait vu ses pertes s’accumuler pour atteindre 165 millions d'euros l'an passé. Blablacar et Ouibus avaient déjà formé des liens et partageaient leur plateforme pour proposer des choix différents de destinations. 

Le rachat est présenté comme un partenariat par les deux partis. La SNCF entend ainsi toucher un plus large secteur et un plus grand choix de destinations. La SNCF entrera d'ailleurs au conseil d'administration de Blablacar à cette occasion. 

En parallèle, Ouibus a annoncé un plan social visant à se séparer de 95 postes, dont 85 chauffeurs. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
02.
MBS, le prince héritier saoudien dépossédé d’une partie de ses pouvoirs par le Roi Salman
03.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
04.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
05.
Quasi disparition du déficit de la sécu : attention aux effets secondaires des mesures qui l’ont permise
06.
Electricité : le record de production par les éoliennes battu le 14 mars est un faux espoir
07.
Brexit : à J-9, les 4 scénarios impossibles. A croire que le chaos annoncé profite à beaucoup de monde
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
04.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
05.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
06.
Le voile est-il vraiment un accoutrement souhaitable pour vendre des petites culottes ?
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
03.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
04.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
05.
Grève mondiale des élèves pour le climat : 5 éléments pour déterminer s’il faut s’en réjouir ou... s’en inquiéter sérieusement
06.
De Christchurch à Utrecht : quel modèle intellectuel pour penser sereinement le grand bouleversement démographico-ethnique dans les démocraties occidentales ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires