En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
Galère en vue
Grèves SNCF : Pépy prévient qu'il y aura "des lignes fermées" ; 72% des Français pensent que le gouvernement tiendra bon
Publié le 01 avril 2018
La grève perlée, qui commencera lundi soir, "sera très pénalisante pour [les] clients", prévient le patron de la SNCF dans le JDD.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La grève perlée, qui commencera lundi soir, "sera très pénalisante pour [les] clients", prévient le patron de la SNCF dans le JDD.

Attention si vous êtes en weekend de Pâques et comptiez prendre le train pour rentrer : si les 150 000 salariés de la SNCF sont appelés à cesser le travail les 3 et 4 avril, la grève commencera en fait ce lundi à 20h et se terminera le jeudi 5 avril à 8 heures. Et ces premiers jours de grève promettent d'être suivis, prévient Guillaume Pépy dans le Journal du dimanche.

"S'il manque des aiguilleurs, la loi ne nous permettant pas d'en réquisitionner, il y aura donc des lignes fermées. Sur les grandes lignes, les trains annoncés la veille à 17 heures seront garantis. Nous enverrons un mail ou un SMS à toutes les personnes qui ont une réservation pour confirmer ou infirmer la circulation de leur train la veille à partir de 17 heures", résume le patron de la SNCF.

Il rappelle que la grève "a été pensée pour avoir un maximum d’impact sur le trafic et être la plus économe possible pour les grévistes. Ses modalités vont créer beaucoup de difficultés". Et ne comptez pas sur les jours où il n'y aura pas grève pour vous déplacer sans problème : "Trois jours après la reprise du trafic, une nouvelle séquence de grève démarrera. Cela va désorganiser complètement la production. Exemple : si l’entretien technique d’un train ne peut être fait à cause de la grève, il ne pourra plus rouler. Et nous finirons par manquer de matériel."

Toujours dans le JDD, un sondage montre que si 46% des Français trouvent le mouvement de grève des cheminots justifié, ils sont 72% à penser que cela n'empêchera pas le gouvernement de faire passer la réforme. Le soutien à la réforme est majoritaire de peu, puisque 51% des personnes interrogées souhaitent "que le gouvernement aille jusqu'au bout de la réforme telle qu'elle a été annoncée".

Pour rappel, voici la liste des 36 jours de grève prévus jusqu'à l'été :

Avril : 3 et 4 avril, 8 et 9 avril, 13 et 14 avril, 18 et 19 avril, 23 et 24 avril, 28 et 29 avril.

Mai : 3 et 4 mai, 8 et 9 mai, 13 et 14 mai, 18 et 19 mai, 23 et 24 mai, 28 et 29 mai.

Juin : 2 et 3 juin, 7 et 8 juin, 12 et 13 juin, 17 et 18 juin, 22 et 23 juin et 27 et 28 juin.

 

 

Vu sur : Lu dans Le JDD
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Travaux à Paris : « Je creuse donc je suis ! »
02.
Une série d’erreurs serait à l'origine de l’incendie de Notre-Dame de Paris
03.
Les médecins de Britney Spears dévoilent la vérité sur son hospitalisation
04.
Les princes William et Harry n’auraient jamais dû s’appeler ainsi
05.
Pourquoi la France est malade de son immobilier
06.
Sauver la France en travaillant plus, pourquoi pas… Pourquoi le diagnostic initial ne correspond que de loin à la réalité vécue par les Français
07.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
03.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
04.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
05.
Tous végétariens ou vegans ? Quand l’OMS met le hola sur les régimes universels écologiques
06.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
01.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
02.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
03.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
04.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
05.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
06.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zen-gzr-28
- 02/04/2018 - 15:46
Les nombreuses réformes
pondues à un rythme effréné ne sont que des réformettes, en fait.La politique du gouvernement est de monter les Français les uns contre les autres , de pointer un sujet qui peut recueillir l'adhésion d'une majorité qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez pour obtenir ce qu'il veut par ordonnances et le tour est joué.. Quelle autorité, quel courage, quelle clarté, quelle considération des citoyens. Cela marche...en 8 mois ,il y a quand même eu 8 nouveaux impôts et taxes. Ah, la vitesse réduite à 80 Km/h est refusée par une très large majorité... Ce sera une rentrée d'argent supplémentaire pour l'état. Cette disposition sera prise alors que le résultat de la commission n'a pas été communiqué. Et pourquoi donc ?
l'enclume
- 02/04/2018 - 10:10
Et pourtant, je suis de droite, tendance Guaino
Bande de connards,vous tombez dans le panneau de la propagande, vous ne vous rendez pas compte que lorsque le verrou SNCF aura sauté, c'est à tous les salariés que ces rapaces s'en prendront, Alors, il sera trop tard, vous n'aurez plus que vos yeux pour pleurer. La manip tourne à plein régime, BFM/WC, C.NEWS,C dans l'air, etc, etc !!!!!, tous d'accords pour vous l'introduire.en douceur. ps : On ne se grandit jamais en enviant le sort des autres.
walchp
- 02/04/2018 - 05:41
Quitte à se passer de trains pendant 3 mois
Autant réformer pour de bon!Pourquoi ceder sur les ordonnances d'ouverure à la concurrence pour quand même se tapper les grêves et ses dommages financiers considerables !!