En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
© Reuters
Blues
LREM : Coup de déprime chez les nouveaux députés
Publié le 14 décembre 2017
Selon le Monde, des dizaines d'entre eux sont démoralisés voire découragés.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon le Monde, des dizaines d'entre eux sont démoralisés voire découragés.

Sept mois après leur victoire, de nombreux députés LREM semblent démoralisés. A en croire le Monde, le malaise est criant, notamment du côté des nouveaux députés issus du monde de l'entreprise. Habitués à "l'action", les voici piégés dans les codes de la politique. "Certains se plaignent de perdre leur temps dans l’Hémicycle car ils ont le sentiment d’être plus passifs qu’actif" explique ainsi au journal le député de Paris Pierre Person. "Ils ont l’impression de ne pas servir à grand-chose et se demandent à quoi cela sert de siéger pendant des heures dans l’hémicycle ou en commission uniquement pour lever le bras" renchérit un responsable LREM.

Entre l'hémicycle, la circonscription et les médias, les néo-députés semblent, pour des dizaines d'entre eux, complètement perdus. Au point que certains songent même à jeter l'éponge. "Des anciens cadres supérieurs du privé, qui gagnaient près de 20 000 euros et se retrouvent avec quatre fois moins, se plaignent de travailler beaucoup plus pour gagner beaucoup moins" souligne un député LREM, toujours au Monde. La direction du groupe a décidé de reprendre les choses en main, notamment pour ceux qui n'ont pas trouvé leur domaine de prédilection. Selon l'Opinion, un groupe "care" a été mis en place pour aider les députés perdus, tandis qu'un un nouveau séminaire de cohésion est prévu début janvier. 

Vu sur : Lu sur Le Monde
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
02.
Ce que le projet de loi Dussopt sur la fonction publique indique des renoncements d’Emmanuel Macron
03.
Charlotte Casiraghi &Gad Elmaleh n’ont pas la même (idée de l’)éducation, Meghan Markle &son père non plus; Laeticia H. se dé-esseule avec un Top chef, Karine Ferri &Yoann Gourcuff se marient en vivant chacun seul; Jennifer Aniston : ses 50 ans avec Brad
04.
Fake news indétectables : GPT2, le programme développé par l’équipe d’intelligence artificielle d’Elon Musk auquel ses concepteurs préfèrent renoncer tant il leur fait peur
05.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
06.
Ces inquiétants progrès de l’idéologie décoloniale en France
07.
Un président étranger à son peuple mais aussi de plus en plus étranger à la communauté internationale
01.
Christine Lagarde, la directrice du FMI, prévient d’un risque grave de tempête mondiale mais personne ne semble l’entendre
02.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
03.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
04.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
05.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
06.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
03.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
04.
Derrière le complotisme, l’énorme échec de 50 ans d’égalitarisme et de progressisme à marche forcée impulsés par l’Education nationale comme par la culture dominante
05.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
06.
Flambée d’antisémitisme et de violences politiques : ces erreurs politiques et macroéconomiques à ne pas reproduire pour enrayer la crise
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 14/12/2017 - 22:52
Misère
Des cadres supérieurs qui ont cru qu'avec Macron ils auraient autre chose à faire que d'approuver ses décisions? Le bon côté c 'est que leur entreprise en est débarrassée.
HOURCAILLAOU
- 14/12/2017 - 18:35
ET BIEN!!
.demissionnez ou fermez la.c.est vous qui avez cliquer sur internet;on est pas venu vous cherche et vous etes elu par manipulation.quand on voit urvoas*solere,on ne peux s.empecher de penser a "penelope" et se poser des questions. ALORS 1 PEU D. ETHIQUE, LES DEPUTES ca fera peut etre revenir les electeurts aux urnes.
Atlante13
- 14/12/2017 - 18:28
Je pense en fait
qu'ils ont trop écouté Macron et cru ses fariboles. Macron leur a dit qu'il avait besoin d'eux, qu'ils se devaient de s'investir pour leur pays, et ces lapins crétins l'ont cru vraiment. Et ils s'aperçoivent qu'ils ne sont là que pour la galerie et entériner les décisions venues d'en-haut, et ce bien sûr sans discuter. Ce ne sont pas des députés lambda voulant faire carrière en ne rien foutant, ils sont habitués à réfléchir, agir, prendre des décisions, faire tourner une boutique. Et là, ils ne servent plus à rien. Le rêve s'est brisé, Jupiter ne partage rien.