En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
Rebelote
Panne à Montparnasse : le mea-culpa du PDG de SNCF
Publié le 04 décembre 2017
Cette nouvelle panne a été jugée "inacceptable" par la ministre de Transports, Elisabeth Borne. Ce matin, elle a convoqué le patron de SNCF Réseau pour fournir des explications.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cette nouvelle panne a été jugée "inacceptable" par la ministre de Transports, Elisabeth Borne. Ce matin, elle a convoqué le patron de SNCF Réseau pour fournir des explications.

Dimanche 3 décembre, le trafic était totalement interrompu à la gare Montparnasse, à partir de 13h30. La circulation était au point mort en raison d'une panne de signalisation due à un "bug informatique". Pourtant, une mise à jour informatique devait moderniser la gestion du trafic de la gare.

"On a encore péché"

Nouveau coup dur pour la SNCF qui a promis des remboursements "sans frais et pendant un mois". Ce lundi 4 décembre, le trafic est revenu presque à la normale. "Un train en direction de Chartres (Eure-et-Loir) est parti à 5h33. Côté TGV, un premier train en direction de Bordeaux est parti à 6h10, indique le site de la compagnie", selon les informations de fraceinfo. Cependant, plusieurs trains ont été supprimés au départ de nombreuses gares de l'Ouest et du Sud-Ouest, notamment Poitiers, Niort et Nantes, vers Paris. D'autres sont partis parfois avec un retard de 50 minutes.

Cette nouvelle panne a été jugée "inacceptable" par la ministre de Transports, Elisabeth Borne. Ce matin, elle a convoqué le patron de SNCF Réseau pour fournir des explications. Avant ce rendez-vous, il a affirmé sur franceinfo que son entreprise doit "s'améliorer très nettement" dans les prochains mois pour que les voyageurs "puissent être informés des conséquences en temps et en heure". "Sur le sujet de l'information voyageur, on a encore péché", a-t-il reconnu. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Les princes William et Harry n’auraient jamais dû s’appeler ainsi
02.
Dick Rivers est décédé des suites d'un cancer
03.
Pourquoi la France est malade de son immobilier
04.
1er Mai : les Gilets jaunes se préparent pour l'"acte ultime"
05.
Ce rapport du Conseil national de productivité rédigé par des proches d’Emmanuel Macron préfigure-t-il le vrai tournant du quinquennat ?
06.
Travaux à Paris : « Je creuse donc je suis ! »
07.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
03.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
04.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
05.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
06.
Les effroyables supplices infligés à Ravaillac, l’assassin du "bon roi" Henri IV
01.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
02.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
03.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
04.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
05.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
06.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 04/12/2017 - 21:53
Qualité
Le problème c'est que pour la qualité il faut payer plus cher, ce que les usagers ne veulent pas vraiment. Il faut assumer les conséquences de sa pingrerie.
Atlante13
- 04/12/2017 - 17:49
Il n'en a pas marre
celui-là, de se flageller sans arrêt? A ce train, il sera bientôt sanctifié. Maintenant, en ce qui concerne sa démission, faut pas rêver, c'est un très bon fusible qui avale tout, cela se terminera par un rapport de plus, illico commandé par la ministre, qui finira au dessus de la pile existante. C'est beau, la politique et la fonction publique, on n'y est responsable de rien.
spotter
- 04/12/2017 - 11:35
Autres temps, autres meurs.
Il y a 50 ans, un Président de la SNCF aurait présenté sa démission. Pourquoi démissionner ? Il y a des fusibles avant d'arriver au somment de la haute administration. Après le meurtre des deux jeunes filles sur le parvis de la gare Saint Charles, Gérard Colomb n' pas eu même l'idée de présenter sa démission. Le simple changement d'affectation d'un préfet et une circulaire lui suffisaient. Alors un retard de quelques trains...la belle affaire!!!!