En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
Oui chef !
Emmanuel Macron : "aucun budget autre que celui des armées ne sera augmenté" en 2018
Publié le 20 juillet 2017
À Istres, le chef de l'Etat a multiplié les hommages aux militaires et a affirmé que le budget de la Défense sera porté à 34,2 milliards d'euros l'année prochaine.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
À Istres, le chef de l'Etat a multiplié les hommages aux militaires et a affirmé que le budget de la Défense sera porté à 34,2 milliards d'euros l'année prochaine.

Au lendemain de la démission de Pierre de Villiers, Emmanuel Macron s'est adressé aux soldats sur la base militaire d'Istres. En présence du nouveau chef d'état-major, le général François Lecointre, le président de la République a affirmé que le budget de la Défense sera porté à 34,2 milliards d'euros en 2018. "Aucun budget autre que celui des armées ne sera augmenté" l'année prochaine, a précisé Emmanuel Macron. "Je sais ce que la Nation vous doit. (…) Je veux que vous ayez les moyens de vos missions", a-t-il encore déclaré.  Réagissant aux polémiques sur les économies demandées en 2017 – qui ont entre autres poussé le général de Villiers à démissionner – Emmanuel Macron a indiqué : "nous méritons collectivement mieux qu'un tel débat".

>>> À lire aussi : Intégration de l'état d'urgence dans le droit commun : y a-t-il des dispositifs pour nous protéger du détournement de mesures "d'exception" dans d'autres objectifs que la lutte antiterroriste ?

Révision de l'opération Sentinelle

En outre, le chef de l'Etat a annoncé que l'opération Sentinelle serait révisée sur la base d'un rapport du nouveau chef d'état-major des armées (CEMA). "J'ai demandé, sous l'autorité de la ministre, à ce qu'une réflexion en profondeur, que le CEMA aura à me présenter, soit conduite pour l'automne qui permettra de réviser les modalités de l'opération Sentinelle", a expliqué Emmanuel Macron.

>>> À lire aussi : Pourquoi Emmanuel Macron a plus à perdre qu'à gagner à vouloir respecter l'objectif des 3% de déficit (même du point de vue de ceux qui sont attachés à l'assainissement des comptes publics français)

Vu sur : Lu sur La Croix
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
03.
Les effroyables supplices infligés à Ravaillac, l’assassin du "bon roi" Henri IV
04.
Emmanuel et Brigitte Macron profitent d'un bain de foule au Touquet
05.
Ce rapport du Conseil national de productivité rédigé par des proches d’Emmanuel Macron préfigure-t-il le vrai tournant du quinquennat ?
06.
Ces risques malheureusement ultra prévisibles liés au retour de l’encadrement des loyers à Paris
07.
1er Mai : les Gilets jaunes se préparent pour l'"acte ultime"
01.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
04.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
05.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
06.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
05.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
06.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Patrick LOUVET
- 21/07/2017 - 17:03
Mensonges et Mensonges et Mensonges...........
Pouvoir quand tu nous tiens
zen-gzr-28
- 21/07/2017 - 14:16
On peut s'attendre à
On peut s'attendre pour l'an prochain de la part de Macron à un discours du genre " je vais augmenter cette année seulement le budget des armées mais en même temps...?????
Bravo mon général, votre démission a obligé Macron à prendre des dispositions pour le budget des Armées en 2018 ! Communication ou réels engagements ?
alize55
- 21/07/2017 - 09:28
Macron...
nous prends pour des cons.....comment croire qu'il va augmenter le budget de la Défense après l'avoir sabré de 850 Millions € !!!