En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Présomption d’innocence et tribunaux sont-ils indispensables si l’accusé a vraiment l’air méchant ?

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

06.

LR : l’illusion de la renaissance par le local

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
Journée de commémorations
11 novembre : Emmanuel Macron inaugure un monument en mémoire des soldats morts
il y a 6 heures 23 min
pépites > International
Incertitude
Bolivie : Morales démissionne, le pays plonge dans l'incertitude
il y a 7 heures 49 min
pépites > Terrorisme
Expulsion
La Turquie va expulser 11 djihadistes français dans les prochains jours
il y a 9 heures 6 min
décryptage > Europe
Les entrepreneurs parlent aux Français

Margrethe Vestager : Démission !! Le Breton vite ! Mais nous sauvera-t-il ?

il y a 10 heures 46 min
décryptage > Economie
(Piètres) raisons

1,3% de croissance en France : pourquoi pas plus ? Quatre (piètres) raisons et une obligation

il y a 14 heures 12 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

La droite française est-elle maudite ? : les causes historiques de la malédiction de la droite

il y a 14 heures 35 min
décryptage > Environnement
Immobilité

Mais pourquoi la pollution en Inde est-elle bien pire qu’en Chine ?

il y a 14 heures 56 min
décryptage > Media
Totalitarisme de la gentillesse

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

il y a 15 heures 24 min
décryptage > Politique
Esprit du 11 novembre, es-tu là ?

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

il y a 16 heures 28 min
pépites > Economie
Renouveau
Le Medef pourrait changer de nom et être rebaptisé "Entreprises de France"
il y a 1 jour 2 heures
Grossière erreur...
Etats-Unis : un jeune américain choque Twitter après s'être déguisé en Jawad Bendaoud pour Halloween
il y a 6 heures 54 min
light > Culture
Hommage
Abou Dabi inaugure sa nouvelle avenue Jacques Chirac
il y a 8 heures 37 min
décryptage > Politique
Vraiment ?

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

il y a 10 heures 30 min
décryptage > Sport
Réel succès ?

Cette maladie du tennis français qui se cache derrière la victoire de la France en finale de la FED Cup

il y a 13 heures 58 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les mystères médicaux autour de l’affaire de la nouvelle formule du Levothyrox

il y a 14 heures 35 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Au secours ? Amazon veut rendre Alexa intelligente en traitant nos données personnelles
il y a 14 heures 48 min
décryptage > Religion
Nouvelle ère

Cette nouvelle ère politique que vient s’ouvrir avec la marche contre l’islamophobie

il y a 15 heures 1 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Alibaba tente d’acclimater le « Single Day » en France, sans TVA ni droits de douane

il y a 16 heures 22 min
décryptage > Histoire
L'air du temps

11 Novembre : il y a 100 ans débutaient les années folles… Aujourd’hui, les années vaches (sacrées) folles ?

il y a 16 heures 40 min
light > Finance
Bon investissement
Actions de la Française des Jeux : attention aux arnaques aux sites frauduleux
il y a 1 jour 3 heures
© Capture d'écran / Facebook Bernard Accoyer
© Capture d'écran / Facebook Bernard Accoyer
Coup de gueule

Bernard Accoyer demande à Pierre Gattaz de lire "correctement" le programme de François Fillon

Publié le 18 janvier 2017
Le patron du Medef a reproché au candidat de la droite de vouloir "mettre le feu au pays" avec sa proposition de supprimer 500 000 postes de fonctionnaires en cinq ans.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le patron du Medef a reproché au candidat de la droite de vouloir "mettre le feu au pays" avec sa proposition de supprimer 500 000 postes de fonctionnaires en cinq ans.

Lors de sa conférence de presse de rentrée, mardi 17 janvier, Pierre Gattaz a fait une petite analyse des candidats à l’élection présidentielle. Si le patron du Medef était plutôt gentil avec Emmanuel Macron, il n'a pas été tendre avec François Fillon. En effet, il a critiqué le programme du candidat investi par la primaire de la droite, surtout sa volonté de supprimer 500 000 postes de fonctionnaires en cinq ans : "Dit comme ça, vous mettez le feu au pays, aux fonctionnaires", a-t-il déclaré.

Des propos qui n'ont pas été appréciés par Les Républicains. Invité de la matinale de Sud Radio et Public Sénat ce mercredi 18 janvier, Bernard Accoyer a en effet jugé que ces déclarations étaient "déplacées" du patron des patrons. "J’appelle monsieur Gattaz à lire le programme de François Fillon. Manifestement, il ne l’a pas lu correctement et il n’en a pas compris l’esprit. J’entends toujours monsieur Gattaz se plaindre de l’excès de dépense publique. Le candidat qui veut la diminuer, il le critique", a lancé Bernard Accoyer.

En outre, il a profité de cette intervention pour rappeler que l’ancienne patronne du Medef, Laurence Parisot, aurait voté pour François Hollande en 2012 : "Tout ceci est incompréhensible. Le patronat n’en est pas à une erreur de déclaration. On se souvient du prédécesseur de monsieur Gattaz (Laurence Parisot, ndlr) qui s’était elle-aussi trompée sur son vote à la précédente élection présidentielle. Il est fort probable qu’elle ait voté pour François Hollande. On voit le résultat. Monsieur Gattaz ne lit pas bien le programme et fait des déclarations tout à fait déplacées."

Vu sur : Lu sur Le Lab
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 19/01/2017 - 13:42
Gattaz représente le bilderberg, les multinationales
et les nababs corrompus de la presse d'opinion, absolument pas les petits patrons français, les vrais! Inutile de chercher le soutien de ce Davossien!...
langue de pivert
- 18/01/2017 - 19:05
Merci pour la censure ! ☺
Merci pour la censure ! ☺
fredr31
- 18/01/2017 - 18:49
Bof
Mr Gattaz fait du Gattaz
Ca ressemble à un syndicalisme couillu mais c'est un syndicalisme de crapules et de grandes gueules, rien de nouveau sous le soleil
Ses critiques sur des mesures qui baissent le coût public, alors qu'il a râlé comme un âne pdt des années sur le trop grand coût de l'Etat, sont incompréhensibles
Encore un mec qui devrait lâcher le manche, manifestement il gâtise !
Place aux politiques courageux (et c'est vrai que depuis le Tigre, he bien ça ne vole pas haut)